« la+morphologie »

MÉTAUX - Superplasticité des métaux

  • Écrit par 
  • Georges CIZERON
  •  • 6 868 mots
  •  • 11 médias

les joints de grains disposés parallèlement à la direction de l'effort appliqué ; ce flux de lacunes est compensé par un flux antagoniste d'atomes vers les joints placés normalement à la direction de l'effort. Il en résulte une évolution de la morphologie des grains qui s'allongent dans la direction […] Lire la suite

MYCOSES

  • Écrit par 
  • Patrick JOLY, 
  • Gabriel SEGRETAIN
  • , Universalis
  •  • 6 989 mots

des manifestations pathologiques et du diagnostic et également du point de vue de l'épidémiologie de la maladie, de son origine, de sa dissémination et de son traitement. Mais le champignon parasite peut être étudié sans tenir compte de l'organisme parasité, et les recherches sur la morphologie aussi bien […] Lire la suite

PRIMATES

  • Écrit par 
  • Bertrand L. DEPUTTE
  •  • 23 052 mots
  •  • 9 médias

, la soudure postorbitaire et le squelette postcrânial, soient homologues de ceux des Anthropoidea. Il propose alors de rapprocher le Tarsier des Lorisiformes sur la base de la disparition de l'artère stapédiale mais surtout de la morphologie des molaires […] Lire la suite

SATURNE, planète

  • Écrit par 
  • André BOISCHOT, 
  • André BRAHIC, 
  • Daniel GAUTIER, 
  • Guy ISRAËL, 
  • Pierre THOMAS
  • , Universalis
  •  • 12 516 mots
  •  • 49 médias

l'instar de Io, qui alimente un tore de plasma soufré. Pour compliquer le tout, les surfaces les plus jeunes présentent une morphologie de crêtes et de sillons qui n'est pas sans rappeler la morphologie des terrains clairs de Ganymède, ou des terrains récents de Miranda. Comme pour ces deux autres […] Lire la suite

SÉMANTIQUE

  • Écrit par 
  • Catherine KERBRAT-ORECCHIONI
  •  • 10 322 mots
  •  • 1 média

que la signification est une composante linguistique au même titre que les formes sonores et syntaxiques, et du même coup baptisée l'étude de cette composante : « Comme cette étude, aussi bien que la phonétique et la morphologie, mérite d'avoir son nom, nous l'appellerons la sémantique (du verbe σημα̂ινειν), c'est […] Lire la suite

EUCARYOTES (CHROMOSOME DES)

  • Écrit par 
  • Denise ZICKLER
  •  • 7 716 mots
  •  • 9 médias

étudiées, on dénombre plus d'une centaine de variétés moléculaires comprenant une trentaine de protéines intervenant dans la morphologie du chromosome et des protéines impliquées dans la régulation de la synthèse de l'ADN et de l'ARN. Leur effectif varie donc au cours du cycle cellulaire […] Lire la suite

ACTINOMYCÈTES

  • Écrit par 
  • Hubert A. LECHEVALIER
  •  • 3 467 mots
  •  • 3 médias

substantifs grecs et signifie « Champignons à rayons » ou « Champignons rayonnants », expression utilisée pour les désigner en anglais (Ray fungi) et aussi en allemand et en russe. Ainsi les a-t-on désignés par référence soit à la morphologie des jeunes colonies dont les hyphes […] Lire la suite

BACTÉRIES

  • Écrit par 
  • Jean-Michel ALONSO, 
  • Jacques BEJOT, 
  • Patrick FORTERRE
  •  • 11 039 mots
  •  • 3 médias

protoplastes sont des bactéries seulement enveloppées de la membrane cytoplasmique, donc à morphologie globuleuse mais instable, devenues extrêmement sensibles aux variations de pression osmotique du fait de l'absence de contention par la paroi. La paroi des bactéries Gram négatives est plus mince […] Lire la suite

BAUXITES

  • Écrit par 
  • Michel ESTERLE, 
  • Jean-Pierre LAJOINIE
  •  • 3 786 mots
  •  • 5 médias

sur une surface irrégulière, de morphologie karstique, creusée dans des calcaires ou des dolomies. Après que l'Allemand M. Bauer eut découvert, en 1898, que la latérite des Seychelles était en partie constituée de roches semblables à celles des Baux, l'acception du terme « bauxite » a été étendue […] Lire la suite

BOTANIQUE

  • Écrit par 
  • Sophie NADOT, 
  • Hervé SAUQUET
  •  • 5 627 mots
  •  • 7 médias

disponibles pour reconstruire les relations de parenté avec les espèces actuelles. La seule possibilité est donc de se référer à la morphologie. Ceci requiert un travail considérable parce qu'il faut non seulement observer et décrire précisément les fossiles mais également très bien connaître […] Lire la suite

CARNIVORES MAMMIFÈRES

  • Écrit par 
  • Robert MANARANCHE, 
  • Géraldine VÉRON
  •  • 7 471 mots
  •  • 28 médias

formant autrefois le groupe des pinnipèdes (phoques, otaries et morses) dont l'adaptation à la vie aquatique a fortement modifié la morphologie. Le pelage du chat est abondant et sujet à des mues discrètes ; il comporte deux sortes de poils : les jarres, longs et assez raides, et la bourre, formée […] Lire la suite

CHAROPHYCÉES

  • Écrit par 
  • Robert CORILLION
  •  • 2 498 mots
  •  • 2 médias

particularités cytologiques et écologiques s'ajoutent aux caractères morphologiques pour justifier la place à part qu'elles occupent dans le monde végétal actuel. Morphologie Le thalle des Charophycées est formé par un ensemble d'axes ramifiés et verticillés, les cladomes, offrant […] Lire la suite

CHONDRICHTHYENS

  • Écrit par 
  • Philippe JANVIER
  •  • 2 409 mots
  •  • 5 médias

très spécialisés, les squatinoïdes et pristiophoroïdes illustrant une morphologie intermédiaire entre celle des requins et celle des raies. Cela impliquait donc que les squalomorphes étaient paraphylétiques et que les requins n'avaient pas de réalité en tant que groupe zoologique. Une révision […] Lire la suite

CRÂNE

  • Écrit par 
  • Yves FRANÇOIS, 
  • Didier LAVERGNE, 
  • Pierre-Antoine SAINT-ANDRÉ
  •  • 5 238 mots
  •  • 5 médias

clairement que si l'on suit cette évolution au cours de l'histoire des vertébrés. Ce faisant, les études paléontologiques portant sur les fossiles appartenant à ce phylum ont apporté à la théorie de l'évolution des arguments décisifs. Influencé sans doute par ses études antérieures sur la morphologie […] Lire la suite

DÉVELOPPEMENT (biologie) - Le développement végétal

  • Écrit par 
  • Georges DUCREUX, 
  • Hervé LE GUYADER, 
  • Jean-Claude ROLAND
  •  • 19 202 mots
  •  • 14 médias

. Cette brassicacée est une plante peu encombrante, caractérisée par un génome de très petite taille, un temps de génération court et une transformation facile. Afin de bien comprendre les mutations homéotiques, il est indispensable de décrire en premier lieu la morphologie des plantes de type sauvage […] Lire la suite

DURKHEIM ÉMILE (1858-1917)

  • Écrit par 
  • Philippe BESNARD, 
  • Raymond BOUDON
  •  • 11 011 mots

de classification faisait l'objet d'un soin tout particulier. La sixième section visait à regrouper sous l'intitulé « Morphologie sociale » les questions de géographie humaine, de démographie (population, migration) et l'étude des groupements ruraux et urbains. Elle était assurée essentiellement […] Lire la suite

ÉCHINODERMES

  • Écrit par 
  • Geneviève TERMIER, 
  • Henri TERMIER, 
  • Andrée TÉTRY
  •  • 6 662 mots
  •  • 9 médias

permet l'identification d'un fragment, même minuscule, d'Échinoderme. Squelette et morphologie Le squelette se compose soit de plaques calcaires plus ou moins épaisses, libres, soudées ou articulées entre elles, soit de dispositifs de forme définie (piquants, pédicellaires, ancres, crochets […] Lire la suite

EUGLÉNOPHYCÉES

  • Écrit par 
  • Louis JOYON, 
  • Jean-Pierre MIGNOT
  •  • 2 880 mots
  •  • 4 médias

N est égal à 40. Le nombre, le profil et la structure des bandes cuticulaires conditionnent la morphologie cellulaire et l'intensité de la métabolie. Chez certaines espèces, les bandes sont aplaties et la cuticule paraît lisse (ex. Scytomonas). Chez d'autres, les sillons […] Lire la suite

EUROPE, préhistoire et protohistoire

  • Écrit par 
  • Gérard BAILLOUD, 
  • Jean GUILAINE, 
  • Michèle JULIEN, 
  • Bruno MAUREILLE, 
  • Michel ORLIAC, 
  • Alain TURQ
  • , Universalis
  •  • 21 345 mots
  •  • 22 médias

à un autre individu, avec une morphologie primitive, ont permis de proposer la création d'une nouvelle lignée humaine, Homo antecessor. Selon ses inventeurs, elle serait antérieure à Homo heidelbergensis […] Lire la suite

GÉODYNAMIQUE

  • Écrit par 
  • Jean GOGUEL
  •  • 5 428 mots

Press, Sand Diego (Calif.), 1987 J. Aubouin, R. Brousse & J.-P. Lehman, Précis de géologie, t. III : Tectonique. Tectonophysique. Morphologie, Dunod, Paris, nouv. éd. 1985 V. V. B […] Lire la suite

GERMANO-POLONAISE PLAINE

  • Écrit par 
  • André BLANC, 
  • François ELLENBERGER
  •  • 3 267 mots

de paragéosynclinal. La morphologie actuelle ne doit presque plus rien au substratum : les inégalités de celui-ci ont été recouvertes d'un feutrage d'épaisseur variable, mais pouvant atteindre plusieurs centaines de mètres, précisément dans les dépressions qu'il a comblées. Les orientations majeures du relief […] Lire la suite

HAECKEL ERNST HEINRICH (1834-1919)

  • Écrit par 
  • Stéphane SCHMITT
  •  • 1 740 mots
  •  • 2 médias

avec leur milieu. Il s’éteint à Iéna le 9 août 1919, dans sa maison, la villa Medusa, aujourd’hui transformée en musée. Une interprétation évolutionniste de la forme des organismes Sur un plan purement scientifique, il s’intéresse à la morphologie des organismes, qu’il tente d’expliquer à la lumière de la théorie […] Lire la suite

HALBWACHS MAURICE (1877-1945)

  • Écrit par 
  • François VIEILLESCAZES
  •  • 485 mots

est très largement marquée par l'influence de Durkheim, à qui il emprunte un certain nombre de thèmes et de concepts : le thème du suicide (Les Causes du suicide, 1930) ou le concept de morphologie sociale (Morphologie sociale, 1938), par exemple […] Lire la suite

HÉMISPHÈRES CÉRÉBRAUX

  • Écrit par 
  • Pierre BUSER, 
  • Paul LAGET
  •  • 12 320 mots
  •  • 8 médias

de cette méthode d'étude de l'activité corticale provoquée sont telles qu'elles méritent une description quelque peu détaillée. Morphologie et origine des potentiels évoqués L'ensemble des cellules nerveuses corticales présente, chez le vivant, une activité fonctionnelle spontanée qui se traduit […] Lire la suite

HÉPATIQUES

  • Écrit par 
  • Suzanne JOVET
  •  • 2 811 mots
  •  • 3 médias

près de 10 000 espèces réparties en un peu moins de 300 genres, presque toutes terrestres, très rarement flottant à la surface des eaux douces (Riccia fluitans, par exemple) ou submergées et supportant alors l'eau saumâtre (Riella). Morphologie La classe […] Lire la suite

HOMO SAPIENS SAPIENS

  • Écrit par 
  • Bernard VANDERMEERSCH
  •  • 703 mots

On regroupe dans la sous-espèce Homo sapiens sapiens toutes les populations humaines vivantes et toutes celles qui les ont précédées et qui leur étaient très similaires. Cet ensemble est souvent appelé « Hommes modernes » ou « Hommes de morphologie moderne […] Lire la suite

INSTRUMENTS DE MUSIQUE - Facture instrumentale

  • Écrit par 
  • Daniel MAGNE, 
  • Anne PENESCO
  •  • 6 775 mots
  •  • 13 médias

ceux qui étaient en usage dans la facture de clavecin, l'évolution rapide de sa morphologie, contemporaine de l'essor de l'ère industrielle a suscité très tôt l'implantation de fabriques, capables de produire en grande série. Le piano actuel est, de tous les instruments à cordes frappées, de loin le plus élaboré […] Lire la suite

ITALIE - Langue et littérature

  • Écrit par 
  • Dominique FERNANDEZ, 
  • Pierre LAROCHE, 
  • Angélique LEVI, 
  • Jean-Paul MANGANARO, 
  • Philippe RENARD, 
  • Jean-Noël SCHIFANO
  •  • 29 122 mots
  •  • 15 médias

, son aïeule. Il faudrait donc, d'une part, retrouver sous la diversité et les contrastes la continuité, montrer que telle langue qui a varié dans sa syntaxe, son lexique, ses tours, sa morphologie, sa phonétique est toujours la même ; d'autre part, l'immobilisant à un moment de son histoire, se […] Lire la suite

LANGUES TYPOLOGIE DES

  • Écrit par 
  • Loïc DEPECKER
  •  • 8 357 mots

de phonétique en général (analyse des sons), de morphologie (analyse des formes), de sémantique (analyse des sens), de syntaxe (analyse des règles de fonctionnement des unités), etc. Ici, les débats ne cessent d'évoluer. Si par exemple Benveniste a pu étudier la notion de parfait en paléo-sibérien […] Lire la suite

LUNE

  • Écrit par 
  • Pierre THOMAS
  •  • 8 406 mots
  •  • 18 médias

grande variété de formes : les plus petits, ceux dont le diamètre est inférieur à 10 kilomètres, ont une forme de bol et ils sont entourés d'une couronne de débris, les éjecta ; ils sont appelés cratères simples. Ceux dont le diamètre est compris entre 20 et 200 kilomètres ont une morphologie toute […] Lire la suite

LYCOPHYTES

  • Écrit par 
  • Jean-Yves DUBUISSON, 
  • Sabine HENNEQUIN
  •  • 3 423 mots
  •  • 7 médias

gamétophyte – car il représente la génération qui formera les gamètes – ou encore prothalle – car sa morphologie est très simple. De forme plus ou moins lobée, il est dépourvu de tissus conducteurs et porte, sur sa périphérie, des rhizoïdes (poils unicellulaires qui auraient un rôle d’ancrage […] Lire la suite

MAUSS MARCEL (1872-1950)

  • Écrit par 
  • Jean CAZENEUVE
  •  • 1 624 mots

humaines, selon Mauss, comprend la morphologie qui porte sur les groupes structurés, la physiologie sociale qui s'applique aux représentations et aux mouvements sociaux, et la sociologie générale qui traite des phénomènes généraux se retrouvant dans les divers aspects de la vie nationale […] Lire la suite

MÉTALLOGRAPHIE - Essais physico-chimiques

  • Écrit par 
  • Gérard BERANGER
  •  • 4 415 mots
  •  • 14 médias

la surface d'un métal ou d'un alliage soumis à l'action d'un gaz à haute température. Les méthodes expérimentales diffèrent suivant qu'on désire étudier la cinétique d'oxydation, la morphologie, la nature ou la structure de l'oxyde, adhérant au métal ou pris isolément, ou encore les modifications […] Lire la suite

MUNGO SITE PRÉHISTORIQUE DE, Australie

  • Écrit par 
  • Bernard VANDERMEERSCH
  •  • 402 mots

La région des Willandra Lakes, en Nouvelle-Galles du Sud, en Australie, a livré plusieurs gisements préhistoriques et une importante série de fossiles humains proches de la morphologie des Aborigènes d'Australie. Le site de Mungo a été fouillé en 1968-1969. Plusieurs squelettes y ont […] Lire la suite

OCÉAN ET MERS (Géologie sous-marine) - Étude des fonds sous-marins

  • Écrit par 
  • Gérard GRAU, 
  • Lucien MONTADERT, 
  • Claude SALLÉ
  •  • 5 834 mots
  •  • 6 médias

d'observation continue le long d'un profil. En outre, la répartition était très hétérogène par rapport à la superficie totale des océans (environ 360 millions de kilomètres carrés). Par la suite, les connaissances s'accrurent notablement, surtout en ce qui concerne la morphologie et la description […] Lire la suite

OISEAUX

  • Écrit par 
  • Michel CUISIN
  •  • 8 662 mots
  •  • 31 médias

qui correspond à leurs besoins : l'outarde canepetière a besoin de vastes espaces et ne pourrait vivre en forêt, car sa biologie et sa morphologie sont entièrement adaptées aux paysages dégagés. À l'inverse, chez certaines espèces comme la corneille noire eurasiatique, la « valence écologique […] Lire la suite

PALYNOLOGIE

  • Écrit par 
  • Armand PONS
  •  • 2 303 mots
  •  • 2 médias

polliniques régulières permettent de repérer les espèces dont la structure génétique (hybridogénie, polyploïdie, variation clinale, etc.), la morphologie et la biologie florales (hétérostylie) sont particulières. Jointes aux variations aléatoires (inhérentes à tout matériel biologique […] Lire la suite

PÉDOLOGIE

  • Écrit par 
  • Georges AUBERT, 
  • Denis BAIZE, 
  • Mireille DOSSO, 
  • Marcel JAMAGNE
  •  • 9 867 mots
  •  • 2 médias

que des informations incomplètes. Notion d'horizon En chaque point de l'espace géographique, l'observation de la morphologie d'une couverture pédologique montre en général des différenciations selon un axe vertical. De là est née, très anciennement, la notion d'horizon. Les horizons résultent […] Lire la suite

PHONOLOGIE

  • Écrit par 
  • Jean Léonce DONEUX, 
  • Véronique REY, 
  • Robert VION
  •  • 7 452 mots
  •  • 1 média

qu'inspiratrice de modèles, la phonologie est également à l'origine de nouvelles problématiques au sein des autres branches de la linguistique comme la morphologie, la lexicologie, la syntaxe ou la sémantique. L'extension, plus ou moins abrupte, de concepts et méthodes phonologiques à ces domaines […] Lire la suite

POISSONS

  • Écrit par 
  • Yves FRANÇOIS, 
  • Pierre-Antoine SAINT-ANDRÉ
  •  • 13 522 mots
  •  • 16 médias

que si les Tétrapodes sont inclus dans l'acception du taxon « Ostéichthyens ». Cependant, compte tenu du fait que les Vertébrés non Tétrapodes ont en commun un mode de vie primitivement aquatique et ont retenu, outre des caractères physiologiques liés à celui-ci, une morphologie « pisciforme » (laquelle représente un […] Lire la suite

POUDRES MÉTALLURGIE DES

  • Écrit par 
  • Gérard BERANGER, 
  • Georges CIZERON
  •  • 5 026 mots
  •  • 6 médias

(gaz, liquide ou solide) qui fractionne le composé en métal à l'état de fins granules et en un sous-produit qui peut être éliminé. Si le composé métallique initial est un solide, la dimension des granules du métal résultant dépend fortement de la morphologie du composé de départ. Quand le sous-produit […] Lire la suite

PRÉHISTOIRE - Cannibalisme

  • Écrit par 
  • Alban DEFLEUR
  •  • 2 203 mots

de fragmentation des éléments osseux ne peut s'expliquer que par la volonté de récupérer la moelle et le cerveau dans les deux espèces. Plusieurs faits corroborent cette affirmation : le nombre de points d'impact observés sur les ossements (crânes et os longs), la morphologie des fractures qui atteste […] Lire la suite

RHODOPHYCÉES

  • Écrit par 
  • Jean FELDMANN, 
  • Francis MAGNE
  •  • 5 325 mots
  •  • 3 médias

, des hétérosides particuliers, composés de glycérol et de galactose (floridoside), ou d'acide glycérique et de mannose, sont souvent abondants dans le suc vacuolaire. Certaines espèces (Bonnemaisoniacées) renferment des cellules sécrétrices spéciales, les ioduques, accumulant de l'iode. Morphologie À […] Lire la suite

RIFT EST-AFRICAIN

  • Écrit par 
  • Jean-Jacques TIERCELIN
  •  • 6 228 mots
  •  • 2 médias

divisés en ensembles plus petits, les bassins de rift. Segments et bassins de rift sont régulièrement ponctués de grands volcans, dont certains occupent l'axe du rift. Des alignements de lacs, plus de quarante, de dimensions très variables, de morphologie généralement allongée, de quelques kilomètres à […] Lire la suite

ROMANES LANGUES

  • Écrit par 
  • Gustav INEICHEN
  •  • 2 930 mots

. La phonologie est particulièrement intéressante au point de vue des alternatives possibles du sens de l'évolution. En morphologie et en morphosyntaxe, il se produit une véritable réfection de systèmes. Il y a regrammaticalisation totale du système nominal (disparition de la déclinaison à cinq cas […] Lire la suite

ROME

  • Écrit par 
  • Géraldine DJAMENT, 
  • Sylvia PRESSOUYRE
  •  • 11 410 mots
  •  • 14 médias

planification urbaine. Les plans de 1883, 1909 et 1931 cherchent, sans grands résultats, à contrôler la croissance urbaine. Un demi-siècle après son intégration à l'Italie, Rome, devenue une ville bourgeoise, a vu sa superficie quadrupler. La morphologie compacte et fonctionnellement mixte disparaît […] Lire la suite

SEXUALISATION, biologie

  • Écrit par 
  • Jacques DECOURT, 
  • Jean-Marc LOBACCARO, 
  • Étienne PATIN, 
  • Lluis QUINTANA-MURCI, 
  • Charles SULTAN
  •  • 14 029 mots
  •  • 2 médias

en testicule. En absence d'expression de SRY, la gonade emprunte une voie dite par défaut, qui mène à la formation de l'ovaire. La sexualisation masculine impliquerait donc une structuration caractéristique qui différencie le corps de l'homme par rapport à la morphologie féminine […] Lire la suite

SQUELETTE

  • Écrit par 
  • Yves FRANÇOIS, 
  • Armand de RICQLÈS
  • , Universalis
  •  • 8 485 mots
  •  • 2 médias

dans sa morphologie, comporte le plus souvent une mince couche superficielle, purement organique, et deux couches plus épaisses, dans lesquelles une trame organique sert de support à des matériaux minéraux (du calcaire sous forme de calcite ou d'aragonite). Le terme de conchyoline, qui désigne la substance […] Lire la suite

STELLAIRES ASSOCIATIONS

  • Écrit par 
  • Thierry MONTMERLE
  •  • 6 530 mots
  •  • 12 médias

, explosions de supernovae, etc. Cela accroît d'autant l'intérêt de l'étude de ces associations, mais aussi leur complexité ! En revanche, les étoiles les moins massives influencent peu l'évolution des associations OB. Morphologie d'une association OB À partir de l'étude de certaines associations OB […] Lire la suite

Rejoignez-nous

Inscrivez-vous à notre newsletter hebdomadaire et recevez en cadeau un ebook au choix !