« Traduction en anglais »

FILARÈTE (1400 env.-env. 1469)

  • Écrit par 
  • Noëlle de LA BLANCHARDIÈRE
  •  • 1 217 mots
  •  • 2 médias

traduction anglaise avec le texte reproduit en fac-similé par J. R. Spencer). L'édition allemande de W. De Œttingen parue en 1890 n'était que partielle. Premier traité théorique en langue vulgaire (le De re aedificatoria de L. B. Alberti, antérieur, est en latin), le Trattato relate la construction de la ville idéale « Sforzinda ». Averlino s'inspire […] Lire la suite

Le média de la recherche « Traduction en anglais » :

HISTOIRE DE LA CLADISTIQUE (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Philippe JANVIER, 
  • Michel LAURIN
  •  • 1 662 mots

traduction anglaise du livre de Hennig (en fait un nouveau texte écrit en 1961), assure la diffusion rapide de la systématique phylogénétique, surtout dans le monde anglo-américain. L'entomologiste suédois L. Brundin (1907-1993) applique la systématique phylogénétique à un groupe de Diptères et en tire des conclusions sur leur histoire biogéographique […] Lire la suite

CITÉ-JARDIN

  • Écrit par 
  • Françoise CHOAY
  •  • 1 109 mots

traduction française de l'expression anglaise garden-city créée par le socialiste anglais Ebenezer Howard. Dans son livre Tomorrow : a Peaceful Path to Real Reform (1898), devenu dans l'édition de 1902 Garden-Cities of Tomorrow (Les Cités-jardins de demain, Paris, 1969 avec une préface de F. J. Osborn ; essai introductif de L. Mumford ; présentation […] Lire la suite

REICHENBACH HANS (1891-1953)

  • Écrit par 
  • Alexis BIENVENU
  •  • 1 494 mots

traduction anglaise de l'édition originale en allemand, 1935). Selon lui, on peut en effet prouver que l'induction est le seul moyen tout à fait général qui permette d'établir la limite de fréquence relative d'un événement, dans l'hypothèse où cette limite existe. La fécondité de l'induction dépend uniquement de cette hypothèse, qui n'est cependant […] Lire la suite

VAN DER WAALS JOHANNES DIDERIK (1837-1923)

  • Écrit par 
  • Paul GLANSDORFF
  •  • 565 mots

traduction allemande par F. Roth en 1881, anglaise par R. Threlfall et J. F. Adair en 1888, française par Dommer et Pomey en 1894. On sait à présent que l'équation de Van der Waals est encore imparfaite et qu'il serait téméraire de vouloir lui conserver le nom d'équation des gaz réels qui lui fut naguère attribué : en effet, des équations d'état encore […] Lire la suite

WINCKELMANN JOHANN JOACHIM (1717-1768)

  • Écrit par 
  • Horst RÜDIGER
  •  • 1 824 mots
  •  • 1 média

traduction française, puis anglaise. Attaché à Rome à la cour pontificale, président des Antiquités et scriptor de la bibliothèque vaticane, il conseilla son protecteur, le cardinal Albani, lorsque celui-ci décora sa villa de sculptures antiques. Il rejeta des offres émanant de princes allemands, notamment du roi de Prusse, pour conserver son indépendance […] Lire la suite

NAG HAMMADI BIBLIOTHÈQUE DE

  • Écrit par 
  • Michel PEZIN
  •  • 1 334 mots

traduction anglaise a été publiée, The Nag Hammadi Library in English, parue simultanément aux États-Unis et à Leyde en 1977. Une édition en français, Bibliothèque copte de Nag Hammadi, publiée au Canada, s'est achevée en 1992. […] Lire la suite

KANTOROWICZ ERNST (1895-1963)

  • Écrit par 
  • Paola MAFFEI
  •  • 1 794 mots

traduction anglaise la même année, et une autre en italien en 1939. Les milliers d'exemplaires vendus n'évitèrent pas à Kantorowicz d'âpres jugements : présenté en mythographe plutôt qu'en historien, son honnêteté intellectuelle fut mise en doute. Mais ses critiques furent confondus et la solidité de ses recherches démontrée grâce à la parution, en […] Lire la suite

WATSON THOMAS (1557-1592)

  • Écrit par 
  • Henri FLUCHÈRE
  •  • 409 mots

anglais) à la mémoire de sir Francis Walsingham (1530-1590), le subtil conseiller d'Élisabeth. Mais son droit à figurer dans l'histoire littéraire anglaise repose sur ses poèmes « personnels ». D'abord la série intitulée The Hekatompathia or Passionate Centurie of Love (1582, La Centurie d'amour passionnée), composition divisée en deux parties : les […] Lire la suite

WITTGENSTEIN LUDWIG

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre COMETTI, 
  • Gilles Gaston GRANGER
  •  • 4 196 mots
  •  • 3 médias

traduction anglaise en 1922. Il y enseigne jusqu'en 1939 comme fellow à Trinity College, avec une interruption d'une année, pendant laquelle il séjourne dans la cabane solitaire qu'il s'est construite en Norvège (1936). Quand il est appelé à succéder à Moore en 1939, la guerre éclate ; devenu citoyen britannique, il est alors mobilisé dans les services […] Lire la suite

GARY ROMAIN (1914-1980)

  • Écrit par 
  • Nicolas GELAS
  •  • 1 472 mots
  •  • 1 média

traduction anglaise de l'adjectif « entrouvert » : dissimuler l'identité, c'est alors accéder au cœur de la conscience. Symbole d'une pratique romanesque qui concilie l'art de la tromperie et la sincérité du dévoilement, le pseudonyme est donc au centre d'un paradoxe essentiel : le désir de vouloir se dire tout en s'efforçant de ne pas trop se laisser […] Lire la suite

MENOTTI GIAN CARLO (1911-2007)

  • Écrit par 
  • Michel PAROUTY
  •  • 1 425 mots
  •  • 1 média

traduction anglaise – Amelia Goes to the Ball – de George Mead. Peu après, une reprise a lieu à New York, et le Metropolitan Opera décide d'afficher cette délicieuse bluette la saison suivante. Efficacité théâtrale, aisance mélodique, sens du théâtre : les qualités qui feront la réputation de Menotti sont évidentes. La N.B.C., chaîne de radio très  […] Lire la suite

VERITATIS SPLENDOR ENCYCLIQUE (1993)

  • Écrit par 
  • Émile POULAT
  •  • 1 467 mots

traduction anglaise, qui fait difficulté). Le Catéchisme présentait la morale chrétienne comme « la vie dans le Christ », en deux sections : l'une, générale, dans le cadre rénové d'un « personnalisme communautaire », l'autre, spéciale, en référence au Décalogue biblique, les « dix commandements de Dieu ». Une attention particulière y était donnée à […] Lire la suite

GRESSET MICHEL (1936-2005)

  • Écrit par 
  • André BLEIKASTEN
  •  • 643 mots

d'anglais en 1959, il est d'abord tenté par un poste de traducteur à l'O.N.U., mais finit par choisir une carrière universitaire. Dans les années 1960, il entreprend sous la direction de Maurice Le Breton une thèse d'État sur l'œuvre de William Faulkner, découvre à cette occasion toute la littérature du Sud et commence à prendre goût à la traduction […] Lire la suite

TRAITEMENT AUTOMATIQUE DES LANGUES

  • Écrit par 
  • Anne ABEILLÉ
  •  • 8 460 mots
  •  • 5 médias

anglais à décrypter), la traduction automatique n'est entrée que progressivement dans le champ des recherches en linguistique informatique et en intelligence artificielle. Les premiers systèmes qui traduisaient mot à mot ont cédé la place à des architectures modulaires, où tâches d'analyse, de transfert et de génération sont bien séparées. La traduction […] Lire la suite

ŒUVRES III (H. Melville)

  • Écrit par 
  • Pierre-Yves PÉTILLON
  •  • 766 mots

traduction de Moby Dick en français par Philippe Jaworski est la quatrième depuis celle de Giono et son équipage, publiée en 1941. Elle est signée de quelqu'un qui comprend l'anglais de l'original, ce qui n'avait pas toujours été le cas par le passé. Elle s'inscrit aussi dans une entreprise de longue haleine : la publication de l'œuvre intégral de  […] Lire la suite

DELILLE JACQUES (1738-1813)

  • Écrit par 
  • Denise BRAHIMI
  •  • 976 mots

anglais, mais ses efforts pour se dégager du vieil attirail poétique restent généralement vains. Bien que publiée en 1805, la traduction du Paradis perdu est l'œuvre d'un homme du siècle précédent. À la même époque, il écrit un poème intitulé Les Trois Règnes de la nature, dans lequel il essaie d'exprimer poétiquement les lois et les définitions scientifiques […] Lire la suite

LEYRIS PIERRE (1907-2001)

  • Écrit par 
  • Gilles ORTLIEB
  •  • 775 mots

traduction d'une centaine d'ouvrages), Pierre Leyris fut aussi l'introducteur en France d'auteurs réputés difficiles – voire, comme Gerard Manley Hopkins, « intraduisibles » – et, parallèlement à ses traductions d'œuvres classiques – les Œuvres complètes de Shakespeare dont il dirigea, au Club français du livre, une édition bilingue qui reste de référence […] Lire la suite

LAWRENCE THOMAS EDWARD (1888-1935)

  • Écrit par 
  • ETIEMBLE, 
  • Robert MANTRAN
  •  • 2 524 mots
  •  • 2 médias

traduction de L'Odyssée, le savant helléniste anglais sir Maurice Bowra la juge « de loin la meilleure » en sa langue. Quant aux Sept Piliers, les bons prosateurs anglais y admirent un des monuments de leur littérature : épico-égocentriste et coruscant à l'occasion, tant que vous voudrez ; monumental, sans aucun doute. Pour qui eut la chance de traduire […] Lire la suite

RAWLINSON sir HENRY CRESWICKE (1810-1895)

  • Écrit par 
  • Valentin NIKIPROWETZKY
  •  • 714 mots
  •  • 2 médias

traduction de la première colonne. L'exactitude du déchiffrement proposé sera confirmée par la traduction d'une inscription inédite de Tiglatpiléser Ier, que, sur l'invitation de la Société asiatique, Rawlinson procure de conserve avec J. Oppert, E. Hincks, H. Fox Talbot. La traduction concordante à laquelle les quatre savants, qui ont travaillé indépendamment […] Lire la suite

HÉLIOCENTRISME

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre VERDET
  •  • 3 229 mots
  •  • 7 médias

l'Anglais Thomas Digges. En 1576, lors de la réédition de la Prédiction éternelle de son père, Leonard Digges, Thomas y ajoute un petit appendice, La Parfaite Description des orbes célestes, où l'on trouve la traduction en anglais de plusieurs passages importants du De revolutionibus et son propre schéma d'un univers héliocentrique. On y constate un […] Lire la suite

NABOKOV VLADIMIR (1899-1977)

  • Écrit par 
  • Maurice COUTURIER
  •  • 2 366 mots
  •  • 2 médias

l’anglais dont le vocabulaire très riche et la syntaxe souple en faisaient une langue plus proche de sa langue maternelle. Il l’avait apprise avec ses gouvernantes et l’avait pratiquée pendant toute la durée de ses études à Cambridge où il avait composé quelques pièces brèves dans cette langue. Le passage à l’anglais, quasi définitif à part quelques […] Lire la suite

ARTHAŚĀSTRA

  • Écrit par 
  • Charles MALAMOUD
  •  • 2 760 mots

traduction en anglais (par Kangle), la mention d'un événement historique pouvant servir de repère. Il est certain seulement que la société dont émane ce texte est bien postérieure à la fin du védisme, et que l'Arthaśāstra était connu de l'auteur du Kāmasūtra, texte que l'on s'accorde à dater du ive siècle après J.-C. : ce qui laisse une marge de sept […] Lire la suite

GROSS MAURICE (1934-2001)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 212 mots

traduction automatique que Maurice Gross va entrer en linguistique. Un premier séjour à Harvard, en 1961, lui permet de rencontrer Noam Chomsky et M. P. Schutzenberger, et d'entamer des recherches au croisement de l'informatique et de la linguistique. Revenu à Paris, il intègre le laboratoire de calcul Blaise-Pascal du C.N.R.S., où il poursuit ses  […] Lire la suite

LIN YUTANG [LIN YU-T'ANG] (1895-1976)

  • Écrit par 
  • Jean LEVI
  •  • 677 mots

l'anglais dès son plus jeune âge, comme beaucoup de jeunes Chinois de la bourgeoisie éclairée de l'époque. En 1911, il entre à la St. John's University de Shanghai et en sort diplômé en 1916. En 1919, il s'embarque pour les États-Unis et acquiert à l'université Harvard une solide formation en philologie, qu'il complète à l'université de Leipzig où  […] Lire la suite

MORE THOMAS (1477 ou 1478-1535)

  • Écrit par 
  • Gérard DEFAUX
  •  • 3 242 mots
  •  • 1 média

anglais (une traduction du De consolatione philosophiae de Boèce). On retrouve chez lui la même ardeur intellectuelle, le même enthousiasme conquérant, le même désir de possession encyclopédique du savoir que chez son modèle Pic de La Mirandole, dont il traduit la Vie et quelques traités aux environs de 1504 (l'ensemble, The Life of Pico della Mirandola […] Lire la suite

SHAFTESBURY ANTHONY ASHLEY COOPER 3e comte de (1671-1713)

  • Écrit par 
  • John S. MORRILL, 
  • Universalis
  •  • 351 mots

anglais (Dieu des philosophes contre Dieu des Écritures, religion naturelle contre religion révélée) sont en effet quasi intégralement transmis en Allemagne grâce à la traduction de ses écrits. Les idées de Shaftesbury influenceront à des degrés divers des poètes et philosophes tels Alexander Pope, Joseph Butler, Francis Hutcheson, Mark Akenside, Samuel […] Lire la suite

ESDRAS LIVRES D'

  • Écrit par 
  • André PAUL
  •  • 995 mots

traduction en grec du grand ouvrage Chroniques-Esdras-Néhémie. Le Quatrième Livre d'Esdras correspond, dans les écrits imprimés, aux chapitres iii à xiv du « Quatrième Livre d'Esdras » (qui équivaut au « IIe Esdras » dans la classification anglaise des apocryphes). Il fut l'ouvrage juif non biblique le plus répandu et le plus utilisé dans les milieux […] Lire la suite

HAAKON ou HÅKON V MAGNUSSON (1270-1319) roi de Norvège (1299-1319)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 346 mots

anglais. Haakon va encore plus loin dans sa politique commerciale en soutenant le soulèvement des Écossais contre la domination anglaise. En outre, il entre occasionnellement en guerre avec le Danemark et la Suède. Haakon V, et plus particulièrement son épouse Euphémie Güntersdotter de Rügen (1289 env.-1321), sont de fervents protecteurs des arts.  […] Lire la suite

KEATS JOHN (1795-1821)

  • Écrit par 
  • Henri PEYRE
  •  • 3 575 mots

anglaise, surtout parmi les connaisseurs, car la traduction la déflore. Nul poète anglais n'est plus récité, plus aimé. Un poète et une poétique Les lettres de Keats constituent la plus riche et la plus émouvante correspondance laissée par un écrivain anglais du xixe siècle. On y suit pas à pas l'évolution d'un esprit qui mûrissait avec une rapidité […] Lire la suite

ANQUETIL-DUPERRON ABRAHAM HYACINTHE (1731-1805)

  • Écrit par 
  • Jean VARENNE
  •  • 865 mots

traduction persane des Upaniṣads établie en 1656 à Delhi sur l'ordre du prince mogol Darah Shakoh. Par chance, cette traduction était extrêmement fidèle et, surtout, Anquetil-Duperron avait su se garantir en en discutant chaque mot avec des pandits (lettrés hindous). Dans ses Recherches sur l'Inde (1786), il écrivait : « La plupart des voyageurs se […] Lire la suite

HOGGART RICHARD (1918-2014)

  • Écrit par 
  • Cécile RABOT
  •  • 743 mots

traduction française de ses textes et à leur présentation, mais aussi à leur rayonnement et à leur lecture. La traduction de The Uses of Literacy par La Culture du pauvre est symptomatique de cette appropriation. Lu à travers la question du rapport des intellectuels aux classes populaires, Hoggart est érigé en exemple d’une démarche ethnographique  […] Lire la suite

KUNENE MAZISI (1930-2006)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 398 mots

l'anglais, qui reçoit l'approbation des critiques pour la fraîcheur de la traduction et la transposition réussie des motifs et de l'imagerie vernaculaires zoulous. Mazisi Kunene traduit de nouveau son œuvre du zoulou original en anglais, et publie deux poèmes épiques : Emperor Shaka the Great, a Zulu Epic (1979), l'histoire du fondateur du royaume  […] Lire la suite

POPE ALEXANDER (1688-1744)

  • Écrit par 
  • Jean DULCK
  •  • 1 862 mots
  •  • 1 média

anglais, poète des salons, de la ville et de la vie sociale, a dû toujours vivre en marge de la société et en dehors de Londres. Il était en effet catholique et en tant que tel exclu de la vie de la capitale.Pope est une personnalité très discutée ; certains voient en lui un infirme hypocrite et méchant, une « guêpe », d'autres insistent sur ses amitiés […] Lire la suite

EDWARDS MICHAEL (1938- )

  • Écrit par 
  • Pierre BRUNEL
  •  • 1 023 mots
  •  • 1 média

l’anglais au français, de la littérature anglaise à la littérature française, tout en pratiquant aussi d’autres langues, en particulier l’espagnol et l’allemand. À l’université de Warwick, il a enseigné tour à tour en section française (1973) et en section littérature anglaise et comparée (1987-2002). À Paris, au Collège de France, après avoir occupé […] Lire la suite

BARROW ISAAC (1630-1677)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 305 mots

anglais qui fut un des précurseurs du calcul infinitésimal. Ordonné ministre anglican en 1668, Isaac Barrow enseigna le grec à l'université de Cambridge (1660-1663) et fut nommé, en 1662, professeur de mathématiques au collège Gresham de Londres. En 1664, il devient professeur de mathématiques à l'université de Cambridge. Parmi les premiers travaux […] Lire la suite

KHINTCHINE ALEXANDRE IAKOVLEVITCH (1894-1959)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 290 mots

anglais : Mathematical Foundations of Statistical (New York, 1949), Mathematical Foundations of Information Theory (New York, 1957), An Elementary Introduction to the Theory of Probability, avec la collaboration de B. V. Gnedenko (New York, 1962). Ce dernier volume existe également en traduction française (Introduction à la théorie des probabilités […] Lire la suite

CHAMBERS EPHRAÏM (1680 env.-1740)

  • Écrit par 
  • Louise LAMBRICHS
  •  • 320 mots

traduction de la Cyclopaedia. L’année suivante, Diderot et d’Alembert deviennent les maîtres d’œuvre de ce projet qui, en changeant de nature, deviendra l’Encyclopédie. […] Lire la suite

SYMONDS JOHN ADDINGTON (1840-1893)

  • Écrit par 
  • Louis BONNEROT
  •  • 260 mots

anglais John Addington Symonds fut obligé de soigner sa tuberculose par des cures en Suisse, en Italie et en Grèce. C'est l'origine de ses premiers articles, réunis sous les titres de Sketches in Italy and Greece (1874-1879), Sketches and Studies in Italy (1879) et Italian By-Ways (1883). Son œuvre la plus considérable est constituée par les sept volumes […] Lire la suite

ETHNOLOGIE Ethnoarchéologie

  • Écrit par 
  • Anick COUDART
  •  • 4 861 mots

anglais Anthony Giddens) plutôt que de la cohérence et des régularités sociales auxquelles les archéologues américains s'étaient jusque-là intéressés. Une partie de l'archéologie britannique s'engagea dans différents montages théoriques, variant au gré de la traduction, en anglais, de plusieurs ouvrages français impliquant aussi bien le postmodernisme […] Lire la suite

CAROLE, danse

  • Écrit par 
  • Pierre-Paul LACAS
  •  • 466 mots

anglais. Certains proposent une étymologie grecque : le choraulês est le joueur de flûte qui accompagnait un chœur de danse. Le mot anglais, lui-même probablement dérivé du français « carole », désigne un chant polyphonique (à 2 ou 3 voix), de rythme ternaire, mi-religieux, mi-profane (fréquemment chant de Noël) et, quoique d'élaboration savante, destiné […] Lire la suite

COLLIER JEREMY (1650-1726)

  • Écrit par 
  • Roger MEUNIER
  •  • 475 mots

anglais qui fit partie des Nonjurors, hostiles au serment d'allégeance à Guillaume d'Orange (1689), Jeremy Collier est surtout célèbre par ses attaques contre l'immoralité du théâtre. En 1685, il est lecteur à Gray's Inn, mais démissionne lors de la Révolution et il est envoyé à Newgate pour avoir osé écrire un pamphlet de soutien à Jacques II et une […] Lire la suite

MAJOLIQUE

  • Écrit par 
  • Jeanne GIACOMOTTI
  •  • 327 mots
  •  • 1 média

Traduction française du mot italien maiolica dont l'usage remonte au xve siècle. Le terme de maiolica s'appliquait alors seulement aux brillantes faïences à reflets métalliques fabriquées en Espagne, à Malaga puis à Valence et aux alentours, qui étaient importées en grande quantité en Italie avec des tissus précieux et d'autres marchandises par des […] Lire la suite

COKE sir EDWARD (1552-1634)

  • Écrit par 
  • Roland MARX
  •  • 332 mots
  •  • 1 média

traduction de droits immémoriaux et non de la grâce royale. […] Lire la suite

BROCH HERMANN (1886-1951)

  • Écrit par 
  • André SOUYRIS
  •  • 2 045 mots

traduction anglaise. Immédiatement reconnu comme un chef-d'œuvre, ce roman de la confrontation avec la mort vaut à son auteur un grand nombre d'articles très élogieux. Le récit des dix-huit dernières heures de la vie de Virgile constitue la matière du livre qui s'ouvre par une magistrale description de l'arrivée à Brindisi du poète agonisant. Les délires […] Lire la suite

GEOFFROY DE MONMOUTH (1100 env.-1154)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 640 mots

traduction de la Vie de Merlin (1996). […] Lire la suite

PATIENCES & RÉUSSITES

  • Écrit par 
  • Thierry DEPAULIS
  •  • 760 mots

anglaise semblent dépendre alors des ouvrages français : le plus ancien livre anglais de patiences n'est autre que la traduction du recueil de Mme de Fortia, publiée en 1859. Un Livre illustré des patiences, par une comtesse de Blancœur, imprimé à Bruxelles vers 1880, fut lui aussi traduit mais en allemand, puis de l'allemand en anglais. Au xxe siècle […] Lire la suite

VIVIEN PAULINE TARN dite RENÉE (1877-1909)

  • Écrit par 
  • Antoine COMPAGNON
  •  • 349 mots

anglaise, qu'on voudrait évoquer à son propos. Son premier recueil de vers, Études et préludes (1901), est empreint de sensualité et de langueur. Elle mérite pleinement le nom de Sapho moderne, et elle se réclame en effet de la poétesse de Lesbos dont elle propose une traduction en 1903. Elle se fait le chantre de la Grèce voluptueuse des amours saphiques […] Lire la suite

MOYEN ÂGE L'affirmation des langues vulgaires

  • Écrit par 
  • Emmanuèle BAUMGARTNER
  •  • 2 533 mots

traduction en langue vernaculaire de l'Écriture sainte : la traduction de la Bible en « nouveau haut allemand », achevée par Luther en 1534, fixe et diffuse dans tout l'Empire une langue unique, tandis que paraît en anglais la « version autorisée » de la Bible dite du roi James (1611). En France, la reconnaissance à part entière de la langue nationale […] Lire la suite

MAISON DE FRANCE

  • Écrit par 
  • Hervé PINOTEAU
  •  • 2 488 mots

traduction anglaise de la Bible). « Maison » convenait fort bien pour qualifier le lignage du « Nouveau David » qu'était le roi très chrétien de France, fils aîné de l'Église, oint sur la tête et réputé guérisseur des écrouelles. C'est au xiiie siècle que le roi des Francs prit officiellement le titre de roi de France et que les grands officiers du […] Lire la suite