« Physiologie »

LOEWI OTTO (1873-1961)

  • Écrit par 
  • Samya OTHMAN
  •  • 209 mots

physiologie ou médecine en 1936, conjointement à Henry Hallett Dale, pour la découverte de la transmission chimique des impulsions nerveuses. Médecin diplômé de l'université de Strasbourg (1896), il renonce, devant les ravages des maladies infectieuses, à une carrière de clinicien pour celle de chercheur. Outre des études sur le métabolisme animal, […] Lire la suite

Les médias de la recherche « Physiologie » :

John Sulston

John Sulston
Crédits : Scott Barbour/ Getty Images

photographie

Les Quatre Tempéraments, Livre des barbiers-chirurgiens de la ville d’York

Les Quatre Tempéraments, Livre des barbiers-chirurgiens de la ville d’York
Crédits : British Library/ AKG-images

photographie

Lien possible entre inflammation intestinale et maladie de Parkinson

Lien possible entre inflammation intestinale et maladie de Parkinson
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Félix-Archimède Pouchet

Félix-Archimède Pouchet
Crédits : Wellcome Collection ; CC BY 4.0

photographie

Afficher les médias de « Physiologie »

HODGKIN ALLAN LLYOD (1914-1998)

  • Écrit par 
  • Samya OTHMAN
  •  • 210 mots

physiologie ou médecine, conjointement à J. Eccles et A. F. Huxley, « pour leur découverte concernant les mécanismes ioniques impliqués dans l'excitation et l'inhibition des portions périphériques et centrales des membranes des cellules nerveuses » (1963). Étudiant à Trinity College, Cambridge (1932-1934), où enseigne E. D. Adrian, l'un des fondateurs […] Lire la suite

WHIPPLE GEORGE HOYT (1878-1976)

  • Écrit par 
  • Samya OTHMAN
  •  • 200 mots

physiologie ou médecine en 1934, conjointement à G. R. Minot et W. P. Murphy. […] Lire la suite

PALUDISME : DÉCOUVERTE DU PARASITE

  • Écrit par 
  • Gabriel GACHELIN
  •  • 228 mots

physiologie ou médecine 1902) en 1895. Son travail fondateur de la parasitologie moderne, largement mené sur le terrain, se poursuivit avec des travaux similaires sur le trypanosome, agent de pathologies animales et de la maladie du sommeil en Afrique, à partir de 1900. L'ensemble des travaux lui a valu le prix Nobel de physiologie ou médecine en 1907 […] Lire la suite

HEYMANS CORNEILLE JEAN-FRANÇOIS (1892-1968)

  • Écrit par 
  • Samya OTHMAN
  •  • 234 mots

physiologie ou médecine en 1938. […] Lire la suite

HALES STEPHEN (1677-1761)

  • Écrit par 
  • Dina SURDIN
  •  • 257 mots

physiologie végétale : respiration, transpiration, nutrition. Au cours de ces expériences, il met au point des appareils pour recueillir les gaz et les manipuler, et pense que tous les gaz sont de l'« air », l'air étant un élément. Cet ouvrage eut un grand retentissement, et il fut traduit en français par Buffon sous le titre : La Statique des végétaux […] Lire la suite

MONOD JACQUES (1910-1976)

  • Écrit par 
  • Jacqueline BROSSOLLET, 
  • Universalis
  •  • 564 mots
  •  • 1 média

physiologie ou médecine. […] Lire la suite

CANDOLLE AUGUSTIN PYRAME DE (1778-1841)

  • Écrit par 
  • Jacqueline BROSSOLLET
  •  • 592 mots

physiologie végétale sur un ton absolument neuf en botanique. Pour le compte de la Société d'agriculture de la Seine, il étudie les productions spontanées et cultivées des plantes en France et leur distribution géoagricole selon les régions. Après avoir suppléé Cuvier au cours de physiologie végétale du Collège de France, il succède à Broussonnet,  […] Lire la suite

ADRIAN EDGAR DOUGLAS (1889-1977)

  • Écrit par 
  • Samya OTHMAN
  •  • 245 mots

physiologie ou médecine en 1932 conjointement à Charles Scott Sherrington pour leur apport dans la compréhension du fonctionnement du neurone. […] Lire la suite

WIESEL TORSTEN (1924- )

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 252 mots

physiologie ou médecine en 1981, conjointement à David Hubel et Roger Sperry, pour leurs travaux sur les fonctions cérébrales. Torsten Wiesel et David Hubel ont étudié en particulier le cortex visuel, situé dans les lobes occipitaux du cerveau. Torsten Nils Wiesel est né le 3 juin 1924 à Uppsala (Suède). Il achève ses études de médecine en 1954, à  […] Lire la suite

HUBEL DAVID (1926-2013)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 269 mots

physiologie en 1965 et reçoit le titre de professeur George Packer Berry de l'école de médecine de l'université Harvard en 1968. Il a pris la nationalité américaine en 1953. Il meurt le 22 septembre 2013, à Lincoln (Massachusetts). […] Lire la suite

KHORANA HAR GOBIND (1922-2011)

  • Écrit par 
  • Samya OTHMAN, 
  • Universalis
  •  • 555 mots
  •  • 2 médias

physiologie ou médecine trois ans plus tard, conjointement à M. W. Nirenberg et Robert W. Holley. Après avoir continué quelques années à travailler sur la synthèse chimique d'acides nucléiques et de gènes, et à s’être intéressés aux ARN de transfert, Khorana et son laboratoire se tournent à la fin des années 1970 vers l'étude de la physiologie de  […] Lire la suite

KONORSKI JERZY (1903-1974)

  • Écrit par 
  • Jean-François RICHARD
  •  • 306 mots

physiologie à Soukhoumi (Caucase) de 1941 à 1944, professeur de physiologie à l'université de Łódź de 1945 à 1955, il dirigea le département de neurophysiologie de l'institut M. Nencki (1946-1968). Auteur de plusieurs ouvrages sur les réflexes (notamment, Conditioned Reflexes and Neuron Organization, 1948 ; Integrative Activity of the Brain, 1967), […] Lire la suite

VALE WYLIE (1941-2012)

  • Écrit par 
  • Kara ROGERS
  •  • 293 mots

physiologie et en biochimie à l'école de médecine Baylor de Waco en 1968. Dans ce dernier établissement, il travaille au laboratoire du physiologiste franco-américain Roger Guillemin, qu'il suit à l'Institut Salk pour la recherche biologique, à La Jolla (Californie), en 1970. En 1977, Guillemin remporte le prix Nobel de physiologie ou médecine pour […] Lire la suite

HILL ARCHIBALD VIVIAN (1886-1977)

  • Écrit par 
  • Samya OTHMAN
  •  • 271 mots

physiologie ou médecine de 1922, attribué en 1923. En développant des techniques de détection thermique très sensibles (0,003 0C en quelque 0,01 seconde), Hill a pu montrer sur des fibres musculaires isolées que l'activité du muscle est associée à un dégagement retardé de chaleur. Il s'intéresse par la suite aux processus biochimiques qui sous-tendent […] Lire la suite

GRANIT RAGNAR ARTHUR (1900-1991)

  • Écrit par 
  • Samya OTHMAN
  •  • 281 mots

physiologie (1929) et effectue plusieurs séjours dans le laboratoire du neurobiologiste britannique Charles Sherrington (Prix Nobel en 1932) à Oxford. Invité à l'université de Pennsylvanie (1929-1931), il travaille à la fondation Johnson où il rencontre Haldan Keffer Hartline, avec qui il partagera, ainsi qu'avec George Wald, le prix Nobel de physiologie […] Lire la suite

PAVLOV IVAN PETROVITCH (1849-1936)

  • Écrit par 
  • Jean-François RICHARD
  •  • 2 157 mots

physiologie – charge qui l'amena à séjourner dans les plus célèbres laboratoires allemands –, puis titulaire d'une chaire de pharmacologie et directeur du laboratoire de physiologie de l'Institut de médecine de Saint-Pétersbourg. Il reçut, en 1904, le prix Nobel pour ses travaux sur la physiologie cardio-vasculaire et digestive. La révolution soviétique […] Lire la suite

MAREY ÉTIENNE-JULES (1830-1904)

  • Écrit par 
  • Jacqueline BROSSOLLET
  •  • 690 mots
  •  • 3 médias

physiologie de la circulation du sang. L'année suivante il entreprend, avec A. Chauveau, l'étude graphique de la fonction du cœur ; il invente en 1863 le sphygmographe (appareil enregistreur des battements du pouls), et publie la Physiologie médicale de la circulation du sang. En 1864, il abandonne la pratique médicale pour se consacrer à la physiologie […] Lire la suite

ANTIBIOTIQUES (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Paul MAZLIAK
  •  • 460 mots

physiologie ou médecine en 1952), premier antibiotique efficace contre la tuberculose. 1944 Découverte, par Waksman, de la streptomycine, antibiotique actif contre les bactéries Gram négatives et, surtout, contre le bacille de Koch (traitement antituberculeux). 1945 Fleming, Florey et Chain reçoivent conjointement le prix Nobel de physiologie ou  […] Lire la suite

BELL ALEXANDER GRAHAM (1847-1922)

  • Écrit par 
  • Bruno JACOMY, 
  • Jacques MÉRAND
  •  • 899 mots
  •  • 1 média

physiologie de la parole, dans le but constant d’améliorer le sort des personnes sourdes. Une vie consacrée à la physiologie de la parole Né le 3 mars 1847 à Édimbourg (Écosse), Alexander Graham Bell a été fortement influencé dans ses travaux par son père, Alexander Melville Bell, et son grand-père, Alexander Bell, tous deux très impliqués dans la […] Lire la suite

HALLER ALBRECHT VON (1708-1777)

  • Écrit par 
  • Jacqueline BROSSOLLET
  •  • 660 mots
  •  • 1 média

physiologie, qu'il traite, pour la première fois, indépendamment de toute considération médicale : Primae Linae physiologiae, mais il donne son chef-d'œuvre avec les huit volumes des Elementa physiologiae corporis humani (1757-1766), rassemblant les connaissances passées et présentes en physiologie, qu'il analyse et commente. En 1753, il montre, dans […] Lire la suite

FLOURENS PIERRE (1794-1867)

  • Écrit par 
  • Jean BANCAL
  •  • 348 mots

physiologie nerveuse. Il découvre d'une part que les lésions des canaux semi-circulaires de l'oreille interne provoquent des troubles de l'équilibre, d'autre part que les hémisphères cérébraux règlent le sens de la perception. En 1837, il démontre, avec Legallois, le rôle du « nœud vital » du bulbe, centre de la respiration. Au lendemain de l'invention […] Lire la suite

HAIGNERÉ CLAUDIE (1957- )

  • Écrit par 
  • Jacques VILLAIN
  •  • 994 mots

physiologie du mouvement. En 1992, Claudie André-Deshays soutient une thèse de physiologie neurosensorielle. La longue durée de ses études lui vaudra le surnom de « Bac + 19 ». Mais l'appel de l'espace était là : le 9 septembre 1985, Claudie André-Deshays avait été sélectionnée comme astronaute par le Centre national d'études spatiales (C.N.E.S.) : […] Lire la suite

DÉCOUVERTE DU PRION

  • Écrit par 
  • Gabriel GACHELIN
  •  • 365 mots

physiologie ou médecine en 1994 et le prix Lasker de médecine en 1997. La découverte des prions s'inscrit dans une longue série d'études sur des maladies neurodégénératives, comme la maladie de Kuru, décrite par Gajdusek, qui valut à ce dernier le prix Nobel de physiologie ou médecine en 1976. La maladie de Kuru – reliée à des pratiques alimentaires […] Lire la suite

HELMHOLTZ HERMANN LUDWIG FERDINAND VON (1821-1894)

  • Écrit par 
  • Jean-Louis BRETEAU
  •  • 1 978 mots
  •  • 2 médias

physiologie à l'université de Königsberg. Sa thèse d'habilitation lui valut en 1851 le titre de professeur ordinaire, et, en 1855, il était nommé à Bonn, où il demeura jusqu'en 1858, date à laquelle on lui attribua la chaire de physiologie à Heidelberg. Sa renommée de physicien ne fit alors que croître et l'on créa pour lui une chaire de physique à […] Lire la suite

EULER ULF VON (1905-1983)

  • Écrit par 
  • Jacqueline BROSSOLLET
  •  • 410 mots
  •  • 1 média

physiologie au Karolinska Institute ; entre 1955 et 1960, il est l'un des membres du Comité de physiologie et de médecine de la fondation Nobel ; de 1961 à 1965, il devient secrétaire de cette fondation puis président en 1966. En 1970, il partage avec Axelrod et Katz le prix Nobel de médecine pour leurs travaux en neurophysiologie. Il a montré aussi […] Lire la suite

PIÉRON HENRI (1881-1964)

  • Écrit par 
  • Georges TORRIS
  •  • 424 mots

physiologie, la situant à la jonction de la réflexologie pavlovienne et du béhaviorisme, dont il fut le précurseur en annonçant très nettement dès 1908 sa volonté d'éliminer les données de l'introspection et en assignant à la psychologie l'étude des comportements, indifféremment animaux et humains. Nommé en 1923 professeur au Collège de France pour […] Lire la suite

AXELROD JULIUS (1912-2004)

  • Écrit par 
  • Jean-Luc TEILLAUD
  •  • 860 mots

physiologie ou médecine en 1970 pour ses travaux fondamentaux sur les neurotransmetteurs, qui ont permis de mieux comprendre la physiologie du système nerveux central et qui ont été à l'origine du développement de nouveaux médicaments. Collégien aux résultats moyens, Axelrod, né à New York en 1912, se voit refuser l'accès à Stuyvesant, un lycée renommé […] Lire la suite

STRAUS ERWIN (1891-1975)

  • Écrit par 
  • Georges THINÈS
  •  • 455 mots

physiologie non seulement des montages, mais aussi des comportements. C'est, en effet, par le biais de la physiologie que Straus a entrepris l'analyse de la psychologie objectiviste et de la psychopathologie organiciste, en montrant par le détail les erreurs de ces conceptions. Il ne s'agit jamais, chez Straus, de disputes purement théoriques et, lorsqu'il […] Lire la suite

BORELLI GIOVANNI ALFONSO (1608-1679)

  • Écrit par 
  • Jacqueline BROSSOLLET
  •  • 409 mots

physiologie, aux maladies régnantes (Delle cagioni delle febbri maligne di Sicilia negli anni 1647 e 1648), dont il recherche les causes naturelles au cours des autopsies, niant ainsi l'influence des astres. En 1656, il obtient la chaire de mathématiques à l'université de Pise où, avec un groupe d'amis, il fonde l'Accademia degli investiganti, qui  […] Lire la suite

TIMIRIAZEV KLIMENT ARKADIEVITCH (1843-1920)

  • Écrit par 
  • Jacqueline BROSSOLLET
  •  • 427 mots

physiologie et fera construire, en 1872, le premier bâtiment consacré en Russie à la culture expérimentale des végétaux. En 1877, il occupe la chaire d'anatomie et de physiologie des plantes de Moscou, mais ses idées politiques lui valent d'abord une première suspension d'enseignement (1902), puis, en 1911, la suppression de sa chaire qui ne lui sera […] Lire la suite

INOTROPE

  • Écrit par 
  • Philippe COURRIÈRE
  •  • 52 mots

physiologie à propos de la contractilité d'une fibre musculaire. Par exemple, pour la fibre musculaire cardiaque, une substance est inotrope positive si elle augmente l'amplitude des battements (digitaline) et inotrope négative si elle les diminue (pronéthalol). […] Lire la suite

BREUER JOSEF (1842-1925)

  • Écrit par 
  • Catherine CLÉMENT
  •  • 441 mots

physiologie de la respiration, attachant son nom à la découverte du réflexe d'Hering-Breuer, puis aux fonctions des canaux semi-circulaires, et était un fervent adepte de l'école de Helmholtz. À partir de 1871, il se consacra à sa clientèle privée et rencontra Freud en 1880, à l'Institut de physiologie. À cette époque, Breuer entreprit de soigner la […] Lire la suite

KOCHER THEODOR EMIL (1841-1917)

  • Écrit par 
  • Jacqueline BROSSOLLET
  •  • 464 mots

physiologie et de médecine en 1909. Docteur en médecine de la faculté de Berne, étudiant brillant, Kocher se rend à Berlin, à Paris et à Londres pour y chercher un poste et compléter sa formation de chirurgien. Il se forme au contact de grands chirurgiens, ce qui lui permet de développer sa propre pratique chirurgicale. De 1872 à 1911, il est professeur […] Lire la suite

RODBELL MARTIN (1925-1998)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 428 mots

physiologie de l’olfaction au contrôle de la glycémie, les protéines G sont des cibles thérapeutiques actives pour nombre de pathologies. Martin Rodbell est mort le 7 décembre 1998, à Chapel Hill (Caroline du Nord). […] Lire la suite

BERNARD CLAUDE (1813-1878)

  • Écrit par 
  • Paul MAZLIAK
  •  • 4 120 mots

physiologie dominera l'anatomie ; mais, pour expliquer rationnellement le fonctionnement de l'organisme, la physiologie « générale » devra intégrer de nombreuses données anatomiques, histologiques, physico-chimiques et cellulaires. Claude Bernard fut ainsi le principal initiateur de la « révolution physiologique » qu'il décrivit lui-même très lucidement […] Lire la suite

CANNON WALTER BRADFORD (1871-1945)

  • Écrit par 
  • Jacqueline BROSSOLLET
  •  • 490 mots

physiologie de 1906 à 1942, il séjourne à Paris de 1929 à 1930. Encore étudiant en médecine, il est vivement intéressé par la découverte des rayons X faite par Roentgen vers 1895. Il en devine le premier l'immense portée en physiologie et l'applique en 1897 à ses propres recherches sur le mécanisme de la digestion chez l'animal : pour améliorer la  […] Lire la suite

NEUROTENSINE

  • Écrit par 
  • Jean-Louis SCHLIENGER
  •  • 94 mots

physiologie postdigestive. […] Lire la suite

INTRODUCTION À L'ÉTUDE DE LA MÉDECINE EXPÉRIMENTALE (C. Bernard)

  • Écrit par 
  • Jean-Gaël BARBARA
  •  • 980 mots
  •  • 1 média

physiologie française. De manière assez paradoxale, l’Introduction a d’abord été commentée et critiquée par le monde littéraire et philosophique – ce qui a permis d’ouvrir à son auteur les portes de l’Académie française –, pour son style entièrement subordonné à la clarté d’exposition des idées, bien que celles-ci soient complexes et parfois, en apparence […] Lire la suite

VIRCHOW RUDOLF (1821-1902)

  • Écrit par 
  • Jacqueline BROSSOLLET
  •  • 562 mots
  •  • 1 média

physiologie lui est enseignée par J. Müller). Sa thèse de doctorat soutenue en 1843 (De rheumate praesertim corneae), Virchow entre à l'hôpital de la Charité dans le service de Froriep qui le charge des examens chimiques et microscopiques. En 1847, il fonde avec son ami Reinhardt les Archiv für pathologische Anatomie und Physiologie qui deviendront […] Lire la suite

FURCHGOTT ROBERT (1916-2009)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 575 mots

physiologie ou médecine, Robert Furchgott a reçu le prix Albert Lasker pour la recherche médicale fondamentale en 1996. […] Lire la suite

COURNAND ANDRÉ FRÉDÉRIC (1895-1988)

  • Écrit par 
  • Jacqueline BROSSOLLET
  •  • 533 mots

physiologie et la physiopathologie du système cardio-pulmonaire, dont certains sont devenus des références, ce qui donne une idée de sa grande activité. Il a reçu, en 1956, le prix Nobel de physiologie ou médecine (avec Richards et Forssmann) pour avoir utilisé cliniquement et répandu la technique du cathéter cardiaque. Il a été conseiller auprès du […] Lire la suite

GOSLING RAYMOND (1926-2015)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 519 mots
  •  • 1 média

physiologie ou médecine (Franklin est décédée en 1958). Depuis, ses travaux ont porté surtout sur des questions d’élasticité des vaisseaux, ce qui a permis de réaliser de nombreuses avancées en physiologie vasculaire et sur les appareils à effet Doppler pour l’étude de la circulation sanguine. En 1984, il est nommé professeur émérite en physique appliquée […] Lire la suite

LA MÉDECINE DU XXe SIÈCLE

  • Écrit par 
  • Jean BERNARD
  •  • 558 mots

physiologie, à la physique, à la chimie. À la physiologie, avec l'application longtemps différée des découvertes de Claude Bernard. À la physique, avec, au début du siècle, la naissance de la radiologie, de la radiothérapie et, à la fin du siècle, une véritable explosion de nouvelles techniques telles la tomographie, la résonance magnétique nucléaire […] Lire la suite

MURPHY WILLIAM PARRY (1892-1987)

  • Écrit par 
  • Samya OTHMAN
  •  • 99 mots

physiologie ou médecine en 1934. […] Lire la suite

EFFECTEURS

  • Écrit par 
  • Armand TIBI
  •  • 140 mots

physiologie, effecteurs se dit des cellules cibles (ou, mais improprement, « récepteurs ») qui, excitées par un stimulus (hormone, influx nerveux, antigène), répondent par une réaction spécifique de l'espèce cellulaire : sécrétion, motricité, synthèse d'anticorps. En enzymologie, ce terme désigne, au contraire, certaines substances chimiques (appelées […] Lire la suite

SPALLANZANI LAZZARO (1729-1799)

  • Écrit par 
  • Jacqueline BROSSOLLET
  •  • 603 mots

physiologie de la circulation, il montre que le cœur se vide durant la systole et que la pulsation entretient une circulation ininterrompue dans le tronc artériel : Dell'azione del cuore nel vasi sanguigni (1768) et De fenomeni della circulazione (1773). En 1769, l'impératrice Marie-Thérèse lui confie la chaire d'histoire naturelle dans la célèbre  […] Lire la suite

FESSARD ALFRED (1900-1982)

  • Écrit par 
  • Pierre BUSER, 
  • Yves GALIFRET, 
  • Yves LAPORTE, 
  • Universalis
  •  • 1 015 mots

physiologie nerveuse et d'électrophysiologie, créé à l'intention de son équipe de chercheurs. Lorsque, en 1949, Fessard est élu au Collège de France à la chaire de neurophysiologie générale, le laboratoire de celle-ci fusionne avec le Centre d'études de physiologie nerveuse du CNRS. Il le dirige jusqu'à sa retraite, en 1971, au-delà de laquelle il  […] Lire la suite

NEUTRA RICHARD (1892-1970)

  • Écrit par 
  • Philippe BOUDON
  •  • 1 981 mots

physiologie, dont l'objet est tout autre. Mais le recours à la physiologie n'est-il pas le symptôme d'une attitude préscientifique qui peut-être présagerait d'une science de l'environnement ?  […] Lire la suite

DÉCOUVERTE DES DÉFENSES IMMUNITAIRES DES INSECTES

  • Écrit par 
  • Gabriel GACHELIN
  •  • 660 mots

physiologie ou médecine 2011. […] Lire la suite

Rejoignez-nous

Inscrivez-vous à notre newsletter hebdomadaire et recevez en cadeau un ebook au choix !