« Nature »

JARDINS Esthétique et philosophie

  • Écrit par 
  • Catherine CHOMARAT-RUIZ
  •  • 3 586 mots

nature incorporée à l'art est devenue artifice, et de même nature que l'art ». Comme l'art, cette « troisième nature » ne se réduit pas à ce qui est sauvage ou transformé par l'homme à des fins nourricières : le plaisir est sa finalité. En 1592, Gregorio de los Rios, jardinier de Philippe II d'Espagne, pose les principes d'un tel lieu, dévolu à l'agrément […] Lire la suite

Les médias de la recherche « Nature » :

Parménide - Élée (Italie)

Parménide - Élée (Italie)
Crédits : M. Jodice/ Corbis

photographie

La Terre, A. Dovjenko

La Terre, A. Dovjenko
Crédits : Vufku-Kino-Ukrain/Amkino/ The Kobal Collection/ Aurimages

photographie

Nutriments apportés par voie parentérale ou latérale

Nutriments apportés par voie parentérale ou latérale
Crédits : Encyclopædia Universalis France

tableau

Empreinte écologique par habitant et biocapacité par habitant dans le monde

Empreinte écologique par habitant et biocapacité par habitant dans le monde
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Afficher les médias de « Nature »

DISCOURS SUR L'ORIGINE ET LES FONDEMENTS DE L'INÉGALITÉ PARMI LES HOMMES (J.-J. Rousseau) - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Anouchka VASAK
  •  • 1 159 mots
  •  • 2 médias

nature. De la nature à la société Après un « triple portique » (J. Starobinski), la dédicace aux Genevois – mais le « citoyen de Genève » écrit à Chambéry –, une préface et un avertissement sur les notes, le Discours se déploie en deux parties de longueur égale. La première propose un tableau de l'« hypothétique » état de nature, la seconde une reconstitution […] Lire la suite

MORELLY (1717 env.-env. 1778)

  • Écrit par 
  • Christine BARTHET
  •  • 882 mots

nature (janv. 1755), son œuvre maîtresse, qui fut attribuée à Diderot pendant plus de cinquante ans. L'idée de la nature sous-tend l'ensemble de la doctrine de Morelly. L'homme, selon lui, peut être défini à partir d'un certain nombre de caractéristiques « naturelles », qui sont communes à tous et qu'il importe de respecter. La nature est « une, constante […] Lire la suite

SPINOZA BARUCH (1632-1677)

  • Écrit par 
  • Robert MISRAHI
  •  • 12 159 mots
  •  • 1 média

nature. La beauté et la laideur, l'ordre et le désordre sont des produits de l'esprit humain et, même, de l'imagination humaine. La connaissance de la Nature doit éviter toutes les projections, tous les anthropomorphismes qui risquent de dénaturer le concept de Nature, comme il a dénaturé le concept de Dieu : on faisait jadis « délirer » la nature  […] Lire la suite

THOREAU HENRY DAVID (1817-1862)

  • Écrit par 
  • Michel GRANGER
  •  • 2 194 mots
  •  • 1 média

nature. […] Lire la suite

CONTINGENCE

  • Écrit par 
  • Bertrand SAINT-SERNIN
  •  • 4 900 mots

nature, de la liberté humaine et de Dieu. […] Lire la suite

BARBIZON ÉCOLE DE

  • Écrit par 
  • Jacques de CASO
  •  • 3 471 mots
  •  • 7 médias

nature, un deuxième style se développait avec vigueur en France, mais plus encore en Angleterre, qui permettait à l'artiste d'exprimer son émotion devant le désordre et le mystère de la nature. S'inspirant fortement de la tradition du paysage hollandais et de l'exemple des grands paysagistes français du xviiie siècle, en particulier Fragonard, cet  […] Lire la suite

VALENCIENNES PIERRE HENRI DE (1750-1819)

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre MOUILLESEAUX
  •  • 545 mots

nature, et non plus d'aquarelles ou de sanguines. Le sujet est en général tiré de paysages romains (Le Cyprès, Les Deux Peupliers). On y trouve à la fois un réel sens de l'observation de la nature, une science des volumes suggérés par touches presque carrées, et surtout une extrême audace de la lumière (Le Chemin au soleil, aux environs du lac de Nemi […] Lire la suite

ROUSSEAU JEAN-JACQUES

  • Écrit par 
  • Bernard GAGNEBIN
  •  • 4 968 mots
  •  • 2 médias

nature a tout fait, mais sous ma direction, et il n'y a rien là que je n'aie ordonné », déclare Julie. À force d'art, Julie a rejoint la nature, non pas la nature désordonnée et chaotique, mais une nature spiritualisée. Les passions, les élans du cœur doivent être équilibrés, purifiés par la raison ; tel est le message de l'Élysée. Or, La Nouvelle  […] Lire la suite

LE CONTE D'HIVER, William Shakespeare - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Line COTTEGNIES
  •  • 1 247 mots

nature » Au niveau symbolique, la pièce célèbre tour à tour la supériorité de la nature sur l'art – à l'image de l'incarnation du principe de nature que représente Perdita, perfection de la vertu et de la beauté élevée loin des artifices de la cour – et celle de l'art sur la nature, mais toujours en les renvoyant dos à dos : c'est la nature qui constitue […] Lire la suite

HENRY DE HARCLAY (1270 env.-1317)

  • Écrit par 
  • Olivier JUILLIARD
  •  • 386 mots

nature commune » individualisée par l'activité d'une forme, son « heccéité ». Pour Henry, la natura communis de Duns Scot ne peut avoir de sens : nature et heccéité sont indissociables, et l'« humanité » de Socrate n'est pas plus commune que sa « socratéité ». La matière ne peut constituer le principe d'individuation d'une substance (et sur ce point […] Lire la suite

HEDA WILLEM CLAESZ (1593/94-entre 1680 et 1682)

  • Écrit par 
  • Françoise HEILBRUN
  •  • 1 084 mots

nature morte hollandaise. Des années 1620, presque aucune nature morte de repas servi ne nous est restée de lui, mais des descriptions anciennes indiquent une simplification de la composition et des motifs semblable à celles qui sont contemporaines de Pieter Claesz, rapprochement que confirme la Nature morte monochrome (un déjeuner de hareng) de 1629 […] Lire la suite

DORST JEAN (1924-2001)

  • Écrit par 
  • Yvon LE MAHO
  •  • 836 mots
  •  • 1 média

nature meure qui fit connaître Jean Dorst dans le monde entier. Cet ouvrage, traduit en 17 langues, a posé dès 1965 les fondements scientifiques de la biodiversité. Une version abrégée, La Nature dénaturée, parut en 1970. Face à l'exploitation destructrice des ressources naturelles, Jean Dorst avait perçu très tôt que la préservation de la nature passe […] Lire la suite

BLOSSFELDT KARL (1865-1932)

  • Écrit par 
  • Jean-François POIRIER, 
  • Universalis
  •  • 1 265 mots

Natur (Formes artistiques de la nature), 1904, que Blossfeldt a certainement lu, Haeckel se proposait d'explorer et de dévoiler les formes cachées de la nature, qu'elles soient microscopiques ou inaccessibles (comme ces images qu'il a tirées des fonds marins) ; il en attendait un résultat tant esthétique que scientifique. Ces documents « botaniques […] Lire la suite

GÉNIE

  • Écrit par 
  • Baldine SAINT GIRONS
  •  • 1 312 mots

nature donne des règles à l'art ». Stück Natur, comme disait Goethe, morceau encore inégalé d'une nature supérieure, l'ingenium du génie ne ressemble à aucun autre ; et il devient par là même source d'une nouvelle mesure pour le jugement. Mais, si le génie donne ses règles à l'art, il le fait en tant que nature, c'est-à-dire sans passer par l'intermédiaire […] Lire la suite

COMPRÉHENSION (sociologie)

  • Écrit par 
  • Isabelle KALINOWSKI
  •  • 903 mots

nature opposées aux sciences de l’esprit chez Dilthey ; sciences nomothétiques opposées aux sciences idéographiques chez le philosophe Wilhelm Windelband ; sciences de la nature opposées aux sciences de la culture chez le philosophe néo-kantien Friedrich Rickert. La procédure explicative, entendue comme une subsomption du divers sous des lois générales […] Lire la suite

RECCO GIUSEPPE (1634-1695)

  • Écrit par 
  • Marie-Geneviève de LA COSTE-MESSELIÈRE
  •  • 268 mots

nature morte italienne. […] Lire la suite

PANTHÉISME

  • Écrit par 
  • Robert MISRAHI
  •  • 7 628 mots

nature sont constitués par un feu ; mais la métaphysique redevient le vrai sens de la philosophie de la nature lorsque ce feu est conçu comme un « feu artiste » qui informe rationnellement la nature par méthode et réflexion. Cette métaphysique stoïcienne de l'unité de la nature opérée par le principe igné se donne en même temps comme une esthétique […] Lire la suite

DESCOLA PHILIPPE (1949- )

  • Écrit par 
  • Frédéric KECK
  •  • 963 mots
  •  • 1 média

nature. Descola, dans le sillage de Lévi-Strauss, a d'abord conçu le schème de prédation comme une projection de catégories culturelles sur des entités naturelles. Mais une telle conception supposait une dichotomie entre nature et culture comme deux mondes séparés, là où les Achuar parlaient plutôt d'un ensemble continu de relations. À la suite de  […] Lire la suite

DAI ZHEN [TAI TCHEN] (1724-1777)

  • Écrit par 
  • Paul DEMIÉVILLE
  •  • 494 mots

nature : d'où, en morale, une réhabilitation de la vie naturelle, de l'instinct, de la passion, du désir, inhérents à la nature humaine, mais condamnés par le puritanisme néo-confucianiste. L'obligation morale (biran) n'est pas contraire à la nature (ziran) ; elle en est l'accomplissement. Le bien, pour l'homme, est de se confronter aux lois de la  […] Lire la suite

VACUITÉ, notion de

  • Écrit par 
  • Paul MAGNIN
  •  • 1 899 mots

nature propre (svabhāva). Le premier affirme que le soi est forgé : il est un composé artificiel, fruit des formations karmiques, et ne correspond pas à la nature fondamentale. Le second dissout la nature fondamentale elle-même sous l'effet d'une logique radicale qui conclut à la vacuité universelle de toutes choses. La théorie de la vacuité universelle […] Lire la suite

CLAESZ PIETER (1597/98-1661)

  • Écrit par 
  • Françoise HEILBRUN
  •  • 973 mots
  •  • 1 média

nature morte, signée et datée de 1624, du Rijksmuseum, Amsterdam), qui transforme le banquet en une frugale collation et préfigure les œuvres de la maturité. La tendance vers la simplification et la recherche de l'intimité n'excluent pas les essais, même exceptionnels, dans d'autres directions, comme la Nature morte à la dinde et au nautile, qui constitue […] Lire la suite

KANT EMMANUEL

  • Écrit par 
  • Louis GUILLERMIT
  •  • 13 373 mots
  •  • 1 média

nature : loin que l'entendement les puise dans la nature, il les lui prescrit et c'est pourquoi on peut les connaître a priori. Ce sont seulement les lois empiriques de la nature, celles de Galilée ou de Kepler par exemple, qui exigent des perceptions particulières, celles de la chute des corps ou du mouvement des planètes. Pour prendre l'exemple du […] Lire la suite

ANTHROPOLOGIE DES SCIENCES

  • Écrit par 
  • Sophie HOUDART
  •  • 3 546 mots

nature. La dichotomie entre la nature et les cultures investit donc la pensée anthropologique depuis ses débuts. Héritée d’une philosophie qui concevait en substance les formes sociales comme déterminées par le milieu naturel (L’Esprit des lois de Montesquieu, ou bien le Contrat social de Rousseau), elle servit longtemps à classer les sociétés en fonction […] Lire la suite

ESTHÉTIQUE Vue d'ensemble

  • Écrit par 
  • Daniel CHARLES
  •  • 1 609 mots

nature plutôt que de continuer à lui obéir. Par extension, l'art sera conçu comme s'opposant à la nature – quand bien même son mérite se résumerait-il, comme disait Valéry, à produire « en peu de jours ce que la nature fait en des siècles ». On ne sépare plus, dès lors, l'esthétique de l'art : en lui assignant pour objet les seules œuvres de l'homme […] Lire la suite

MÉCANISME, philosophie

  • Écrit par 
  • Joseph BEAUDE
  •  • 5 210 mots
  •  • 1 média

nature selon laquelle l'Univers et tout phénomène qui s'y produit peuvent et doivent s'expliquer d'après les lois des mouvements matériels. « Ma philosophie, écrivait Descartes à Plempius, ne considère que des grandeurs, des figures et des mouvements comme fait la mécanique. » La formule sera constamment reprise en son siècle : tout dans la nature  […] Lire la suite

ZHOU DUNYI [TCHEOU TOUEN-YI] (1017-1073)

  • Écrit par 
  • Kristofer SCHIPPER
  •  • 335 mots

nature profonde. […] Lire la suite

PUFENDORF SAMUEL VON (1632-1694)

  • Écrit par 
  • Yves SUAUDEAU
  •  • 1 676 mots

nature qui existe entre lui-même et autrui, et n'apporte soutien et aide à celui-ci que parce qu'il est son semblable ; c'est sur la « conformité d'une même nature » que s'appuie la bienveillance humaine, ce que Pufendorf désigne comme « cette amitié générale » qui, parce qu'établie par la nature entre les hommes, leur est bénéfique. D'autre part,  […] Lire la suite

REVERDY PIERRE (1889-1960)

  • Écrit par 
  • Henri LEMAÎTRE
  •  • 1 288 mots

nature et solitude se joignent en un accord à la fois pathétique et serein ? Un autre recueil a pour titre Grande Nature (1925). Deux pôles d'une poésie essentielle : le verbe à travailler et à sculpter pour produire un univers de formes symboliquement accordées aux mystères du monde et à ceux de la conscience ; et la nature à contempler dans la solitude […] Lire la suite

ÉMILE OU DE L'ÉDUCATION, Jean-Jacques Rousseau - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Éric LETONTURIER
  •  • 1 236 mots
  •  • 1 média

nature ». Selon Rousseau, l'éducation repose sur un triple socle de connaissances (de la nature, des choses et des hommes) et a pour finalité l'accomplissement de la liberté que l'enfant atteint au terme d'une éducation qui laisse exprimer sa propre nature. De la description de la mère et du père comme nourrice et précepteur au portrait imaginaire  […] Lire la suite

EXPÉRIENCE DE YOUNG

  • Écrit par 
  • Bernard PIRE
  •  • 200 mots
  •  • 1 média

nature de la lumière dont il disait qu'il pouvait nous aider à comprendre la nature de nos sensations et la constitution de l'Univers en général. En 1803, après avoir observé des franges dans l'ombre du bord d'une carte à jouer éclairée par le Soleil, il propose une expérience qui montrera de façon convaincante la nature ondulatoire de la lumière,  […] Lire la suite

CARUS CARL GUSTAV (1789-1869)

  • Écrit par 
  • Paul-Henri BIDEAU
  •  • 973 mots

nature et de l'esprit (1856) et dans Nature et idée, ou le Devenir et sa loi (1861) une synthèse de sa philosophie de la nature. Cependant, la révolution de 1848 a marqué pour Carus une césure : l'esprit « démocratique » lui paraît le pendant d'une science analytique génératrice de progrès technique, mais oublieuse de l'homme. Le darwinisme, qu'il  […] Lire la suite

EXPÉRIENCE ET EXPÉRIMENTATION, sciences

  • Écrit par 
  • Jean-Paul THOMAS
  •  • 1 594 mots

nature au moyen d'un dispositif expérimental, d'user d'un langage approprié. Galilée assure que le livre de la nature est écrit en langage mathématique, et la mathématisation de la nature est ainsi un élément constitutif de la méthode de la science nouvelle. Ce contexte théorique joue un rôle de premier plan, au point que Koyré va jusqu'à douter de […] Lire la suite

FAUNUS & DIVINITÉS RUSTIQUES

  • Écrit par 
  • Jean-Paul BRISSON
  •  • 604 mots
  •  • 1 média

nature, agissant à sa guise et pour son seul compte, et le domaine de la nature soumise aux besoins de l'homme, l'état de la non-culture et l'état de la culture. La déesse Feronia avait pour mission de veiller au passage d'un état à l'autre : son sanctuaire était toujours situé dans un bois (domaine de la libre nature), mais à proximité immédiate d'une […] Lire la suite

MAUFRA MAXIME (1861-1918)

  • Écrit par 
  • Jean-Paul BOUILLON
  •  • 224 mots

nature », écrivait Apollinaire au moment de la mort du peintre (qui précéda la sienne de quelques mois). […] Lire la suite

PLUCHE ANTOINE dit L'ABBÉ (1688-1761)

  • Écrit par 
  • Valérie CHANSIGAUD
  •  • 407 mots

nature. […] Lire la suite

CHINTREUIL ANTOINE (1814-1873)

  • Écrit par 
  • Arnauld BREJON DE LAVERGNÉE
  •  • 786 mots

nature », déclare Chintreuil au début de son installation à Paris, alors qu'il est sans le sou et qu'il mène une vie de misère et de privations. Il vit effectivement dans la nature, dans la campagne de l'Île-de-France, à partir de 1846, à l'image de ses camarades, de ses contemporains Lavielle, Hervier, Cals, Daubigny, Harpignies, de son maître Corot […] Lire la suite

UEXKÜLL JAKOB VON (1864-1944)

  • Écrit par 
  • Françoise ARMENGAUD
  •  • 672 mots

nature (Der unsterbliche Geist in der Natur, 1947), La Vie toute-puissante (Das allmächtige Leben, 1950), L'Homme et la nature. Éléments d'une philosophie de la nature (Der Mensch und die Natur. Grundzüge einer Naturphilosophie, 1953). Dans un texte de 1940, Bedeutungslehre (« Théorie de la signification », in Mondes animaux et mondes humains), von […] Lire la suite

PAGANISME

  • Écrit par 
  • Henry DUMÉRY
  •  • 408 mots

nature matérielle, de la nature vivante ou de la nature psychologique de l'homme (représentations des dieux sous formes cosmique, végétale, animale, humaine). À l'opposé, le judaïsme et, par dérivation, le christianisme seraient la visée d'un dieu sans figure (donc surclassant toute représentation), à travers une médiation active, volontaire, historique […] Lire la suite

ORESME NICOLE D' (1325-1382)

  • Écrit par 
  • Francis RUELLO
  •  • 290 mots

nature. Dans son Traictié de l'origine, nature, droits et mutations des monnaies, il expose une théorie générale de celles-ci et montre combien sont désastreuses pour la communauté les fluctuations que le pouvoir du prince peut faire subir à la monnaie. Dans son traité Inter omnes impressiones, qui traite des phénomènes atmosphériques, il veut, en  […] Lire la suite

JEAN SCOT ÉRIGÈNE (810 env.-env. 877)

  • Écrit par 
  • René ROQUES
  •  • 1 717 mots

l'intelligence-nature (νο̃υς) qui, comme telle, est déjà un certain don de Dieu (datum). Mais c'est par une grâce spéciale (donum) que telles intelligences, et non toutes, accéderont, par-delà leur nature et par-delà toute nature, à la divinisation (deificatio, theôsis) qui, sans supprimer ces intelligences, fera néanmoins qu'elles n'apparaîtront plus […] Lire la suite

BAÏUS MICHEL DE BAY dit (1513-1589)

  • Écrit par 
  • Raoul VANEIGEM
  •  • 703 mots

nature humaine participe naturellement de la nature divine ; après la chute, tous les actes sont mauvais sans la grâce, qu'il n'appartient qu'à Dieu de conférer. […] Lire la suite

DES ESSEINTES

  • Écrit par 
  • Antoine COMPAGNON
  •  • 485 mots

nature : en effet, l'artifice sublime est celui qui retrouve la nature, non pas la nature naïve, mais celle, rare, singulière, parfaite, que reconstitue le rêve ou la béatitude. Des Esseintes vit paradoxalement dans une solitude monacale. La quête de Des Esseintes le conduit pourtant de raffinement en raffinement à travers une série d'amours perverses […] Lire la suite

DÉISME

  • Écrit par 
  • Henry DUMÉRY
  •  • 304 mots

nature créatrice par analogie avec la nature créée. Avec le recul du temps, on aperçoit que le déisme fut en réalité une étape vers l'athéisme, ce qui n'en supprime ni la modération ni la sincérité. […] Lire la suite

VITALISME

  • Écrit par 
  • Marie-Christine MAUREL
  •  • 3 768 mots
  •  • 3 médias

nature est quasi vivante, la nature cartésienne sera, quant à elle, désanimée. Tout vivant est un automate mécanique mû par une « chaleur » interne : la notion d'« animal-machine » de Descartes inaugurera ainsi l'ère de la biologie mécaniste et déterministe qui perdurera jusqu'à nos jours : « ...il semble conforme à la raison que la nature produise […] Lire la suite

MACHINE

  • Écrit par 
  • Sophie JANKÉLÉVITCH
  •  • 1 169 mots
  •  • 3 médias

nature ; la clef de l'amélioration des conditions de l'existence humaine est à chercher dans le développement des techniques, grâce auxquelles nous pouvons « nous rendre comme maîtres et possesseurs de la nature » (Descartes, Discours de la méthode, 5e partie). Ce mouvement se précise au xviiie siècle avec la construction des automates (Vaucanson), […] Lire la suite

NATURALISATION, sociologie

  • Écrit par 
  • Gérard MAUGER
  •  • 977 mots

nature ». En d’autres termes, la « naturalisation » attribue à des effets du « sexe » (biologique) le « genre » (socio-historiquement construit). De façon générale, le concept de « nature humaine », « la plus simple et la plus naturelle des natures simples », est à l’œuvre dans les usages de critères d’analyse comme le sexe, l’âge, la race ou les aptitudes […] Lire la suite

THOMAS D'AQUIN saint (1224 ou 1225-1274)

  • Écrit par 
  • Marie-Dominique CHENU
  •  • 4 377 mots
  •  • 1 média

nature n'était que par hasard le théâtre de cette histoire spirituelle. L'homme, dans cette histoire de la nature, serait un étranger, dont la vraie patrie est au-delà de ce monde, dans un royaume de pur esprit, tandis que l'histoire de la nature suivrait imperturbablement sa route d'airain. À l'encontre, Thomas d'Aquin observe l'inclusion de l'histoire […] Lire la suite

LOI, physique

  • Écrit par 
  • Jean-Marc LÉVY-LEBLOND
  •  • 1 178 mots

nature », qui caractérise la science occidentale moderne, à la différence, par exemple, comme Joseph Needham l'a montré, de la tradition scientifique chinoise. La culture romaine, pourtant si légiférante, ne connaît pas non plus une telle idée : chez Lucrèce, il n'est question que de « pactes » ou de « traités » naturels (fœdera naturae). L'idée de […] Lire la suite

GIOVANNI DA UDINE (1487-1561)

  • Écrit par 
  • Marie-Geneviève de LA COSTE-MESSELIÈRE
  •  • 502 mots

nature, des animaux, des plantes) qu'il a cultivé dès son enfance et qui fait de lui un peintre de nature morte. On ne connaît plus malheureusement son œuvre en ce domaine que par une bonne copie du xviiie siècle, d'après un tableau daté de 1538 et représentant un citronnier chargé de fruits, dans un pot. Mais certains détails de ses compositions décoratives […] Lire la suite

Rejoignez-nous

Inscrivez-vous à notre newsletter hebdomadaire et recevez en cadeau un ebook au choix !