« Narration »

BOZON SERGE (1972- )

  • Écrit par 
  • Pierre GRAS
  •  • 965 mots
  •  • 1 média

La narration s’avère déconcertante par la multiplicité des péripéties et des personnages. Ceux-ci se révèlent hors normes, à l’instar de celui d’Isabelle Huppert qui parle couramment arabe, rudoie tous ceux qu’elle interroge, et se livre aux délices du sadomasochisme conjugal. Les images volontairement sans attrait s’éloignent de toute esthétisation. […] Lire la suite

Les médias de la recherche « Narration » :

Afficher les médias de « Narration »

BARTH JOHN (1930- )

  • Écrit par 
  • Marc CHÉNETIER
  •  • 991 mots

Les recueils de nouvelles The Book of Ten Nights and a Night (2004), Where Three Roads Meet (2005), The Development (2008) et Every Third Thought (2011) prolongent son expérience sur l'essence de la narration. […] Lire la suite

ZODIAC (D. Fincher)

  • Écrit par 
  • Michel CIEUTAT
  •  • 1 045 mots

La narration n'est plus dans les mains de deux policiers seulement. Elle relève tant de la troisième personne (les crimes montrés ou évoqués) que de la première, cette fois à travers plusieurs points de vue alternés ou enchevêtrés, qui constituent un puzzle que devra résoudre le dessinateur Graysmith. Ainsi ce dernier nous conduit-il (vainement) au coupable présumé, permettant au spectateur de participer beaucoup plus au récit que dans Seven. […] Lire la suite

SEGAL ARTHUR (1875-1944)

  • Écrit par 
  • Maïten BOUISSET
  •  • 329 mots

Divisant ses toiles en parties égales, le plus souvent des carrés ou des rectangles (il les appelle lui-même des « équi-balances »), Segal mêle, dans une tentative de narration évidente, des recherches de construction géométrique et d'alternance de couleurs à des problèmes optiques où joue le contraste du clair et de l'obscur (Street, 1924 ; Chicago, 1926). […] Lire la suite

RADIGUET RAYMOND (1903-1923)

  • Écrit par 
  • Claude BURGELIN
  •  • 396 mots

Psychologue, moraliste, Radiguet apparaît en effet plus comme un écrivain qui sut admirablement se plier aux contraintes classiques d'écriture et de narration romanesques, comme un continuateur parfaitement doué que comme un novateur. Il reste que l'extraordinaire maîtrise de ce romancier adolescent continuera longtemps d'intriguer. Goût de la tradition et révolte coexistent d'étonnante façon chez ce tout jeune auteur capable de dire tour à tour la sensualité et la chasteté. […] Lire la suite

AUGIÉRAS FRANÇOIS (1924-1971)

  • Écrit par 
  • Michel P. SCHMITT
  •  • 375 mots

Quant à l'humour, à la facétie même (ainsi dans Une adolescence au temps du maréchal), ils préservent l'œuvre des platitudes et des pesanteurs de la narration autobiographique ou de l'exposé philosophique. […] Lire la suite

CLITIAS & ERGOTIMOS (2e quart VIe s. av. J.-C.)

  • Écrit par 
  • Martine Hélène FOURMONT
  •  • 402 mots

Il constitue également l'un des premiers documents où, après une période pendant laquelle les peintres de vases se référaient encore à un cycle primitif, va se dégager de façon indéniable la conception homérique de la narration épique. […] Lire la suite

VIEIRA JOSÉ LUANDINO (1935- )

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 375 mots

Nombre des récits de Vieira sont construits sur la structure traditionnelle de la narration orale africaine. La nouvelle politique A vida verdadeira de Domingos Xavier (1974, La Vraie Vie de Domingos Xavier) décrit la cruauté de la « justice » blanche et le courage des Africains dans l'Angola d'avant l'indépendance. Parmi ses autres romans et recueils de nouvelles figurent Velhas estórias (1974, « Vieilles histoires »), Nós os do Makulusu (1974, Nous autres de Makulusu), Vidas novas (1975, « Vies nouvelles »), Joǎo Vêncio : os sues amores (1979, Joǎo Vêncio : ses amours) et Estória da baciazinha de Quitaba (1986). […] Lire la suite

VIE DE GÉRARD FULMARD (J. Echenoz) - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Norbert CZARNY
  •  • 1 157 mots

Echenoz adopte la trame de la tragédie racinienne, Phèdre en l’occurrence, pour bâtir la narration et surtout mettre en lumière l’intrigue qui se noue au sein d’un parti dans lequel les ambitions s’affûtent, tandis qu’une passion impossible pour Louise Tourneur, sa belle-fille, terrasse Terrail. Parallèlement à cette intrigue amoureuse, les ambitieux s’agitent en coulisse. […] Lire la suite

LE TRAÎTRE (M. Bellocchio)

  • Écrit par 
  • René MARX
  •  • 1 100 mots

D’une part, des films graves, utilisant un mode de narration classique, sur des histoires intimes comme Fais de beaux rêves (2016), ou des films interrogeant l’histoire et la société italienne, comme l’assassinat d’Aldo Moro dans Buongiorno, notte (2003), le Mussolini d’avant le fascisme dans Vincere (2009) ou la question de l’euthanasie dans La Belle Endormie (2012). […] Lire la suite

VERNET ANTOINE CHARLES HORACE dit CARLE (1758-1836)

  • Écrit par 
  • Bruno FOUCART
  •  • 430 mots

L'attention portée aux uniformes, la fidélité des physionomies, le « portrait » des montures annonçaient déjà cette tendance à la narration sans lyrisme qu'illustrera son fils. Mais un dessin trop filé et élégant porte la marque « xviiie siècle » de l'art de Carle. En fait, Carle préfère les petits genres, dans lesquels il innove. Il se montre un excellent caricaturiste : il détaille plaisamment les habits des Incroyables et Merveilleuses dans des dessins qu'il lithographie lui-même ou qu'il confie à des interprètes. […] Lire la suite

DIALOGUE, notion de

  • Écrit par 
  • Christophe TRIAU
  •  • 1 270 mots

L'échange contrarié C'est bien évidemment au théâtre que la question du dialogue est la plus manifeste, la représentation en actes excluant, dans le cadre du théâtre dramatique, la narration. Force est cependant de noter que le primat du dialogue n'en constitue pas pour autant une donnée inhérente. La scène théâtrale a commencé par être le lieu du discours lyrique du chœur, avant que ne se détachent de celui-ci un protagoniste (échangeant avec le chœur), puis d'autres acteurs. […] Lire la suite

RUSHDIE SALMAN (1947- )

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre DURIX
  •  • 2 110 mots
  •  • 2 médias

Avec Shalimar the Clown (2005, Shalimar le clown), Salman Rushdie revient au territoire familier de ses débuts, celui d'une narration où alternent fiction et références à l'actualité géopolitique. Max Ophuls, Juif strasbourgeois entré dans la résistance contre l'occupation allemande, puis ambassadeur américain en Inde, croise le chemin de Shalimar le Clown, un jeune Cachemiri devenu djihadiste. […] Lire la suite

APOLOGUE, genre littéraire

  • Écrit par 
  • Jean MARMIER
  •  • 441 mots

La narration d'une anecdote à personnages animaux, ou parfois végétaux, agissant et parlant comme les humains et, le cas échéant, en leur compagnie, a toujours servi à illustrer des leçons de prudence ou de morale pour les hommes. Le genre, préexistant à la notion de genre, plonge ses racines à la fois dans la nuit des temps et dans l'infralittérature. […] Lire la suite

KOCH C. J. (1935-2013 )

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 386 mots

Pour décrire ces personnages, l’écrivain utilise plusieurs niveaux de narration et recourt à des voix au ton familier admirablement bien caractérisées. Christopher John Koch naît le 16 juillet 1932, à Hobart (Tasmanie). Après avoir quitté l’école, il travaille dans une librairie, puis décide de reprendre des études de littérature anglophone, de philosophie et d’histoire ancienne à l’université de Tasmanie. […] Lire la suite

VILLALONGA I PONS LLORENÇ (1897-1980)

  • Écrit par 
  • Montserrat PRUDON
  •  • 1 263 mots

Le genre auquel il s'adonne le plus volontiers est néanmoins la narration, que ce soient des contes : El Lledoner de la clasta (1958), ou des récits de plus grande envergure. L'ensemble de son œuvre est centré sur l'effondrement d'une certaine société : la bourgeoisie majorquine, univers de petits hobereaux auquel il prétend appartenir. Axée sur le thème majorquin, la narration a valeur de mythe et traduit les deux attitudes de l'auteur face à cet anéantissement, d'une part une critique assez mordante qui, en son temps, fit scandale et, d'autre part, un regret teinté de nostalgie. […] Lire la suite

LE CHÂTEAU, Franz Kafka - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Pierre DESHUSSES
  •  • 1 254 mots
  •  • 1 média

Le ton est distancié à la façon d’une narration objective, alors qu’un premier début était écrit à la première personne. Les longues parties dialoguées ne sont ponctuées d’aucun alinéa, donnant une apparence compacte à ce texte écrit dans un style dépouillé qui fait d’autant plus ressortir l’étrangeté des situations. Plus les personnes que rencontre K. […] Lire la suite

ELSHEIMER ADAM (1578-1610)

  • Écrit par 
  • Jacques FOUCART
  •  • 1 330 mots
  •  • 1 média

Brillante période, donc, que celle du séjour romain d'Elsheimer, qui dure tout juste dix ans, marquée par l'assimilation très personnelle du difficile message caravagesque (Elsheimer en usera pour parvenir à une grande peinture en petit format intimiste, bien adapté à la narration), par la mise au point parfaite d'un moyen d'expression aux pouvoirs inespérés comme le clair-obscur, par la naissance d'une conception nouvelle du paysage. […] Lire la suite

BESNARD ALBERT (1849-1934)

  • Écrit par 
  • Bruno FOUCART
  •  • 484 mots
  •  • 1 média

C'est que l'on sent trop dans son œuvre la disparité inconciliable des recherches, comme dans le célèbre portrait de Mme Roger-Jourdain dit La Femme en jaune, en 1886 (musée de Nice), à la fois narration mondaine et vision fauve. L'Orient devait tenter Besnard. Ses voyages en Espagne et au Maroc (1881), en Algérie (1893), et surtout en Inde (1911), furent l'occasion de compositions que l'iconographie inusitée libérait de tout académisme, et qui pouvaient jouer à volonté, et avec une force qui évoque un artiste comme Böcklin, des fusées de la couleur. […] Lire la suite

ZAMIATINE EVGUENI (1887-1937)

  • Écrit par 
  • Claude KASTLER
  •  • 455 mots

Il tournera en ridicule le puritanisme anglais dans Les Insulaires (Ostrovitjane, 1918), qui marque un tournant dans son style de narration, et semble s'inspirer du montage cinématographique. Il rentre en Russie en 1917 et reprend ses cours à l'Institut polytechnique. Il se lie avec Blok, Biély, collabore avec Gorki et forme les jeunes prosateurs, les futurs Frères de Sérapion. […] Lire la suite

LAYE CAMARA (1928-1980)

  • Écrit par 
  • Jacques JOUET
  •  • 497 mots

La narration s'opère, en outre, selon un point de vue qu'il serait à peine exagéré de qualifier d'exotiste et dont n'est pas absente, à l'égard des Africains d'Afrique, une certaine condescendance de la part de celui que la civilisation occidentale a formé. Plus encore que L'Enfant noir, où les souvenirs d'enfance sont narrés dans une tradition de tendresse voisine de celle d'un Pagnol ou d'un Genevoix, Dramouss (1966), qui raconte le retour du narrateur dans sa Guinée natale, fait preuve d'une assurance assez irritante. […] Lire la suite

KŌDA ROHAN (1867-1947)

  • Écrit par 
  • Jean-Jacques ORIGAS
  •  • 532 mots

Rohan, qui semblait avoir renoncé au roman, se tourne vers le récit historique ; Le Destin (Unmei, 1919), qui se déroule dans la Chine des Ming, et La Chronique de l'enchaînement (Renkanki, 1940) sont animés par un rythme proche de la narration épique. Mais sa curiosité ne se satisfait ni de la fiction ni de l'histoire. Il a besoin du monde extérieur. […] Lire la suite

HAASSE HELLA (1918-2011)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 458 mots

Dans De scharlaken stad (1952, La Ville écarlate), elle prend pour sujet Giovanni Borgia, aristocrate italien du xvie siècle, qui cherche à se forger une identité différente de celle de sa célèbre famille ; au cours de la narration, la romancière joue des changements de perspective inhabituels entre les personnages. Le roman Un goût d'amandes amères (1966) a quant à lui pour toile de fond la Rome antique. […] Lire la suite

RIVERA JOSÉ EUSTASIO (1888-1928)

  • Écrit par 
  • Ève-Marie FELL
  •  • 492 mots

Durant les sept mois que dure la narration, les personnages entrent et sortent au gré d'un agencement fondé sur la pérégrination. L'anecdote sentimentale sert de simple fil conducteur à une série d'épisodes racontant la vie des llaneros, la misère des Indiens, l'exploitation des caucheros, la barbarie des trafiquants... Bien que le livre consacre en réalité autant d'espace aux llanos qu'à la forêt, celle-ci, présente dès le début dans la mythologie populaire, est l'élément qui fait la célébrité du livre. […] Lire la suite

GUINZBOURG EVGUENIA (1916-1977)

  • Écrit par 
  • Georges NIVAT
  •  • 488 mots

Par sa sobriété, l'organisation presque classique de la narration, l'auteur parvient à un dépouillement littéraire en correspondance parfaite avec le dénuement total de l'homme « goulagien ». Successivement dépouillée de son confort, de ses certitudes, la narratrice connaît les affres de l'attente d'un châtiment immérité, les interrogatoires « enchaînés » de sept jours et sept nuits d'affilée, les cachots où l'on ne peut se tenir que debout, l'isolement total où la langue humaine disparaît et où seule la mémoire peut sauver, enfin l'enfer absolu, quasi métaphysique de Magadan. […] Lire la suite

GALZY JEANNE (1884-1977)

  • Écrit par 
  • Paul MORELLE
  •  • 502 mots

Dans toutes ses œuvres, le réalisme poétique et passionné est tempéré par le classicisme d'une narration lente et chronologique. La longévité de Jeanne Galzy s'explique peut-être par sa vitalité créatrice et son amour de la vie. À l'âge où tant d'autres choisissent le silence, elle a entrepris un ensemble romanesque qui est sans doute le couronnement de son œuvre. […] Lire la suite

AMADOU HAMPATÉ (1901-1991)

  • Écrit par 
  • Jean-Louis JOUBERT
  •  • 545 mots

L'allégresse du récit, tout imprégné de causalité magique, la netteté de la narration, tout droit issue du conte traditionnel, font éclater le moule du roman de mœurs coloniales. Wangrin, comme toute l'œuvre d'Hampaté Bâ, fait pénétrer dans l'intimité d'une Afrique fidèle à son génie. […] Lire la suite

RAINER YVONNE (1934- )

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 535 mots

Avec MURDER and murder (1996), Yvonne Rainer interprète son propre personnage et renoue avec la narration. Elle raconte une histoire d'amour entre deux femmes et propose une réflexion sur la vie urbaine et la maladie. À partir de 2000, elle revient à la chorégraphie et crée After Many a Summer Dies the Swan (2000) et Ag Indexal, with a Little Help From H. […] Lire la suite

DAVIES ROBERTSON (1913-1995)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 464 mots

Si son art de la narration reste traditionnel (on dira plutôt qu'il est non expérimental), son imagination et son esprit, toujours très caustique, captivent le lecteur. Sa première trilogie, qui comprend Tempest-Tost (1951), Leaven of Malice (1954) et A Mixture of Frailties (1958), est une comédie de mœurs située dans une petite ville universitaire de province, Salterton. […] Lire la suite

CAHIERS DU CHEMIN LES

  • Écrit par 
  • Jacques JOUET
  •  • 591 mots

Tout naturellement, le cheminement de la revue va tendre à se confondre avec la production régulière des écrivains de la collection, avec une préférence pour un mode de narration intermédiaire entre le texte de fiction et le poème en prose, qui se baptise « récit » (Michel Chaillou, Jean Roudaut, plus tard Gérard Macé...) ainsi que pour une littérature de méditation volontiers fragmentaire (Georges Perros) et pour des poètes nouveaux (Jean-Philippe Salabreuil, Jude Stéfan ou Jacques Réda). […] Lire la suite

SAMUEL USQUE (XVIe s.)

  • Écrit par 
  • Gérard NAHON
  •  • 561 mots

L'objectif de Samuel Usque est double : décrivant les épreuves historiques d'Israël, il veut montrer qu'elles furent suivies de consolations (les unes et les autres étant annoncées par les prophètes) et que la consolation par excellence qui est l'avènement messianique ne saurait tarder ; s'exprimant en portugais (et non en castillan, pourtant plus répandu parmi les Juifs séfarades), il exhorte, par le moyen de la narration historique, les « nouveaux chrétiens » portugais à revenir au judaïsme. […] Lire la suite

PITOL SERGIO (1933-2018)

  • Écrit par 
  • J.E. LUEBERING, 
  • Universalis
  •  • 545 mots

Le roman El tañido de una flauta (1972, Les Apparitions intermittentes d'une fausse tortue), dont l'action se déroule à New York et en Europe, joue avec les conventions filmiques, et El desfile del amor (1984, Parade d'amour) utilise le genre du roman policier comme cadre d'expérimentation de la narration. Les œuvres ultérieures repoussent les frontières du genre romanesque. […] Lire la suite

LA GLOIRE et L'INDIVIDU LITTÉRAIRE (D. Oster)

  • Écrit par 
  • Gilles QUINSAT
  •  • 1 408 mots

C'est en cela que ce livre forme diptyque avec La Gloire : « L'écrivain est un personnage de roman qui se construit hic et nunc selon les codes de la narration propres à chaque époque, et qui détermine les procédés de narration propres à le rendre recevable comme personnage et comme figure dans l'imaginaire, à commencer par le sien propre. Lire un texte c'est toujours aussi lire une figure. […] Lire la suite

LA HONTE et JE NE SUIS PAS SORTIE DE MA NUIT (A. Ernaux) - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Jacques LECARME
  •  • 1 429 mots
  •  • 1 média

« Gagner malheur » En passant de la narration rétrospective de l'autobiographie à la narration intercalée du journal intime, l'auteur modifie complètement la perpective. Et, si le sujet ne prêtait guère aux considérations formalistes, on pourrait voir dans les récits successifs d'Annie Ernaux, un art de l'écriture personnelle. Cette écriture parcourt toute la gamme des notes, car sa figure fondamentale est la forme brève, elliptique ou sténographique, qui bannit argumentation ou développement, mais elle tient toujours la note juste, grâce aux vertus, que l'on sait classiques, de la modestie et de la discrétion. […] Lire la suite

QUINTILIEN, lat. MARCUS FABIUS QUINTILIANUS (30-96)

  • Écrit par 
  • Marcel BÉNABOU
  •  • 622 mots
  •  • 1 média

Vient ensuite l'examen détaillé de la composition du discours et de ses parties : l'exorde et la narration (liv. IV), l'argumentation et la réfutation (liv. V), la péroraison (liv. VI) ; puis c'est l'étude de la disposition (liv. VII), de l'élocution (liv. VIII), des figures de pensées et de mots (liv. IX), de l'entraînement oratoire et des auteurs à pratiquer (liv. […] Lire la suite

XIAOSHUO [SIAO-CHOUO], genre littéraire chinois

  • Écrit par 
  • André LEVY
  •  • 1 579 mots

De ces derniers ils se distinguaient par la brièveté de leur narration, expédiée en une seule séance, par le style lyrique de la récitation coupée de parties chantées, peut-être accompagnées de musique, et par le contenu plus imaginaire de leurs histoires. Cette forme, qui rappelle la chantefable d'Occident, paraît attribuable à l'influence du bian wen, genre bouddhique issu du prêche en langue vulgaire. […] Lire la suite

GADDI TADDEO (1300 env.-env. 1366)

  • Écrit par 
  • Marie-Geneviève de LA COSTE-MESSELIÈRE
  •  • 580 mots
  •  • 1 média

Son fils Agnolo développera à partir de son enseignement un sens de la narration pittoresque et naïve qui fait le charme de ses fresques de Prato (chapelle du Sacro Cingolo) et de Santa Croce (Légende de la Vraie Croix, env. 1390). […] Lire la suite

NGUGI WA THIONG'O JAMES (1938- )

  • Écrit par 
  • Michel FABRE
  •  • 542 mots

D'abord publiés en kikouyou, Devil on the Cross (1982 ; « Le Diable en croix ») et Matigari (1987) utilisent les formes de la narration traditionnelle dans sa satire d'une corruption généralisée. Ngugi est également dramaturge. Avec Micere Mugo, il a célébré un héros de l'indépendance dans The Trials of Dedan Kimathi (1976 ; « Les Épreuves de Dedan Kimathi »). […] Lire la suite

SCHLESINGER JOHN (1926-2003)

  • Écrit par 
  • André-Charles COHEN
  •  • 601 mots

Sans narration, dans un noir et blanc aux tonalités subversives, il révèle une Angleterre inconnue en proie aux lois du libéralisme économique. Le film remporte la même année le lion d'or au festival de Venise. Dans le même contexte de rébellion, qui voit au théâtre l'apparition des « jeunes hommes en colère », John Schlesinger va ensuite réaliser quelques films marquants et très représentatifs de cette décennie, tel A Kind of loving (Un Amour pas comme les autres, 1962), chronique quasi antonionienne qui prend pour cadre le nord de l'Angleterre. […] Lire la suite

CALAFERTE LOUIS (1928-1994)

  • Écrit par 
  • Pierre DRACHLINE
  •  • 568 mots

De même, afin de mieux souligner sa distance avec le roman, s'attachera-t-il dans L'Incarnation (1987) et La Mécanique des femmes (1992) à proscrire le descriptif et à lui substituer une narration fragmentée. Son théâtre, ironiste et cruel à la fois, obéit à la même volonté de briser les formes (Chez les Titch, 1971 ; Les Derniers Devoirs, 1981). Dix-huit récits, seize recueils de poésie, deux essais, trois tomes d'œuvres théâtrales, un livre d'entretiens avec Patrick Amine (Une vie, une déflagration, 1985), six volumes de carnets intimes parus. […] Lire la suite

BAROUH PIERRE (1934-2016)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 529 mots

De même que le noir et blanc alterne avec la couleur et les séquences pseudo-documentaires avec la narration de la relation amoureuse entre Anne et Jean-Louis (Jean-Louis Trintignant), les dialogues font une large place à des musiques qui portent la marque de Barouh : ainsi de la fameuse chanson-titre, composée en collaboration avec Francis Lai et interprétée en duo avec Nicole Croisille, et de « Samba Saravah », adaptation française de « Samba da bênção », hymne à l’amitié et tendre saudade créée par Baden Powell et Vinícius de Moraes, déployée sur toute une séquence du film. […] Lire la suite

BROCKA LINO (1939-1991)

  • Écrit par 
  • Claude BEYLIE
  •  • 596 mots

Mais, surtout, un art consommé de la narration filmique, une direction d'acteurs stupéfiante de tension, une mise en scène nerveuse et contrôlée, un lyrisme à fleur de peau, qui rapprochent Brocka des grands réalisateurs américains classiques : Ford, Fuller, Nicholas Ray, avec un détour par le néo-réalisme italien. Ce cinéma, écrit Michel Perez, « nous renseigne et nous passionne, parce qu'il est narratif avant d'être politique, dramatique avant d'être informatif ». […] Lire la suite

HISTOIRE (Histoire et historiens) L'écriture de l'histoire

  • Écrit par 
  • Christian DELACROIX
  •  • 4 397 mots

Ces positions sont en partie (par réaction) à l'origine d'une réévaluation du récit en histoire par le courant « narrativiste » anglo-saxon, qui renoue avec la tradition herméneutique en érigeant la narration comme caractère propre de l'histoire par rapport aux sciences de la nature. Mais ces analyses sont alors largement deconnectées des pratiques de recherche des historiens. […] Lire la suite

MORRISON TONI (1931-2019)

  • Écrit par 
  • Michel FABRE, 
  • Claudine RAYNAUD
  •  • 1 654 mots
  •  • 1 média

Son œuvre a évolué vers un certain minimalisme, les romans se faisant plus brefs et prenant des airs de contes de fées contrariés, tandis que l’écriture poétique et même l’allégorie se substituent à la narration. La difficulté de l’amour sous toutes ses formes, la nécessité, pour les femmes en particulier, de ne pas se perdre dans le don d’amour, tout autant que la responsabilité vis-à-vis de l’autre, inscrivent dans cette œuvre une dimension éthique qui vise à transformer le lecteur. […] Lire la suite

MARC saint (mort en 67 env.)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 573 mots

Sa narration contredit à cet égard le témoignage de Paul dans l’Épître aux Galates (ii, 11-14). Dans la deuxième Épître à Timothée (iv, 11), Paul charge son disciple de ramener Marc « car il m’est précieux pour le ministère ». Toutefois, les Actes et l’Épître aux Colossiens portent à croire que ce point n’est pas véridique. Ainsi qu’il est suggéré dans la première Épître de Pierre (v, 13) – « La communauté [. […] Lire la suite

REISER JEAN-MARC (1941-1983)

  • Écrit par 
  • Marc THIVOLET
  •  • 650 mots

Quelle que soit l'opinion que chacun peut avoir sur la vision de Reiser, il est une qualité qui ne peut lui être contestée : son sens de la narration. En quelques images, il sait exposer et résoudre une histoire avec le maximum d'efficacité. Pour peu qu'il ne se laisse pas rebuter par la première image, le « lecteur » qui s'engage dans l'une de ses histoires ne peut qu'être emporté, même à son corps défendant, par la théâtralité des situations, le caractère percutant des répliques et la pertinence de la « chute ». […] Lire la suite

FAYE JEAN-PIERRE (1925- )

  • Écrit par 
  • François POIRIÉ
  •  • 623 mots

Entre 1958 et 1970, il publie six romans – Entre les rues (1958), La Cassure (1961), Battement (1962), Analogues (1964), L'Écluse (prix Renaudot 1964) et Les Troyens (1970) – qui constituent L'Hexagramme, réseau de récits entrecroisés où le lecteur est convié à lire plus que ce qui lui est raconté, à soupçonner, au-delà de la narration, le mythe, l'histoire, le philosophie et la littérature. […] Lire la suite

ABRAMOVIC MARINA (1946- )

  • Écrit par 
  • Bénédicte RAMADE
  •  • 634 mots

Un principe conduit toutes leurs actions : « ni répétition, ni fin déterminée, ni reproduction » et, bien évidemment, aucune narration. En 1976, dans Relation in space, ils se lancent l'un contre l'autre pendant une heure avec une violence progressive. En 1977, ils s'adressent directement au spectateur dans Imponderabilia en se tenant nus de part et d'autre d'un embrasement de porte, obligeant les visiteurs à les frôler et à participer à un rite quasi initatique. […] Lire la suite

SHAW IRWIN (1914-1984)

  • Écrit par 
  • Michel FABRE
  •  • 651 mots

Dans ce livre nourri de son expérience de combattant durant la Seconde Guerre mondiale, et adapté au cinéma par Edward Dmytryk en 1958, il retrace les aventures de deux soldats américains et du soldat allemand qui finit par les abattre ; la narration est conduite de façon intéressante, mais elle est structurée avec tant d'artifice que le roman n'atteint jamais l'envergure de Les Nus et les morts, de Norman Mailer. […] Lire la suite

KLIER MICHAEL (1943- )

  • Écrit par 
  • Jacinto LAGEIRA
  •  • 680 mots

Les effets de dramatisation cinématographique et musicale sont accentués par les ébauches de narration et plongent le regardeur-machine dans une réalité troublante et angoissante à l'occasion de laquelle ce dernier retrouve paradoxalement son identité ; le spectateur attend toujours une histoire de ces images qui ne sont point soumises à ce régime, ou bien greffe lui-même un semblant d'histoire sur celles-ci. […] Lire la suite