« Maladies de la nutrition »

ORGANICISME

  • Écrit par 
  • Pierre BIRNBAUM
  •  • 2 871 mots
  •  • 1 média

 von Lilienfeld par exemple, dans La Pathologie sociale (1896), croit pouvoir démontrer cette identité de nature en établissant un lien entre le système nerveux et les classes ou professions ; il assimile du même coup l'État au cerveau et voit en lui l'unique médecin capable de lutter contre les maladies du corps social. Cette utilisation extrême de la biologie dans les sciences sociales est reprise par des auteurs comme G. […] Lire la suite

Le média de la recherche « Maladies de la nutrition » :

ARACHNIDES

  • Écrit par 
  • Christine ROLLARD
  •  • 3 671 mots
  •  • 10 médias

Des applications sont également envisagées, notamment dans le domaine médical, sur les espèces venimeuses (scorpions et araignées), en toxicologie pour soigner éventuellement certaines maladies, ainsi que dans l’industrie textile avec les propriétés de la soie produite par les araignées. […] Lire la suite

ALIMENTATION (Économie et politique alimentaires) Enjeux de politiques publiques

  • Écrit par 
  • Daniel NAIRAUD
  •  • 6 125 mots

Elle montre aussi que la nutrition est devenue au cours du xxe siècle un enjeu de société pour tous les pays, développés ou non, avec les conséquences sanitaires défavorables de la suralimentation comme de la sous-alimentation. La France a donné suite à cette déclaration le 31 Janvier 2001 lorsque le ministère de la Santé a lancé officiellement le Programme national nutrition-santé (P. […] Lire la suite

CROISSANCE, biologie

  • Écrit par 
  • André MAYRAT, 
  • Raphaël RAPPAPORT, 
  • Paul ROLLIN, 
  • Universalis
  •  • 14 760 mots
  •  • 7 médias

La notion de croissance s'est imposée d'abord à l'esprit humain par l'observation de l'augmentation de taille des êtres vivants. Puis l'emploi du mot s'est élargi, soit par application à divers produits de leurs activités ou par métaphore (la croissance d'une passion, nourrie d'illusions), soit par simple confusion avec le terme plus général d'accroissement. […] Lire la suite

ÉPIGÉNÉTIQUE

  • Écrit par 
  • Pierre-Antoine DEFOSSEZ, 
  • Olivier KIRSH, 
  • Ikrame NACIRI
  •  • 5 994 mots
  •  • 4 médias

Ces observations posent la question de l’implication de ces gènes dans l’étiologie de ces maladies. Une conséquence de ces constats est que comprendre l’influence de l’environnement (nutrition, polluants, mode de vie, stress, infections, etc.) sur le remodelage de notre épigénome, sur l’expression de nos gènes et donc possiblement sur notre santé, est une question majeure à laquelle les approches épigénétiques tentent de répondre. […] Lire la suite

ALCOOLISME

  • Écrit par 
  • Marie CHOQUET, 
  • Michel CRAPLET, 
  • Henri PÉQUIGNOT, 
  • Alain RIGAUD, 
  • Jean TRÉMOLIÈRES
  •  • 10 068 mots
  •  • 2 médias

Cette ambiguïté n'est pas sans avoir une large incidence sur la charge sociale que représentent les maladies somatiques et psychiques liées à la dépendance envers l'alcool et sur leurs conséquences en matière de santé publique, d'accidents de la circulation, d'accidents du travail, de délinquance et de criminalité. Cet immense gaspillage social ne peut être compensé par les taxes sur la consommation des boissons alcoolisées. […] Lire la suite

PROTISTES

  • Écrit par 
  • Robert GAUMONT
  •  • 4 277 mots
  •  • 1 média

D'autres Protozoaires sont des parasites constants qui causent de graves maladies de l'homme ou des animaux domestiques. C'est ainsi que Trypanosoma cruzi est l'agent de la maladie de Chagas et que Trypanosoma gambiense engendre la maladie du sommeil. Les Coccidies (Eimeria perforans) provoquent la coccidiose du lapin et les Hémosporidies (genre Plasmodium) déterminent chez l'homme le paludisme (cf. […] Lire la suite

AGRICULTURE BIOLOGIQUE

  • Écrit par 
  • Céline CRESSON, 
  • Claire LAMINE, 
  • Servane PENVERN
  •  • 7 882 mots
  •  • 6 médias

Sur le plan de la santé, de nombreuses études ont pu mettre en évidence des compositions plus favorables des produits biologiques en termes de qualité nutritionnelle, par exemple en matière de teneur en antioxydants, reconnus pour leur rôle dans la prévention de maladies neurodégénératives et cardio-vasculaires et de certains cancers. Jusque dans les années 2000, il était difficile de conclure à des effets sur la santé humaine, faute d’études épidémiologiques de grande ampleur. […] Lire la suite

SOCIÉTÉS ANIMALES

  • Écrit par 
  • Bernard THIERRY
  •  • 5 423 mots
  •  • 3 médias

La vie en groupe favorise la transmission des maladies infectieuses et le parasitisme Elle a également pour conséquence d'élever le niveau de compétition entre congénères, qu'il s'agisse de l'accès aux ressources alimentaires ou aux partenaires sexuels. Les influences réciproques entre individus ont, en outre, pour effet de faire naître des structures qui canalisent les comportements des individus. […] Lire la suite

PANCRÉAS

  • Écrit par 
  • Jacques MIROUZE, 
  • Éric RENARD, 
  • André RIBET
  •  • 8 652 mots
  •  • 1 média

Cette disposition histologique explique pourquoi les deux fonctions différentes qu'exerce le pancréas dans la vie de nutrition ont été si tardivement individualisées. Certes, Claude Bernard insistait dès 1856 sur le rôle essentiel du suc pancréatique dans la digestion de toutes les catégories chimiques d'aliments : lipides, protides et hydrates de carbone. […] Lire la suite

HISTOLOGIE

  • Écrit par 
  • Élodie BOUCHERON, 
  • Dominique CHRIQUI, 
  • Anne GUIVARC'H, 
  • Jacques POIRIER
  •  • 5 331 mots
  •  • 6 médias

Il est directement au contact des cellules responsables de la nutrition des centres nerveux, à savoir les astrocytes (fig. 2). Par l'intermédiaire de certains de leurs prolongements (pieds vasculaires), les astrocytes interviennent non pas directement mais par leur rôle dans la différenciation endothéliale ; en particulier, des facteurs astrocytaires sont responsables du nombre et de la complexité des jonctions serrées de l'endothélium. […] Lire la suite

AGRICULTURE DURABLE

  • Écrit par 
  • Jean-Paul CHARVET
  •  • 5 444 mots
  •  • 10 médias

Aucune étude approfondie n’a d’ailleurs pu prouver jusque-là que les produits agricoles « bio » soient effectivement meilleurs pour la nutrition et la santé que ceux de l’agriculture conventionnelle. Si l’agriculture biologique présente des qualités très réelles dans le domaine environnemental, elle n’en comporte pas moins des limites. Son refus d’utiliser des herbicides de synthèse l’oblige à recourir à des désherbages mécaniques qui sont coûteux en main-d’œuvre et en énergie. […] Lire la suite

DÉVELOPPEMENT ÉCONOMIQUE ET SOCIAL Développement des pays du Sud

  • Écrit par 
  • Denis COGNEAU, 
  • Philippe DE VREYER, 
  • Sylvie LAMBERT
  •  • 5 739 mots
  •  • 4 médias

Elle dépend, en effet, non seulement de l'amélioration de la nutrition et des conditions matérielles d'existence, mais également des progrès de la médecine et de leur diffusion à travers un système sanitaire équitable. Ainsi, en 2008, le Cambodge, où la pauvreté monétaire est à peu près aussi répandue qu'en Côte d'Ivoire, bénéficie de conditions sanitaires bien meilleures, qui portent à soixante-dix ans l'espérance de vie à la naissance, contre quarante-neuf en Côte d'Ivoire. […] Lire la suite

PEAU

  • Écrit par 
  • Louis DUBERTRET
  •  • 8 266 mots
  •  • 2 médias

Il participe à la communication sociale ; c'est un organe miroir au niveau duquel se manifestent non seulement la plupart des maladies internes, mais également les réactions aux modifications de l'environnement et, en particulier, les émotions. Lorsqu'on se regarde dans un miroir, on ne regarde pas un organe, on se regarde soi-même.Quelques données quantitatives sont nécessaires. […] Lire la suite

CHOLESTÉROL

  • Écrit par 
  • Marc PASCAUD, 
  • Jacques ROUFFY
  •  • 5 932 mots
  •  • 11 médias

L'implication du cholestérol dans diverses déviations pathologiques, notamment les maladies cardio-vasculaires ischémiques, justifie l'intérêt que lui porte la recherche biomédicale, souligne son importance physiologique au service de la cellule et de l'organisme. La molécule de cholestérol La structure chimique de la molécule de cholestérol (fig. […] Lire la suite

ÉLECTROPHYSIOLOGIE

  • Écrit par 
  • Max DONDEY, 
  • Jean DUMOULIN, 
  • Alfred FESSARD, 
  • Paul LAGET, 
  • Jean LENÈGRE
  •  • 17 359 mots
  •  • 14 médias

Les êtres vivants, végétaux et animaux, sont communément le siège de phénomènes électriques intimement liés aux activités vitales, dont ils sont un des aspects les plus révélateurs. On met ces phénomènes en évidence à l'aide d'électrodes appliquées en surface ou introduites dans la profondeur des tissus. On peut alors capter des courants ou des différences de potentiel et enregistrer leurs variations au cours du temps. […] Lire la suite

CÉRÉALES

  • Écrit par 
  • Jean-Paul CHARVET
  •  • 6 254 mots
  •  • 13 médias

En se fondant sur une consommation moyenne mondiale de 330 kilogrammes de céréales par individu et par an, il convient donc chaque année d'augmenter la production mondiale de près de 25 millions de tonnes par an pour seulement conserver les niveaux de consommation actuels dans le cadre desquels environ deux milliards de personnes continuent pourtant à souffrir de malnutrition ou de sous-nutrition. […] Lire la suite

FINALITÉ

  • Écrit par 
  • Raymond RUYER
  •  • 6 624 mots

Dans l'embryogenèse, il y a beaucoup d'échafaudages provisoires, d'organes annexes, de soutien ou de nutrition (ainsi, dans l'embryon des Mammifères, l'amnios, l'allantoïde, le placenta, la circulation vitelline, puis placentaire – la circulation pulmonaire étant organisée entre-temps). Transformation de l'agent L'activité finaliste s'améliore généralement avec la répétition. […] Lire la suite

ABDOMEN

  • Écrit par 
  • Claude GILLOT
  •  • 6 346 mots
  •  • 9 médias

Autrement dit, c'est là que se trouvent notamment placés tous les organes qui assurent les fonctions de nutrition. D'où son importance en matière de pathologie, et donc de diagnostic médical. Malgré les renforts musculaires qui équipent ses parois, l'abdomen est un point relativement faible et vulnérable du corps humain. L'ombilic, qui le marque en son centre, est la trace de l'histoire embryonnaire de chacun de nous. […] Lire la suite

PROCRÉATION

  • Écrit par 
  • Bernard JAMAIN, 
  • Paul-François LEROLLE, 
  • Yves MALINAS, 
  • Jacques TESTART
  •  • 12 380 mots
  •  • 15 médias

Certains toxiques (thalidomide), des maladies infectieuses (rubéole) […] Lire la suite

INSECTES

  • Écrit par 
  • René LAFONT, 
  • Jean-Yves TOULLEC
  •  • 12 885 mots
  •  • 35 médias

La tête des insectes se présente comme une capsule rigide où sont concentrés les appendices consacrés à la nutrition (pièces buccales) et les principaux organes sensoriels tels que les yeux, les ocelles (yeux simples) et les antennes (fig. 7). La partie antérieure de la tête est divisée en régions par des lignes de suture plus ou moins visibles. Les yeux composés sont disposés plus ou moins latéralement (entre le vertex et la géna). […] Lire la suite

OISEAUX

  • Écrit par 
  • Michel CUISIN
  •  • 8 696 mots
  •  • 31 médias

La mortalité peut être due à la prédation qu'exercent les animaux rapaces (mammifères, oiseaux, reptiles, poissons, certains crustacés), à des parasites, à des maladies, au climat (froid, grêle, pluies diluviennes, vent), à l'épuisement au cours des migrations, aux accidents (collisions avec les automobiles, les avions, les phares, les câbles, les antennes de télévision), à divers empoisonnements (pesticides, mazout), à l'action directe de l'homme qui chasse certaines espèces et influe sur les autres par les modifications parfois radicales qu'il impose à leur habitat (création de barrages, assèchement d'étangs, abattage de forêts). […] Lire la suite

AGRICULTURE Politiques agricoles et négociations internationales

  • Écrit par 
  • Laurence ROUDART
  •  • 10 574 mots
  •  • 6 médias

Les politiques agricoles, qui sont aussi des politiques alimentaires, environnementales, d’aménagement du territoire et de santé publique, sont un sujet de discorde dans les relations internationales : entre les pays de l’Union européenne (UE), entre l’UE et les États-Unis, entre les pays émergents et les pays pauvres, entre les pays développés et les pays en développement. […] Lire la suite

TIERS MONDE

  • Écrit par 
  • Sylvie BRUNEL, 
  • Jean-Jacques FRIBOULET
  •  • 15 174 mots
  •  • 5 médias

Les niveaux de nutrition ont progressé de 20 p. 100 par habitant. La mortalité infantile a diminué de moitié et le taux brut de mortalité est aujourd'hui le même dans les pays développés et dans le Tiers Monde (10 p. 1 000), même si cette bonne performance est à relativiser par la jeunesse de la population des pays pauvres. Selon l'U.N.I.C.E.F., 80 p. […] Lire la suite

ÉCOLOGIE

  • Écrit par 
  • Patrick BLANDIN, 
  • Denis COUVET, 
  • Maxime LAMOTTE, 
  • Cesare F. SACCHI
  •  • 20 635 mots
  •  • 15 médias

Le terme écologie (du grec oikos, demeure, et logos, science) a été proposé par Ernst Haeckel en 1866 pour désigner la science qui étudie les rapports entre les organismes et le milieu où ils vivent. Cette définition reste encore valable, mais elle demande à être approfondie et précisée, car elle est trop générale. Pour la situer par rapport aux autres sciences biologiques, il est commode de considérer les divers niveaux d'organisation de la matière vivante. […] Lire la suite

HORMONES

  • Écrit par 
  • Jacques DECOURT, 
  • Yves-Alain FONTAINE, 
  • René LAFONT, 
  • Jacques YOUNG, 
  • Universalis
  •  • 14 354 mots
  •  • 11 médias

Défauts génétiques des récepteurs nucléaires impliqués en pathologie La plus spectaculaire des maladies génétiques liées à l'anomalie d'un récepteur nucléaire est celle qu'on appelait syndrome de féminisation testiculaire, bien que la dénomination de syndrome d'insensibilité aux androgènes soit plus appropriée. Il s'agit de patients génétiquement mâles (caryotype XY) mais présentant un aspect féminin. […] Lire la suite

DIGESTIF APPAREIL

  • Écrit par 
  • Jean-Jacques BERNIER, 
  • Jean-Louis FRESLON, 
  • Claude GILLOT, 
  • Universalis
  •  • 15 502 mots
  •  • 10 médias

L'appareil digestif est l'un des premiers à se différencier dans l'échelle animale puisqu'il existe déjà, sous forme d'un sac s'ouvrant à l'orifice buccal, chez les Cœlentérés. C'est aussi l'un des appareils dont la différenciation est la plus précoce au cours du développement d'un organisme, puisqu'il dérive de l'un des deux feuillets primitifs de l'embryon ; ce feuillet, nommé endoderme, apparaît en dedans de l'ébauche embryonnaire, évoquant ainsi une sorte de tube digestif primordial. […] Lire la suite

Recevez les offres exclusives Universalis