« Maison des sciences de l'homme »

SUÉTONE (70 env.-env. 140)

  • Écrit par 
  • Pierre GRIMAL
  •  • 1 196 mots

Celui-ci jouissait d'une modeste aisance, et on le voit, par exemple, disposé à acquérir une petite maison de campagne dans la banlieue romaine, pour y trouver repos et loisir. Il avait renoncé, de très bonne heure, à accepter de plaider des causes, comme il avait eu la tentation de le faire en sa jeunesse. Suétone était un scholasticus, un homme de bibliothèque. […] Lire la suite

Le média de la recherche « Maison des sciences de l'homme » :

LARRAÍN PABLO (1976- )

  • Écrit par 
  • Pierre EISENREICH
  •  • 1 008 mots
  •  • 1 média

Enfin, le biopic imaginaire qu’est Neruda (2016) déploie en 1948, au cours de la traque du poète et sénateur communiste (Luis Gnecco) poursuivi par le président Videla (Alfredo Castro) et son directeur de la police Peluchonneau (Gael García Bernal), les contradictions qui existent entre les privilèges de son rang d’homme de pouvoir et son idéal de défenseur des pauvres ainsi que son art. […] Lire la suite

LULLE RAYMOND (1233 env.-1316)

  • Écrit par 
  • Louis SALA-MOLINS
  •  • 2 777 mots

Avant Dante et avant Eckhart, il osa, le premier en Europe médiévale, faire parler philosophie, théologie et sciences à une langue autre que le latin et le grec. La passion du dialogue Né à Majorque, d'une noble famille catalane, Raymond Lulle vit à la cour dès l'âge de douze ans, il apprend le maniement des armes et l'art de trobar. Adulte, il est nommé précepteur de l'infant Jacques qui, devenu roi, fait de lui le sénéchal de la maison. […] Lire la suite

POTIER PIERRE (1934-2006)

  • Écrit par 
  • Pierre LASZLO
  •  • 838 mots

(1998), dix ans après son élection à l'Académie des sciences. Après sa retraite, Potier accepta la présidence de la Maison de la chimie, à Paris, et métamorphosa cette institution, qui redevint un lieu de réunions prestigieuses. Atteint d'un diabète de type 2 décelé depuis 1993, il consacra tous ses efforts à étudier cette pathologie, à l'échelle moléculaire. […] Lire la suite

ARAMBOURG CAMILLE (1885-1969)

  • Écrit par 
  • Djillali HADJOUIS
  •  • 1 315 mots

Les contributions d’Arambourg à l’histoire de l’homme Le continent africain a été le terrain de prédilection de Camille Arambourg. Trois sites archéologiques, qu’il a découverts et fouillés en Algérie, sont devenus célèbres car ils ont délivré des hominidés et une faune de savane alors inconnus. Il s’agit d'abord des premières explorations dans le golfe de Bougie (Béjaïa) qui lui permettent de découvrir et de fouiller, de 1928 à 1934, les grottes paléolithiques de Beni Segoual. […] Lire la suite

FERRÉ LÉO (1916-1993)

  • Écrit par 
  • Alain POULANGES
  •  • 1 496 mots

Malade, il ne quitte plus sa maison de Toscane où la mort, qu'il a chantée si souvent, vient le chercher, laissant derrière lui l'image d'un artiste en colère qui « ... n'aimait rien de ce que l'on nous fait aimer / Et marchait seul, devant, le poing dans l'utopique » (Quand je fumerai autre chose que des Celtiques, 1977). […] Lire la suite

ROUSSEAU JEAN-JACQUES

  • Écrit par 
  • Bernard GAGNEBIN
  •  • 4 968 mots
  •  • 2 médias

Le Discours sur les sciences et les arts est inséparable du Discours sur l'origine de l'inégalité. Leur thèse peut se résumer ainsi : l'homme est né bon ; c'est la société – les institutions sociales – qui l'a corrompu. Les sciences et les arts (dans le premier Discours), l'inégalité sociale (dans le second) ont dénaturé l'homme. Né pour le bonheur et la vertu, celui-ci s'est laissé détourner de son chemin par le développement des connaissances et par les séductions du luxe et de la puissance. […] Lire la suite

WOLFE TOM (1931-2018)

  • Écrit par 
  • Pierre-Yves PÉTILLON
  •  • 1 069 mots
  •  • 1 média

Or le roman américain du milieu des années 1960, fasciné par Beckett, Nabokov et Borges, s'enclôt, dit Tom Wolfe, dans la « maison de l'écriture » pour y narrer des « fables » dont le sujet n'est autre que la narration elle-même, invente des « anti-terres » au lieu de faire la chronique de la nôtre. Le « grand roman américain », ce sont les reporters qui vont donc l'écrire : à eux désormais de faire concurrence à l'état civil et aux sciences sociales. […] Lire la suite

RIBEIRO AQUILINO (1885-1963)

  • Écrit par 
  • Françoise MASSA
  •  • 1 022 mots

Cette maison sera un havre, une cachette, une retraite tout au long de la vie de l'écrivain. Il commence ses études dans l'austère collège de Nossa Senhora da Lapa puis à Lamego. Il étudie la philosophie à Viseu en 1902 et à la fin de l'année entre au séminaire de Beja, mais il ne supporte pas ce genre de vie et revient à Soutosa en 1904 sans terminer son année. […] Lire la suite

LEVI PRIMO (1919-1987)

  • Écrit par 
  • Giovanni JOPPOLO
  •  • 1 677 mots
  •  • 1 média

Durant les années qui suivent la fin de la guerre, il rédige fébrilement son témoignage et le propose à la maison d'édition Einaudi qui le refuse. Une première version de Si c'est un homme paraît en 1947 chez l'éditeur De Silva. Les critiques sont élogieuses, mais le livre ne connaît guère d'écho. Primo Levi décide alors de se consacrer entièrement à la profession de chimiste et devient directeur d'une petite usine de vernis près de Turin. […] Lire la suite

HERCULANO ALEXANDRE (1810-1877)

  • Écrit par 
  • Ronny A. LAWTON, 
  • Universalis
  •  • 1 274 mots

Homme d'études, la bibliothèque devient désormais le décor de sa vie. En 1836, Herculano refuse de revenir sur le serment qu'il avait prêté à la charte constitutionnelle de 1833 ; il justifiera sa démission en 1836, dans A Voz do profeta (La Voix du prophète), pamphlet en style biblique qui annonçait le naufrage imminent de la patrie, livrée, selon lui, à la démagogie. […] Lire la suite

HAECKEL ERNST HEINRICH (1834-1919)

  • Écrit par 
  • Stéphane SCHMITT
  •  • 1 739 mots
  •  • 2 médias

Des éponges à l’homme L’un de ses travaux les plus marquants consiste en une vaste monographie illustrée sur les éponges calcaires, publiée en 1872 (Die Kalkschwämme. Eine Monographie). Cet ouvrage est en grande partie consacré à une description extrêmement détaillée de ce groupe d’éponges, mais il comprend également des réflexions plus générales. […] Lire la suite

BENOÎT XVI JOSEPH RATZINGER (1927- ) pape (2005-2013)

  • Écrit par 
  • Raymond WINLING
  •  • 2 143 mots

Dans plusieurs de ses discours adressés à trois Académies pontificales – des sciences sociales, des sciences et pour la vie –, il a livré des réflexions sur les rapports entre la foi, les acquis de la science et la culture. Une lettre encyclique de Benoît XVI, Caritas in veritate, rappelle l'importance particulière de l'amour (caritas), « voie maîtresse » de la doctrine sociale de l'Église. […] Lire la suite

INTERPRÉTATION (notions de base)

  • Écrit par 
  • Philippe GRANAROLO
  •  • 3 579 mots

Le domaine de l’art Un dernier domaine, s’ajoutant aux sciences de l’homme et aux textes religieux, met au premier plan la notion d’interprétation : le domaine artistique. En art, l’interprétation désigne aussi bien la façon particulière dont un musicien ou un comédien va jouer un morceau ou une pièce que la façon dont l’auditeur ou le spectateur va recevoir le message de l’artiste. […] Lire la suite

CULTURE Le choc des cultures

  • Écrit par 
  • Jean-François MATTÉI
  •  • 6 360 mots
  •  • 10 médias

Il s'ensuit, et Kant énonce ici la loi universelle qui transcende les cultures particulières, que « l'homme est destiné par sa raison à être dans une forme de société avec d'autres hommes et à se cultiver, à se civiliser et à se moraliser dans la société par l'art et par les sciences » (VII, 324). C'est cette culture universelle, au moins par son projet, qui a volé en éclat sous le choc des autres cultures. […] Lire la suite

VAN GENNEP ARNOLD (1873-1957)

  • Écrit par 
  • Nicole BELMONT
  •  • 2 396 mots

Il apprit l'arabe à l'École des langues orientales, la linguistique générale, l'égyptologie, l'arabe ancien à la section des sciences historiques et philologiques de l'École pratique des hautes études, et les religions des peuples non civilisés et islamiques à la section des sciences religieuses de cette même institution. À cette formation inhabituelle concourut le don hors du commun qu'il avait pour les langues. […] Lire la suite

ENVIRONNEMENT, art

  • Écrit par 
  • François LOYER, 
  • Universalis
  •  • 3 218 mots

Il faut souligner combien cette notion, quoiqu'un peu imprécise, va s'avérer essentielle dans le domaine de l'urbanisme ; l'environnement, désormais, n'est plus seulement le contexte visuel ou topographique d'un bâtiment : on parle alors des « sciences de l'environnement » et on désigne par cette locution la sociologie, la géographie humaine, l'économie et même l'histoire de l'art, soit toutes les sciences humaines ayant un rapport quelconque avec l'acte de bâtir. […] Lire la suite

PHYSIOLOGIE ANIMALE (histoire de la notion)

  • Écrit par 
  • Georges CANGUILHEM
  •  • 4 771 mots
  •  • 4 médias

Il est incontestable, en revanche, que l'organisation de l'homme et certaines organisations animales présentent de nombreuses analogies fonctionnelles. Mais surtout les observations et les explorations fonctionnelles sur l'homme lui-même ont été rendues possibles grâce à l'invention d'appareils initialement conçus pour l'étude de la physiologie animale. […] Lire la suite

LES FEMMES SAVANTES, Molière - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Christian BIET
  •  • 1 679 mots
  •  • 1 média

Tout cela a pour effet de mettre en place une parodique académie des femmes (la mère, la tante, la fille), accueillante aux plus fous (Trissotin, Vadius) et en polémique ouverte avec deux bourgeois (le père et l'oncle), dont l'enjeu est la jeune fille à marier et le jeune homme courtisé de toutes parts. Martine, soubrette au robuste bon sens, sera chassée pour avoir trop parlé (comme le fils d'Orgon, Damis, dans Tartuffe), puis reprise dans la maison. […] Lire la suite

LOUIS XV (1710-1774) roi de France (1715-1774)

  • Écrit par 
  • Solange MARIN
  •  • 1 698 mots
  •  • 1 média

De Fleury, son précepteur, il reçoit une excellente instruction, un penchant pour les sciences et les techniques (fortement encouragées sous son règne), et il concevra pour cet homme ambitieux, secret lui aussi mais d'abord aimable, une admiration qui va marquer fortement sa vie. À onze ans, Louis voit arriver sa fiancée, une infante de trois ans qui ne lui inspire que de l'ennui. […] Lire la suite

TCHEKHOV ANTON PAVLOVITCH

  • Écrit par 
  • Sophie LAFFITTE
  •  • 5 052 mots
  •  • 1 média

Tchekhov est seul avec sa mère dans la maison silencieuse. C'est dans ce modeste bureau de Yalta que cet homme qui se voyait mourir écrit des chefs-d'œuvre tels que Dans le ravin (V ovrage, 1900), La Dame au petit chien (Dama s sobačkoj, 1899), L'Évêque, ainsi que ses trois grandes pièces. Élu à l'Académie des sciences de Russie (section belles-lettres) en janvier 1900, il renonce, en 1902, au titre d'académicien pour protester contre l'exclusion de Maxime Gorki. […] Lire la suite

MUSÉES DE SOCIÉTÉ

  • Écrit par 
  • Jack LIGOT
  •  • 1 581 mots

Seules deux catégories restent d'emblée hors champ : les musées de Beaux-Arts, où les choix s'opèrent sur des critères esthétiques ou historiques, et ceux de Sciences, qui parlent de la nature, non de l'homme, dans le langage de différentes disciplines : biologie, zoologie, paléontologie, géologie. La synthèse qu'entendent incarner les musées de société n'est donc pas si large, ni la politique culturelle aussi consensuelle qu'on était fondé à le croire à la fin des années 1980. […] Lire la suite

OULITSKAÏA LUDMILA (1943- )

  • Écrit par 
  • Hélène MÉLAT
  •  • 1 576 mots

Le portrait d’une société Ludmila Oulitskaïa décrit toutes les couches sociales, de l’indigent au nouveau riche, du dissident à l’apparatchik, de l’homme d’affaires à l’artiste. Elle ancre ses personnages dans un contexte historico-social précis, qu’elle évoque par touches de plus en plus présentes au fil des ans, esquissant un portrait de la Russie du xxe siècle et dépassant l’immanence du quotidien privé en le replaçant dans la transcendance de l’Histoire. […] Lire la suite

PEI IEOH MING (1917-2019)

  • Écrit par 
  • François CHASLIN
  •  • 1 134 mots
  •  • 2 médias

Il pratique alors une manière sèche et nette, inspirée du purisme de Mies van der Rohe, sensible dans sa transparente maison de week-end de la région de Westchester (1952). Ses tours de Kips Bay Plaza à New York (1960 et 1965), influencées par le célèbre Lake Shore Drive de Mies mais où le béton armé remplace le métal, constituèrent le prototype d'une série de réalisations d'expression sobre, qu'on retrouve à Society Hill, dans le grand ensemble de New York University (1966), au Earth Sciences Center du MIT (1964) ou, à un moindre degré, aux Harbor Towers du port de Boston (1973). […] Lire la suite

DUFOURNY LÉON (1754-1818)

  • Écrit par 
  • Christopher Drew ARMSTRONG
  •  • 1 287 mots

Il devint membre de l'Académie des sciences d'Orléans et occupa un poste dans la régie des poudres à Paris. Sa carrière durant la Révolution fut plus brillante. Connu sous le sobriquet de « L'Homme libre », Dufourny de Villiers fut l'auteur d'un important pamphlet, « Cahiers du quatrième ordre celui des pauvres journaliers, des infirmes, des indigens. […] Lire la suite

LEBESGUE HENRI (1875-1941)

  • Écrit par 
  • Lucienne FÉLIX
  •  • 2 230 mots

Il participa ainsi à la création qu'il préconisait d'une philosophie de la mathématique qui soit l'œuvre des mathématiciens et d'où l'homme ne soit pas absent. […] Lire la suite

RANK OTTO (1884-1939)

  • Écrit par 
  • Pamela TYTELL
  •  • 1 743 mots
  •  • 1 média

Avec Sachs, il écrit un texte sur l'importance de la psychanalyse pour les sciences humaines et fonde, en 1912, la revue Imago, qui s'ouvre à la psychanalyse appliquée. Avec Ernest Jones et Sandor Ferenczi, il crée, en 1913, l'Internationale Zeitschrift für Psychoanalyse et, en 1919, l'Internationale Psychoanalystischer Verlag, la première maison d'édition d'ouvrages de psychanalyse. […] Lire la suite

SALONS LITTÉRAIRES

  • Écrit par 
  • Antoine LILTI
  •  • 6 525 mots

« Il faut être homme du monde avant d'être homme de lettres », écrit Voltaire (1694-1778), soucieux de critiquer aussi bien les érudits et les pédants que les polygraphes qui essaient de vivre de leur plume et en qui il ne voit que « canaille littéraire ». Les écrivains des Lumières prennent ainsi ouvertement le relais des auteurs du Grand Siècle pour publier l'excellence et l'universalité des valeurs mondaines. […] Lire la suite

NOVALIS (1772-1801)

  • Écrit par 
  • Catherine KOENIG
  •  • 2 606 mots

Chaque homme devrait porter une marque de sa qualité de citoyen. Ne pourrait-on introduire partout des insignes et des uniformes ? » Est-ce enfin l'amant d'une Sophie divinisée qui écrit que « les maîtresses de maison méritantes devraient recevoir des décorations », que « toute femme cultivée devrait avoir dans sa chambre le portrait de la reine » ? On suit mieux en vérité Novalis lorsqu'il décrit les univers de ses rêves que lorsqu'il lui vient sous la plume ces étranges et sinistres prophéties pour les générations futures. […] Lire la suite

NEUROSCIENCES COGNITIVES

  • Écrit par 
  • Michèle FABRE-THORPE, 
  • Simon THORPE
  •  • 4 899 mots
  •  • 2 médias

Le but des neurosciences cognitives est d'identifier les processus cérébraux à l'origine de nos capacités mentales et d'évaluer, en termes neurobiologiques, la plausibilité des modèles proposés en sciences cognitives. Comment le fonctionnement de notre cerveau peut-il sous-tendre notre esprit immatériel ? Percevoir, reconnaître, décider, agir, mémoriser, parler, raisonner, être conscient de, faire attention à… Quelle organisation cérébrale, quels processus neuraux, quel codage neuronal permettent de rendre compte des grandes capacités cognitives de l'homme et de l'animal ? Les neurosciences cognitives sont à l'interface entre neurosciences, psychologie, neurosciences computationnelles, sciences cognitives et philosophie. […] Lire la suite

TECHNOLOGIE CULTURELLE

  • Écrit par 
  • Robert CRESSWELL
  •  • 7 920 mots
  •  • 2 médias

Ainsi verra-t-on en Afrique un groupe descendre de la montagne vers la plaine tout en conservant ici et là une maison ronde à toit conique ; mais là où, en montagne, sa maison était à murs porteurs, en plaine elle deviendra à ossature. Dans le domaine de l'habitation, on peut même procéder à une ébauche de lois. Une première dira que plus le milieu naturel est contraignant, plus la maison et les éléments de la maison sont fonctionnels. […] Lire la suite

BEAUMARCHAIS PIERRE-AUGUSTIN CARON DE (1732-1799)

  • Écrit par 
  • Pierre FRANTZ
  •  • 4 172 mots
  •  • 1 média

Devant l'inertie judiciaire, il écrit au Mercure, en appelle à l'Académie des sciences et obtient gain de cause. Sa victoire lui permet d'être reçu par le roi et ses filles – à qui il donnera bientôt des leçons de musique – et d'être introduit à la cour. Il fait un premier mariage avantageux mais perd sa femme avant de pouvoir en hériter. Il se lie et s'associe avec le financier Pâris-Duverney, devient homme d'affaires, s'enrichit, et achète une charge qui l'anoblit. […] Lire la suite

ÉCONOMIE (Définition et nature) Objets et méthodes

  • Écrit par 
  • Henri GUITTON
  •  • 6 478 mots

Il est vrai que les penseurs grecs s'occupaient bien d'économie : ils ont créé le mot (de oikos, maison, et nomos, ordre) ; mais pour eux l'activité économique était seconde, servile, suspecte. L'économie était subordonnée à la politique : l'art d'administrer la cité. Au Moyen Âge, dans l'atmosphère chrétienne, l'économie était soumise à la morale ; la richesse matérielle, l'argent, le désir du lucre risquaient d'empêcher l'homme de faire son salut. […] Lire la suite

GORE ALBERT (1948- )

  • Écrit par 
  • Pierre MELANDRI, 
  • Universalis
  •  • 1 310 mots
  •  • 1 média

Poursuivant un combat engageant l'avenir de la planète, Al Gore aura démontré qu'il existe, pour un homme politique, une autre façon d'inscrire son action dans l'histoire que de diriger un pays, celui-ci fût-il le plus puissant du monde. […] Lire la suite

AZTÈQUES (notions de base)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 3 537 mots
  •  • 13 médias

L’homme, en revanche, est passablement nomade et demeure absent de la maison durant la journée ; il chasse ou s’occupe des travaux des champs, lesquels peuvent être situés à plusieurs kilomètres de son toit. Les arts au service des dieux La société aztèque accordait une importance particulière à l’art monumental et à l’artisanat de luxe. Architectes, sculpteurs et peintres se vouaient exclusivement à un art officiel et sacré. […] Lire la suite

MOYEN ÂGE Le monde médiéval

  • Écrit par 
  • Léopold GÉNICOT
  •  • 12 280 mots
  •  • 1 média

Occident et civilisation occidentale sont des concepts et des faits dont on parle abondamment aujourd'hui. Ils datent du Moyen Âge. Celui-ci a d'abord scindé le monde antique, bâti autour de la Méditerranée, en trois entités : Occident, Orient, Afrique. Puis il a repoussé vers le nord et le nord-est les frontières de la première. Dans ce cadre original, une civilisation s'est élaborée à partir d'éléments dont la plupart étaient classiques, germaniques ou chrétiens. […] Lire la suite

DIDEROT DENIS (1713-1784)

  • Écrit par 
  • Yvon BELAVAL
  •  • 6 373 mots
  •  • 2 médias

Nous remontons à l'homme idéal, naturel. Par exemple, l'Apollon du Belvédère représente la beauté naturelle ; l'Hercule Farnèse, la beauté de l'homme laborieux. L'homme d'avant l'action, l'homme d'avant la société, naturel, voilà par conséquent l'homme idéal. En définitive, la notion de modèle idéal s'organise autour de deux thèmes : l'idéalité des lois physiques ou de l'homme naturel, dont « tous les membres bien proportionnés conspirent de la façon la plus avantageuse à l'accomplissement des fonctions animales » ; et, au niveau de l'apparence, l'imaginé. […] Lire la suite

RELATIVISME

  • Écrit par 
  • Hervé BARREAU, 
  • Tobie NATHAN
  •  • 3 935 mots

Il est impossible de ne pas voir une réminiscence de Protagoras dans la définition que Nietzsche donne de l'homme : « l'être qui évalue » ; il s'agit, en effet, pour l'homme, de déterminer la vérité pratique, la valeur à laquelle on adhère, celle qui est préférable, et c'est sans doute ce que Protagoras voulait dire. Relativisme et postmodernité La résistance à ce nouveau relativisme est venue des courants fidèles au rationalisme : de la phénoménologie husserlienne et de l'école de Marburg, qui proposait un néo-kantisme. […] Lire la suite

VERNE JULES (1828-1905)

  • Écrit par 
  • Marc SORIANO
  •  • 2 454 mots
  •  • 2 médias

C'est en somme une véritable épopée dont le héros est l'homme de science, géographe, botaniste, physicien, chimiste, astronome, mathématicien et, d'une manière plus générale, ingénieur ou chercheur. La lutte qui intéresse le plus Jules Verne, c'est celle que l'homme mène contre la nature. Mais l'homme ne saurait mener seul la grande entreprise de « se rendre comme maître et possesseur de la nature ». […] Lire la suite

PHILON D'ALEXANDRIE (20 av. J.-C. env.-45)

  • Écrit par 
  • Annie JAUBERT
  •  • 2 475 mots

Aucun homme ne peut prétendre atteindre l'Existant. Moïse lui-même, qui s'est enfoncé dans la ténèbre du Sinaï, n'a pénétré que dans les concepts sans chemins et sans formes qui entourent l'Existant. Pourtant, si l'Existant demeure dans une transcendance inaccessible à l'homme, il est, selon la Bible, un Père compatissant qui désire communiquer aux hommes les plus saints de ses mystères. […] Lire la suite

ETHNOLOGIE Ethnologie générale

  • Écrit par 
  • Raymond William FIRTH
  •  • 9 581 mots

L'ethnologie a normalement pour données de base les relations découlant des nécessités de la vie en société. Ces relations sociales ont leurs modèles, mis en évidence par la répétition (par exemple, un père de famille joue avec ses enfants tous les soirs en rentrant du travail). Elles tendent à former un système, lié à d'autres et en partie déterminé par eux. […] Lire la suite

HÖLDERLIN FRIEDRICH (1770-1843)

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre LEFEBVRE
  •  • 4 972 mots
  •  • 1 média

C'est à Lauffen am Neckar que naît Hölderlin le 20 mars 1770, enfant de l'équinoxe, baptisé par le printemps (Frühling) d'une manière de rime fatale : longtemps il convoquera de lui-même le Jüngling, mixte d'adolescent et de jeune homme, que ses camarades d'école appellent “Hölder”, inscrivant dans leur parler sa parenté avec l'arbre tutélaire d'antique sacralité (le sureau se dit Holunder, il en figure un sur les “armes” de la maison “Hölderlin”) et la noblesse de son apparence et de son esprit : hold est un adjectif rémanent dans son œuvre, qu'il applique aux humains et à la nature, en particulier aux rives des fleuves, pour désigner leur beauté et leur vertu accueillante. […] Lire la suite

HEIDEGGER MARTIN

  • Écrit par 
  • Jean BEAUFRET, 
  • Alphonse DE WAELHENS, 
  • Claude ROËLS
  •  • 5 250 mots
  •  • 1 média

L'homme, berger de l'être Il reste vrai, pourtant, que l'homme occupe au sein de l'être une position privilégiée, une position de médiateur. L'accession des étants non humains à l'être – accession dont ils tirent leur être – ne se fait que par la médiation de l'homme, qui a pour destin de les rassembler tous dans sa lumière. D'où la phrase célèbre de la Lettre sur l'humanisme (1947) : « L'homme est le berger de l'être. […] Lire la suite

LIBERTINS

  • Écrit par 
  • Robert ABIRACHED, 
  • Antoine ADAM
  •  • 5 715 mots

Le libertin est l'homme à bonnes fortunes, du coquin au débauché, du polisson au licencieux. C'est Crébillon fils (1707-1777) qui, le premier, a proposé une définition précise et fondé du même coup une typologie du libertinage qui allait connaître un grand succès : est libertin, pour lui, l'homme qui se sert de l'amour pour assurer le triomphe de sa fantaisie aux dépens de sa partenaire, qui érige l'inconstance en principe et qui, ne cherchant que le plaisir de ses sens et la satisfaction de sa vanité, n'accorde rien au sentiment dans l'entreprise de la conquête amoureuse. […] Lire la suite

ARISTOTE

  • Écrit par 
  • Pierre AUBENQUE
  •  • 23 786 mots
  •  • 2 médias

Aristote n'est sans doute pas le philosophe le plus séduisant de l'Antiquité, celui auquel on se reporte le plus volontiers quand on veut remonter aux sources de ce que les Grecs ont nommé la « sagesse ». Mais nul n'a marqué autant que lui la philosophie et la science des siècles suivants, peut-être même – et cela jusqu'à nos jours inclusivement – la civilisation qu'il est convenu d'appeler « occidentale ». […] Lire la suite

RUSSELL BERTRAND lord (1872-1970)

  • Écrit par 
  • Philippe DEVAUX
  •  • 6 085 mots
  •  • 1 média

Soit ϕ̂x : « x est homme. » Soit ϕa : « a est homme », où a est un constituant objectif (Socrate, par exemple). Soit, d'autre part, la fonction propositionnelle ϕx et la fonction propositionnelle ψx. Une fonction en soi n'est ni vraie ni fausse, mais les valeurs assignées aux variables de cette fonction la rendent vraie ou fausse. Si « x est homme », il s'ensuit que « x est mortel ». […] Lire la suite

PRIÈRE ET CONTEMPLATION

  • Écrit par 
  • Albert-Marie BESNARD
  •  • 4 096 mots
  •  • 1 média

Le développement des sciences, tant celles de la nature que celles de l'homme, les problèmes posés à une humanité qui s'accroît très vite sur une planète rétrécie n'ont fait qu'approfondir les besoins de sens et qu'en accroître l'urgence. L'homme est à la recherche des sources du sens. L'histoire de cette évolution est trop neuve pour qu'on puisse déjà en apprécier la portée. […] Lire la suite

PRESLEY ELVIS

  • Écrit par 
  • Michel P. SCHMITT
  •  • 1 814 mots
  •  • 1 média

Elvis fait l'acquisition, dans une banlieue résidentielle de Memphis, de la villa de Graceland, dont il restera propriétaire jusqu'à ses derniers jours, à mi-chemin entre la maison coloniale rococo et l'ébauche d'un Disneyland mégalomaniaque. Mais, à vingt-trois ans, il faut montrer au peuple américain qu'on est un homme de devoir soumis aux mêmes règles que ses concitoyens. […] Lire la suite

BUBER MARTIN (1878-1965)

  • Écrit par 
  • Dominique BOUREL
  •  • 1 689 mots

Enfin, il est l'homme de la réconciliation avec les chrétiens et les Allemands. Il se rend à Francfort pour recevoir le prix de la paix en 1953, ce qui provoque un tollé en Israël. Son premier voyage en Allemagne date de 1951. Dans son ouvrage Deux Types de foi, il fixe sa conception des relations entre le judaïsme et le christianisme et dans Éclipse de Dieu, il critique Sartre et Heidegger. […] Lire la suite

OCÉANOGRAPHIE

  • Écrit par 
  • Patrick GEISTDOERFER
  •  • 10 052 mots
  •  • 11 médias

En 1932, ce laboratoire – devenu la Station zoologique de Villefranche-sur-Mer – est rattaché à la faculté des sciences de Paris. Il devient en 1989 l’Observatoire océanologique de Villefranche-sur-Mer. Aujourd’hui, ces trois stations, désormais Observatoires des sciences de l’Univers (OSU) de l’INSU (Institut national des sciences de l’Univers) du CNRS (Centre national de la recherche scientifique) dépendent de l’université Pierre-et-Marie-Curie–Paris VI (devenue depuis 2018 Sorbonne Université) et du CNRS. […] Lire la suite

Recevez les offres exclusives Universalis