« Les Hommes (film) »

BROWNING TOD (1882-1962)

  • Écrit par 
  • Raphaël BASSAN
  •  • 1 042 mots
  •  • 2 médias

film policier dans lequel il dirige, pour la première fois, Lon Chaney. Fils de parents sourds, Chaney dut rapidement apprendre à s'exprimer par la mimique et le corps. Sensiblement du même âge que Browning, le tragédien va imprégner durablement les dix films qu'il tourne avec l'auteur de L'Inconnu. Les deux hommes formeront le premier tandem mythique […] Lire la suite

Les médias de la recherche « Les Hommes (film) » :

FLAHERTY ROBERT (1884-1951)

  • Écrit par 
  • Guy GAUTHIER
  •  • 1 433 mots
  •  • 1 média

film qui sort en 1928. Il revient vers le Pacifique, associé cette fois à F.-W. Murnau. Mais entre Murnau, imprégné des méthodes de tournage en studio, et Flaherty, fidèle à ses conceptions, le conflit est inévitable. Le film, Tabu : a Story of the South Seas, sort en 1931. Un romantique contemplatif John Grierson, qui animait une équipe britannique […] Lire la suite

PÉLÉCHIAN ARTAVAZD (1938- )

  • Écrit par 
  • Guy GAUTHIER
  •  • 650 mots

hommes (Zemlja Ljudej, 1967) ; Au début (Nacalo, 1967) ; Votre Acte d'héroïsme est éternel (Ih podvig bessmerten, 1968). Il regagne l'Arménie en 1968 et, au studio Armenfilm, réalise son premier film sous sa pleine responsabilité, qui lui vaut un succès d'estime : Nous (My, 1969), et l'année suivante, au studio Belaroussfilm, Les Habitants (Obitatelli […] Lire la suite

ALDRICH ROBERT (1918-1983)

  • Écrit par 
  • Olivier EYQUEM
  •  • 1 239 mots
  •  • 1 média

hommes comme Clifford Odets, Abraham Polonsky et Robert Rossen. Aldrich a reconnu avec franchise sa dette à l'égard d'un film clé du tandem Rossen-Polonsky : Body and Soul / Sang et or (1947), tourné à l'aube du maccarthysme. Il a fait sienne la thématique du rachat, qu'il a illustrée dans plusieurs de ses films. Bronco Apache (1954), Attack ! / Attaque […] Lire la suite

VOYAGE À TRAVERS LE CINÉMA FRANÇAIS (B. Tavernier)

  • Écrit par 
  • Norbert CZARNY
  •  • 1 157 mots
  •  • 1 média

hommes dans Manhattan de Jean-Pierre Melville, trouvant vieilli et artificiel Les Visiteurs du soir, il se montre élogieux quant à la mise en scène de Léon Morin, prêtre, de L’Armée des ombres ou du Jour se lève. Cette liberté de ton, toujours argumentée, fait la force du film. Bertrand Tavernier s’exprime aussi en enfant de la Libération. Passionné […] Lire la suite

ALEKAN HENRI (1909-2001)

  • Écrit par 
  • Joël MAGNY
  •  • 737 mots

film scientifique (Morpho-cristallographie, 1991). […] Lire la suite

FLANDRES (B. Dumont)

  • Écrit par 
  • Pierre GRAS
  •  • 1 025 mots

film de Bruno Dumont, opère un retour en grâce de celui-ci auprès de la critique, sinon du public, après l'échec de Twentynine Palms sorti en 2003. Sélectionné au festival de Cannes, il offre à son réalisateur son deuxième grand prix du jury, après celui qui lui fut remis pour L'Humanité en 1999. Dès son titre, le film affiche l'ancrage du cinéaste […] Lire la suite

JOHANSSON SCARLETT (1984- )

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 868 mots

film d’action à gros budget, The Island. Elle continue à diversifier son répertoire avec le film d’époque Deux sœurs pour un roi (The Other Boleyn Girl, 2008), la comédie romantique Ce que pensent les hommes (He’s Just Not That into You, 2009) et la comédie dramatique Nouveau départ (We Bought a Zoo, 2011). En 2010, elle fait ses débuts à Broadway  […] Lire la suite

DAVES DELMER (1904-1977)

  • Écrit par 
  • Jean-Louis RIEUPEYROUT
  •  • 979 mots

film « policier », The Dark Passage (1947, Les Passagers de la nuit) et de ses westerns. The Dark Passage, qui était tiré du roman du même titre de David Goodis, apporta la gloire au couple Humphrey Bogart-Lauren Bacall. Sans recourir au classique arsenal du « thriller », Daves s'attacha dans ce film aux pas d'un innocent condamné à la prison à vie […] Lire la suite

POETRY (Lee Chang-dong)

  • Écrit par 
  • Charles TESSON
  •  • 1 011 mots

film son propos : comment faire venir les mots au monde, leur prodiguer vie et sens, afin de composer un poème capable de restituer le souvenir de la personne disparue. De même que le film naît de l'association entre l'image d'un cadavre flottant et le titre qui lui est donné, le récit de Poetry commence par la rencontre au sein d'un même plan entre […] Lire la suite

LES FRÈRES SISTERS (J. Audiard)

  • Écrit par 
  • Pierre EISENREICH
  •  • 1 026 mots

film de Laughton. Ce retour en enfance conclut l’odyssée des deux frères dont les expressions se limitent le plus souvent à celles de garçons de douze ans. Leur décalage rejoint le point de vue développé par le créateur de Huckleberry Finn, dont le regard juvénile révèle la critique sociale du monde adulte. Le premier plan du film dans les ténèbres […] Lire la suite

KASSOVITZ MATHIEU (1968- )

  • Écrit par 
  • René PRÉDAL
  •  • 585 mots

film d'acteur », d'autant plus que le réalisateur semble vouloir poursuivre dans cette voie et reçoit l'année suivante l'oscar du meilleur espoir masculin pour son interprétation de Regarde les hommes tomber (Jacques Audiard). La surprise au festival de Cannes 1995 est donc totale : La Haine obtient le prix de la mise en scène et devient très vite  […] Lire la suite

RENOIR JEAN (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Joël MAGNY
  •  • 1 315 mots

film, La Fille de l'eau, réalisé en 1924. Juin 1926 Première de Nana, d'après le roman homonyme de Zola. C'est un échec commercial. 1926-1929 Renoir alterne expériences formelles (La Petite Marchande d'allumettes) et commandes, parmi lesquelles Tire au flanc. 1931 Première expérience du film parlant : On purge bébé, d'après la pièce de Georges Feydeau […] Lire la suite

PAR-DELÀ LES NUAGES (M. Antonioni)

  • Écrit par 
  • Jean A. GILI
  •  • 1 398 mots

hommes et des femmes s'attirent ou se repoussent, des couples vivent des moments uniques dans une sorte de spiritualité sensuelle où les échanges de regards, reflets des mouvements de l'âme, comptent plus que les étreintes des corps. « Ce film, note le scénariste Tonino Guerra, pourrait être une sorte de journal mental, quelque chose qui navigue à  […] Lire la suite

BOETTICHER BUDD (1916-2001)

  • Écrit par 
  • Alain GAREL
  •  • 611 mots

film sur la tauromachie, The Magnificent Matador (Le Brave et la belle, 1955), il réalise un thriller nerveux et violent, The Killer is Loose (Le tueur s'est évadé, 1956), qui attire l'attention sur lui. John Wayne lui confie alors la mise en scène de Seven Men from Now (Sept Hommes à abattre, ibid.), dont il est le producteur, et qu'interprète Randolph […] Lire la suite

LEONE SERGIO (1921-1989)

  • Écrit par 
  • Gérard LEGRAND
  •  • 627 mots

film de Robert Aldrich, Sodome et Gomorrhe (1962) : les deux hommes ne s'entendent pas, et leurs dissensions ne sont pas étrangères à l'aspect chaotique du résultat final. Le péplum agonise et le cinéma italien est à la recherche d'un nouveau « filon » : Sergio Leone a alors l'idée de relancer une tendance qui avait déjà connu des succès sporadiques […] Lire la suite

SURRÉALISME & CINÉMA

  • Écrit par 
  • Ado KYROU
  •  • 1 410 mots

film, écrivait Picabia, traduisait « les rêves et les événements non matérialisés qui se passent dans notre cerveau ; pourquoi raconter ce que tout le monde voit ou peut voir un jour ? [...] Entr'acte ne respecte rien, si ce n'est le désir d'éclater de rire. » Le « jeu » entrait dans le cinéma. Deux hommes font la jonction cinématographique entre le […] Lire la suite

BREILLAT CATHERINE (1948- )

  • Écrit par 
  • Joël MAGNY
  •  • 1 183 mots

film, réalisé avec peu de moyens en 1975, Une vraie jeune fille, reste inédit à la suite de la faillite du producteur (il ne sera montré qu’en 2000). Trois ans plus tard, Tapage nocturne (1979) divise profondément la critique. L’héroïne est cinéaste, et le film décrit crûment ses relations plus sexuelles que sentimentales avec de nombreux hommes, ainsi […] Lire la suite

REPRISE (H. Le Roux)

  • Écrit par 
  • Jean-Marc LALANNE
  •  • 1 107 mots

film une réflexion sur le vif autour de la puissance d'impact des images et de leur force unique d'évocation, capable de provoquer un déluge de paroles. À partir de ces réminiscences, en effet, les hommes et les femmes interviewés se mettent à raconter leur passé de travailleur, leurs conditions de vie, leurs prises de position durant la grève. La  […] Lire la suite

PONTECORVO GILLO (1919-2006)

  • Écrit par 
  • Jean A. GILI
  •  • 832 mots

film le plus important qu'aient suscité « les événements d'Algérie », est l'œuvre emblématique de son auteur. Pontecorvo évoque l'affrontement, en 1957, entre les hommes du F.L.N. et les parachutistes pour le contrôle de la Casbah. Tourné sur les lieux mêmes de l'histoire, avec des acteurs non professionnels parmi lesquels un des responsables de l'insurrection […] Lire la suite

POLIGNY SERGE DE (1903-1983)

  • Écrit par 
  • André-Charles COHEN
  •  • 454 mots

film quelque peu mélodramatique tourné en Algérie avec Georges Marchal, et La Soif des hommes (1949) avec le couple vedette que forment alors Dany Robin et Georges Marchal. Ces films sont honnêtement réalisés, mais dépourvus du raffinement qui caractérisait les deux productions précédentes. Malgré ces succès publics, la carrière de Serge de Poligny […] Lire la suite

BURTON TIM (1958- )

  • Écrit par 
  • Frédéric STRAUSS
  •  • 1 551 mots
  •  • 1 média

film. Corps au croisement de l'humain et de l'animal, noirceur expressionniste des décors : Batman Returns tend vers l'abstraction comme vers le dévoilement de pulsions étranges, mortifères, derrière un jeu de masques toujours marqué par l'univers du cirque. Capable de donner une âme au plus criant artifice (les petits hommes verts de Mars Attacks  […] Lire la suite

SAUTET CLAUDE (1924-2000)

  • Écrit par 
  • Joël MAGNY
  •  • 1 494 mots

film policier adapté d'un roman de José Giovanni. Si le film rencontre un succès public mitigé, Sautet n'en est pas moins d'emblée considéré comme une « personnalité » du cinéma français. Alors que s'affrontent partisans et adversaires de la Nouvelle Vague, il n'est d'aucun clan et reçoit immédiatement les éloges de quelques « anciens », et non des […] Lire la suite

SNOW MICHAEL (1929- )

  • Écrit par 
  • Raphaël BASSAN
  •  • 1 003 mots

film, A to Z, court-métrage d'animation. Mais ce n'est qu'à partir de 1963, lorsqu'il s'installe à New York avec son épouse, Joyce Wieland, appelée elle aussi à devenir une cinéaste expérimentale de renom, qu'il se met à suivre les projections organisées par Jonas Mekas et se découvre un véritable intérêt pour le film expérimental. Son deuxième film […] Lire la suite

VALSE AVEC BACHIR (A. Folman)

  • Écrit par 
  • Bernard GÉNIN
  •  • 972 mots

d'hommes devient celui d'un pays entier. Toute la presse a célébré la beauté plastique du film, sa réussite totale sur le plan des lumières et des ambiances. On sera plus réservé sur le graphisme des personnages, certains évoluant parfois avec une raideur qui évoque les mangas. Dans Persepolis, autre dessin animé traitant d'un sujet tragique (l'Iran […] Lire la suite

DESPLECHIN ARNAUD (1960- )

  • Écrit par 
  • Joël MAGNY
  •  • 2 313 mots
  •  • 1 média

hommes sont issus de groupes marqués par un génocide, l’un en tant qu’Indien, le second comme Juif roumain naturalisé français. Comme toujours chez Desplechin, sentiments et conflits vont de pair. Jimmy P. est pourtant, une fois exposée l’horreur refoulée ou imaginée, un film apaisé, qui débouche sur la seule vraie émotion du film, lorsque les deux […] Lire la suite

MEREDITH BURGESS (1907-1997)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 108 mots

hommes (1940), le Journal d'une femme de chambre (1946, film dont il est le coproducteur et le coscénariste), Tempête à Washington (1962), Le Cardinal (1963) Le Reptile (1970) ou Rocky (1976). Il incarne également le personnage du Pingouin dans une adaptation télévisée de Batman (1960). […] Lire la suite

LA GROTTE DES RÊVES PERDUS (W. Herzog)

  • Écrit par 
  • Jean CLOTTES
  •  • 324 mots

film sur la grotte Chauvet (Ardèche). Werner Herzog n'avait auparavant jamais tourné en 3D. S'il a choisi cette technique pour filmer dans la caverne ardéchoise, c'est qu'à son avis elle s'imposait pour capter la magie du milieu souterrain et des images laissées sur les parois par les hommes (ou femmes) des temps glaciaires. Ce choix est judicieux. […] Lire la suite

ROSI FRANCESCO (1922-2015)

  • Écrit par 
  • Aldo TASSONE
  •  • 1 072 mots

film en couleurs. Le sixième film, La Belle et le chevalier (1965), devait être la première fable italienne, inspirée des fables de l'écrivain napolitain Giambattista Basile. Mais l'intervention du producteur qui voulait en faire un film d'acteur réduisit la portée de l'ambitieux projet, qui témoigne cependant de la sensibilité figurative du réalisateur […] Lire la suite

HONG SANG-SOO (1960- )

  • Écrit par 
  • Adrien GOMBEAUD
  •  • 1 114 mots
  •  • 1 média

film frappe au contraire par sa rigueur formelle. Sorti dans l’indifférence du public, Le Jour où le cochon est tombé dans le puits reçoit un accueil critique enthousiaste et unanime, ainsi que le prix du meilleur réalisateur au festival de Vancouver et celui du meilleur film à Rotterdam. Hong Sang-soo vient d’imposer la possibilité d’un cinéma coréen […] Lire la suite

WOO JOHN (1946- )

  • Écrit par 
  • Frédéric STRAUSS
  •  • 1 012 mots

film est matière à de nouveaux morceaux de bravoure qui, après Le Syndicat du crime 2 (1987) et Une balle dans la tête (1990), culmineront dans À toute épreuve (1992), le dernier film de John Woo tourné à Hong Kong. On y trouve les deux scènes les plus emblématiques de son œuvre : une fusillade où Chow Yun Fat (son acteur fétiche) tire des coups de […] Lire la suite

SCHLESINGER JOHN (1926-2003)

  • Écrit par 
  • André-Charles COHEN
  •  • 601 mots

film remporte la même année le lion d'or au festival de Venise. Dans le même contexte de rébellion, qui voit au théâtre l'apparition des « jeunes hommes en colère », John Schlesinger va ensuite réaliser quelques films marquants et très représentatifs de cette décennie, tel A Kind of loving (Un Amour pas comme les autres, 1962), chronique quasi antonionienne […] Lire la suite

GUERASSIMOV SERGUEÏ (1906-1985)

  • Écrit par 
  • Bernard EISENSCHITZ
  •  • 586 mots

film sur Tchekhov : « Je rêve de montrer le sens de la modestie combiné au talent. » C'est cette préoccupation qui produit ses meilleurs films, à dominante contemporaine, dont il écrit souvent lui-même le scénario : ainsi,, la « tétralogie » constituée par Hommes et bêtes (1962), Le Journaliste (1967), Au bord du lac Baïkal (1969) et Pour l'amour de […] Lire la suite

GUERMAN ALEXEÏ (1938-2013)

  • Écrit par 
  • Nicole GABRIEL
  •  • 992 mots

film de guerre, et ses modèles sont toujours des antihéros proches des hommes ordinaires. Généralement, il utilise le noir et blanc, avec, parfois des séquences en couleur. Sa manière de procéder est pointilliste : il multiplie les intrigues et les personnages secondaires, sans jamais chercher à donner un sens unique à sa démonstration. Il privilégie […] Lire la suite

LE TRAÎTRE (M. Bellocchio)

  • Écrit par 
  • René MARX
  •  • 1 100 mots

d’hommes honorables qui aurait été dévoyée par ses nouveaux dirigeants. Salvatore Riina (1930-2017), le chef des chefs, qui fit assassiner le général Dalla Chiesa, la famille de Buscetta, les juges Falcone et Borsellino, parmi des centaines d’autres, lui parut alors constituer un ennemi trahissant le bel équilibre d’un monde ancien et respectable,  […] Lire la suite

BERRY JOHN (1917-1999)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 104 mots

hommes de cinéma victimes de la croisade anticommuniste, puis s'exile en France, où il se partage entre le cinéma commercial (Ça va barder, 1955) et la mise en scène de théâtre, avant de faire son retour aux États-Unis avec Claudine (1974), film entièrement interprété par des Noirs. […] Lire la suite

DE MILLE CECIL BLOUNT (1881-1959)

  • Écrit par 
  • Jacques LOURCELLES
  •  • 593 mots
  •  • 3 médias

d'hommes illustres (L'Odyssée du Dr Wassell, The Story of Dr. Wassell, 1944), ne sacrifie nullement, et c'est là l'un de ses paradoxes, au culte de la personnalité. Car les pionniers, les conquérants, les meneurs d'hommes qu'a dépeints De Mille visent surtout non à développer leur individualisme, mais à servir leur pays, l'humanité et Dieu. De Mille […] Lire la suite

SCOTT RANDOLPH (1898-1987)

  • Écrit par 
  • André-Charles COHEN
  •  • 305 mots

Hommes à abattre, 1956 ; L'Homme de l'Arizona, 1958 ; Comanche Station, 1959). Malgré le succès au début des années 1960 du film de Sam Peckinpah, Randolph Scott ne repart pas vers une nouvelle carrière, préférant entrer de son vivant, mais modestement, dans la légende du vieil Hollywood. […] Lire la suite

VAMPIRE, cinéma

  • Écrit par 
  • Jean TULARD
  •  • 874 mots
  •  • 1 média

film qui se termine par la victoire des vampires. Depuis, une tentative de renouvellement par l'érotisme a inspiré Le Viol du vampire (1968) ou, plus ambitieux, le film allemand Jonathan (1970) de Hans Geissendorfer. Par la suite, le genre a paru s'essouffler, reculant devant le succès des films de possession (L'Exorciste de William Friedkin, 1973) […] Lire la suite

MELVILLE JEAN-PIERRE (1917-1973)

  • Écrit par 
  • Alain GAREL
  •  • 1 529 mots

film très très sage. Très très plat. Un film dans l'ordre, et non pas en marge ». Il entreprend ensuite de réaliser deux œuvres, dont il est pour la première fois l'auteur du scénario original, et qui sont tournées dans une totale liberté : Bob le flambeur (1955) et, après plusieurs projets avortés, Deux Hommes dans Manhattan (1958). Quoique le second […] Lire la suite

KUBRICK STANLEY

  • Écrit par 
  • Gérard LEGRAND
  •  • 2 907 mots
  •  • 3 médias

hommes : c'est le prologue du film. Puis (nous sommes au seuil du xxie siècle) il perturbe la compétition amicale des Américains et des Russes pour l'exploitation quasi commerciale de l'espace, déjà conquis (le film est sorti juste avant les premiers pas réels de l'homme sur la Lune). Délaissant le rythme coutumier de leurs stations sur orbite, des […] Lire la suite

DE SANTIS GIUSEPPE (1917-1997)

  • Écrit par 
  • Jean A. GILI
  •  • 799 mots

film intimiste lié à une expérience personnelle, De Santis se lance dans un film à gros budget : l'évocation de l'engagement en Russie des troupes italiennes pendant la Seconde Guerre mondiale, Italiani brava gente (1964), devenu pour l'exploitation française, amputé de vingt minutes, Marcher ou mourir... Quatre ans entre deux films, puis huit autres […] Lire la suite

WONG KAR-WAI (1958- )

  • Écrit par 
  • N.T. BINH
  •  • 1 076 mots
  •  • 1 média

hommes, interprétés par deux des plus grandes vedettes masculines locales, Tony Leung et Leslie Cheung. Le film s'ouvre avec une scène d'amour physique d'une provocante crudité, avant d'entraîner le spectateur dans un tango frénétique, dont la virtuosité mêle Hong Kong et l'Argentine (où est tournée une grande partie du film), le présent et le passé […] Lire la suite

WOOD NATALIE (1938-1981)

  • Écrit par 
  • André-Charles COHEN
  •  • 671 mots
  •  • 1 média

film intitulé Demain viendra toujours d'Irving Pichel (1946), car sa petite partenaire avait selon lui « un talent terrifiant ». La très jeune Natalie Wood ne resta pas sur ce coup d'essai et fit preuve de son charme autoritaire dans Le Miracle de la 34e rue, archétype du « film de Noël ». Elle fut également la petite fille de Gene Tierney dans L'Aventure […] Lire la suite

VOLONTE GIAN MARIA (1933-1994)

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre JEANCOLAS
  •  • 625 mots

film perdu. Volonté avait tourné des scènes du film dans les ruines de Mostar, en Bosnie... Le cinéma comme ultime mémoire du monde, de notre monde. […] Lire la suite

SODERBERGH STEVEN (1963- )

  • Écrit par 
  • Olivier de BRUYN
  •  • 1 017 mots
  •  • 1 média

film, Soderbergh rencontre George Clooney, acteur jusqu'alors surtout connu pour ses prestations télévisuelles. Leur collaboration va devenir une des plus fécondes de l'histoire récente du cinéma américain. Associés au sein de la compagnie Section Eight, les deux hommes vont contribuer à produire la fine fleur du cinéma américain indépendant, entre […] Lire la suite

POIRET JEAN (1926-1992)

  • Écrit par 
  • Georges COHEN
  •  • 516 mots

hommes politiques du moment, devient ce qu'on appelle alors un chansonnier-interprète, et rencontre Michel Serrault, avec lequel il va former un duo pendant de nombreuses années. C'est d'ailleurs dans ce contexte de comique prétendument « facile » que Sacha Guitry remarque Poiret et Serrault, et leur offre la vedette de son film Assassins et voleurs […] Lire la suite

LUMET SIDNEY (1924-2011)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 502 mots

film pour le cinéma, Twelve Angry Men (1957, Douze Hommes en colère), Sidney Lumet montre sa prédilection pour l'univers urbain, le crime et la psychologie de personnages complexes pris dans des dilemmes d'ordre moral. De fait, il excelle dans le psychodrame. En témoignent le film The Fugitive Kind (1960, L'Homme à la peau de serpent), son adaptation […] Lire la suite

CONNERY SEAN (1930-2020)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 900 mots
  •  • 2 médias

film antimilitariste de Sydney Lumet, The Hill (La Colline des hommes perdus). Après avoir joué dans deux autres James Bond, Thunderball (Opération tonnerre, 1965) et You only Live Twice (On ne vit que deux fois, 1967), Sean Connery décide d’abandonner le rôle. Cependant, quatre ans plus tard, il se laisse persuader de le reprendre – pour la dernière […] Lire la suite

CLÉMENT RENÉ (1913-1996)

  • Écrit par 
  • Olivier EYQUEM
  •  • 1 173 mots

film, le dessin animé César chez les Gaulois. En 1934, il fait la connaissance de Jacques Tati avec qui il tourne un film en deux bobines : Soigne ton gauche. De 1936 à 1944, il réalise une douzaine de documentaires, dont les trois derniers, La Grande Pastorale, Chefs de demain et Ceux du rail, sont éclairés par Henri Alekan. En 1945, les deux hommes […] Lire la suite