« Dans la Bible »

JOSEPH LE PATRIARCHE

  • Écrit par 
  • André PAUL
  •  • 564 mots
  •  • 1 média

La Bible mentionne Joseph dans nombre de ses livres. Il est l'ancêtre éponyme de la « tribu de Joseph », de la « maison de Joseph » ou de « Joseph » tout court. Ces expressions désignent surtout les tribus d'Éphraïm et de Manassé, voire toutes les tribus septentrionales d'Israël, et aussi parfois tout Israël. Selon le Livre de Josué, xvi, il semblerait qu'une tribu ait même porté le nom de Joseph, que le Livre de l'Ecclésiastique (xlix, 15) loue de son côté avec chaleur. […] Lire la suite

Les médias de la recherche « Dans la Bible » :

Afficher les médias de « Dans la Bible »

CELSE (IIe s.)

  • Écrit par 
  • Pierre Thomas CAMELOT
  •  • 592 mots

Les récits de la Bible ne sont que des fables grossières : ainsi la naissance virginale, les miracles, qui ne sont que magie, la résurrection, qui n'est qu'une fable due à une femme hystérique et à quelques fanatiques. L'Incarnation est une absurdité : que Dieu soit descendu dans le monde supposerait un changement dans le Dieu immuable. Le pardon des péchés et la préférence prêtée au Christ pour les pécheurs scandalisent Celse. […] Lire la suite

ADVENTISME

  • Écrit par 
  • Jean SÉGUY
  •  • 1 093 mots

Le mouvement adventiste américain, le plus connu, prit corps autour de William Miller (1782-1849), fermier autodidacte, grand lecteur de la Bible, et membre d'une Église baptiste. Se livrant à une interprétation chiffrée de Daniel (VIII, 14) et de l'Apocalypse (XIV, 9-12), en particulier, il arriva à la conclusion que le Christ reviendrait sur terre, pour un règne millénaire avec ses élus, aux alentours de 1843. […] Lire la suite

ISRAELI ISAAC BEN SALOMON (850 env.-950)

  • Écrit par 
  • André NEHER
  •  • 1 033 mots

Parmi les thèmes qui jettent un pont entre Aristote et la Bible, les plus originaux concernent la création (conçue sous deux formes, celle, biblique, de l'apparition abrupte du monde ex nihilo et celle, aristotélicienne, du développement naturel des choses à partir de l'existant) et l'homme (être raisonnable et mortel, comme pour Aristote, mais doué de la faculté de l'union prophétique avec Dieu, ainsi que l'enseigne la Bible). […] Lire la suite

CHRÉTIENNE SCIENCE

  • Écrit par 
  • Jean SÉGUY
  •  • 1 048 mots
  •  • 2 médias

Bien que né sur le terrain protestant, ce mouvement, qui tient pour inspiré l'ouvrage de sa fondatrice Science and Health et l'utilise à l'égal de la Bible, doit plutôt être regardé comme une nouvelle religion (cult dans la terminologie des sociologues américains). La fondatrice La fondatrice de la Science chrétienne, Mary Baker-Eddy (ce dernier nom étant celui de son troisième mari), est née à Bow (New Hampshire) en 1821. […] Lire la suite

BELLMAN CARL MICHAEL (1740-1795)

  • Écrit par 
  • Karin NORRSTRÖM
  •  • 1 131 mots

Quand Bellman introduit en Suède la parodie de la Bible, il n'existe que de très sérieuses chansons bibliques. C'est à l'Ancien Testament et particulièrement aux livres apocryphes que l'artiste emprunte ses figures et ses motifs, bien que les tournures de phrases soient souvent tirées des Épîtres de saint Paul. Le Temple de Bacchus recueille des parodies de confréries. […] Lire la suite

SCIENCES Science et christianisme

  • Écrit par 
  • Jacques ROGER
  •  • 4 121 mots

À partir de saint Augustin (354-430), il fut généralement admis que l'on devait recourir à des interprétations « spirituelles » ou « allégoriques » de la Bible chaque fois qu'il y avait conflit entre la lettre du texte et les certitudes de la raison naturelle. Cette tradition permit d'intégrer à l'enseignement chrétien une grande partie de la science grecque. […] Lire la suite

VERSET

  • Écrit par 
  • Véronique KLAUBER
  •  • 134 mots

En l'absence d'une régularité numérique, il procède par le retour régulier de certaines cellules rythmiques — comme l'iambe claudelien —, par des échos sonores — chez Saint-John Perse — ou encore par la reprise, la reformulation d'une idée — comme dans le Coran ou la Bible : « Toute chose a son heure et il y a un temps pour tout sous le ciel » (l'Ecclésiaste). […] Lire la suite

ELIOT JOHN (1604-1690)

  • Écrit par 
  • Bernard ROUSSEL
  •  • 137 mots

Tout en poursuivant son activité de prédicateur, Eliot traduit en algonquin des ouvrages théologiques et la Bible (le Nouveau Testament en 1661, l'Ancien en 1681), et il rédige des écrits sur sa manière de concevoir l'organisation des communautés (The Christian Commonwealth). Les établissements fondés par Eliot furent dispersés peu de temps après sa mort. […] Lire la suite

NÉHÉMIE LIVRE DE

  • Écrit par 
  • André PAUL
  •  • 145 mots

C'est la Vulgate latine qui a consacré cette division, qui reste toujours effective et que, en 1517, la Bible hébraïque de Daniel Bomberg homologua. Le livre de Néhémie rapporte d'abord la mission de Néhémie et la restauration des murs de Jérusalem (i-vii), ensuite les réformes religieuses accomplies par Néhémie et Esdras (viii-xiii). L'étude de ce livre se confond avec celle du livre d'Esdras et avec celle des livres des Chroniques. […] Lire la suite

PIÉTISME

  • Écrit par 
  • Jean BAUBÉROT
  •  • 2 445 mots

On a signalé son rôle dans la fondation d'établissements de charité, l'envoi de missionnaires ou la création d'une école de dogmatique biblique, historique et critique, rendant plus étroit le lien entre la Bible et la théologie. Le piétisme a poursuivi le projet de la Réforme : donner la Bible au peuple. Ses adeptes ont souvent rédigé des legs comportant un souci éducatif : de l'argent était attribué pour des achats de livres, des bourses scolaires, le développement des écoles. […] Lire la suite

JUBILÉ

  • Écrit par 
  • Robert CABIÉ
  •  • 159 mots

Elle s'inspire de la Bible : le livre du Lévitique prescrit, tous les cinquante ans, une année dite sabbatique, où on laisse reposer la terre, où les dettes sont remises, les esclaves libérés et même, en partie, les biens redistribués. Jésus a présenté cette institution comme une figure de l'ère messianique. Le mot « jubilé » désigne les années saintes ainsi que, dans les monastères, les communautés et les familles chrétiennes, certains anniversaires importants de la profession religieuse, de l'ordination épiscopale ou presbytérale, du mariage, tels le vingt-cinquième ou le cinquantième (les noces d'argent ou les noces d'or). […] Lire la suite

BUNYAN JOHN (1628-1688)

  • Écrit par 
  • Jacques BLONDEL
  •  • 1 612 mots
  •  • 1 média

Son œuvre, adressée à des humbles dont la lecture principale et quotidienne était la Bible, constitue véritablement l'épopée en prose du puritanisme anglo-saxon. La richesse et la tonalité particulière de sa langue qui reprend à la Bible, dans la « Version autorisée » de 1611, son rythme propre font de lui un véritable artiste. On est en droit d'estimer qu'il donne ainsi involontairement un démenti au jugement du philosophe protestant Alexandre Vinet : « Une vie morale trop forte est un obstacle à la création poétique. […] Lire la suite

LEMAISTRE DE SACY LOUIS ISAAC (1613-1684)

  • Écrit par 
  • Jean MESNARD
  •  • 652 mots
  •  • 1 média

À cette époque, il a déjà entamé, avec la collaboration d'autres solitaires et amis de Port-Royal, dont Pascal, la traduction de la Bible à laquelle son nom reste principalement attaché. Le Nouveau Testament, dit de Mons, paru en 1666, souleva des controverses. À partir de 1672, plusieurs livres de l'Ancien Testament voient le jour, accompagnés d'un commentaire littéral et spirituel. […] Lire la suite

FRYE NORTHROP (1912-1991)

  • Écrit par 
  • Jean-Marie SCHAEFFER
  •  • 636 mots

Selon Frye, ces quatre orientations ne sauraient être conçues séparément : Le Grand Code, qui propose une lecture littéraire de la Bible, fournit sans doute la meilleure démonstration en acte de cette interdépendance permanente de l'analyse thématique et formelle dans la démarche critique de Frye. […] Lire la suite

HERRERA FERNANDO DE (1534-1597)

  • Écrit par 
  • Bernard SESÉ
  •  • 639 mots

Les compositions patriotiques, empreintes d'emphase rhétorique et de grandiloquence, reflètent les grands modèles classiques tels Pindare ou Horace, les poètes italiens de la Renaissance ou la Bible. L'idéal guerrier et religieux de l'Espagne de Charles Quint se voit ici chanté avec magnificence. L'ardeur patriotique qui soulève ces poèmes s'exprime par l'apostrophe, la prosopopée, l'imprécation, dans une constante tonalité héroïque. […] Lire la suite

AMALÉCITES

  • Écrit par 
  • André PAUL
  •  • 176 mots

On connaît les Amalécites par la Bible comme ennemis permanents d'Israël. Les deux groupes entrèrent en conflit lors du séjour des Hébreux dans le nord du Sinaï, probablement pour le contrôle de l'oasis de Cadès (Exode, xvii). On possède des récits ou de simples rappels des campagnes menées contre eux au temps de Saül, qui les combattit systématiquement (I Sam. […] Lire la suite

JUGES LES (XIIe s. av. J.-C.)

  • Écrit par 
  • Marguerite JOUHET
  •  • 190 mots

Le Livre des Juges, dans la Bible, compte douze Juges et développe en particulier les hauts faits d'Otniel, d'Ehud, de Barac (et Déborah), de Gédéon, de Jephté et de Samson. Sont mentionnés également Shamgar, Tola, Yaïr, Ibsan, Elon et Abdon. […] Lire la suite

TRIBUS D'ISRAËL

  • Écrit par 
  • André PAUL
  •  • 686 mots

Quant à la forme généalogique que cette confédération a dans la Bible, elle relève de la fonction légitimatrice de toute généalogie biblique, qui justifie les liens présents par la description a posteriori d'une origine presque toujours hypothétique pour ne pas dire fictive, voire mythique. Les différentes listes des tribus israélites que l'on rencontre dans la Bible ne concordent pas. […] Lire la suite

JÉHOVAH

  • Écrit par 
  • André PAUL
  •  • 188 mots

Ils lui substituaient soit adônay : « Seigneur » (ce qui a conduit la Bible grecque à traduire par kyrios), soit, quand adônay précédait immédiatement YHWH (dans la formule : « Seigneur Yahveh »), le mot Élohim (« Dieu »). C'est ainsi que, pour les commodités de la lecture et lorsque la vocalisation se fixa par écrit (grâce aux travaux de la massore), on plaça sous les consonnes YHWH les voyelles des mots adônay ou Élohim. […] Lire la suite

DEUTÉRONOME LIVRE DU

  • Écrit par 
  • André PAUL
  •  • 692 mots

La Bible juive l'appelle, de ses premiers mots, Elleh haddebarim (« Voici les paroles ») ou simplement Debarim (« Paroles »). La Bible grecque, et à sa suite la Vulgate, l'intitulent « Deutéronome » (deuteros nomos, « seconde loi ») — selon l'interprétation donnée à xvii, 18 — , parce que, venant après les autres livres législatifs (Exode, Lévitique et Nombres) et contenant aussi un code de lois, ce livre apparaissait comme une réédition du code mosaïque. […] Lire la suite

LÉVITE

  • Écrit par 
  • Gérard NAHON
  •  • 198 mots

Terme par lequel la Bible désigne ceux qui appartiennent à la tribu de Lévi, troisième fils de Jacob. Moïse et Aaron étaient issus de cette tribu. Chargés du service divin, les lévites n'eurent pas de portion prévue lors du partage de la Terre sainte : les dîmes versées par le peuple d'Israël pourvoyaient à leur entretien. Pourtant, quarante-huit villes, dont six étaient dites de refuge et servaient d'asile pour les meurtriers involontaires, leur furent attribuées par Josué ; parmi elles, on comptait Hébron, Sichem et Golan (Josué, xxi). […] Lire la suite

IMPRIMERIE À CARACTÈRES MOBILES

  • Écrit par 
  • Olivier LAVOISY
  •  • 197 mots

La Bible à 42 lignes constitue vraisemblablement sa réalisation majeure. L'aventure de Gutenberg est à la fois technique et économique : il s'inscrit rapidement dans des circuits financiers en s'associant en 1448 à Johann Fust, de Mayence. Le livre imprimé jouera un rôle majeur dans la diffusion des textes antiques et des sciences, ainsi que pour le développement de la Réforme. […] Lire la suite

HOFMANN MELCHIOR (1495 env.-1543)

  • Écrit par 
  • Raoul VANEIGEM
  •  • 745 mots

Propagandiste de la foi anabaptiste, Melchior Hofmann appartient à cette génération de prophètes engendrés par la Réforme que leur exégèse personnelle de la Bible et leur enthousiasme rendent suspects à toutes les factions. Bien que résolument pacifistes, lui et ses partisans, appelés melchiorites, eurent à subir la persécution qui est attisée par la haine conjointe de Luther et de Rome, et que généralisera l'échec de la république théocratique de Münster. […] Lire la suite

DE LUCA ERRI (1950- )

  • Écrit par 
  • Carina MEYER-BOSCHI
  •  • 715 mots
  •  • 1 média

Recruté en tant que bénévole, il part ensuite pour la Tanzanie, où il apprend le swahili et redécouvre la Bible. Largement autobiographique, le premier livre d'Erri De Luca, Non ora, non qui (Une fois, un jour, 1989 ; Pas ici, pas maintenant, nouv. éd. 2009) dépeint l'enfance napolitaine d'un narrateur, âgé d'une dizaine d'années qui voue à la figure protectrice de sa mère une adoration respectueuse et pudique. […] Lire la suite

VIGÉE CLAUDE (1921-2020)

  • Écrit par 
  • Yves LECLAIR
  •  • 676 mots

Le poète du Soleil sous la mer (1972) et de la Délivrance du souffle (1977) apprend l'hébreu et, au contact de ses amis (Léon Askénazi, dit Manitou, Martin Buber, Gershom Scholem, André Neher), approfondit l'étude de la Bible et de la Cabale : L’Extase et l’errance (1982), Le Parfum et la cendre (1984), La Manne et la rosée (1986), La Faille du regard (1987), Dans le silence de l'Aleph (1992), Treize inconnus de la Bible (1996). […] Lire la suite

HONORÉ MAÎTRE, dit DE LA RUE BOUTEBRIE (fin XIIIe s.)

  • Écrit par 
  • Danielle GABORIT-CHOPIN
  •  • 186 mots

Le célèbre enlumineur qui dirigea le plus important atelier de la fin du xiiie siècle serait également l'auteur du Bréviaire de Philippe le Bel (Bibl. nat., lat. 1023) : la somme qu'il reçut du roi, en 1296, aurait été donnée en paiement du manuscrit. Parmi les œuvres attribuées à maître Honoré, la Somme le Roy (British Museum, add. ms. 54180) et la Bible de Jean de Papeleu (Paris, bibl. […] Lire la suite

KINNÔR

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 174 mots

Selon l'historien juif romain Flavius Josèphe (37-100 ?), le kinnôr ressemblait à la kithara grecque : il possédait deux bras d'une seule pièce et une caisse de résonance ; le mot kinnôr a d'ailleurs été traduit par kithara dans l'Ancien Testament grec comme dans la Bible latine. Les auteurs du Moyen Âge l'ont souvent appelé à tort « harpe » (on rencontre fréquemment l'appellation « harpe de David »), alors qu'il est désormais quasi certain qu'il s'agissait d'une lyre. […] Lire la suite

LIMBOURG LES

  • Écrit par 
  • François AVRIL
  •  • 1 225 mots

Malgré leur jeune âge, les trois frères semblent avoir atteint rapidement la notoriété, puisque dès 1402 Philippe le Hardi leur confiait l'illustration d'une « très belle et notable Bible ». Si cette première commande s'identifie bien avec la Bible historiée (Bibl. nat., ms. fr. 166), dont seuls les trois premiers cahiers sont de la main des Limbourg (l'œuvre ayant été sans doute abandonnée à la mort du duc de Bourgogne en 1404), il faut en conclure que ceux-ci étaient dès cette époque en pleine possession de leur art : celui-ci se distingue par la clarté des compositions et l'harmonie élégante des formes, qualités auxquelles n'est sans doute pas étrangère l'influence de la peinture italienne. […] Lire la suite

ÉDEN

  • Écrit par 
  • André PAUL
  •  • 189 mots

Éden désigne aussi, dans la Bible, la région (Bit-adini en assyrien) qui était située sur les deux rives du moyen Euphrate et fut dominée par les Assyriens (II Rois, xix, 12 ; les textes assyriens la signalent à partir de ~ 884). Elle entretenait, selon Ézéchiel (xxvii, 23), des relations commerciales avec Tyr. Salmanasar III la soumit définitivement en ~ 855. […] Lire la suite

ULFILA, ULFILAS ou WULFILA (311 env.-env. 383)

  • Écrit par 
  • Jacques DUBOIS
  •  • 220 mots

Dans ce dessein, il inventa un alphabet et traduisit une grande partie de la Bible, travail qui lui assura une gloire impérissable. Malgré les difficultés qui surgirent entre Goths et Romains, Ulfila resta toujours favorable à l'Empire. En 360, il vint à Constantinople pour assister au concile qui semblait assurer le triomphe de l'arianisme. Il y revint en 383, alors que Théodose voulait rétablir l'unité religieuse. […] Lire la suite

BERNARD SILVESTRIS, SILVESTRE ou DE TOURS (XIIe s.)

  • Écrit par 
  • Jean JOLIVET
  •  • 230 mots

De fait, Bernard y brasse et cherche (dans quelle mesure ?) à combiner des thèmes d'origines très différentes : la Bible, Platon, les écrits hermétiques, la poésie latine. Il en résulte un ensemble composite, mais très attachant, où se mêlent sans toujours s'harmoniser de multiples échos : ce qui fait que cette œuvre, avec en outre son raffinement littéraire, reflète bien un aspect important de son époque. […] Lire la suite

STAUPITZ JOHANN VON (1469-1524)

  • Écrit par 
  • Bernard VOGLER
  •  • 206 mots

Dans ses œuvres, assez superficielles, il se présente comme un commentateur de la Bible, proche du thomisme et lié au mysticisme. L'influence de sa piété christocentrique a marqué Luther. […] Lire la suite

HAÏK-VANTOURA SUZANNE (1912-2000)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 207 mots

Elle éditera 5 000 versets dans leur mélodie originale, publiant en 1976 le fruit de ses travaux dans La Musique de la Bible révélée. Une notation millénaire décryptée (Robert Dumas). La même année, un disque portant ce titre, interprété par Esther Lamandier, est édité par Harmonia Mundi. Elle produira ou supervisera six autres enregistrements. Ses recherches sont poursuivies par Gilles Tiar en Israël, à l'institut Shir Hashirim. […] Lire la suite

GRÉGOIRE DE TOURS saint (538?-594)

  • Écrit par 
  • Jacques DUBOIS
  •  • 753 mots

Mais il est nourri de la Bible et s'en sert adroitement dans les discussions avec les juifs. C'est sans doute au contact de la Bible qu'il a acquis son style simple et familier, ainsi que la bonhomie qui lui permet de raconter calmement des faits scabreux qu'il désapprouve. Sa franchise et sa candeur, qui n'est pas toujours involontaire, donnent à ses récits un charme et une vigueur que ni les siècles ni les abondants commentaires n'ont réussi à estomper. […] Lire la suite

CODE D'HAMMOURABI (1760 av. J.-C. env.)

  • Écrit par 
  • Christian HERMANSEN
  •  • 214 mots
  •  • 1 média

Outre une responsabilité pour faute des architectes, médecins et bateliers, on note le recours au talion, que l'on retrouvera bien plus tard dans la Bible. La concision du style casuistique (si X est dans telle situation, alors telle solution s'applique) fit de ce texte un modèle suivi par les scribes pendant plus de mille ans. […] Lire la suite

FONDATION DE CARTHAGE

  • Écrit par 
  • Bernard HOLTZMANN
  •  • 196 mots

La civilisation phénicienne s'est épanouie au IIe millénaire avant notre ère sur la côte de la Syrie antique (Canaan dans la Bible) en villes-États (Byblos, Bérytos, Sidon, Tyr, etc.) où le commerce maritime jouait un rôle essentiel. Cette longue et intense pratique du bassin méditerranéen a permis aux Phéniciens de s'implanter durablement d'abord à Chypre, puis à Malte, sur la côte de l'Afrique du Nord et en Sicile ; en Sardaigne et en Andalousie enfin. […] Lire la suite

ORDET (C. Dreyer)

  • Écrit par 
  • Joël MAGNY
  •  • 197 mots

Ordet, c'est-à-dire la « Parole », ou plus exactement le Verbe dont nous parle la Bible. La puissance, après un demi-siècle, du film de Carl Dreyer (1889-1968) tient pourtant plus au silence qu'à la voix. Silence qui accompagne, sur la bande sonore du film, le moment où Johannes, le fils « perdu » qui parcourt les dunes en se prenant pour le Christ, tente, à la demande de son innocente nièce, de ressusciter sa belle-sœur Inger. […] Lire la suite

MOÏSE MENDELSSOHN, FONDATEUR DE L'HASKALA

  • Écrit par 
  • Gérard NAHON
  •  • 222 mots
  •  • 1 média

La Jüdische Freischule, pépinière d'un judaïsme moderne fondée par son ami David Friedlaender, enseigne la Bible avec sa traduction allemande, la grammaire hébraïque, le français, les mathématiques, la géographie, l'histoire, le dessin et les sciences naturelles. […] Lire la suite

CANTIQUE DES CANTIQUES

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre SANDOZ
  •  • 1 834 mots

Dans la Bible juive, il fait partie des cinq « rouleaux » liturgiques (megillôth) utilisés aux grandes fêtes. Dans la Bible grecque, il est rangé parmi les livres sapientiaux.S'il n'était inséré dans le canon des écritures tant juives que chrétiennes, nul ne contesterait qu'il soit, dans la production littéraire du Proche-Orient ancien, un des sommets de la poésie amoureuse. […] Lire la suite

EXEMPLUM

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre BORDIER
  •  • 809 mots

Ils trouvent parfois ces historiettes dans la Bible (Ancien Testament), dans Grégoire le Grand, dans les auteurs de l'Antiquité classique, et surtout dans les cultures orales qui se croisent dans l'Occident latin : folklore, récits sapientiaux de l'Orient hindou et arabe, connus par l'Espagne et diffusés en particulier par Pierre Alfonse dans la Disciplina clericalis (1100-1125). […] Lire la suite

HYMNES ESSÉNIENS

  • Écrit par 
  • Jean HADOT
  •  • 769 mots

Le genre littéraire de ces hymnes est très proche de celui des psaumes de la Bible, spécialement des psaumes d'action de grâces. Mais l'ouvrage comporte aussi des psaumes de pénitence, des lamentations, qui s'inspirent des lamentations de Jérémie, des psaumes de sagesse, proches de Job, et des hymnes qu'on trouve dans Ben Sira ou dans la Sagesse de Salomon. […] Lire la suite

PHILON PSEUDO-

  • Écrit par 
  • Jean HADOT
  •  • 774 mots

Le Déluge est l'occasion de deux discours divins inconnus de la Bible. Les descendants de Sem, Cham et Japhet sont bien différents de ceux de la Bible. Les récits de la tour de Babel et de la vie d'Abraham sont liés et comportent des épisodes très nouveaux. Des additions importantes ornent les récits sur Coré, Balaam, Jahel, etc. Un personnage nouveau apparaît, Kenaz, le premier Juge, dont le rôle est primordial. […] Lire la suite

CADOUIN ABBAYE DE

  • Écrit par 
  • Élisabeth ZADORA
  •  • 219 mots

Elles comportent un décor sculpté riche et varié, représentant des scènes de la Bible, des fables, des dictons populaires. […] Lire la suite

ALEXANDRIE ÉCOLE PHILOSOPHIQUE D'

  • Écrit par 
  • Jean PÉPIN
  •  • 2 186 mots

La Bible grecque, que lisait la communauté, porte la marque de cette alliance : certains livres de l'Ancien Testament, on le sait, ne comportent pas de texte hébreu et ont été directement écrits en grec. Ils présentent une certaine communauté d'idées et de style avec la philosophie et la morale de l'hellénisme tardif ; ainsi en va-t-il, par exemple, du Livre de la Sagesse, qui est très probablement d'origine alexandrine. […] Lire la suite

JOSAPHAT (mort en 848 av. J.-C.) roi de Juda (870-848 av. J.-C.)

  • Écrit par 
  • Marguerite JOUHET
  •  • 215 mots

D'après la Bible, Josaphat fut un roi sage ; il s'employa à détruire l'idolâtrie dans son royaume. Par le mariage de son fils Joran avec Athalie, la fille d'Achab, roi d'Israël (~ 865), il fit alliance avec ses frères ennemis. Mais cette alliance familiale impliquait une alliance politique. Avec Achab, Josaphat fit la guerre aux Araméens (I Rois, xxii), malgré les avertissements du prophète Michée ; les deux rois furent défaits devant Ramot de Galaad. […] Lire la suite

ÉCRITS LES

  • Écrit par 
  • André PAUL
  •  • 261 mots

On appelle « Écrits » (en hébreu : Ketûbim) l'ensemble des livres qui, n'appartenant ni à la Loi (Pentateuque) ni aux Prophètes, forment la troisième partie de la Bible juive. Le caractère vague du terme dit à la fois l'hétérogénéité du matériau et les difficultés qu'il y eut à classer les œuvres qui le composent et à les reconnaître comme canoniques. […] Lire la suite

SORTIE D'ÉGYPTE

  • Écrit par 
  • Gérard NAHON
  •  • 228 mots
  •  • 1 média

Installés selon la Bible sur les pâturages de Goshen (Gen. XLVII, 1), à l'est du delta du Nil, les douze fils de Jacob et leur descendance – les « douze tribus d'Israël » – avaient d'abord prospéré au royaume d'Égypte. Le livre de l'Exode relate leur réduction en esclavage pour construire des cités royales et le projet de leur extermination par mise à mort de leurs nouveau-nés mâles. […] Lire la suite

ASHKÉNAZE

  • Écrit par 
  • Gérard NAHON
  •  • 832 mots

Dans cette langue parurent des traductions de la Bible, des ouvrages de piété et, au xixe et au xxe siècle, une importante littérature profane dont les œuvres acquirent une résonance universelle (Mendelé Mokher Sefarim, Shalom Aleikhem, Y. L. Perez). Dans les cimetières ashkénazes, des pierres verticales ornent les sépultures (pierres horizontales chez les Séfarades). […] Lire la suite

ÉVANGÉLISME ET ÉGLISES ÉVANGÉLIQUES

  • Écrit par 
  • Sébastien FATH
  •  • 3 783 mots
  •  • 2 médias

L’évangélisme et le texte biblique Profondément prosélyte, l’évangélisme se revendique aussi d’un des principes fondateurs de la Réforme du xvie siècle, le sola scriptura (l'« Écriture seule »), qui donne la prépondérance à la Bible, reçue comme « parole de Dieu », au détriment de la tradition et de l’interprétation. Il existe de ce point de vue un biblicisme évangélique. […] Lire la suite