« Conscience historique »

CRITIQUE LITTÉRAIRE

  • Écrit par 
  • Marc CERISUELO, 
  • Antoine COMPAGNON
  •  • 12 918 mots
  •  • 4 médias

La philologie jugeait possible (et nécessaire et suffisante) la reconstruction du contexte historique de l'œuvre ; la phénoménologie supposait que le trajet de la précompréhension à l'explicitation pouvait être reparcouru en sens inverse par l'interprète sympathique. Le cercle herméneutique, de Schleiermacher à Dilthey et Husserl, permettait de passer du présent au passé, ou de l'œuvre à la conscience. […] Lire la suite

Les médias de la recherche « Conscience historique » :

ROBESPIERRE MAXIMILIEN DE (1758-1794)

  • Écrit par 
  • Marcel REINHARD
  •  • 2 449 mots

Cette œuvre elle-même manquait à la fois d'assises économiques et de conscience historique, mais Robespierre lui avait donné une signification morale et culturelle. […] Lire la suite

SENTIMENT DU MONDE, Carlos Drummond de Andrade - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Rita OLIVIERI-GODET
  •  • 867 mots

Liée à l'axe thématique central – la prise de conscience de cette douloureuse réalité sociale – une certaine prédominance du ton élégiaque voit le jour. Cependant, il n'est pas rare que des changements de registre se produisent dans un même poème, l'émotion suscitée par la gravité du discours pouvant brusquement céder la place à l'humour ou à l'ironie. […] Lire la suite

DES HÉGÉMONIES BRISÉES (R. Schürmann) - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Francis WYBRANDS
  •  • 1 347 mots

Institution et destitution des principes, pour être repérables sur le plan historique, n'en sont pas moins travaillées par des « ultimes » (naissance et mort) qui ne sauraient prendre tout simplement place dans l'histoire. Aux antipodes d'une fresque de type hégélien qui ferait se succéder, comme allant vers leur accomplissement, les grandes figures qui scandent l'histoire de la philosophie (l'Un, chez Parménide ; la Nature, chez Cicéron et Augustin ; la Conscience de soi, chez Luther et Kant), l'auteur double celles-ci de leurs figures destitutrices (lues chez Plotin, Maître Eckhart, Heidegger), travaillant en sourdine, qui marquent les limites de leur hégémonie. […] Lire la suite

L'HISTORIEN ET LES IMAGES (F. Haskell)

  • Écrit par 
  • Robert FOHR
  •  • 1 491 mots

Mais, lecture achevée, on se surprendra peut-être à regretter qu'il n'ait pas opté pour une troisième solution, un moment envisagée : « Les Arts et l'imagination historique ». Pétrarque, prenant conscience, à propos des traits de l'empereur Gordien le Jeune, de la non-concordance entre récit biographique et images supposées véridiques, met le doigt sur l'un des problèmes fondamentaux rencontrés par l'historien dans sa double relation aux textes et aux témoignages figuratifs : celui de la critique des sources. […] Lire la suite

LE NAIN DE TILLEMONT LOUIS SÉBASTIEN (1637-1698)

  • Écrit par 
  • Bruno NEVEU
  •  • 838 mots

L'union de cette perspective propre à la théologie positive et d'une critique quasi positiviste, qui tend parfois à l'hypercritique, caractérise l'œuvre de Tillemont, l'une des dernières à refléter une manière d'équilibre entre recherche historique et certitudes dogmatiques. […] Lire la suite

ÉVÉNEMENT, philosophie

  • Écrit par 
  • Jean GREISCH
  •  • 1 931 mots

À cela s'ajoute l'émergence de la conscience historique et la naissance d'une philosophie de l'histoire avant tout préoccupée par le problème de l'évolution et la question du sens ultime de l'histoire. On ne saurait négliger non plus la contribution de la philosophie du langage à une pensée de l'événement et de l'événementiel. Une propriété fondamentale du langage est que le locuteur peut se servir de la langue pour produire un sens inédit, qui fait événement. […] Lire la suite

MENTALITÉS, histoire

  • Écrit par 
  • André BURGUIÈRE
  •  • 2 001 mots

Deux conceptions des mentalités Marc Bloch et Lucien Febvre ayant souvent reconnu leur dette à L'Année sociologique, la revue fondée en 1896 par Émile Durkheim, et à la Revue de synthèse historique d'Henri Berr (créée en 1900), on pourrait interpréter cette divergence comme un partage d'héritage : d'un côté, une conception sociologique des mentalités attentive aux représentations collectives, propre à Marc Bloch ; de l'autre, la conception de Lucien Febvre, centrée sur l'unité de la conscience, serait la réalisation de la psychologie historique préconisée par Henri Berr. […] Lire la suite

LES ANTIMODERNES (A. Compagnon) - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Jean-Didier WAGNEUR
  •  • 1 018 mots

C'est la conscience d'une décadence historique, où le poids du péché originel marque de son empreinte l'antimoderne, qui trouve dans une esthétique du sublime et dans une pratique de la vitupération les derniers traits qui le caractérisent. Cette partie de l'essai d'Antoine Compagnon donne à penser en revisitant des chapitres moins courus de la littérature, de la philosophie française ou de la religion. […] Lire la suite

PHÉNOMÉNOLOGIE

  • Écrit par 
  • Renaud BARBARAS, 
  • Jean GREISCH
  •  • 7 242 mots

 Henry), de la conscience temporelle (Marc Richir), de la corporéité (Franck, M. Richir, M. Henry), de l'intentionnalité historique (Jeffrey Andrew Barash), de l'éthique, du concept d'événement ou du langage, chacun de ces phénomènes, sur lesquels s'étaient exercées les générations précédentes, est soumis à un éclairage nouveau. En même temps, la phénoménologie s'aventure sur des territoires encore inexplorés, tels que les phénomènes de la promesse, du secret, de l'appel, de la narrativité, y compris des percées novatrices sur le terrain de la conscience religieuse, sous forme d'une phénoménologie de la liturgie (Jean-Yves Lacoste), d'une interprétation philosophique du Christ (M. […] Lire la suite

HEGEL GEORG WILHELM FRIEDRICH

  • Écrit par 
  • Jacques d' HONDT, 
  • Yves SUAUDEAU
  •  • 11 852 mots
  •  • 1 média

De la conscience historique au savoir absolu Dans quelle mesure la méditation des philosophes dépend-elle des circonstances singulières et du cours général de leur existence ? Et inversement, dans quelle mesure veulent-ils et réussissent-ils à faire dépendre leur existence de leurs idées acquises ? Doit-on s'accommoder d'une interprétation interne des textes ? Pour Hegel, cela ne fait pas de doute : le conditionnement externe pèse de tout son poids. […] Lire la suite

BRUEGEL L'ANCIEN PIETER (1525 env.-1569)

  • Écrit par 
  • Claude-Henri ROCQUET
  •  • 3 189 mots
  •  • 4 médias

Conscience nouvelle qui n'est pas encore la conscience historique. Quelles que soient, dans son œuvre, les références à l'oppression étrangère et aux persécutions, Bruegel n'est en rien un autre Goya ; bien plutôt un autre Montaigne. Le Massacre des Innocents montre le crime accompli par une troupe espagnole : c'est placer dans une même permanence Hérode et les reîtres modernes. […] Lire la suite

BASSE POLITIQUE, HAUTE POLICE (H. L'Heuillet) - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Francis WYBRANDS
  •  • 969 mots

Si la police, à la fois honnie et désirée, omniprésente dans le quotidien des cités modernes, a si peu été interrogée quant à son statut historique et philosophique, cela tient aux difficultés d'en dégager l'essence. Identifiée aux formes de l'État, son essence se dissout dans les questions liées aux institutions du politique ; vouée à la défense de l'ordre public, elle intéresse plus souvent les sociologues. […] Lire la suite

ALLÉGORISTES CHRÉTIENS

  • Écrit par 
  • Richard GOULET
  •  • 668 mots

La méthode allégoriste, fort répandue à Alexandrie, a suscité à partir du ive siècle la réaction des exégètes de tradition antiochienne, soucieux de dégager le sens littéral par la voie de l'analyse historique et grammaticale. S'ils refusent les allégories gratuites qui évacuent selon eux la réalité historique des événements de la Bible, ces exégètes d'Antioche admettent cependant l'existence dans l'Ancien Testament de prophéties messianiques et de figures du Christ. […] Lire la suite

PÉCHÉ, religion

  • Écrit par 
  • Jacques POHIER
  •  • 6 314 mots

Le péché doit donc être également situé et défini en fonction des exigences et des virtualités de la vie concrète et historique de l'homme, et il est normal que la façon dont l'homme en prend conscience et se les formule joue un rôle capital dans son appréhension et dans son interprétation de la parole de Dieu sur le péché. Péché, liberté et responsabilité La façon dont le problème de la liberté et de la responsabilité de l'homme à l'égard du péché est abordé dans la révélation vétéroet surtout néo-testamentaire comporte une série de paradoxes assez déroutants : d'une part, le péché est une réalité individuelle résultant de l'agir de chacun ; d'autre part, il est une réalité qui englobe et conditionne l'agir de chacun et de tous, ayant presque une consistance autonome et pesant sur l'homme préalablement à toute détermination concrète de son agir ; le dogme du péché originel situe même le péché à la source de l'existence humaine et de toute l'histoire humaine, en deçà de toute activité de l'homme mais pesant sur toute son histoire. […] Lire la suite

DURÉE

  • Écrit par 
  • Alain DELAUNAY
  •  • 957 mots

La durée des modernes est la conscience originaire de cette limite. Ainsi réduite, la temporalité renvoie nécessairement à la notion d'un temps linéaire, irréversible, uniforme, historique, profane ; la durée ne peut correspondre alors qu'aux aspects les plus pauvres de la conscience. La conscience du temps constitue une donnée première à partir de laquelle l'être humain se pense dans une finitude absolue. […] Lire la suite

PROGRÈS

  • Écrit par 
  • Bernard VALADE
  •  • 8 628 mots
  •  • 2 médias

Mais entre ce dernier et les penseurs du xviiie siècle s'est opérée une mutation de la conscience historique, mutation à laquelle le christianisme a contribué d'une manière décisive. Sens et histoire Raymond Aron a souligné, à plusieurs reprises, qu'il n'était plus possible, au xxe siècle, de penser à la manière des Grecs et de ne voir dans les événements que les reflets déformés des idées ou du cosmos. […] Lire la suite

MENDIETA ANA (1948-1985)

  • Écrit par 
  • Catherine VASSEUR
  •  • 961 mots

Quant à son analyse du rôle de l'artiste dans la société, elle était sous-tendue – plus encore que chez Frida Kahlo, qu'elle admirait – par la conscience d'une déchirure historique et morale qui débordait largement ses propres blessures : pour Ana Mendieta, l'oppression des peuples ou le saccage de la nature était avant tout un attentat perpétré contre la vie. […] Lire la suite

LABRIOLA ANTONIO (1843-1904)

  • Écrit par 
  • Georges LABICA
  •  • 586 mots

Antonio Labriola fut, par excellence, l'homme du matérialisme historique qui représentait, pour lui, « d'une certaine manière tout le marxisme ». Il en a été le défenseur et le commentateur intransigeant face à toutes les entreprises de réduction. Comme l'écrivait Paul Louis : « Nulle part le concept de matérialisme historique, tant de fois dénaturé de son sens vrai par des ignorants ou des politiciens sans conscience, n'a été analysé avec autant de probité et de profondeur [. […] Lire la suite

ÉPIQUE THÉÂTRE

  • Écrit par 
  • Jacques POULET
  •  • 1 080 mots
  •  • 1 média

Le plaisir que propose le théâtre épique réside peut-être pour une bonne part dans une sorte de vibration du sens et dans la mise en éveil de l'« intellection » : au lieu d'enfermer le spectateur dans l'opposition stérile entre la forme et le contenu de la conscience, il entend lui ouvrir la perspective historique d'un monde et d'un homme transformables. […] Lire la suite

MATIC DUSAN (1898-1980)

  • Écrit par 
  • André LAUDE
  •  • 467 mots

Aussi a-t-on pu écrire avec exactitude que chez Dusan Matic « le grand délire se lie sans cesse à la conscience critique ». […] Lire la suite

LA TRILOGIE, Naghib Mahfuz - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Yves GONZALEZ-QUIJANO
  •  • 1 010 mots
  •  • 1 média

Une mission qui montre à quel point le peintre de l'Égypte naissant à sa modernité a toujours possédé une conscience aiguë de sa propre position historique. En effet, Naguib Mahfouz appartient à une génération de transition – celle de Kamal, fils d'Amina et du terrible Abd el-Gawwad, frère de Fahmi, le martyr du combat national, oncle des deux jeunes révoltés qui ont choisi des voies si opposées. […] Lire la suite

BAYLE PIERRE (1647-1706)

  • Écrit par 
  • Élisabeth LABROUSSE
  •  • 942 mots

Les uns et les autres voient cependant en Bayle un chaînon essentiel entre le xviie et le xviiie siècle et le représentant le plus significatif de la « crise de la conscience européenne ». […] Lire la suite

ARON RAYMOND (1905-1983)

  • Écrit par 
  • Bernard GUILLEMAIN
  •  • 6 092 mots

Un « pur philosophe » (si ce terme a un sens) n'aurait pas songé à écrire : « Thucydide et le récit historique » (aujourd'hui in Dimensions de la conscience historique). Il aurait peut-être hésité à faire montre d'intérêt admiratif pour Machiavel. À vrai dire, le « Thucydide » a été peu commenté. Et les remarques, préfaces, conférences sur Machiavel ont été mises au compte de l'observateur politique. […] Lire la suite

ARCHIVES DES ETHNOLOGUES

  • Écrit par 
  • Eric JOLLY
  •  • 974 mots

En France, il faut toutefois attendre la fin de la décennie suivante pour que les ethnologues commencent à prendre conscience de l’importance scientifique et historique des documents produits au cours de leur vie professionnelle. Établi par Jean Jamin et Françoise Zonabend, un premier dossier thématique intitulé « Archives et anthropologie » est publié dans la revue Gradhiva en 2002, trois ans après une journée d’études sur les archives ethnographiques organisée par Marion Abélès et Marie-Dominique Mouton. […] Lire la suite

LA CONDITION HUMAINE, André Malraux - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Florence BRAUNSTEIN
  •  • 894 mots
  •  • 1 média

Une méditation sur l'homme La Condition humaine est un roman historique et politique fondé sur la vérité humaine des personnages. La révolution constitue le cadre du roman, mais non son essence, car le véritable propos du livre est métaphysique. D'emblée la tragédie se noue, d'une révolution faite pour l'homme, mais qui le broie et le mène à sa perte. […] Lire la suite

LOTZE RUDOLF HERMANN (1817-1881)

  • Écrit par 
  • Georges THINÈS
  •  • 820 mots

L'espace perçu est donc référé à la topographie du corps et du champ ; il résulte finalement, dans son organisation subjective, de la tendance constitutive de la conscience à disposer spatialement les contenus sensoriels des signes locaux. Lotze, on l'a maintes fois souligné, explique l'espace à partir de la non-spatialité en dotant la conscience d'une potentialité organisatrice étrangère en soi aux mécanismes perceptifs proprement dits. […] Lire la suite

MORALE

  • Écrit par 
  • Éric WEIL
  •  • 15 745 mots

Au départ de cette pensée se trouve ainsi la volonté de l'individu d'être en paix avec lui-même, de réaliser l'accord entre sa conscience morale et sa nature sensible : citoyen de deux mondes, celui de l'expérience sensible par rapport auquel il se trouve en situation de dépendance, et celui de la pure pensée, de la réalité absolue d'une loi qui dépasse toute expérience, il veut et peut se juger du point de vue de l'universel dans son existence d'être biologique, biographique, historique et soumettre l'animalité en lui à ce qui l'habite d'absolu et de liberté infinie ; mais il n'en reste pas moins que la liberté ne peut juger que ce qui vient de l'être indigent : un être qui se suffirait n'agirait pas et n'aurait pas de décision à prendre. […] Lire la suite

RELIGION L'histoire des religions

  • Écrit par 
  • Dario SABBATUCCI
  •  • 5 145 mots

La justification intrinsèque tient à ce que toute religion se présente comme une réalisation culturelle d'une fuite hors de l'histoire (d'un salut par rapport à un devenir historique ressenti comme quelque chose d'arbitraire, d'incertain, de dangereux, etc.). Cela revient à dire que sur le plan religieux s'exprime à plein tout ce qui est éliminé du niveau d'une conscience historique. […] Lire la suite

COROT JEAN-BAPTISTE CAMILLE (1796-1875)

  • Écrit par 
  • Adrien GOETZ
  •  • 1 651 mots
  •  • 6 médias

Élève d'Achille-Etna Michallon (1796-1822), premier lauréat du prix de Rome de paysage historique, institué à l'instigation de Valenciennes, et qui marqua officiellement la reconnaissance académique d'un genre tenu pour mineur depuis le xviie siècle, passé après la mort de Michallon dans l'atelier de Jean-Victor Bertin (1767-1842), Jean-Baptiste Camille Corot apprit à travailler sur le motif pour composer ensuite, en atelier, des paysages qui servent de décor à une action historique, biblique ou mythologique. […] Lire la suite

INDIVIDUATION, sociologie

  • Écrit par 
  • Philippe RIUTORT
  •  • 770 mots

Chacun à sa manière, les fondateurs de la discipline sociologique ont été confrontés à l’émergence de la notion comme de la réalité historique que représentait l’apparition d’un individu contemporain, progressivement détaché des groupes d’appartenance qui l’enserraient jusqu’alors au sein de la communauté religieuse, du village ou du groupe familial élargi. […] Lire la suite

FEUERBACH LUDWIG (1804-1872)

  • Écrit par 
  • Henri ARVON, 
  • Universalis
  •  • 2 268 mots

La conscience humaine est à la fois celle du moi, de l'individu ressenti comme limité, et celle du toi, de l'espèce connue en son infinité. Celle-ci se retrouve dans le désir de créer des dieux, projection qui constitue l'essence de toute religion. Il y a là une mystification qui conduit de la théogonie à la théologie, et dont n'est pas exempte toute philosophie. […] Lire la suite

FENIANS

  • Écrit par 
  • Roland MARX
  •  • 329 mots

Leur rôle historique a été, d'une part, de consolider la fierté nationale et le sens de la tradition gaélique, de faire prendre conscience à certains Britanniques de l'urgence d'une réforme politique en Irlande et, d'autre part, de développer le recours à la force des armes et de le faire considérer comme un moyen parfois nécessaire au triomphe de leur cause. […] Lire la suite

PECKINPAH SAM (1926-1984)

  • Écrit par 
  • Jean TULARD
  •  • 300 mots

Le thème de Coups de feu dans la sierra est repris avec plus de force dans La Horde sauvage (Wild Bunch, 1969), Un nommé Cable Hogue (The Ballad of Cable Hogue, 1969), Junior Bonner (1972) et Pat Garrett et Billy the Kid (1972, film fort éloigné de la vérité historique). Sous l'influence de Peckinpah, cette désacralisation du western devient générale dans le cinéma américain. […] Lire la suite

DIACHRONIE ET SYNCHRONIE, linguistique

  • Écrit par 
  • Catherine FUCHS
  •  • 1 199 mots
  •  • 1 média

La linguistique synchronique, à laquelle est ensuite consacrée la deuxième partie du Cours, doit « s'occuper des rapports logiques et psychologiques reliant des termes coexistants et formant système, tels qu'ils sont aperçus par la même conscience collective », alors que la linguistique diachronique, qui fait l'objet de la troisième partie de l'ouvrage, doit « étudier au contraire les rapports reliant des termes successifs non aperçus par une même conscience collective, et qui se substituent les uns aux autres sans former système entre eux ». […] Lire la suite

PERSE Vue d'ensemble

  • Écrit par 
  • Henry CORBIN
  •  • 2 750 mots

Peut-être cette tradition est-elle vulnérable aux yeux de la critique historique. Elle n'en est pas moins enracinée depuis des siècles dans la conscience iranienne, et constitue un de ces faits spirituels qui sont, par excellence, l'expression d'une conscience. Trois autres groupes de ces faits qui ressortissent à l'histoire religieuse et philosophique illustrent ce qui précède. […] Lire la suite

KENEALLY THOMAS (1935- )

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 523 mots

Comme nombre de personnages de l'écrivain, Schindler est un homme plutôt ordinaire qui agit selon sa conscience, en dépit du mal qui l'entoure. Le roman suscita la controverse lorsqu'il reçut le Booker Prize du meilleur ouvrage de fiction, ses détracteurs avançant qu'il s'agissait d'un simple reportage historique. Keneally a raconté comment il écrivit le livre dans Searching for Schindler : a Memoir (2008). […] Lire la suite

TROELTSCH ERNST (1865-1923)

  • Écrit par 
  • Pierre HADOT
  •  • 818 mots

Ces recherches sur l'histoire de la conscience de l'Occident et sur la genèse de l'esprit moderne sont en fait inspirées par le problème religieux : comment être chrétien au xxe siècle ? Comment concilier le relativisme historique et l'absolutisme de la foi chrétienne ? Tel est le problème posé dès 1902 dans l'ouvrage consacré à l'absolu chrétien, et repris fondamentalement dans deux travaux de l'après-guerre : L'Historisme et ses problèmes (1922, t. […] Lire la suite

GIRAULT RENÉ (1929-1999)

  • Écrit par 
  • Robert FRANK
  •  • 625 mots

Élargissant son réseau d'historiens (plus de cent cinquante chercheurs), il a dirigé entre 1989 et 1994 une vaste recherche collective sur l'évolution des identités et de la conscience européennes dans des milieux aussi divers que les cercles économiques, les élites politiques et les élites intellectuelles. Cette « Europe des historiens » laisse entrevoir une autre dimension de la « méthode Girault » : elle ne fut pas seulement réflexion, mais action, puisqu'elle a hautement contribué à créer une véritable communauté historique européenne. […] Lire la suite

POZNANIE

  • Écrit par 
  • Jean BÉRENGER
  •  • 345 mots

Province polonaise, l'un des piliers de la Pologne historique, la Poznanie, qui constitue la majeure partie de la Grande-Pologne, est l'une des principautés qui constituèrent au xive siècle le royaume unifié. Sa capitale, Gniezno, siège du primat catholique, sera supplantée par Poznań. Lors du premier partage de la Pologne, en 1772, les districts septentrionaux sont attribués à la Prusse, qui annexe l'ensemble de la province en 1793 (second partage de la Pologne). […] Lire la suite

BASTIA

  • Écrit par 
  • Bernard RAFFALLI
  •  • 1 040 mots
  •  • 2 médias

À une époque où l'avenir de l'île est sur ses côtes, Bastia, bien plus qu'Ajaccio et souvent contre Ajaccio, assume le rôle historique de conscience régionale, sinon nationale, et illustre de façon parfois violente le fossé qui sépare Paris des identités culturelles de la province. […] Lire la suite

MONUMENT

  • Écrit par 
  • François-René MARTIN, 
  • Alice THOMINE
  •  • 1 988 mots

Cette prise de conscience s'accompagne de mesures destinées à protéger les vestiges désormais investis d'une nouvelle valeur – mesures que feront appliquer les souverains pontifes, après le rétablissement de la papauté à Rome. Vers la notion de monument historique L'âge classique sera celui des « antiquaires ». Ces amateurs élargiront considérablement le champ des monuments en s'intéressant aux vestiges d'autres époques, qui composent la catégorie des « antiquités nationales ». […] Lire la suite

MERLE ROBERT (1908-2004)

  • Écrit par 
  • Michel P. SCHMITT
  •  • 782 mots

Cet écrivain décidément éclectique développe en même temps un aspect tout différent de sa personnalité : il met son talent de chroniqueur au service du roman historique, dans la veine picaresque dont il use avec bonheur. Il poursuit de la sorte le triple dessein littéraire de la vraisemblance historique, d'une langue d'époque reconstituée et de la passion romanesque, et sait recréer la bigarrure, la crudité et l'énergie d'une France d'il y a quatre ou cinq siècles. […] Lire la suite

ALIÉNATION

  • Écrit par 
  • Paul RICŒUR
  •  • 8 006 mots

En d'autres termes, l'aliénation de l'homme, c'est d'abord l'aliénation de la conscience de soi. Cette critique de l'aliénation idéologique rejoint celle de l'aliénation politique ; Hegel, en effet, n'a dépassé qu'en théorie la notion d'État ; son concept revêt le même caractère transcendant que l'essence de l'homme et que l'idée abstraite. L'État est l'extérieur, l'étranger par excellence, dans la conscience historique des hommes. […] Lire la suite

LES MUSICIENS DANS L'ANTIQUITÉ (A. Bélis) - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Bernard HOLTZMANN
  •  • 1 062 mots

Le livre fascinant d'Annie Bélis Les Musiciens dans l'Antiquité, aux éditions Hachette, nous convie à prendre conscience de cette éclipse historique : l'art lui-même a disparu, mais son halo social est bien connu. Après avoir procuré une édition commentée du Traité d'harmonique d'Aristoxène de Tarente (vers 330 av. J.-C.) et une étude sur les deux Hymnes à Apollon gravés en 128 av. […] Lire la suite

SCHLEIERMACHER FRIEDRICH DANIEL ERNST (1768-1834)

  • Écrit par 
  • Jean-Louis KLEIN
  •  • 1 952 mots

La personne du Christ est essentiellement constituée par la conscience qu'il a de sa mission rédemptrice. La rédemption des croyants se fait par l'affranchissement de leur conscience de Dieu engluée dans les réalités sensibles. Seule la communion avec le Christ permet la rédemption et la vie de l'Église. Une piété qui ne se rapporte pas au Christ n'est pas une piété chrétienne, car seule l'action du Christ produit la nouvelle naissance et la sanctification. […] Lire la suite

MANIFESTE DU PARTI COMMUNISTE, Karl Marx et Friedrich Engels - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Isabelle GARO
  •  • 908 mots
  •  • 1 média

En ce sens, si les luttes de classes expriment un conflit qui les dépasse et les détermine, elles peuvent seules en opérer la résolution, la conscience étant nécessaire à la poursuite du devenir historique. Le plan de l'ouvrage, en quatre parties brèves, associe une analyse d'ensemble de l'histoire à celle de la situation politique présente du mouvement ouvrier et de ses tâches. […] Lire la suite

TRANSCENDANTALISME

  • Écrit par 
  • Paul GILBERT
  •  • 940 mots

Transcendantalisme dépend de « transcendantal », mot qui a été inventé au début du xive siècle pour distinguer de « transcendant » (est transcendant « tout objet qui est objet pour la conscience, vers lequel la conscience „s'éclate“ » [Sartre]) les caractéristiques (un, vrai, bon) qui appartiennent à tout étant, objectif ou subjectif. La théorie des transcendantaux a été développée au Moyen Âge, puis abandonnée. […] Lire la suite

COETZEE JOHN MAXWELL (1940- )

  • Écrit par 
  • Marc PORÉE
  •  • 808 mots
  •  • 1 média

Waiting for the Barbarians (1980, En attendant les barbares) échappe à toute détermination géographique ou historique précise. À travers la crise de conscience d'un magistrat libéral qui tombe amoureux d'une de ses prisonnières, on comprend que ces « barbares » tant redoutés procèdent de la peur fantasmatique de l'Autre affectant tous les impérialismes. […] Lire la suite

IMMANENCE ET TRANSCENDANCE

  • Écrit par 
  • Robert MISRAHI
  •  • 4 283 mots
  •  • 1 média

L'intimité même de la conscience s'avère être la divinité, mais comme ce qui la dépasse, la désespère et la ravit. L'existant se saisit donc comme le paradoxe, la dialectique infinie du fini et de l'infini, de l'angoisse et de la béatitude, de l'historicité et de l'éternité. Cela certes n'est possible qu'au terme d'un saut, celui-là même de la foi qui, contre toute logique et contre tout système, contre l'universel (l'histoire et la morale) et pour le salut de la subjectivité solitaire décidera de passer brusquement du stade éthique au stade religieux et de l'immanence du mariage à la transcendance auprès de l'absolu intemporel, paradoxalement incarné dans la figure historique du Christ. […] Lire la suite

Recevez les offres exclusives Universalis