« Conception »

ARCHITECTURE CONTEMPORAINE Construire aujourd'hui

  • Écrit par 
  • Antoine PICON
  •  • 6 531 mots
  •  • 4 médias

Dans le domaine de l'architecture, sa principale conséquence pourrait résider dans un déplacement du contenu et des enjeux de la conception. Traditionnellement, concevoir signifiait imaginer une forme et la structure correspondante en fonction d'un certain type de matériau dont les caractéristiques étaient données une fois pour toutes par la nature ou l'industrie. […] Lire la suite

Les médias de la recherche « Conception » :

Afficher les médias de « Conception »

ACTE JURIDIQUE

  • Écrit par 
  • Georges ROUHETTE
  •  • 2 066 mots

En d'autres termes, opposition entre une conception statique, identifiant l'acte, au sein des phénomènes juridiques, par une structure – volontaire – particulière ; et une conception dynamique, qui l'individualise par sa fonction – normative – propre. Il est clair que ces spéculations sur l'essence de l'acte juridique traduisent en définitive la philosophie de chaque auteur et sa conception des rapports entre l'individu et l'État. […] Lire la suite

VIDE, physique

  • Écrit par 
  • Jean-Marc LÉVY-LEBLOND
  •  • 797 mots

Ainsi, l'énoncé selon lequel la lumière se déplace dans le vide n'est sans doute pas le plus adéquat pour traduire la conception moderne. Mieux vaudrait dire, par exemple, que l'espace est rempli par le champ électromagnétique qui s'y propage. En définitive, du point de vue de la physique classique, le vide coïncide avec l'espace abstrait, débarrassé par la pensée de tout objet ou phénomène physique. […] Lire la suite

PENSÉE

  • Écrit par 
  • Pascal ENGEL
  •  • 8 304 mots
  •  • 1 média

Une théorie de la pensée doit d'abord s'appuyer sur une conception du mental. Les pensées ont des contenus « intentionnels » qui sont susceptibles d'être vrais ou faux. Mais on ne peut pour autant les isoler de l'esprit qui les pense. Selon la conception cartésienne, elles sont nécessairement conscientes et « privées », au sens où je suis le seul capable d'en connaître les contenus. […] Lire la suite

FRIEDMAN YONA (1923-2020)

  • Écrit par 
  • Eve ROY
  •  • 866 mots

Les livres de Yona Friedman développent sa conception de l’architecture : Théorie et images (2000), Cities, (2005), L'Ordre compliqué et autres fragments (2008), Drawings & models : 1945-2010 (2010), Alternatives énergétiques : plaidoyer pour une autosuffisance locale (2011). L'importance de l'œuvre de Friedman réside dans le respect et l'écoute des habitants, et surtout dans l'originalité de la réponse qu'il propose à l'engorgement des villes, considérant qu'au-delà des formes c'est notre conception de l'architecture qui doit évoluer. […] Lire la suite

PHOTOGRAPHIE (art) Vue d'ensemble

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 660 mots

Mais l'essentiel de ce qu'on pourrait appeler l'acte photographique réside dans le bouleversement qu'il induit dans notre rapport aux images et à notre conception de l'œuvre d'art comme « objet unique ». Dès le daguerréotype, le procédé technique autorise une reproduction fidèle du référent (un paysage ou un personnage par exemple), où toutes les proportions sont conservées exactement, sans véritable intervention humaine. […] Lire la suite

DROIT DIVIN

  • Écrit par 
  • Pierre-Robert LECLERCQ
  •  • 480 mots

Le droit divin des rois exprime une certaine conception du pouvoir. Depuis l'époque carolingienne et l'institution du sacre royal, on considère que le monarque reçoit de la Providence la mission de conduire le peuple de Dieu vers la Cité éternelle. Mais de nombreux théologiens insistent sur le fait que, si ce pouvoir vient de Dieu, il est confié au roi par l'intermédiaire du peuple et pour le « commun profit », soit qu'il le délègue une fois pour toutes à une famille (France), soit que le monarque soit élu (Allemagne). […] Lire la suite

KARMAN

  • Écrit par 
  • Madeleine BIARDEAU
  •  • 1 786 mots

À cette conception ritualiste s'oppose la conception des « renonçants », de ceux qui ont dit un adieu définitif à la vie séculière pour se vouer à la recherche de la Délivrance finale – mokṣa– ; c'est elle que l'on connaît généralement sous le nom de « théorie du karman ». Les grandes religions de l'Inde s'en sont inspirées. Mais elle est vécue par l'hindou pieux selon des voies différentes qui confèrent chacune une signification particulière à l'accomplissement des devoirs de caste, à la préoccupation de la Délivrance, au fruit de l'action humaine. […] Lire la suite

AMPHITHÉÂTRE

  • Écrit par 
  • Jean-Claude GOLVIN
  •  • 3 167 mots
  •  • 7 médias

Plusieurs autres perfectionnements furent apportés à la conception des amphithéâtres comme l'installation du velum (ensemble de voiles coulissantes supportées par des cordages fixés en façade à des mâts de bois), dispositif destiné à protéger les spectateurs du soleil à toute heure de la journée. De même, on aménagea à partir du ier siècle après J. […] Lire la suite

PRESSE Mythes et réalités de la liberté de la presse

  • Écrit par 
  • Francis BALLE
  •  • 3 364 mots
  •  • 2 médias

C'est de cette conception que se réclamaient les démocraties « socialistes », avec l'U.R.S.S. pour chef de file. Les régimes autoritaires qui fleurissent dans le Tiers Monde reproduisent, souvent sans le dire, parfois en le disant, cette conception. Selon eux, les organes d'information se doivent de propager, avant toute autre chose, la parole du pouvoir en place, à l'exclusion de toute parole « dissidente ». […] Lire la suite

SPIRE CATHÉDRALE DE

  • Écrit par 
  • Louis GRODECKI
  •  • 470 mots

Il est possible que la conception de l'abbatiale de Cluny, à la fin du xie siècle, ait été influencée par la cathédrale de Spire. L'église abrite toujours, dans la crypte où ils ont été transférés au début du xxe siècle, les tombeaux des empereurs de la dynastie salienne (xie et xiie s.). […] Lire la suite

RUNGE PHILIPP OTTO (1777-1810)

  • Écrit par 
  • Pierre VAISSE
  •  • 441 mots
  •  • 1 média

La même conception du paysage se retrouve dans des œuvres comme Le Repos pendant la fuite en Égypte (1805-1806). De ses portraits, plus accessibles au profane parce que moins chargés d'intentions, où se reflète la profondeur de son sentiment familial, émane une intense chaleur humaine (Les Parents de l'artiste, 1806 ; Nous trois, 1805, brûlé en 1931). […] Lire la suite

THOMSON GODFREY H. (1881-1955)

  • Écrit par 
  • Georges THINÈS
  •  • 71 mots

Il a particulièrement discuté la théorie du facteur G de Spearman et a proposé une conception renouvelée de la communauté des facteurs. Les questions fondamentales de méthode soulevées par l'analyse factorielle sont traitées dans son ouvrage The Factorial Analysis of Human Ability (1939). […] Lire la suite

HISTOIRE DES SCIENCES ARABES (dir. R. Rashed, collab. R. Morelon)

  • Écrit par 
  • Karine CHEMLA
  •  • 1 391 mots

Sans doute faut-il lire l'influence de cette conception dans le faible intérêt dont nombre de travaux historiques témoignent, jusqu'à aujourd'hui, envers les activités scientifiques qui se sont menées hors d'Occident. D'autres travaux pourtant, depuis le xixe siècle, et plus récemment des synthèses sont venus combattre cette représentation trop répandue. […] Lire la suite

QUANTA CURA ENCYCLIQUE (1864)

  • Écrit par 
  • Roger AUBERT
  •  • 73 mots

Encyclique du pape Pie IX, publiée le 8 décembre 1864, condamnant le naturalisme sous ses diverses formes, en particulier le rationalisme moderne et la conception libérale des rapports entre la religion et la société civile. Elle est complétée par une liste de quatre-vingts propositions erronées, intitulée Syllabus (c'est-à-dire Recueil « comprenant les principales erreurs de notre temps »). […] Lire la suite

THOMISME

  • Écrit par 
  • Édouard-Henri WÉBER
  •  • 5 224 mots
  •  • 1 média

Procédant à une élucidation des thèmes traditionnels d'âme et de corps, le maître offre une conception nouvelle de leur unité essentielle. Contre la théorie généralisée de l'homme comme agrégat de deux substances, la corporelle et la spirituelle, il adopte la conception du De anima d'Aristote, que des auteurs anciens avaient jugée matérialiste. Il définit l'âme comme forme substantielle principe-cause, accomplissement (entéléchie), acte (selon sa philosophie de l'être comme acte) pour le principe corporel. […] Lire la suite

JACQUES DE SAROUG (451 env.-521)

  • Écrit par 
  • Pierre Thomas CAMELOT
  •  • 78 mots

On notera qu'au sujet de Marie il enseigne qu'elle a, par sa maternité, coopéré au salut, qu'elle n'était pas exempte de péché, mais qu'elle en a été libérée avant la conception de Jésus. […] Lire la suite

INVESTIGATIONS PHILOSOPHIQUES, Ludwig Wittgenstein - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre COMETTI
  •  • 1 008 mots
  •  • 1 média

Dans les Investigations, tout comme dans les manuscrits intermédiaires édités après sa mort, Wittgenstein renonce en effet à la conception du langage qui avait été primitivement la sienne : une conception caractérisée par une théorie de la proposition qui définit celle-ci comme l'image d'un fait et qui place le langage en relation avec le monde. Il lui substitue une approche « grammaticale », fondée sur la considération des usages et des règles qui gouvernent notre langage, en assignant à la philosophie une tâche descriptive essentiellement destinée à clarifier et à dissiper les confusions dont les problèmes philosophiques lui paraissent le fruit. […] Lire la suite

ZUSE KONRAD (1910-1995)

  • Écrit par 
  • Jean Claude FALQUE
  •  • 907 mots

), dans la conception duquel figuraient quelques idées utilisées dans le Z4. Mais le Z4 – comme le Harvard Mark I – représentait le chant du cygne des machines électromécaniques : l'électronique seule permettra la révolution informatique. Après la guerre, Zuse fonde une société dévolue à la construction de calculateurs, Zuse K.G., qui sera absorbée par la firme Siemens. […] Lire la suite

RANSMAYR CHRISTOPH (1954- )

  • Écrit par 
  • Nicole BARY
  •  • 960 mots

Symbole d'une conception archaïque du monde, la montagne volante s'oppose à la rationalité qui voudrait que tout ce qui existe s'inscrive dans la logique d'une description et puisse être domestiqué par l'homme. De l'ensemble de l'œuvre de Christoph Ransmayr émane une conception atemporelle de l'histoire, marquée par les ruptures qui séparent le centre civilisateur de la périphérie « barbare », et par leurs interactions réciproques. […] Lire la suite

CHARISMATIQUE POUVOIR

  • Écrit par 
  • Jacques ELLUL
  •  • 542 mots

Cette conception est recouverte, au temps de la chrétienté, par l'idée selon laquelle le roi est désigné par Dieu et, en tant que roi, investi de pouvoirs exceptionnels (en France, le pouvoir de guérir les écrouelles après le sacre ; cf. Marc Bloch, Les Rois thaumaturges, 1920). Mais la conception du chef charismatique reprend son autonomie avec Nietzsche et la théorie du surhomme. […] Lire la suite

CARLYLE THOMAS (1795-1881)

  • Écrit par 
  • Michel FUCHS
  •  • 1 713 mots

Sartor Resartus illustre ce conflit entre une dépendance voulue à l'égard d'une réalité transcendante et l'exploration passionnée d'une réalité personnelle, entre une conception ontologique et une conception analogique de la métaphore, entre le renoncement à soi et la recherche de soi. Il contient aussi une esquisse de solution : à travers la biographie fictive de Diogenes Teufeldröckh, Carlyle parvient à tracer de lui-même un portrait qui soit reflet du monde ; grâce à la « philosophie des vêtements » qu'il y développe, il peut affirmer à la fois que l'essence de l'homme réside dans son apparence extérieure et que cette essence se fonde sur une réalité transcendante ; enfin, sa théorie de la métaphore lui permet de concilier les droits de l'imaginaire et le respect de la vérité. […] Lire la suite

PERRAULT CLAUDE (1613-1688)

  • Écrit par 
  • Antoine PICON
  •  • 1 002 mots
  •  • 1 média

Émanant d'un homme dont la compétence architecturale est généralement reconnue, une telle conception fait scandale. Elle constitue en réalité l'un des signes avant-coureurs de la remise en cause de la conception vitruvienne de l'architecture qui va se produire au cours de la seconde moitié du xviiie siècle. […] Lire la suite

BEHAVIORISME

  • Écrit par 
  • Jean-François LE NY
  •  • 4 682 mots
  •  • 2 médias

Tel est le paradigme fondamental de l'apprentissage dans la conception S-R. Celle-ci est essentiellement, pour reprendre une formule ultérieure de Neal Miller, une « théorie du trait d'union ». La conception S-R du behaviorisme n'est certes pas totalement dominante puisque, en demeurant dans un cadre méthodologiquement et épistémologiquement behavioriste, Edward C. […] Lire la suite

CONSTITUTIONNEL DROIT

  • Écrit par 
  • André DEMICHEL
  •  • 2 621 mots

Éléments de définition Selon la conception « formelle », le droit constitutionnel est tout simplement le droit des constitutions, c'est-à-dire la discipline qui étudie les dispositions contenues dans les textes constitutionnels. Ces textes sont aisément identifiables par le caractère solennel de leur élaboration et de leur éventuelle modification. […] Lire la suite

FALRET JEAN-PIERRE (1794-1870)

  • Écrit par 
  • Henri EY
  •  • 525 mots

 Jaspers, concernant le « processus » des délires systématisés, Falret est l'un des premiers à défendre une conception organo-dynamique du délire, conception qui exige que, pour que se constitue le novum organon, il représente une lésion plus globale de l'entendement. Les Leçons cliniques (1854) de Falret et son Traité des maladies mentales (1864) comptent parmi les chefs-d'œuvre de la psychiatrie classique. […] Lire la suite

RELATIVITÉ Vue d'ensemble

  • Écrit par 
  • Jean-Marc LÉVY-LEBLOND
  •  • 1 771 mots
  •  • 1 média

La réforme due à Einstein de notre conception de l'espace-temps est souvent dénommée plus spécifiquement « relativité restreinte » pour la distinguer d'une seconde avancée ; Einstein développa en effet, à partir de 1915, une nouvelle théorie de la gravitation en accord avec la nouvelle conception de l'espace-temps, vouée à remplacer la théorie newtonienne classique. […] Lire la suite

LANGAGE

  • Écrit par 
  • Domenico JERVOLINO
  •  • 1 248 mots

Certes, la conception du langage comme ensemble de signes manipulables qui est à la base de la syntaxe et de la sémantique logique représente une attitude opposée à l'écoute du langage en tant que révélation de l'Être chez Heidegger. Mais Ludwig Wittgenstein, en passant de la conception de la langue parfaite comme miroir du monde du Tractatus logico-philosophicus (1921) à l'analyse de jeux de langage comme formes de vie des Investigations philosophiques (1953), introduit une contradiction à l'intérieur même du paradigme technico-scientifique. […] Lire la suite

CATHOLICISME Vue d'ensemble

  • Écrit par 
  • Régis BURNET
  •  • 1 227 mots

Enfin, la conception catholique de l'Église repose sur le principe de la primauté de l'évêque de Rome, le pape. L'Église catholique reconnaît l'autorité spirituelle et disciplinaire de l'évêque de Rome, censé diriger l'Église au nom du Christ – d'où son titre de « vicaire du Christ » –, selon une succession apostolique réputée ininterrompue depuis l'apôtre Pierre. […] Lire la suite

MAY ERNST (1886-1970)

  • Écrit par 
  • Roger-Henri GUERRAND
  •  • 98 mots

Il construit en cinq ans (1925-1930) quinze mille logements de conception rationaliste. En 1930, il rejoint les constructivistes soviétiques puis s'exile en Afrique pour ne pas travailler avec les nazis. Après la guerre, de retour en Allemagne, il participe à la reconstruction de Hambourg, de Mayence et de Wiesbaden. […] Lire la suite

OLSON MANCUR (1932-1998)

  • Écrit par 
  • Jean-Michel BERTHELOT
  •  • 1 020 mots

Or cette conception, présente chez les théoriciens libéraux des « groupes de pressions » comme dans la conception marxiste de la lutte des classes, recèle une double contradiction, logique et empirique : elle prolonge indûment une axiomatique – latente ou explicite – de l'acteur rationnel ; elle se révèle, dès lors qu'on l'applique à de vastes groupes, en opposition avec les faits. […] Lire la suite

AUTOMATES CELLULAIRES

  • Écrit par 
  • Philippe COLLARD
  •  • 2 345 mots

Bien que ces principes de conception s'inspirent des systèmes vivants, en eux-mêmes, ils ne sont pas suffisants pour justifier l'intérêt de l'approche. Les A.C. font plus que mimer la nature dans leurs principes de conception : il faut observer, analyser, voire prédire leurs comportements pour en mesurer tout l'intérêt. Comportement émergent. De nombreux systèmes naturels produits de l'évolution, tels que le système immunitaire ou les colonies d'insectes, présentent des comportements émergents non réductibles aux actions locales de leurs nombreux constituants. […] Lire la suite

EY HENRI (1900-1977)

  • Écrit par 
  • Charles MELMAN
  •  • 1 512 mots

Notons encore que, malgré une amitié de jeunesse avec Jacques Lacan, Henri Ey s'en est toujours tenu à l'idée que la psychanalyse était une « psychogenèse », et qu'il est resté délibérément sourd à la conception qui relève dans la psyché une structure qui, pour être celle du langage, y suppose un ordre qui, même s'il n'est pas scientifique, n'en est pas moins rigoureux. […] Lire la suite

BELLEGARIGUE ANSELME (XIXe s.)

  • Écrit par 
  • Raoul VANEIGEM
  •  • 606 mots

Il y développe une conception plus proche des girondins que de l'anarchie. Une véritable révolution démocratique doit être française et non pas parisienne : « Elle arrachera la France à Paris pour la ramener dans la municipalité. Alors la souveraineté nationale sera un fait, car elle sera fondée sur la souveraineté de la commune. » En 1849, il mène campagne contre l'État dans le quotidien toulousain La Civilisation. […] Lire la suite

FOOT PHILIPPA (1920-2010)

  • Écrit par 
  • Martin L. WHITE, 
  • Universalis
  •  • 509 mots

La décision d'actionner ou non l'aiguillage dépend de l'importance relative que chacun accorde à sa conception du devoir moral et à ses conséquences réelles. Philippa Foot s'éteint le jour de son quatre-vingt-dixième anniversaire, le 3 octobre 2010, à Oxford. […] Lire la suite

ABSOLU

  • Écrit par 
  • Claude BRUAIRE
  •  • 4 222 mots

L'absolu a-t-il un sens ou non, existe-t-il ou non ? Et puisque absolu signifie inconditionné, principe sans principe, l'absolu est mis en question par toute recherche du vrai, tout système philosophique en exprime une conception particulière.Dans un contexte théologique, c'est la question de Dieu, de sa présence ou de son absence, de son affirmation ou de sa négation, qui est posée par le mot « absolu ». […] Lire la suite

LIEU

  • Écrit par 
  • Bernard DEBARBIEUX
  •  • 1 033 mots
  •  • 1 média

Issue de la pensée mathématique, cette conception des lieux, infiniment nombreux et relativement équivalents, a irrigué les sciences de l'Univers et de la nature, mais aussi une branche de la géographie, l'analyse spatiale. Cette dernière se préoccupe d'identifier les lois de distribution des phénomènes naturels et humains à la surface de la Terre. […] Lire la suite

ENCYCLOPÉDIE PHILOSOPHIQUE UNIVERSELLE (ouvrage collectif) - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Marc CERISUELO
  •  • 1 023 mots

La courageuse entreprise de l'Encyclopédie philosophique universelle, parce qu'elle se situe à l'exact opposé d'une conception du savoir réduit à la simple production d'information, se retrouve en parfaite adéquation avec la destinée d'une discipline qui mérite mieux – elle le prouve chaque jour – que la litanie des « fin de » et des « retour à ». […] Lire la suite

LE CHEF D'ŒUVRE INVISIBLE et POUR UNE ANTHROPOLOGIE DES IMAGES (H. Belting)

  • Écrit par 
  • François-René MARTIN
  •  • 997 mots

Rayon art, Jacqueline Chambon, Nîmes, 2003), Belting revient sur l'apparition et le développement, au long du xixe siècle et au début du xxe, d'une conception idéale d'un art qui transcenderait l'œuvre individuelle et du concept associé de chef-d'œuvre. La naissance du musée du Louvre et le culte romantique rendu à la Madone Sixtine de Raphaël à la galerie de Dresde sont deux moments clés dans la formation d'un idéal esthétique clairement inaccessible et dans la conception des œuvres comme des « rêves d'art ». […] Lire la suite

VALENCE, chimie

  • Écrit par 
  • Jacques GUILLERME
  •  • 2 218 mots
  •  • 1 média

 » Cette conception permettrait de conserver la valence 2 du sélénium et du tellure, 3 de l'azote et du phosphore, etc. Cependant, de nombreux composés complexes sujets à la décomposition thermique furent enrôlés dans ce groupe des « composés moléculaires », qui toutefois ne tarda pas à être jugé arbitraire et artificiel par quantité de chimistes. Une autre manœuvre tentée par les partisans de Kekulé pour sauver la conception de l'invariabilité consista à supposer des formules de constitution en chaînes ; ainsi l'on maintenait la monovalence du chlore dans la série de ses combinaisons oxygénées, au lieu de les lier aux valences 2, 3, 5 et 7. […] Lire la suite

HUANGPU ACADÉMIE MILITAIRE DE

  • Écrit par 
  • Michel HOANG
  •  • 1 059 mots

C'est la conception même d'une armée de parti créée pour opérer tous les bouleversements nécessaires à l'accomplissement de la révolution. Dès son ouverture, l'Académie militaire compte environ 3 000 cadets recrutés parmi d'anciens étudiants nationalistes du 4-mai, parfois enrôlés dans les armées privées de seigneurs de la guerre, tels Wu Peifu ou Feng Yuxiang, et apparemment teintés de nationalisme progressiste. […] Lire la suite

AUTRICHIENNE ÉCOLE, économie

  • Écrit par 
  • Pierre GARROUSTE
  •  • 1 607 mots

L'idée qui fonde cette conception est liée à la fois au subjectivisme et à une conception particulière du temps. À la conception « newtonienne », à laquelle correspond la vision traditionnelle du temps en économie, les Autrichiens opposent la notion de temps « réel ». Pour Gerald P. O'Driscoll et Mario Rizzo (Time and Ignorance in Economics, 1984), le temps newtonien a un caractère universel : il est le même pour tous, en tout lieu, et à tout moment. […] Lire la suite

ROLLAND DE RENÉVILLE ANDRÉ (1903-1962)

  • Écrit par 
  • Patrick KRÉMER
  •  • 1 039 mots

Pour Renéville, « la conception individualiste du Moi est à la base de l'échec poétique éprouvé depuis deux mille ans par le Monde occidental ». C'est ce que Rimbaud, « fils de l'Orient par l'esprit », aurait parfaitement compris. Dès lors, il faudrait voir dans le silence rimbaldien le désir de retrouver les racines de cette conception moniste du monde. […] Lire la suite

DONATONI FRANCO (1927-2000)

  • Écrit par 
  • Juliette GARRIGUES
  •  • 979 mots

C'est également à cette époque qu'il inaugure une nouvelle conception formelle qu'il utilisera toute sa vie, la forme à panneaux : ce type d'écriture implique une conception du temps où l'instant s'éternise, abolissant ainsi le passé et le futur ; le temps, simplement soumis à des changements de perspective, apparaît alors comme suspendu, ne trace plus une trajectoire tendue mais dessine désormais une spirale. […] Lire la suite

SPALLANZANI LAZZARO (1729-1799)

  • Écrit par 
  • Jacqueline BROSSOLLET
  •  • 603 mots

Il ruine la conception suivant laquelle la fécondation est le fait d'une « vapeur spermatique » (aura seminalis). En outre, il réalise, en 1777, des fécondations artificielles en mélangeant les deux semences dans une fiole afin « de donner artificiellement la vie à cette espèce d'animaux, en imitant la nature dans les moyens qu'elle emploie pour multiplier les amphibies » (in Expériences pour servir à l'histoire de la génération, Genève, 1785). […] Lire la suite

ÉVOLUTIONNISME

  • Écrit par 
  • Hubert FAES
  •  • 1 255 mots

Il est fréquent de voir dans l'évolutionnisme une conception qui concerne exclusivement les êtres vivants. Parfois même, on le confond avec une théorie de l'évolution, celle de Charles R. Darwin, et surtout de ses continuateurs. Plus généralement, la pensée évolutionniste admet que les changements des systèmes vivants sont des transformations qui font que ces systèmes procèdent les uns des autres, et interprète tous les phénomènes biologiques dans cette perspective. […] Lire la suite

BRENTANO FRANZ (1838-1917)

  • Écrit par 
  • Samuel Hugo BERGMAN
  •  • 1 611 mots

C'est sur cette conception du jugement que Brentano fonde sa théorie du syllogisme, qui s'écarte de l'interprétation traditionnelle. Cette classification des phénomènes psychiques sert de base à la division des disciplines normatives de la philosophie en esthétique, logique et éthique : la représentation parfaite est le Beau ; le jugement parfait le Vrai ; l'intérêt parfait le Bon. […] Lire la suite

KOCHANOWSKI JAN (1530-1585)

  • Écrit par 
  • Jean BOURRILLY
  •  • 1 127 mots

Par sa nature comme par sa conception du métier poétique, il est porté non vers les œuvres monumentales, mais vers les formes brèves, soigneusement concertées, polies et repolies, où tout est dit avec la plus grande économie de moyens. Ce poète est essentiellement tempéré. […] Lire la suite

PICKPOCKET, film de Robert Bresson

  • Écrit par 
  • Michel MARIE
  •  • 977 mots

Bresson théorise sa conception de la mise en scène en opposant son « cinématographe » au « cinéma-spectacle ». Pour lui, le cinématographe est une écriture qui doit tourner le dos au théâtre et à l'art dramatique ; d'où sa conception de l'acteur « modèle » qui ne doit pas être un acteur de théâtre, mais un modèle comme celui d'un peintre. Le cinéaste a théorisé sa conception de la mise en scène dans un petit livre remarquable de densité : Notes sur le cinématographe. […] Lire la suite

DIENER ROGER (1950- )

  • Écrit par 
  • Joseph ABRAM
  •  • 1 056 mots

La jeune équipe s'attache d'abord à recenser ses outils de conception : raisonnement, prise de décision collective et contrôle absolu des moyens de représentation. Chaque fois que le programme le permet, elle a recours à des typologies architecturales confirmées. Son attitude envers la ville est bienveillante et dépasse les préjugés sur la beauté ou la laideur des tissus urbains à traiter. […] Lire la suite