« Claude, Georges »

PRIVAT BERNARD (1914-1985)

  • Écrit par 
  • Alain ZECCHINI
  •  • 568 mots

Dépendant désormais de la « grande famille » Hachette, mais libre de mener la politique éditoriale qu'il souhaite, Bernard Privat va pouvoir appliquer sa recette ; il va s'entourer, année après année, de collaborateurs efficaces : Georges Lambrichs, François Nourrissier, Jean-Claude Fasquelle, Matthieu Galey, Dominique Fernandez, Jacques Brenner, Maurice Chapelan. […] Lire la suite

Le média de la recherche « Claude, Georges » :

HONEGGER MARC (1926-2003)

  • Écrit par 
  • Alain PÂRIS
  •  • 619 mots

Marc Honegger a aussi contribué à l'édition des œuvres de compositeurs du xvie siècle comme Paschal de L'Estocart, Claude de Sermisy, Pierre Certon, Didier Lupi Second, Claude Goudimel ou Claude Le Jeune. […] Lire la suite

DERVAUX PIERRE (1917-1992)

  • Écrit par 
  • Alain PÂRIS
  •  • 642 mots

Parallèlement, il se consacre à la direction d'orchestre, à l'École normale de musique de Paris (1964-1986), au Conservatoire de Montréal (1965-1972) et à l'Académie internationale d'été de Nice (1971-1982), où il forme toute une génération de chefs d'orchestre français et étrangers (Jean-Claude Casadesus, Sylvain Cambreling, Gabriel Chmura, Antoni Wit, Alain Pâris, Georges Aperghis, Jean-Claude Bernède. […] Lire la suite

VINCENT JEAN-PIERRE (1942-2020)

  • Écrit par 
  • Colette GODARD
  •  • 1 303 mots
  •  • 1 média

En trois années, il crée Félicité de Jean Audureau, inscrit Le Balcon de Jean Genet au répertoire, fait venir Claude Régy, Georges Lavaudant et, pour une mémorable Bérénice, Klaus Michaël Grüber . Mais cette nouvelle orientation ne va pas sans provoquer l’opposition d’une partie des sociétaires de la troupe. En 1986, libéré de ses fonctions, Jean-Pierre Vincent retrouve l'esprit du théâtre de ses débuts. […] Lire la suite

TAINSY ANDRÉE (1911-2004)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 220 mots

À Paris, elle joue avec Georges Pitoëff dans Six Personnages en quête d'auteur de Pirandello, puis dans Maison de poupée d'Ibsen. Suivront nombre de collaborations avec André Barsacq, Marcel Herrand (Noces de sang de García Lorca en 1939), Silvia Monfort, Claude Régy (La Vie que je t'ai donnée de Pirandello, 1953), Gabriel Garran, Jean-Paul Wenzel (Loin d'Hagondange, 1977), ou encore Antoine Vitez. […] Lire la suite

JEUNE FRANCE GROUPE, musique

  • Écrit par 
  • Alain PÂRIS
  •  • 745 mots

Outre les œuvres des quatre jeunes musiciens, on relève parmi les compositeurs joués à ces concerts les noms de Marcel Delannoy (1898-1962), Georges Migot (1891-1976), Claude Arrieu (1903-1990), Jean Françaix (1912-1997), Jean-Jacques Grünenwald (1911-1982) et Germaine Tailleferre (1892-1984), qui partageaient l'affiche de la soirée inaugurale. Les plus prestigieux interprètes de l'époque serviront ces objectifs, notamment Roger Désormière et Ricardo Viñes. […] Lire la suite

CREMER BRUNO (1929-2010)

  • Écrit par 
  • Alain GAREL
  •  • 781 mots
  •  • 1 média

Là, il a pour condisciples Annie Girardot, Jean-Paul Belmondo, Jean-Pierre Marielle, Claude Rich et Jean Rochefort. Peu après sa sortie du Conservatoire, il débute au théâtre dans Robinson de Jules Supervielle. Après avoir joué Oscar Wilde, Alfred de Vigny, Jean Anouilh, William Shakespeare, George Bernard Shaw et Georges Soria sous la direction, entre autres, de Michel Bouquet, Jean Négroni et Jean-Marie Serreau, il s'affirme, en 1959, dans Becket, ou l'Honneur de Dieu de Jean Anouilh, avant de se consacrer au cinéma et à la télévision. […] Lire la suite

JE SUIS PARTOUT

  • Écrit par 
  • Pierre-Robert LECLERCQ
  •  • 291 mots

En mai 1940, Alain Laubreaux et Charles Lesca, qui le dirigent, sont arrêtés sur les ordres de Georges Mandel ; le dernier numéro paraît le 7 juin. Renaissant en février 1941 en zone occupée et contre l'avis de Maurras, l'hebdomadaire retrouve, avec Brasillach à sa tête, quelques-uns de ses premiers rédacteurs auxquels s'ajoutent, entre autres, Georges Blond, La Varende, Marcel Aymé, René Barjavel, Morvan Lebesque. […] Lire la suite

OULIPO (Ouvroir de littérature potentielle)

  • Écrit par 
  • Jacques JOUET
  •  • 1 018 mots

Voici la liste de ses membres, au passé et au présent : Noël Arnaud, Marcel Bénabou, Jacques Bens, Claude Berge, André Blavier, Paul Braffort, Italo Calvino, François Caradec, Bernard Cerquiglini, Ross Chambers, Stanley Chapman, Marcel Duchamp, Jacques Duchateau, Luc Étienne, Paul Fournel, Anne Garréta, Michelle Grangaud, Jacques Jouet, Latis, François Le Lionnais, Jean Lescure, Hervé Le Tellier, Harry Mathews, Michèle Métail, Ian Monk, Oskar Pastior, Georges Perec, Raymond Queneau, Jean Queval, Pierre Rosenstiehl, Jacques Roubaud, Olivier Salon, Albert-Marie Schmidt. […] Lire la suite

VENTURA LINO (1919-1987)

  • Écrit par 
  • Raymond CHIRAT
  •  • 640 mots

Son succès dans Classe tous risques de Claude Sautet (1959) va installer Lino Ventura dans le rôle définitif de vedette. Vocable qu'il acceptait mal et qui le fit se montrer de plus en plus exigeant dans le choix de ses scénarios. Il pouvait aussi bien jouer la comédie (La Métamorphose des cloportes, de Pierre Granier-Deferre, 1964 ; L'aventure c'est l'aventure de Claude Lelouch, 1971 ; L'Emmerdeur d'Édouard Molinaro, 1973 ; La Gifle de Claude Pinoteau, 1974) que parodier son propre personnage (une série de films entre 1963 et 1965 avec Georges Lautner). […] Lire la suite

ÉCOLE PRATIQUE DES HAUTES ÉTUDES (E.P.H.E.)

  • Écrit par 
  • François LAPLANCHE
  •  • 1 232 mots

Citons Marcel Mauss et Claude Lévi-Strauss pour les religions des peuples sans écriture ; Abel Bergaigne et Sylvain Lévi pour l'indianisme ; Louis Gernet et Jean-Pierre Vernant pour la religion grecque ; Georges Dumézil pour les religions indo-européennes ; Marcel Granet pour la pensée chinoise ; Étienne Gilson et Paul Vignaux pour la philosophie médiévale. […] Lire la suite

LAFONT BERNADETTE (1938-2013)

  • Écrit par 
  • Alain GAREL
  •  • 653 mots

Puis, toujours avec Gérard Blain pour partenaire, elle interprète Marie, la « vamp » d'un village de la Creuse, dans Le Beau Serge de Claude Chabrol (1958). Fraîche, vive, accorte, gouailleuse, spirituelle, l'air gourmand, elle devient alors une des figures de proue de la Nouvelle Vague. Ainsi, elle tourne sous la direction de Jacques Doniol-Valcroze dans L'Eau à la bouche (1960), de Claude de Givray dans Une grosse tête (1961) et dans Tire au flanc 62 (1962) et, surtout, de Claude Chabrol dans À double tour (1959), Les Bonnes femmes (1960) et Les Godelureaux (1961), ou en compagnie d'autres comédiens qui sont attachés à cette mouvance, tels Jean-Claude Brialy, Claude Rich et Jean-Paul Belmondo, dans La Chasse à l'homme d'Édouard Molinaro (1964). […] Lire la suite

BÉART GUY (1930-2015)

  • Écrit par 
  • Hélène HAZERA
  •  • 1 080 mots
  •  • 1 média

Plus mondain que Ferré et Brassens, tout en fréquentant le milieu artiste germanopratin, il devient l’ami du couple que forment Claude et Georges Pompidou. En 1966, il propose à la télévision son premier « Bienvenue », inventant la télévision d’aujourd’hui qui mélange tout : la chanson rive gauche et les yé-yé, avec le meilleur de la musique classique, du jazz… Sont également présents la littérature (« Bienvenue à Aragon et Elsa »), l’humour et la politique (pas trop corrosive). […] Lire la suite

THUILLIER JACQUES (1928-2011)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 326 mots

Il s'est intéressé particulièrement à la peinture lorraine, sa région d'origine, et fut commissaire de deux expositions qui se tinrent au musée des Beaux-Arts de Nancy en 1982 (Claude Gellée et les peintres lorrains en Italie au XVIIe siècle) et en 1992 (L'Art en Lorraine au temps de Jacques Callot). Collectionneur avisé, il fait don d'estampes et de dessins au musée des Beaux-Arts de Nancy et au musée Georges de la Tour à Vic-sur-Seille, et de ses archives à la bibliothèque de l'Institut national d'histoire de l'art à Paris en 2005. […] Lire la suite

BLUWAL MARCEL (1925-2021)

  • Écrit par 
  • Isabelle DANEL
  •  • 699 mots
  •  • 1 média

Bluwal y dirige notamment Georges Wilson, Pierre Mondy, Jean-Pierre Marielle, Jean-Pierre Cassel, Michel Piccoli. Il s’essaie également à la série en direct et interactive dans Si c’était vous (1957) et aux feuilletons avec L’inspecteur Leclerc enquête (1962-1963), puis Les Aventures de Vidocq (1967). En 1965, il connaît une réussite absolue en adaptant pour la télévision – en 35 mm et en extérieur – le Dom Juan de Molière, avec Michel Piccoli et Claude Brasseur. […] Lire la suite

FREY SAMI (1937- )

  • Écrit par 
  • André-Charles COHEN
  •  • 587 mots

Dans les années 1960, il tourne avec Agnès Varda (Cléo de 5 à 7, 1961), Georges Franju (Thérèse Desqueyroux, 1962), Michel Deville (L'Appartement des filles, 1963), Jean-Luc Godard (Bande à part, 1964), ou encore Charles Belmont (L'Écume des jours, d'après Boris Vian, 1968). Dans les années 1970, il va être étroitement associé à son rôle dans César et Rosalie de Claude Sautet (1972), où, par son côté zen, il est le parfait antidote à l'ineffable César, alias Yves Montand. […] Lire la suite

FLON SUZANNE (1918-2005)

  • Écrit par 
  • Didier MÉREUZE
  •  • 609 mots

Elle crée des auteurs aussi différents qu'André Roussin (La Petite Hutte la même année), Philippe Adrien (La Baye, 1967) ou Jean-Claude Brisville (L'Antichambre, en 1991). Elle travaille aussi avec des metteurs en scène de tous styles (Sacha Pitoeff, René Clair, Antoine Bourseiller, Georges Wilson, Maurice Bénichou...). Si elle n'interprète ni Marivaux, ni Racine, elle s'impose dans Shakespeare (La Mégère apprivoisée, La Nuit des rois), Tchekhov (La Cerisaie), Pirandello (Chacun sa vérité), Ionesco (Victimes du devoir), Musset (On ne badine pas avec l'amour avec Gérard Philipe au T. […] Lire la suite

PITOËFF SACHA (1920-1990)

  • Écrit par 
  • Georges COHEN
  •  • 334 mots

Au cinéma, Sacha Pitoëff joua dans Les Espions de Henri Georges Clouzot (1957), Le Joueur de Claude Autant-Lara (1958). Mais ce comédien au physique très particulier – visage émacié, corps de grand oiseau fragile, voix très grave, diction typiquement théâtrale – ne pouvait pas vraiment séduire. Seul Alain Resnais sut utiliser sa personnalité singulière dans L'Année dernière à Marienbad, lion d'or à Venise en 1961. […] Lire la suite

BELMONDO JEAN-PAUL (1933-2021)

  • Écrit par 
  • Joël MAGNY, 
  • Universalis
  •  • 1 167 mots
  •  • 1 média

Il va donner peu à peu le sentiment de gérer bourgeoisement sa carrière comme son personnage, capitalisant ses acquis sous la direction de Philippe de Broca – de L'Homme de Rio (1964) et autres Tribulations d’un Chinois en Chine (1965) à L'Incorrigible (1975) –, de Verneuil (Cent Mille Dollars au soleil, 1964), de Georges Lautner, de Gérard Oury, Jean-Paul Rappeneau, Jacques Deray, Claude Lelouch ou Philippe Labro. […] Lire la suite

CABU JEAN CABUT dit (1938-2015)

  • Écrit par 
  • Nelly FEUERHAHN
  •  • 1 803 mots
  •  • 1 média

Le « journal bête et méchant », selon le sous-titre qui accompagne dès 1961 ce magazine, doit tout au zèle de ses contributeurs, François Cavanna, Georges Bernier (dit le professeur Choron sur proposition de Cabu), Fred, Gébé, Jean-Marc Reiser, Georges Wolinski, Roland Topor... Il jette un pavé dans l'espace médiatique d'une époque encore très respectueuse des tabous. […] Lire la suite

MOLFESSIS JASON (1924-2009)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 201 mots

Il fréquente les philosophes Kostas Axelos et Kosta Papaïoannou, le compositeur Iannis Xenakis, et travaille dans des ateliers et des cabinets d'architecture, notamment celui de Georges Candelis, assistant de Le Corbusier. Avec quelques artistes grecs, Jason Molfessis ouvre une galerie rue du Bac qui connaît un certain succès. Dans son atelier, où se croisent entre autres Samuel Beckett et Claude Simon, il expérimente des matériaux tels que le béton, le polyester, l'acier, les feuilles de plomb, en vue de compositions monumentales. […] Lire la suite

BOUQUET MICHEL (1925-2022)

  • Écrit par 
  • Joël MAGNY, 
  • Universalis
  •  • 1 344 mots

Pour le grand public cinéphile, Michel Bouquet se confond avec la silhouette arrondie, le regard étonné, faussement naïf, teinté d'une lucidité parfois perverse qui fait son succès à la charnière des années 1960-1970, dans les films de Claude Chabrol, d'Yves Boisset (L'Attentat), Henri Verneuil (Le Serpent), José Giovanni (Deux Hommes dans la ville), Alain Corneau (France société anonyme), Claude d'Anna (L'Ordre et la sécurité du monde). […] Lire la suite

BROCA PHILIPPE DE (1933-2004)

  • Écrit par 
  • Alain GAREL
  •  • 697 mots

Libéré, il devient assistant-réalisateur, d'abord de Henri Decoin et de Georges Lacombe, puis de Claude Chabrol, sur les tournages du Beau Serge et des Cousins, et de François Truffaut, sur celui des 400 Coups. Celui-là va financer ses premiers films : Les Jeux de l'amour (1959) et Le Farceur (1960), deux comédies poétiques, interprétées par Jean-Pierre Cassel, qui attirent l'attention des producteurs. […] Lire la suite

GALLEY ROBERT (1921-2012)

  • Écrit par 
  • Charles-Louis FOULON
  •  • 662 mots
  •  • 1 média

Aux côtés de Georges Besse et de Claude Fréjacques, il est l'un des pères de la filière nucléaire française. Il n'aura donc pas d'état d'âme quand, ministre des Armées, il mettra à la retraite d'office son compagnon de l'ordre de la Libération, le général de Bollardière, pour avoir « manqué à ses obligations de réserve » en participant à une action de protestation au large de l'atoll de Mururoa avant qu'un essai de bombe atomique y soit déclenché. […] Lire la suite

GRANGIER GILLES (1911-1996)

  • Écrit par 
  • André-Charles COHEN
  •  • 683 mots

Le cinéaste termine sa carrière avec Un cave (1971), avec Claude Brasseur, et Gross Paris (1973). Malgré des moments de grâce, la filmographie de Gilles Grangier demeure bien hétérogène. Elle traduit toutefois un vrai bonheur de filmer, et constitue un précieux document sociologique sur un « milieu » parisien et provincial aujourd'hui disparu. […] Lire la suite

KNAPP HUBERT (1924-1995)

  • Écrit par 
  • Christian BOSSENO
  •  • 785 mots

En 1990, pour « Chroniques de France », une nouvelle série produite par Jean-Claude Bringuier et Jean-Pierre Gallo, Hubert Knapp consacre deux émissions aux Alsaciens. Hubert Knapp, compte tenu de sa capacité d'écoute et de sa vaste culture, cultivait ce privilège d'être également à l'aise pour interviewer un vigneron ou un président de la République (Georges Pompidou, 1970). […] Lire la suite

DUVAL DENISE (1921-2016)

  • Écrit par 
  • Pierre BRETON
  •  • 633 mots

C’est dans une revue des Folies Bergère à Paris qu’elle attire en 1944 l’attention de Georges Hirsch – qui lui confie en 1947 le rôle-titre de Madame Butterfly de Giacomo Puccini à l’Opéra-Comique – et surtout celle de Jean Cocteau et de Francis Poulenc. Entre le compositeur et la chanteuse se noue une profonde amitié. Francis Poulenc va lui offrir une véritable trilogie. […] Lire la suite

LACASSIN FRANCIS (1931-2008)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 492 mots

Jean-Claude Forest, Federico Fellini, Pierre Lazareff, Umberto Eco et Morris participent, entre autres, au bulletin du club, Giff-Wiff, qui tente de légitimer un art encore marginalisé. De fait, Francis Lacassin ne cessera de militer contre la distinction alors ordinairement faite entre ce qui relève de l'« art véritable » et ce qui reste cantonné au domaine des « arts mineurs ». […] Lire la suite

MIOU-MIOU (1950- )

  • Écrit par 
  • René PRÉDAL
  •  • 680 mots

Chez Claude Miller, elle ne parvient pas à sauver son voisin (Gérard Depardieu) littéralement fou d'amour de son amie d'enfance (Dites-lui que je l'aime, 1977). En jeune inspectrice de police, émouvante et convaincante, brisée par les potentats d'une ville du Nord (La Femme flic, Yves Boisset, 1979), elle surprend car son personnage prend soudain plus de poids. […] Lire la suite

AURY DOMINIQUE (1907-1998)

  • Écrit par 
  • Frédéric BADRÉ
  •  • 975 mots

Elle fréquente là ses contemporains Claude Roy et Maurice Blanchot. Juste avant la guerre, elle rencontre Georges Adam qui, après la défaite de 1940, est l'un des fondateurs des Lettres françaises clandestines. C'est alors que son destin bascule. En effet, chargée de distribuer le journal, elle rencontre Jean Paulhan, ignorant que l'ancien directeur de La Nouvelle Revue française était, lui aussi, l'un de ses fondateurs. […] Lire la suite

DICTIONNAIRE DES LITTÉRATURES POLICIÈRES, (dir. C. Mesplède)

  • Écrit par 
  • Fanny BRASLERET
  •  • 1 068 mots

Sous la direction de Claude Mesplède, ce dictionnaire, même s'il n'en porte pas le titre, a une vocation encyclopédique. Il se donne en effet pour ambition d'embrasser la scène policière mondiale, sans distinction de genre ni d'époque. Pour mener à terme ce projet ambitieux qui n'a, à ce jour, pas d'équivalent, Claude Mesplède s'est entouré de cent vingt collaborateurs – auteurs, critiques, professeurs, éditeurs, traducteurs, libraires, bibliothécaires – tous passionnés par un genre littéraire qui n'a cessé de gagner en popularité. […] Lire la suite

GODARD JEAN-LUC (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Joël MAGNY
  •  • 1 366 mots

1959 Tournage d'À bout de souffle, produit par Georges de Beauregard, avec Jean-Paul Belmondo et Jean Seberg, d'après un sujet développé autrefois par François Truffaut et Claude Chabrol. Le film connaît succès et scandale et devient un film culte pour une génération de cinéphiles. 1960 À bout de souffle, prix Jean Vigo, prix de la mise en scène à Berlin, prix de la critique allemande. […] Lire la suite

DE DUVE CHRISTIAN (1917-2013)

  • Écrit par 
  • Gabriel GACHELIN, 
  • Didier LAVERGNE
  •  • 702 mots

Georges Palade fut un des maîtres de la microscopie électronique. Il a donné son nom aux « grains de Palade », qui sont en fait les ribosomes collés sur des membranes intracellulaires. Albert Claude a été un des premiers à comprendre que les organites de la cellule ne migrent pas à la même vitesse lorsqu’on les soumet à une très forte accélération (plusieurs centaines de fois l’accélération terrestre) dans une ultracentrifugeuse. […] Lire la suite

DÉA MARIE (1919-1992)

  • Écrit par 
  • Raymond CHIRAT
  •  • 622 mots

Entre autres : La Jument verte (Claude Autant-Lara, 1959), Le Glaive et la Balance (André Cayatte, 1962), Mariage (1974) et Le Bon et les Méchants (1975) de Claude Lelouch. Elle avait paru dans Les Ruses du diable (Paul Vecchiali, 1965) et revint une fois encore dans L'Homme pressé (Édouard Molinaro, 1977). […] Lire la suite

SPAAK CHARLES (1903-1975)

  • Écrit par 
  • Hubert HARDT
  •  • 673 mots

Poète et dramaturge, Paul, son père, dirigea le Théâtre de la Monnaie (l'Opéra de Bruxelles) ; sa mère, née Janson, fut sénateur et, tandis que son aîné, Paul-Henry, devenait l'un des hommes d'État les plus notoires de l'Europe nouvelle, un autre frère, Claude, s'adonnait au théâtre. Charles eut deux filles, Agnès et Catherine, qui allaient se tourner vers le cinéma. […] Lire la suite

GARREL MAURICE (1923-2011)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 362 mots

Durant les années 1950, il travaille notamment sous la direction de Jean-Marie Serreau (Nucléa, d'Henri Pichette, 1952), Tania Balachova (La Matinée d'un homme de lettres, d'après Tchekhov, 1954), Georges Vitaly (Un cas intéressant, de Dino Buzzati, 1955). Jusqu'à la fin de sa vie, il imposera sa présence discrète mais intense, travaillant avec les metteurs en scène Jacques Lassalle (À la renverse, de Michel Vinaver, 1980 ; Emilia Galotti, de G. […] Lire la suite

GRANOFF KATIA (1895-1989)

  • Écrit par 
  • Philippe PIGUET
  •  • 353 mots

Installée quai de Conti en 1931, c'est surtout après la guerre qu'elle rencontra un succès international en favorisant la redécouverte des séries des Nymphéas de Claude Monet, grâce à la confiance que lui accorda le fils cadet du peintre. De 1956 à 1961, Katia Granoff ouvrit trois nouvelles galeries : place Beauveau à Paris, sur la Croisette à Cannes et sur le port de Honfleur. […] Lire la suite

POULENC FRANCIS (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Timothée PICARD
  •  • 756 mots

1914-1917 Poulenc est l'élève du pianiste Ricardo Viñes, qui l'initie à la musique de Gabriel Fauré, Claude Debussy, Maurice Ravel, Manuel de Falla, et le présente à Erik Satie et Georges Auric. 11 décembre 1917 La Rapsodie nègre, pour baryton, flûte, clarinette, quatuor à cordes et piano, FP 3 (FP se réfère au catalogue des œuvres de Poulenc établi par Carl B. […] Lire la suite

SELLERS CATHERINE (1926-2014)

  • Écrit par 
  • Didier MÉREUZE
  •  • 859 mots

Alors même qu’elle est annoncée dans la distribution de Variations sur la mort, de Jon Fosse, créé en France par Claude Régy, elle renonce à jouer. Elle ne se produira plus jamais sur scène. Elle meurt le 9 mars 2014 à Paris. […] Lire la suite

PIERLOT PIERRE (1921-2007)

  • Écrit par 
  • Alain PÂRIS
  •  • 807 mots

De nombreux compositeurs vont écrire pour le quintette : Jean-Michel Damase, Georges Migot, Pierre Wissmer, Claude Arrieu... En 1949, Pierre Pierlot remporte le premier prix au Concours international de Genève. Il participe en 1952 à la fondation de l'Ensemble baroque de Paris avec Jean-Pierre Rampal (flûte), Robert Veyron-Lacroix (clavecin), Robert Gendre (violon) et Paul Hongne (basson). […] Lire la suite

ROMAN Le nouveau roman

  • Écrit par 
  • Pierre-Louis REY
  •  • 4 668 mots
  •  • 1 média

Dans La Route des Flandres (1960) de Claude Simon, l'identité du héros, Georges, se dissout au fil du texte au profit des impressions qui enrichissent sa conscience. Si on annexe difficilement les œuvres de Marguerite Duras au nouveau roman, c'est qu'y figurent (voire y reviennent, dans le cas d'Anne-Marie Stretter) des personnages au destin romanesque, fussent-ils (telles Lol. […] Lire la suite

ROUSSILLON JEAN-PAUL (1931-2009)

  • Écrit par 
  • Didier MÉREUZE
  •  • 1 018 mots

Marqué par le travail de Roger Planchon et sa mise en scène de Georges Dandin, il renouvelle le regard du Français sur son œuvre avec, successivement, ses mises en scène de L'Étourdi (1967), du Médecin malgré lui (1968), et, surtout de L'Avare (1969), qu'il repeint au noir. Tout en poursuivant son exploration des œuvres de Molière avec Georges Dandin (1971), L'École des femmes (qui révèle Isabelle Adjani en 1972), Les Femmes savantes (1978), Tartuffe (1980), Jean-Paul Roussillon aborde des auteurs aussi divers que Jean-Claude Grumberg (Amorphe d'Ottenburg et Rixe, en 1971, Les Vacances, 1982), Sophocle (Œdipe Roi et Œdipe à Colone, 1972), Racine (Andromaque, 1974), Marivaux (La Commère, Le Jeu de l'Amour et du Hasard, 1976), Tchekhov (Les Trois Sœurs, 1979), Feydeau (La Dame de chez Maxim, 1981). […] Lire la suite

FERRAS CHRISTIAN (1933-1982)

  • Écrit par 
  • Alain PÂRIS
  •  • 1 073 mots

Le rôle de Georges Enesco à ce moment de sa vie a été essentiel, comme pour Yehudi Menuhin, car il a aidé le talent à s'affirmer sans le marquer d'une empreinte indélébile. Christian Ferras restera une illustration parfaite de l'école française de violon. […] Lire la suite

BONNAIRE SANDRINE (1967- )

  • Écrit par 
  • Joël MAGNY
  •  • 1 460 mots

En ce qui concerne Sandrine Bonnaire, il y a d’abord les films qu’il « faut faire » pour la carrière, ou simplement pour exister comme actrice (Prague, Ian Sellar, 1992 ; Confidences à un inconnu, film russe du Français Georges Bardawil, 1996 ; Salaud, on t’aime, de Claude Lelouch, 2014 ; The Soul of a Spy [Dusha shpiona, 2015], du Russe Vladimir Bortko, par exemple. […] Lire la suite

VECCHIALI PAUL (1930- )

  • Écrit par 
  • René PRÉDAL
  •  • 883 mots

Ainsi, en 1995 l'échec cinglant de Wonder Boy sonne un peu le glas de la filmographie du réalisateur qui liquide Diagonale, sa société de production où il avait su former une « famille » autour du chef opérateur Georges Strouvé, du musicien Roland Vincent, des comédiens Nicolas Silberg ou Hélène Surgère et surtout des jeunes cinéastes qui y avaient réalisé leurs premiers longs-métrages après avoir été figurants, assistants ou co-scénaristes : Jean-Claude Biette, Jacques Davila, Tonie Marshall, Marie-Claude Treilhou, Gérard Frot-Coutaz, Jean-Claude Guiguet. […] Lire la suite

RODINSON MAXIME (1915-2004)

  • Écrit par 
  • Gérard D. KHOURY
  •  • 953 mots

Sa candidature à l'Institut français de Damas n'ayant pas été retenue, à cause très probablement de son appartenance au Parti communiste français, il quitte le Liban, déçu de ne pouvoir travailler à sa thèse de doctorat (il soutiendra une thèse sur travaux en 1970, devant un jury composé de Georges Balandier, Régis Blachère, Claude Cahen et Henri Laoust). […] Lire la suite

SERRAULT MICHEL (1928-2007)

  • Écrit par 
  • Raymond CHIRAT
  •  • 1 035 mots

Robert Enrico avec Pile ou face (1979), Claude Miller avec Garde à vue (1981) et Mortelle Randonnée (1983) le révèlent trouble et vénéneux. Les pochades grinçantes de Jean-Pierre Mocky l'ont toujours inspiré depuis Les Compagnons de la Marguerite (1966) jusqu'au Miraculé (1984), qui réunit pour la dernière fois le duo célèbre. Serrault est parvenu à fouiller les ténèbres des détraqués (Les Fantômes du chapelier, Claude Chabrol, 1982), ou des monstres (Docteur Petiot, Christian de Chalonge, 1990). […] Lire la suite

SCHAEFFNER ANDRÉ (1895-1980)

  • Écrit par 
  • Oruno D. LARA
  •  • 731 mots

À cette occasion, il travailla avec Georges Bataille, Alfred Métraux, Michel Leiris et Marcel Griaule. Il s'incorpora en 1929 à l'équipe qu'animaient Paul Rivet, devenu conservateur du musée d'Ethnographie du Trocadéro (le futur musée de l'Homme) et Georges Henri Rivière, son adjoint. C'est grâce à ce dernier qu'il put se rendre en Afrique en 1931. […] Lire la suite

LA HYRE LAURENT DE (1606-1656)

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre MOUILLESEAUX
  •  • 457 mots

Laurent de La Hyre est d'abord formé dans un milieu maniériste : son apprentissage s'est fait à Fontainebleau devant les ouvrages de Rosso et de Primatice (il est un de ceux qui n'iront jamais à Rome), puis à Paris dans l'atelier de Georges Lallemant. On remarque ses premières toiles religieuses qui lui valent des commandes pour Notre-Dame et pour le palais de Richelieu. […] Lire la suite

DEPARDIEU GÉRARD (1948- )

  • Écrit par 
  • Joël MAGNY
  •  • 2 424 mots
  •  • 1 média

 » Loubard plus sensible qu'agressivement viril dans Loulou (1980), policier macho, mais faible et émouvant dans Police (1985), père maladroit et désemparé dans Le Garçu (1995), Depardieu est surtout un surprenant abbé Donissan, entre doute et foi, épuisement et martyre, dans Sous le soleil de Satan (1987) d'après Georges Bernanos. Citons encore Claude Régy : « Depardieu réunit de manière complètement éblouissante la fragilité et la force. […] Lire la suite