« Aliment »

BERGOUNIOUX PIERRE (1949- )

  • Écrit par 
  • Michel P. SCHMITT
  •  • 1 082 mots

La peine d'écrire, le travail de la raison fragile pour décrasser l'univers de l'ignorance (Descartes, Hegel), les souvenirs d'Alain-Fournier ou de Colette, de Gracq ou de Proust parfois, mais surtout de Faulkner (Jusqu'à Faulkner, 2002) font de ces livres l'antidote des peurs opaques de l'homme divisé, démuni, brisé dans ses « démêlés avec le temps », « le principal ennemi », « l'aliment, l'instrument des métamorphoses ». […] Lire la suite

Les médias de la recherche « Aliment » :

Afficher les médias de « Aliment »

HYVERNAUD GEORGES (1902-1983)

  • Écrit par 
  • Michel P. SCHMITT
  •  • 1 051 mots

Peu d'ouvrages ont su extraire de la captivité l'aliment pour une telle réflexion morale et métaphysique sur la condition humaine : Le Bouquet d'Henri Calet (dont l'auteur accepte la parenté littéraire) ou Les Poulpes de Raymond Guérin (qui rédigea la Préface de La Peau et les os) furent de ceux-là. Une composante majeure de cette vie offerte à la littérature réside dans l'activité pédagogique à laquelle Hyvernaud s'attacha avec conviction, jusqu'à la fin de sa carrière qu'il acheva comme directeur d'études d'un centre de formation de professeurs de collège. […] Lire la suite

LIVRES EN BOUCHE (exposition)

  • Écrit par 
  • Pascal FULACHER
  •  • 956 mots

Les livres de confiture sont cependant la grande nouveauté de l'édition culinaire au xvie siècle, le mot « confiture » désignant tout aliment confit, que ce soit au sucre, au sel ou au vinaigre. Le premier texte français du genre à être imprimé est un Petit traicté contenant la manière pour faire toutes confitures... (Paris, 1545). Au xviie siècle, ces ouvrages que l'on appelle aussi livres d'office, connaîtront un essor décisif. […] Lire la suite

DÉNUTRITION

  • Écrit par 
  • Jean TRÉMOLIÈRES
  •  • 3 905 mots

Les caséinates alimentaires (caillé de lait bien lavé) constituent une source neutre de protéines que l'on peut ajouter à de la soupe, à des fruits écrasés, à de la purée, au riz, et, de façon générale, à tout aliment pour les amener à une teneur protéique de l'ordre de celle de la viande. En cas de diarrhée ou de pertes liquidiennes, il faut se méfier particulièrement de la déplétion potassique. […] Lire la suite

RATION ALIMENTAIRE

  • Écrit par 
  • Geneviève DI COSTANZO
  •  • 1 074 mots

Cela constitue l'aspect quantitatif du problème, et à chaque aliment correspond une valeur énergétique qui doit désormais être exprimée en kilojoules (kJ) mais qui reste souvent encore évaluée en kilocalories (kcal). Une kilocalorie équivaut à 4,18 kJ. Une fois cette valeur énergétique établie, il faut ensuite choisir les quantités respectives des trois matériaux utilisables pour le métabolisme énergétique (glucides, lipides, protides) de manière à réaliser une ration équilibrée. […] Lire la suite

SENDAK MAURICE (1928-2012)

  • Écrit par 
  • Laura NOESSER
  •  • 1 094 mots
  •  • 1 média

Son ascension à bord d'un avion qu'il a fabriqué le conduit dans la masse de lait, aliment délectable et liquide originel qu'à son tour il donne pour la fabrication du pain brioché. En contrepoint de l'action, la ville, avec ses gratte-ciel en boîtes de nourriture, semble une gigantesque cuisine. Hommage à la bande dessinée par le découpage de l'image et les textes inscrits en bandeaux ou en bulles, d'une plasticité moderne sans agressivité, cette œuvre est optimiste. […] Lire la suite

MOLINIER PIERRE (1900-1976)

  • Écrit par 
  • Jean-François POIRIER
  •  • 1 107 mots

Mais ses rêves de dépeupleur trouveront un aliment plus pacifique et plus érotique dans l'histoire de la Belle Cécile dont l'une des pratiques était tombée raide morte après qu'elle eut exhibé devant lui un corsage des plus affriolants. Molinier rêvait de débarrasser ainsi de la vie nombre de ses concitoyens bordelais, fussent-il ses amis. Il abandonne sa manière réaliste à partir de la fin des années 1920 avec, par exemple, La Dame blonde (1929) ou La Prière (1930). […] Lire la suite

SYMBIOSE

  • Écrit par 
  • Pierre CACHAN, 
  • Georges MANGENOT
  •  • 5 192 mots
  •  • 3 médias

Dans la plupart des cas, les fourmis se nourrissent des champignons « cultivés » ; il n'en est pas toujours de même, en particulier chez les termites ; mais il existe cependant un mutualisme, car les filaments mycéliens participent au maintien d'un environnement favorable à la croissance des larves et à l'activité des adultes et fournissent accessoirement un aliment riche en vitamines. […] Lire la suite

FARINES ANIMALES

  • Écrit par 
  • Alain BLOGOWSKI
  •  • 4 470 mots
  •  • 3 médias

Même si, compte tenu des nouvelles modalités de réintroduction des protéines animales dans l’aliment des poissons d’élevage, le risque de transmission de l'E.S.B. entre non-ruminants est négligeable et que toutes les mesures de précaution soient prises pour éviter des « contaminations croisées », la crise de la « vache folle » est encore dans toutes les mémoires, et les consommateurs français sont très majoritairement hostiles à cet assouplissement de la réglementation. […] Lire la suite

DAUMEZON GEORGES (1912-1979)

  • Écrit par 
  • Georges LANTERI-LAURA
  •  • 1 310 mots

Georges Daumezon est né le 3 juin 1912 à Narbonne, dans une famille d'origine cévenole, où les persécutions de la Terreur blanche et de la révocation de l'édit de Nantes restaient en mémoire et fournissaient un aliment historique direct à une culture biblique et théologique animée de la passion de la liberté et de la raison. Il fit à Montpellier, puis à Paris, des études supérieures de médecine et de droit : licencié en droit à vingt ans, interne des Hôpitaux psychiatriques de la Seine, de vingt et un à vingt-cinq ans, en particulier dans les services de Joseph Capgras et de Guiraud ; il devint docteur en médecine en 1935, avec une thèse mémorable sur La Situation du personnel infirmier des asiles d'aliénés. […] Lire la suite

SUBORDINATION & DOMINANCE HIÉRARCHIQUES

  • Écrit par 
  • Marie-France BOUISSOU, 
  • Georges LE MASNE, 
  • Jean-Pierre SIGNORET
  •  • 6 741 mots

– D'autre part, on réalise des tests de compétition alimentaire en mettant un seau d'aliment à la disposition de deux animaux seulement. On considère comme dominant l'animal qui « contrôle » le seau pendant le plus long temps. Si la différence entre les deux animaux, à cet égard, n'est pas significative, on tient compte des interactions agonistiques observées au cours du test. […] Lire la suite

ANALYSE ET SYNTHÈSE, chimie

  • Écrit par 
  • Pierre LASZLO
  •  • 1 526 mots
  •  • 1 média

Il peut s'agir, pour citer des exemples concrets, d'un dopant dans l'urine ou le sang d'un sportif professionnel, d'un pesticide ayant migré de la peau du fruit vers sa pulpe dans du jus d'orange, ou d'une substance cancérigène présente dans un aliment. Le rôle des analystes s'apparente ainsi à celui d'une force de police assurant la surveillance et la protection du corps social, pour parer à son empoisonnement par des produits dangereux. […] Lire la suite

SHEN ZHOU [CHEN TCHEOU] (1427-1509)

  • Écrit par 
  • Pierre RYCKMANS
  •  • 1 459 mots
  •  • 1 média

Jusqu'à la fin de sa vie, il ne cessera de copier les maîtres ; mais en même temps, il est bien plus qu'un érudit ou un éclectique : sa profonde intelligence des Anciens et la vitalité même de son tempérament lui permettent d'assimiler, de maîtriser ses modèles, et d'en extraire un aliment pour sa propre création. Il se sert des Anciens comme les Anciens se servaient de la nature. […] Lire la suite

VALLÈS JULES (1832-1885)

  • Écrit par 
  • Pierre PILLU
  •  • 1 486 mots

Son rêve de liberté trouva un modèle et un aliment dans les séjours à la campagne, chez ses oncles et tantes : la terre devint le lieu de l'authenticité, de l'ouverture et de la cordialité. Vallès fit de bonnes études mais sans y prendre goût ; il fut un fort en thème malgré lui. Il était, à Nantes, en classe de rhétorique lorsque se produisit la révolution de 1848. […] Lire la suite

ASTURIAS MIGUEL ÁNGEL (1899-1974)

  • Écrit par 
  • Rubén BAREIRO-SAGUIER, 
  • Bernard FOUQUES
  •  • 3 213 mots

Inscrit dans un tel cadre, le texte transpose le mythe érigeant la Parole en aliment spirituel de l'humanité. L'écrivain métis Cet idéal s'affirme avec éclat sur la scène. En 1972, l'auteur fait jouer à l'Espace Cardin Las Casas, évêque de Dieu, une refonte de son Tribunal des frontières. L'intérêt de la pièce tient à l'adjonction des chœurs indiens qui, sans intervenir dans l'action, récitent la page censurée de l'Histoire. […] Lire la suite

INCONSCIENT (notions de base)

  • Écrit par 
  • Philippe GRANAROLO
  •  • 3 276 mots

Ils transposent leurs pulsions à un niveau supérieur et en font à la fois le moteur et l’aliment de leurs inventions. Exemplaire est à cet égard l’ouvrage Un souvenir d’enfance de Léonard de Vinci (1910), dans lequel Freud enracine la créativité du génie de la Renaissance dans une image de l’enfance revisitée plus tard par l’homosexualité du peintre. […] Lire la suite

MALADIES INFANTILES

  • Écrit par 
  • Constantin MISSIRLIU, 
  • Universalis
  •  • 3 370 mots
  •  • 2 médias

Malgré les efforts de l'éducation sanitaire et les importations massives d'aliments sous l'égide des organisations gouvernementales et internationales de la famille affiliées à l'Organisation mondiale de la santé, son éradication bute sur des obstacles écologiques – impuissance contre les épizooties – et culturels – ignorance ou méfiance vis-à-vis de l'aliment importé, tabou alimentaire envers l'aliment protidique qu'on réserve à l'adulte, l'enfant étant voué au régime exclusif du manioc. […] Lire la suite

PANDANALES

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre DEMOLY
  •  • 1 545 mots

Les graines sont comestibles et celles de certaines espèces constituent un aliment usuel, comme par exemple le Karuka des hautes terres de Nouvelle-Guinée. Les Freycinetia sont plus difficiles à distinguer, surtout F. scandens (Australie), que l'on peut confondre avec une Orchidée ou une Aracée. D'ailleurs, de nombreuses espèces de Freycinetia occupent en Asie du Sud-Est la même place dans les sous-bois que les Aracées en Amérique tropicale. […] Lire la suite

KOCH ROBERT (1843-1910)

  • Écrit par 
  • Jean BRETEY, 
  • Universalis
  •  • 1 697 mots
  •  • 1 média

Il donne des conseils de prophylaxie et insiste en particulier sur la nécessité de ne consommer aucun aliment qui ne soit cuit. À Dresde, en 1893, ses prescriptions pour le contrôle des épidémies de choléra seront approuvées par les grandes puissances. Robert Koch est devenu une personnalité du monde de la science. Titulaire en 1885 de la chaire d'hygiène et directeur de l’Institut d'hygiène à l’université de Berlin, il est nommé, en 1890, à la tête du service de santé de la capitale et, l'année suivante, prend la direction du nouvel Institut des maladies infectieuses. […] Lire la suite

IMITATION DE JÉSUS-CHRIST

  • Écrit par 
  • Louis COGNET
  •  • 1 760 mots

Une spiritualité des états de conscience Destinée à des moines, l'Imitation limite le plus souvent ses perspectives aux horizons du cloître, mais la profondeur de ses vues spirituelles et sa richesse psychologique sont telles que les fidèles chrétiens dans leur ensemble ont pu y trouver leur aliment. Les tentatives faites pour découvrir dans les trois premiers livres un plan continu sont à la vérité peu convaincantes, moins encore celles qui veulent y voir une correspondance avec les trois voies, purgative, illuminative et unitive. […] Lire la suite

FLAGELLÉS

  • Écrit par 
  • Robert GAUMONT
  •  • 4 582 mots
  •  • 9 médias

Cette transmission se fait par l'« aliment proctodéal » que les insectes recueillent au rectum de leurs congénères. P.-P. Grassé et C. Noirot ont montré (1946) que cet aliment ne se confond pas avec les excréments (dépourvus de Protozoaires), mais qu'il est constitué par le contenu même de la panse rectale qui, sous l'effet de stimuli tactiles exercés principalement sur la face dorsale de l'abdomen, se contracte et expulse son contenu. […] Lire la suite

SOIF

  • Écrit par 
  • Jacques LE MAGNEN
  •  • 4 150 mots
  •  • 6 médias

Pour rendre compte de ces faits, on a proposé de considérer l'activité sensorielle buccale de l'aliment solide comme un stimulus conditionné de la soif (Fitzsimons et Le Magnen, 1969). […] Lire la suite

DIGESTIF APPAREIL

  • Écrit par 
  • Jean-Jacques BERNIER, 
  • Jean-Louis FRESLON, 
  • Claude GILLOT, 
  • Universalis
  •  • 15 502 mots
  •  • 10 médias

Deux méthodes développées après 1970 ont entraîné de profonds changements en établissant que chaque type d'aliment se comporte différemment du voisin, même à l'intérieur d'un repas bien mélangé. De ces deux méthodes, l'une consiste à incorporer dans chaque aliment un isotope radioactif particulier qui le marque (fig. 9) ; on contrôle ensuite, à l'aide d'une gamma-caméra, le devenir de l'aliment marqué pendant toute sa digestion. […] Lire la suite

THÉRAPEUTIQUE Vue d'ensemble

  • Écrit par 
  • Bernard GLORION
  •  • 2 282 mots

Cependant, si un déficit enzymatique par erreur innée du métabolisme est en cause, il n'est d'autre possibilité que de supprimer l'aliment nocif, par exemple le fructose ou le saccharose dans l'intolérance correspondante, la phénylalanine (qu'apportent le lait naturel et la viande) dans la phénylcétonurie. Dans ce cadre de thérapeutique utilisant les moyens naturels et pour traiter des pathologies à lente évolution, les cures thermales offrent depuis toujours des solutions efficaces, qui ont encore de nombreux adeptes (cf. […] Lire la suite

MALVALES

  • Écrit par 
  • Georges MANGENOT
  •  • 1 922 mots
  •  • 6 médias

2), épineux et nauséabond, du durian (Durio zibethinus), arbre de Malaisie et d'Insulinde, les grosses graines sont enveloppées dans un arille épais et charnu, à odeur et saveur de fromage, aliment très apprécié. Le balsa (Ochroma lagopus), d'Amérique tropicale, est un arbre dont le bois, extraordinairement léger (densité 0,12 : deux fois plus léger que le liège), sert, depuis les temps précolombiens, à fabriquer des embarcations insubmersibles (par exemple le radeau du Kon Tiki), des flotteurs, des isolants thermique et phonique. […] Lire la suite

CARDAN JÉRÔME (1501-1576)

  • Écrit par 
  • Jean-Claude MARGOLIN
  •  • 1 963 mots

Dans ce système d'équilibre et d'analogie, les astres jouent un rôle capital ; et les préoccupations du médecin, du psychologue, du moraliste et du sociologue trouvent dans l'astrologie de tradition ptoléméenne un inépuisable aliment. Le De subtilitate, qui fut traduit en français dès 1556, connut, comme le De rerum varietate, de nombreuses éditions et rééditions. […] Lire la suite

EUCHARISTIE

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre JOSSUA
  •  • 7 095 mots

Ce thème de l'aliment a été pour le Moyen Âge – dans une conception plus individualiste – ce que celui de la fabrication était pour l'Église primitive, le symbole préféré : un effet de grâce est figuré par la manducation corporelle, une vie nouvelle envahit le communiant, la vie du Christ (verset 55), permettant une union personnelle. Mais comment revenir à la communion fraternelle ? Pour Augustin, les croyants ne changent pas le Christ en eux, comme un autre aliment, c'est lui qui change chacun d'eux en lui-même ; on devient ce que l'on reçoit. […] Lire la suite

RACHI SALOMON BEN ISAAC dit (1040-1105)

  • Écrit par 
  • Ernest GUGENHEIM, 
  • Michel GUGENHEIM
  •  • 2 112 mots

Pour s'en convaincre, il suffit de rappeler que la Bible et le Talmud, fondements de toute la tradition spirituelle du judaïsme, étaient alors le principal aliment de l'activité religieuse et spirituelle. Peu après sa mort, sa célébrité atteint la Provence, puis l'Orient, son autorité devient incontestée. Son commentaire du Pentateuque (trad. franç. […] Lire la suite

PÉTROLE La fin du pétrole : mythes et réalités

  • Écrit par 
  • Claude JABLON
  •  • 2 354 mots

L'essor pétrolier du Moyen-Orient et l'organisation internationale de l'industrie pétrolière par les grandes compagnies intégrées « du puits à la pompe » y ont joué un rôle déterminant en fournissant à un monde avide l'aliment abondant et peu cher de sa croissance. Le transport automobile connaît alors une véritable explosion. Cette période voit encore la pétrochimie supplanter complètement la traditionnelle chimie du charbon et le gaz naturel remplacer le gaz de houille. […] Lire la suite

FAIT DIVERS

  • Écrit par 
  • Christine LETEINTURIER
  •  • 2 306 mots

L'utilisation, dès le second Empire, à la suite de Gaboriaud, du fait divers comme aliment du romanesque va permettre au feuilleton de connaître son apogée, rubrique particulièrement appréciée par les lecteurs de la presse à bon marché des débuts de la IIIe République. Cette universalité du fait divers explique qu'il soit tout à la fois transhistorique et transculturel. […] Lire la suite

HUTTON JAMES (1726-1797)

  • Écrit par 
  • François ELLENBERGER
  •  • 2 272 mots

L'agronomie a fait comprendre à Hutton que la décomposition des roches est la condition nécessaire de l'entretien de la vie végétale, elle-même indispensable aliment de la vie animale (et humaine). Or, comme il a adopté implicitement la vision d'Aristote d'un univers exempt de crises majeures et potentiellement éternel, il fait sienne l'idée qu'à terme l'action des eaux courantes nivelle entièrement les continents, que la mer submergera (perspective pessimiste qui avait fort inquiété certains de ses devanciers). […] Lire la suite

CHIMIOSYNTHÈSES

  • Écrit par 
  • Alexis MOYSE
  •  • 2 593 mots
  •  • 3 médias

Ainsi, d'après la source d'énergie utilisée par les organismes et d'après l'origine du carbone qu'ils peuvent assimiler, on oppose les phototrophes (végétaux et bactéries pourvus de chlorophylles) aux chimiotrophes ; et, parmi ceux-ci, les chimiolithotrophes qui oxydent des substances minérales et utilisent le bioxyde de carbone comme aliment carboné (bactéries autotrophes, non pigmentées) aux chimio-organotrophes, qui requièrent une alimentation carbonée nécessairement organique (animaux, végétaux non chlorophylliens, bactéries hétérotrophes). […] Lire la suite

SALMONELLOSES

  • Écrit par 
  • Léon LE MINOR, 
  • Universalis
  •  • 2 311 mots
  •  • 1 média

Les toxi-infections alimentaires sont consécutives à l'absorption d'un aliment dans lequel les Salmonella se sont abondamment développées ; les crèmes et la mayonnaise sont fréquemment en cause. Les symptômes sont, après une incubation de dix à douze heures, fièvre, diarrhée et vomissements. Ces symptômes sont brutaux, mais rétrocèdent spontanément en deux à cinq jours. […] Lire la suite

HAWTHORNE NATHANIEL (1804-1864)

  • Écrit par 
  • Jean NORMAND
  •  • 2 344 mots
  •  • 1 média

 Burroughs qui auraient bien pu aussi trouver aliment dans les parfums délétères du jardin du docteur Rappacini. L'exploration souterraine La pente de l'imagination hawthornienne conduit irrésistiblement vers les régions souterraines, les régions interdites de la conscience malade, malheureuse. La santé et l'optimisme du Nouvel Adam américain, sûr de lui et confiant dans l'avenir, n'existent qu'à l'extrême limite du spectre moral hawthornien. […] Lire la suite

RHIZOPODES

  • Écrit par 
  • Robert GAUMONT
  •  • 2 400 mots
  •  • 4 médias

La technique la plus souvent employée pour la culture des entamibes est la méthode Boeck et Drhohlav (1925), qui utilise un milieu « diphasique » comportant un support solide (œuf coagulé, sérum de cheval coagulé) recouvert d'un liquide (sérum de cheval pour une partie et liquide de Ringer pour sept parties) et un aliment figuré (amidon de riz, poudre très fine de muscle de bœuf ou de poisson). […] Lire la suite

FRAUDES ALIMENTAIRES

  • Écrit par 
  • Egizio VALCESCHINI
  •  • 5 257 mots
  •  • 5 médias

Le scientifique doit développer des méthodes d’analyses fiables tant « qualitatives » – qui concernent la présence ou l’absence d’un composé – que « quantitatives » – qui concernent la composition de l’aliment. Grâce à la codification de cette connaissance, la réglementation peut élaborer des prescriptions précises (des seuils minima par exemple) et des protocoles de contrôle. […] Lire la suite

TECHNOLOGIE CULTURELLE

  • Écrit par 
  • Robert CRESSWELL
  •  • 7 920 mots
  •  • 2 médias

Celui-ci n'est pas universel mais culturel ; ainsi, au Japon, la texture d'un aliment est considérée comme un trait pertinent, ce même aliment paraissant fade au goût européen. Le vêtement Il faut distinguer parure et vêtement. Certes, chaque culture élabore ses propres critères à cet égard, mais il est rare de pouvoir superposer ces critères à une distinction entre nécessité biologique et désir culturel. […] Lire la suite

CHANGEMENT SOCIAL

  • Écrit par 
  • François BOURRICAUD
  •  • 5 805 mots
  •  • 1 média

Mais cette première phase ne peut être atteinte que si les valeurs primitivement attachées à l'aliment refusé sont pour ainsi dire inversées. Il faut que le client, jouet inconscient de son préjugé, reconnaisse dans ce qui lui faisait horreur, ou dans ce qu'il dédaignait, les vertus essentielles qu'il attribue à l'aliment salutaire et appétissant. La première condition pour que la conversion soit possible, c'est que la nouveauté ne soit pas dommageable pour le sujet qui l'accueille. […] Lire la suite

AÉROBIOSE & ANAÉROBIOSE

  • Écrit par 
  • Claude LIORET
  •  • 2 734 mots
  •  • 1 média

Pour les aérobies stricts hétérotrophes, le donneur initial est l'aliment organique ou un métabolite intermédiaire, la chaîne de transfert est généralement du type nicotinamide-nucléotide, flavoprotéine, cytochromes. L'oxydase est la cytochrome-oxydase. Pour les aérobies stricts autotrophes, le donneur initial est une substance minérale, NH+4 pour Nitrosomonas, NO2 pour Nitrobacter, H2S pour certains thiobacilles, Fe ferreux pour Thiobacillus ferroxydans. […] Lire la suite

SAN ou BOCHIMANS

  • Écrit par 
  • Jacques MAQUET
  •  • 2 867 mots

Bien qu'elles fournissent la plus grande part de la nourriture, les femmes sont soumises aux hommes, dont le prestige est fondé sur la chasse, difficile et dangereuse, qui procure la viande, aliment préféré. Un seul chasseur est capable d'entretenir une dizaine de personnes. La vie errante des Bochimans impose des limites à leur culture matérielle. […] Lire la suite

FAR WEST

  • Écrit par 
  • Claude FOHLEN
  •  • 2 786 mots
  •  • 4 médias

L'avance des Blancs avait déjà singulièrement restreint les terrains de parcours et entraîné une diminution considérable des troupeaux, si l'on songe qu'au xviie siècle ces animaux vivaient encore dans la région des Grands Lacs ! Après 1865, ce fut un massacre stupide et systématique : par cupidité, car la peau des bisons était alors recherchée par les peaussiers européens ; par gourmandise, car la langue constituait un aliment de choix ; ou, plus simplement, par amusement, pour le plaisir de tuer un animal sans défense en dépit de ses dimensions. […] Lire la suite

CHAMPAGNE-ARDENNE

  • Écrit par 
  • Marcel BAZIN
  •  • 2 732 mots
  •  • 2 médias

Si l'élaboration du champagne est une véritable industrie, il faut y ajouter minoteries et usines d'aliment pour bétail traitant la production céréalière, unités de déshydratation de luzerne, féculeries, sucreries, dont la plus importante d'Europe, la sucrerie Béghin-Say de Connantre, fondée en 1975, laiteries et fromageries, industries de la viande. […] Lire la suite

EUPHORBIALES ou TRICOQUES

  • Écrit par 
  • Georges MANGENOT
  •  • 2 694 mots
  •  • 5 médias

Ses racines sont un aliment très recherché, quoique médiocre en raison de sa teneur élevée en eau et de sa pauvreté en protides, lipides et vitamines, mais il contient 30 p. 100 d'amidon. Tous les maniocs renferment un hétéroside toxique (facilement décomposé en glucose, acétone et acide cyanhydrique) localisé, chez les maniocs « doux », dans la partie superficielle de l'écorce, présent, chez les maniocs « amers », dans l'ensemble du tubercule. […] Lire la suite

INFORMATION THÉORIE DE L'

  • Écrit par 
  • Henri ATLAN, 
  • Jean-Paul DELAHAYE, 
  • Étienne KLEIN
  •  • 3 063 mots

Une information de grande valeur, ce sera l'endroit où aller chercher tel aliment, ou ce sera le nom de l'action boursière qui va monter. Aucune théorie générale de l'information ne prend en compte tous les aspects pragmatiques déterminant la valeur des chaînes de caractères. Que les théories générales (comme celles de Kolmogorov ou Shannon) puissent jouer des rôles particuliers en physique, en biologie ou ailleurs ne fait pas de doute, mais il faut garder à l'esprit qu'aucune ne constituera jamais la théorie générale de l'information. […] Lire la suite

THÉRAPEUTIQUE Réanimation

  • Écrit par 
  • Maurice GOULON, 
  • François NOUAILHAT
  •  • 3 614 mots

L'une et l'autre portent habituellement à leur extrémité un ballonnet gonflable qui assure l'étanchéité de l'espace compris entre la canule et la trachée ; on évite ainsi tout passage d'aliment dans les voies respiratoires. Cette technique permet des aspirations trachéo-bronchiques douces et la respiration artificielle par voie endotrachéale. L'intubation est indiquée dans l'I. […] Lire la suite

URTICALES

  • Écrit par 
  • Jacques MIÈGE
  •  • 3 276 mots
  •  • 3 médias

 carica), fréquent sur les rivages méditerranéens ; les figues fraîches ou sèches constituent un excellent aliment à haute teneur en sucres. Pollinisation et fécondation font appel, chez les Ficus, à l'intervention d'insectes pénétrant dans le sycone. Une symbiose s'est établie entre la plante et les Blastophaga, hyménoptères fécondateurs. Il existe chez F. […] Lire la suite

RESPONSABILITÉ (droit) Responsabilité pénale

  • Écrit par 
  • Luc VILAR
  •  • 3 316 mots

L'état de nécessité était, en France, une construction jurisprudentielle avant d'être consacré par le Code pénal de 1992 ; cette non-culpabilité laisse toutefois subsister la responsabilité civile de l'auteur en raison de l'acte dommageable qu'il a dû commettre pour éviter un péril (vol d'aliment), ce qui illustre bien la différence entre les deux responsabilités. […] Lire la suite

LEVURES

  • Écrit par 
  • Jacques BOIDIN, 
  • Jean-Bernard FIOL, 
  • Simone PONCET, 
  • Universalis
  •  • 3 435 mots
  •  • 2 médias

Dans ce but, la production de « levure-aliment » – ou P.O.U. (protéines d'organismes unicellulaires) – s'effectue sur des substrats très variés : – le lactosérum par exemple, produit résiduaire des fromageries, est un excellent milieu de culture permettant le développement de Levures utilisant le lactose comme source de carbone ; ce sont des souches de Kluyveromyces lactis qui ont le meilleur rendement ; – les mélasses de betteraves et de cannes à sucre, riches en saccharose, permettent d'obtenir des biomasses protéiques ou des levures pour la panification, les deux espèces les plus couramment cultivées sur ces substrats étant Saccharomyces cerevisiae et Candida utilis ; – les liqueurs sulfitiques, résidus de la fabrication de la pâte à papier, riches en pentoses, ainsi que les hydrolysats cellulosiques provenant de déchets forestiers, pailles de blé ou autres céréales, fournissent des milieux de culture pour Candida utilis ; – enfin les hydrocarbures, essentiellement les paraffines normales, les gasoils paraffiniques, le méthane et le méthanol (produit d'oxydation du méthane) peuvent servir de substrats pour la croissance de nombreuses espèces du genre Candida. […] Lire la suite

INFORMEL ART

  • Écrit par 
  • Hubert DAMISCH
  •  • 3 496 mots

Le procédé du dripping (peut-être inventé par André Masson, mais que Pollock fut le premier à exploiter à grande échelle et de façon exclusive) veut que le peintre laisse couler ou projette la couleur liquide (le duco) sur d'immenses toiles étendues à même le sol, jusqu'à constituer des entrelacs d'une épaisseur et d'une ordonnance variables, façon d'écriture automatique démesurément agrandie, offerte à la perception plus qu'à l'imagination qui n'y trouve point d'aliment (« Quand je suis dans ma peinture, disait Pollock, je ne me rends pas compte de ce que je fais. […] Lire la suite

KALAHARI

  • Écrit par 
  • Richard F. LOGAN, 
  • GEORGE BERTRAND SILBERBAUER
  •  • 3 538 mots
  •  • 3 médias

Huit espèces de plantes comestibles servaient d'aliment de base pendant leur saison respective. Ce régime alimentaire était complété par un apport protéique : chair d'antilopes et d'autres mammifères herbivores, de tortues et d'autres reptiles, chair et œufs d'oiseaux à l'exception des rapaces et des charognards. Les femmes assuraient l'essentiel de la cueillette, s'éloignant tout au plus de 8 kilomètres du campement. […] Lire la suite