« 340 »

OBS L', hebdomadaire, anc. NOUVEL OBSERVATEUR LE

  • Écrit par 
  • Christine LETEINTURIER
  •  • 924 mots

L'hebdomadaire voit sa situation redressée : la diffusion remonte à 340 000 exemplaires (dont 30 p. 100 d'abonnés) et la diversification télématique est source de recettes. Le lectorat, plutôt aisé, jeune (cadres et professions libérales), intellectuel et cultivé, intéresse les annonceurs. Quand F.-O. Giesbert quitte Le Nouvel Observateur à l'automne de 1998 pour Le Figaro, il est remplacé par Laurent Joffrin qui vient de Libération : s'ensuivent un élargissement de la formule rédactionnelle à de nouveaux sujets et la création des suppléments TéléObs et NouvelObsParis. […] Lire la suite

Les médias de la recherche « 340 » :

FABLE, notion de

  • Écrit par 
  • Christophe TRIAU
  •  • 1 093 mots

 340 av. J.-C.) d'Aristote tout particulièrement, emploie le terme muthos. Selon Aristote, la fable est le plus important des constituants, « le principe, l'âme pour ainsi dire », de la tragédie comme de l'épopée. En effet, la représentation est avant tout représentation d'actions, et secondairement seulement de caractères. Le terme de fable désigne alors l'ensemble des actions que propose la fiction ; plus précisément encore, il recouvre « l'agencement des actes accomplis » : c'est leur « configuration » (Paul Ricœur, Temps et récit, 1980-1983) qui importe avant tout, la manière dont leur succession et leur articulation logique – leurs liens de cause à effet, en particulier – constituent un tout, avec un début, un milieu et une fin, harmonieusement proportionné comme un « bel animal ». […] Lire la suite

IONIQUE ORDRE

  • Écrit par 
  • Bernard HOLTZMANN
  •  • 1 011 mots
  •  • 3 médias

Mais c'est celui des Cyclades, modeste et gracieux, caractérisé par ses frises sculptées et non l’ionique plantureux de la côte asiatique de la mer Égée, qui ne réapparaît qu’au ive siècle avec les monuments funéraires grandioses de dynastes locaux (le Monument des Néréides, à Xanthos, vers 385 ; le Mausolée d’Halicarnasse, vers 350) et de nouveaux temples (d’Athéna, à Priène, vers 340, par Pythéos ; d’Artémis II à Éphèse et d’Apollon II à Didymes, fin ive siècle). […] Lire la suite

POITIERS

  • Écrit par 
  • Yves JEAN
  •  • 1 104 mots
  •  • 2 médias

Poitiers, chef-lieu de la Vienne et capitale régionale de Poitou-Charentes jusqu’au 31 décembre 2015, compte 90 340 habitants dans la ville et 138 760 dans l'agglomération (2012). Cette cité du Haut-Poitou dispose d'une bonne situation géographique, sur le seuil du Poitou. Lieu de communication entre le Bassin parisien et le Bassin aquitain, entre le Massif central et le Massif armoricain, Poitiers est un centre de pouvoir et d'échanges. […] Lire la suite

MUSK ELON (1971- )

  • Écrit par 
  • Jean-Marc DANIEL
  •  • 1 019 mots
  •  • 1 média

En 1999, cette start-up ayant pris son envol, le moteur de recherche AltaVista s’en porte acquéreur pour 340 millions de dollars. Elon Musk, qui détient 12 p. 100 du capital, réinvestit immédiatement ses gains. Il fonde une banque en ligne, X.com, qu’il fusionne en 2000 avec la plateforme de paiement en ligne PayPal. 2002 est une année cruciale pour Elon Musk : la revente de PayPal à eBay lui assure une confortable fortune. […] Lire la suite

BOURGÈS-MAUNOURY MAURICE (1914-1993)

  • Écrit par 
  • Charles-Louis FOULON
  •  • 951 mots

, fit adopter le 9 juillet, par 340 voix contre 236, la loi validant l'existence du Marché commun et de l'Euratom. Il chuta, à la majorité relative de 279 contre 253, sur une loi-cadre sur l'Algérie qu'un de ses ministres — A. Morice — refusait de contresigner. Comme nombre des vingt-sept gouvernements de la IVe République décrits par Paul Reynaud, son cabinet ressemblait « à une miniature de Parlement, avec une majorité, une minorité et des manœuvres de couloir ». […] Lire la suite

HOCKEY SUR GAZON

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 908 mots

La crosse, dont la longueur n'est pas fixée (elle mesure environ 1 mètre) a une surface plane sur le côté gauche et arrondie sur le côté droit ; son poids est compris entre 340 et 790 grammes. Les joueurs de champ n'ont le droit de frapper la balle qu'avec la surface plane de la crosse. Une équipe est en général constituée de cinq avants (ou attaquants), trois milieux de terrain (ou demis), deux arrières (ou défenseurs) et un gardien de but. […] Lire la suite

TEMPORALITÉ (littérature)

  • Écrit par 
  • François TRÉMOLIÈRES
  •  • 1 018 mots

340 av. J.-C.), et l'on comprend que le théâtre, mieux que toute autre forme d'art, accomplisse ce programme car la représentation y « réalise » l'action, dans l'équivalent de la durée de la lecture. Le théâtre classique, avec la règle des trois unités et l'intensité qu'elle donne à la parole, est au plus près de cet idéal d'adéquation : poussée à la limite, l'unité de temps aboutit à confondre l'action avec la performance verbale. […] Lire la suite

DÉMOSTHÈNE (384-322 av. J.-C.)

  • Écrit par 
  • Gilberte RONNET
  •  • 2 501 mots

Tout au long de sa carrière, Démosthène presse ses compatriotes de répondre aux appels au secours qui leur sont adressés, même s'ils viennent de cités dont Athènes avait à se plaindre : c'était le cas d'Olynthe, ce fut aussi celui de Byzance, ancienne alliée séparée d'Athènes depuis la guerre sociale (357), et que l'intervention athénienne sauva en 340. […] Lire la suite

SORTIE DU NUCLÉAIRE CIVIL

  • Écrit par 
  • Benjamin DESSUS
  •  • 2 434 mots
  •  • 3 médias

Avec un programme d'économie d'électricité du même type que celui qui a été mis en place en Allemagne, l'éradication progressive du chauffage électrique à convecteurs et un effort supplémentaire dans le secteur industriel, on peut limiter les besoins d'énergie électrique à une valeur de l'ordre de 390 TWh en 2020 et 340 TWh en 2030 (contre 432 dans le scénario central du ministère de l'Industrie). […] Lire la suite

CHLORURES NATURELS

  • Écrit par 
  • André JAUZEIN
  •  • 1 213 mots
  •  • 1 média

La solubilité est très sensible aux variations de température (340 g/l d'eau à 20 0C et 567 g à 100 0C), ce qui permet de séparer KCl et NaCl par un cycle thermique, mais des méthodes plus modernes utilisent la flottation différentielle aux amines. La sylvine est utilisée directement comme engrais pour les cultures peu sensibles et après transformation en sulfate pour les cultures délicates. […] Lire la suite

NÎMES

  • Écrit par 
  • Jean-Paul VOLLE
  •  • 1 167 mots
  •  • 2 médias

En 2013, la ville comptait 154 000 habitants et l'aire urbaine 259 340 habitants. Sa croissance est fortement influencée par l'axe autoroutier Montpellier-Avignon qui polarise les activités majeures, et par les axes secondaires vers Alès et Arles-Marseille. […] Lire la suite

ALCAMÈNE (actif 2e moitié Ve s. av. J.-C.)

  • Écrit par 
  • Bernard HOLTZMANN
  •  • 1 095 mots

Une anecdote recueillie par le compilateur byzantin Tsétzès (Chiliades, VIII, 340-346) le montre en compétition avec Phidias pour la réalisation d'une statue d'Athéna placée au sommet d'une colonne — et surclassé par celui-ci, qui avait pris en compte les déformations optiques. Une autre anecdote, rapportée par Pline l'Ancien (XXXVI, 17), évoque une compétition avec Agoracritos pour une statue d'Aphrodite, compétition remportée par Alcamène à cause du chauvinisme des Athéniens qui le préférèrent à son rival originaire de Paros. […] Lire la suite

SUBLIME, littérature

  • Écrit par 
  • François TRÉMOLIÈRES
  •  • 1 344 mots

340 av. J.-C.) d'Aristote, elle accorde une place centrale à l'imitation, la peinture. Il ne s'agit plus seulement de plaisir – du moins celui qui est analysé comme sensation – mais de ce que l'Anglais Shaftesbury qualifie dès 1711 (Characteristics) de « plaisir désintéressé » : un « sentiment » du beau, c'est-à-dire de l'harmonie. À l'article « Beau » de l'Encyclopédie (1751), Diderot reprend l'exemple du « Qu'il mourût » – tiré d'Horace (1640) et déjà commenté par Boileau – pour montrer que le mot « sublime » s'apprécie en fonction de la perception de ses rapports avec le tout de l'œuvre : conception organique du beau dont le sublime apparaît ici comme la pointe. […] Lire la suite

BATAILLES NAVALES (âge de la voile) (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Michèle BATTESTI
  •  • 1 040 mots

Les coalisés perdent 17 navires (12 hollandais), et 2 100 hommes (dont 2 000 Hollandais) ; les Français ne perdent aucun navire et dénombrent 340 morts. Tourville n'exploita pas sa maîtrise de la Manche. 29 mai-2 juin 1692 Bataille de La Hougue (est du Cotentin), pendant la guerre de la Ligue d'Augsbourg. Revanche anglo-hollandaise sur la flotte française de Tourville qui perd 15 vaisseaux sur 44. […] Lire la suite

PARODIE, art et littérature

  • Écrit par 
  • Guy BELZANE
  •  • 1 229 mots

L'art du détournement Si la parodie est sans doute aussi ancienne que la littérature, c'est dans La Poétique (vers 340 av. J.-C.) d'Aristote que le mot se rencontre pour la première fois : la parôdia y occupe en effet la quatrième case de la fameuse classification des genres littéraires, selon deux modes (dramatique et narratif) et deux niveaux (haut et bas). […] Lire la suite

NESTORIANISME

  • Écrit par 
  • Hervé LEGRAND
  •  • 1 277 mots

Mais les chrétiens n'y obtinrent jamais l'appui de l'État : Sapor II (340-379) les persécuta d'autant plus violemment qu'il les soupçonnait de sympathies pour l'Empire romain où leur situation était devenue privilégiée. Ils durent constamment témoigner de leur loyalisme à la Perse, contre Byzance. La déclaration d'autonomie canonique absolue de leur catholicos-patriarche (424) n'est pas étrangère à cette nécessité, non plus que la réception officielle du nestorianisme au synode de Séleucie-Ctésiphon en 484. […] Lire la suite

ŒDIPE ROI, Sophocle - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Guy BELZANE
  •  • 1 196 mots
  •  • 1 média

340 av. J.-C.) en prologue, parodos (entrée du chœur), épisodes (actions proprement dites), stasima (interventions lyriques du chœur) et exodos (conclusion et sortie du chœur), Œdipe roi obéit, dans sa logique dramaturgique, à une structure ternaire. Après une exposition qui voit les Thébains supplier leur roi, Œdipe, de les délivrer de la peste, et Créon, frère de Jocaste, l'épouse d'Œdipe, rapporter la parole de l'oracle d'Apollon, selon laquelle l'épidémie sévirait tant que les meurtriers de Laïos, l'ancien souverain, n'auraient pas été retrouvés, le premier temps est celui des conflits : Œdipe, qui a promis de mener l'enquête à son terme, se querelle violemment avec Tirésias, le devin aveugle, qui lui annonce que le coupable n'est autre que lui-même, et qu'il se révélera avoir commis inceste et parricide. […] Lire la suite

CURIUM

  • Écrit par 
  • Marc LEFORT, 
  • Monique PAGÈS
  •  • 1 228 mots

Le métal a une densité de 13,5, très voisine de celle de l'américium métallique, mais un point de fusion (1 340 0C) nettement plus élevé que les éléments métalliques qui le précèdent (de l'uranium à l'américium). Production et utilisation L'énergie cinétique des particules émises lors de la désintégration d'un nucléide se dissipe presque intégralement sous forme de chaleur qu'on peut, dans certains cas, transformer avantageusement en énergie électrique. […] Lire la suite

MARSYAS PEINTRE DE (milieu à 3e quart IVe s. av. J.-C.)

  • Écrit par 
  • Jean-Jacques MAFFRE
  •  • 1 258 mots

Il connut son apogée vers ~ 360-~ 340, avec notamment le Peintre de Marsyas. Alors que la production céramique du ~ ive siècle tend à devenir un art industriel, le Peintre de Marsyas est resté un artisan, auquel on n'a pu attribuer à ce jour que huit vases entiers (en comptant une hydrie d'une collection privée de Marseille publiée par F. Salviat, « Une hydrie nouvelle du Peintre de Marsyas », in Bulletin de correspondance hellénique, no 98, 1974) et, au total, pas plus d'une dizaine d'œuvres (en prenant en considération deux autres vases fragmentaires). […] Lire la suite

ALAOUITES ou NUṢAYRĪS

  • Écrit par 
  • Jaafar AL-KANGE
  •  • 1 297 mots

Ḏj̱undub al-Ḏj̱unbulāni (mort en 340/1151), qui était un disciple d'Ibn Nuṣayr et qui se donna comme successeur un savant égyptien, Ḥamdān al-Ḵẖuṣaybī (mort en 358/1169). Ce sont eux qui implantèrent la secte dans le djebel as-Summāḳ. Le dogme spécifique des Alaouites nuṣayrī est celui qui attribue la divinité à ‘Alī ben Abī Ṭālib, cousin et gendre du Prophète (Mahomet), ce qui s'entend dans un sens conceptuel (ma‘nā) et dans un sens ésotérique (bāṭin). […] Lire la suite

ÉPOPÉE, notion d'

  • Écrit par 
  • François TRÉMOLIÈRES
  •  • 1 627 mots

340 av. J.-C.), et les Latins lui consacrent une métrique particulière : le versus heroicus. Aussi les termes de « poésie épique » et de « poésie héroïque » peuvent-ils être tenus pour équivalents. La Poétique s'intéresse à l'épopée et à la tragédie selon le même point de vue : il s'agit dans les deux cas d'une « imitation [mimèsis] de l'action », soit par les personnages sur la scène, soit par le récit (diégèsis) dans le poème. […] Lire la suite

GENRES DRAMATIQUES

  • Écrit par 
  • Elsa MARPEAU
  •  • 1 606 mots

340 av. J.-C.), Aristote pose en effet une bipartition entre deux genres, selon le type d'action et de personnages qu'ils imitent. La tragédie représente en effet une action noble, où les personnages sont généralement de haut rang, et la comédie une action vile, où les personnages sont de condition médiocre ou basse. La distinction des deux genres repose aussi sur le mouvement de l'action, qui mène à un dénouement malheureux dans le premier, heureux dans le second. […] Lire la suite

VALAIS

  • Écrit par 
  • Emmanuel REYNARD
  •  • 1 513 mots
  •  • 3 médias

Le Valais comptait 340 000 habitants en 2018 pour une superficie de 5 225 km², d’où une densité de population relativement faible. De taille modeste, le chef-lieu du canton est Sion (35 000 habitants en 2018). L’altitude est comprise entre 372 mètres (niveau du lac Léman) et 4 634 mètres (pointe Dufour, dans le massif du Mont-Rose, sommet le plus élevé de Suisse). […] Lire la suite

CHAUVET-PONT D'ARC GROTTE

  • Écrit par 
  • Jean CLOTTES
  •  • 1 810 mots
  •  • 2 médias

En effet, trois échantillons pris sur deux rhinocéros et un bison tracés au charbon ont donné des dates comprises entre 30 340 et 32 410 B.P. Compte tenu des marges d'erreur statistiques, cela signifie que ces peintures ont été faites autour de 31 000 B.P., dans un intervalle de 1 300 ans. La datation (26 120 ± 400) d'un mouchage de torche superposée à la calcite couvrant un dessin conforte ces dates très anciennes, les plus anciennes au monde pour des peintures. […] Lire la suite

GENRES LITTÉRAIRES, notion d'

  • Écrit par 
  • Guy BELZANE
  •  • 1 847 mots

340 av. J.-C.), la première véritable classification des genres, qui servira de référence au long des siècles suivants, et dont nous restons largement tributaires. Aristote reprend de Platon le critère de la situation d'énonciation, qu'il double d'un critère à la fois social et moral. D'où les quatre fameuses catégories : imitation (ou représentation, selon la traduction du mot mimèsis) d'actions de personnages supérieurs en mode dramatique (la tragédie), imitation d'actions de personnages supérieurs en mode narratif (l'épopée), imitation d'actions de personnages inférieurs en mode dramatique (la comédie), imitation d'actions de personnages inférieurs en mode narratif (la parodie). […] Lire la suite

TURKMÈNES

  • Écrit par 
  • Bernard DUPAIGNE
  •  • 1 786 mots

En Afghanistan, les quatre cinquièmes sont des réfugiés venus entre 1920 et 1930, au moment des collectivisations soviétiques ; ils sont au maximum 340 000, installés dans les steppes en bordure de l'Amu-Daria. En Iran, ils sont localisés au nord, dans le Gorghan et le Khorassan. On les estime à 885 000. En Turquie centrale, de nombreux éleveurs (plus de 200 000 au milieu des années 1990), presque entièrement sédentarisés, se disent encore turkmènes. […] Lire la suite

MÉTAUX Métaux de transition

  • Écrit par 
  • André CASALOT
  •  • 2 113 mots
  •  • 2 médias

Une transition isolant-métal peut même se produire lorsque s'élève la température (Tt = 340 K pour VO2). Au sein d'une série isostructurale, tout déplacement vers la droite renforce le caractère localisé des électrons par suite de la contraction des orbitales d du cation. La coexistence, dans divers sites cristallographiques d'une structure donnée, d'ions de transition de nature et (ou) de charges différentes provoque la création de couplages ferro- et antiferromagnétiques entre les spins. […] Lire la suite

BARBADE

  • Écrit par 
  • Chrisopher Stewart JACKSON, 
  • Woodville K. MARSHALL, 
  • Universalis
  •  • 1 881 mots
  •  • 4 médias

À l'ouest du mont Hillaby (340 mètres) situé au centre de l'île, le relief plonge dans la mer en formant des terrasses successives, tandis qu'à l'est il s'abaisse jusqu'à un plateau accidenté. Dans le sud, les hautes terres descendent rapidement vers la vallée de Saint-George, séparée de la mer par la crête Christ Church. La végétation naturelle de la Barbade a pratiquement disparu, mis à part les arbres tropicaux (flamboyant, acajou, frangipanier, palmiste), la canne à sucre dominant aujourd'hui le paysage. […] Lire la suite

PHILIPPE II (env. 382-336 av. J.-C.) roi de Macédoine (359-336 av. J.-C.)

  • Écrit par 
  • Paul GOUKOWSKY
  •  • 2 217 mots
  •  • 1 média

, mais ce succès alarme le roi des Perses, tandis qu'Athènes, malgré la paix, aide militairement Callias de Chalcis à libérer l'Eubée (340 av. J.-C.). Aussi, lorsque Philippe se porta contre Périnthe et Byzance, ces deux villes reçurent-elles d'abord l'appui des Perses, puis celui d'Athènes, après que ses navires, transportant le blé de la mer Noire, eurent été saisis par les Macédoniens. […] Lire la suite

SÉLÉNIUM

  • Écrit par 
  • Bernard GAUDREAU
  •  • 2 050 mots
  •  • 1 média

Il se sublime à 315 0C sous la pression normale et fond vers 340 0C en tube scellé. Ses propriétés oxydantes, quoique peu marquées, le sont plus que celles de SO2. Ainsi SeO2 est réduit par SO2. Le dioxyde de sélénium se dissout facilement dans l'eau pour donner l'acide sélénieux ; la solution obtenue laisse déposer par concentration à la température ambiante des cristaux orthorhombiques de H2SeO3, ce qui distingue le sélénium du soufre. […] Lire la suite

CONTE

  • Écrit par 
  • Bernadette BRICOUT
  •  • 5 807 mots
  •  • 2 médias

La classification Aarne-Thompson comprend aujourd'hui 2 340 types répartis en quatre catégories : les contes d'animaux (T. 1 → 299), les contes proprement dits, qui incluent les contes merveilleux et les contes religieux (T. 300 → 1 199), les contes facétieux (T. 1 200 → 1999) et les contes à formule, qui sont souvent des randonnées ou contes en chaîne (T. […] Lire la suite

IENISSEÏ

  • Écrit par 
  • Laurent TOUCHART
  •  • 2 432 mots
  •  • 1 média

Au remplissage maximum, la digue retient un lac de 290 kilomètres de longueur, 220 mètres de profondeur, 621 kilomètres carrés et 31 milliards 340 millions de mètres cubes. Un nouvel évacuateur de crue est en construction depuis 2005 et son achèvement est prévu pour 2010. Les dix générateurs fournissent en moyenne 23,5 milliards de kilowattheures par an. […] Lire la suite

GRAMMAIRES (HISTOIRE DES) Les grammairiens grecs

  • Écrit par 
  • Jean LALLOT
  •  • 2 760 mots

Par chance, cet ouvrage de 340 pages, plus les traités Du pronom (140 pages), Des adverbes (100 pages), Des conjonctions (45 pages), sont parvenus jusqu'à nous et nous permettent d'apprécier, avec la méthode d'Apollonios, le degré de développement de la théorie grammaticale au iie siècle de notre ère. Si, chez Apollonios, la dimension philologique de la grammaire reste présente – les textes littéraires, homériques notamment, fournissant de nombreux problèmes critiques que l'application de la doctrine doit permettre de résoudre –, elle n'est ni la seule, ni même la principale : « je m'appuie, écrit-il à propos des conditions d'emploi des pronoms au nominatif, non sur des exemples poétiques (la construction poétique faisant place à l'ellipse et au pléonasme), mais bien sur l'ensemble de l'usage courant, sur les emplois rigoureux des prosateurs et surtout sur la force de la théorie (ek dunameôs tès tou logou) qui ne doit pas laisser non plus de rendre compte des constructions qui ne font pas difficulté » (Synt. […] Lire la suite

THÈBES DE BÉOTIE

  • Écrit par 
  • Pierre LÉVÊQUE
  •  • 2 656 mots
  •  • 1 média

Dès 340, les initiatives dynamiques du Macédonien la forcent à se rapprocher d'Athènes. En 338, Démosthène la persuade de se joindre à Athènes contre le roi : les deux cités alliées sont complètement défaites en Béotie à Chéronée. Philippe, modéré, se contente de priver Thèbes de son hégémonie sur la Boétie. Mais, après s'être dotée d'une vaste enceinte fortifiée de sept kilomètres de tour, qui englobe pour la première fois la ville basse, elle se révolte contre Alexandre. […] Lire la suite

ZAMBÈZE

  • Écrit par 
  • Nic J. MONEY, 
  • Arthur N. L. WINA
  •  • 2 566 mots
  •  • 3 médias

Nyassa), situé environ 340 kilomètres plus au nord. À son embouchure, le Zambèze se divise dans un large delta plat et marécageux obstrué par des bancs de sable. Les deux bras principaux se séparent à leur tour en deux. Le bras oriental, plus large, forme ainsi le Muselo, au nord, et l'embouchure principale du Zambèze, au sud. Le bras occidental se divise quant à lui en deux rivières, l'Inhamissengo et le Melambe, plus étroit. […] Lire la suite

PALAFITTES

  • Écrit par 
  • Raymond RIQUET
  •  • 2 741 mots
  •  • 1 média

En quelques décennies on ne découvrit pas moins de 340 palafittes dans les lacs périalpins de la Savoie, du Jura, de la Suisse occidentale et septentrionale, de la Souabe, de la Bavière, de l'Autriche, de la Slovénie et de la plaine du Pô. Particulièrement en Suisse, la quantité et la qualité des objets du Néolithique et du Bronze recueillis dans les palafittes défient l'imagination. […] Lire la suite

PITON DE LA FOURNAISE

  • Écrit par 
  • Andrea DI MURO
  •  • 2 560 mots
  •  • 7 médias

Le dernier et principal événement d'effondrement a été produit par l'éruption majeure d'avril 2007 et a concerné l'ensemble du Dolomieu (1 030 m × 870 m ; 340 m de profondeur). Le contexte géodynamique L'ouverture de l'océan Indien, qui dura environ 40 millions d'années, de 180 à 140 millions d'années (Ma), provoqua la séparation de la plaque africaine du bloc Madagascar-Inde-Antarctique. […] Lire la suite

ÉTRUSQUES

  • Écrit par 
  • Françoise-Hélène MASSA-PAIRAULT
  •  • 13 400 mots
  •  • 16 médias

La tombe des Boucliers (ou des Velcha), à Tarquinia (360), à Volsinii, les tombes Golini (370-360), à Vulci enfin, la tombe François (350-340) présentent ainsi des programmes décoratifs riches de sens politique et soucieux d'affirmer la nouvelle image publique de l'aristocratie. De même les grands temples poliades contemporains, comme à Tarquinia l’« Ara della Regina » reconstruite vers 400, exaltent les origines étrusques (Héraclès, ancêtre de Tarchon) et la fondation de l’haruspicine (divination par examen du foie des animaux) transmise par l’enfant-divin Tagès. […] Lire la suite

THASOS

  • Écrit par 
  • Bernard HOLTZMANN
  •  • 2 816 mots
  •  • 2 médias

Mais l'indépendance politique n'est qu'un leurre après la mainmise de Philippe II de Macédoine sur la côte égéenne, vers 340 : comme toutes les autres cités grecques, Thasos ne sera plus guère qu'un pion dans le jeu des monarchies issues de l'empire d'Alexandre, ce qui ne l'empêche pas de moderniser périodiquement ses remparts et d'entretenir tout un réseau de tours de guet et de refuge sur ses côtes. […] Lire la suite

GROTTES PRÉHISTORIQUES DATATION DES

  • Écrit par 
  • Denis VIALOU
  •  • 2 999 mots
  •  • 6 médias

Le foyer daté de 22 340 B.P. fouillé dans la salle d'entrée de la grotte de la Fuente del Salín (Cantabrie, Espagne) permet de rapporter à un Gravettien supérieur la douzaine de mains négatives rouges ainsi que des taches rouges peintes sur les parois de la salle, et, par extension, l'ensemble du dispositif pariétal dans la zone plus profonde. Il arrive parfois qu'une grotte ait été visitée par divers groupes paléolithiques postérieurement à sa première décoration, qui ont laissé des traces datables de leurs passages (comme des mouchages de torches). […] Lire la suite

ACHÉMÉNIDES

  • Écrit par 
  • Gilbert LAFFORGUE
  •  • 3 164 mots
  •  • 2 médias

Inquiet de l'ascension de la Macédoine, il soutient secrètement les adversaires du roi Philippe II, et ne se démasque que lors du siège de Périnthe, sur les Détroits, qui est sauvée par les Perses (340). Mais l'impérieux monarque meurt empoisonné par l'eunuque Bagoas, qui fait boire également la coupe fatale au fils et successeur d'Artaxerxès, Oarsès (338-336). […] Lire la suite

MARTINIQUE

  • Écrit par 
  • Christian GIRAULT
  •  • 3 569 mots
  •  • 8 médias

En 2017 a été créé le parc naturel marin (PNM) de Martinique, qui s’étend à la fois dans la mer des Caraïbes et dans l’océan Atlantique et dont la superficie correspond à la totalité de la zone économique exclusive (ZEE) française de la Martinique (47 340 km2). Les enjeux portent sur la pêche, les activités portuaires, les activités de loisirs et le tourisme (nautisme et navigation de croisière). […] Lire la suite

GYROSCOPES & GYROMÈTRES

  • Écrit par 
  • Jean-Claude RADIX
  •  • 3 377 mots
  •  • 5 médias

Cependant, à bord des avions importants, tels le Concorde, le Boeing 747, l'Airbus A 340, de nombreux avions de combat, les lanceurs spatiaux, les accélérations et les vitesses atteintes perturbent leur fonctionnement ; il y a lieu, dans ce cas, pour obtenir une référence angulaire correcte, d'installer une centrale de navigation inertielle à plate-forme gyrostabilisée ou à composants liés (ce dernier dispositif est qualifié de strapdown ; cf. […] Lire la suite

ARABE (MONDE) Le peuple arabe

  • Écrit par 
  • Maxime RODINSON, 
  • Universalis
  •  • 4 081 mots
  •  • 5 médias

Seules trois entités politiques constituent des îlots à minorité arabe au milieu de ce monde : Israël avec 1 340 000 Arabes sur 7 100 000 habitants et les presides espagnols de Ceuta et Mellila avec 25 000 Arabes sur 143 000 habitants. Cette zone arabe est entourée de toute une frange de minorités arabophones, tantôt dispersées, tantôt formant des groupes cohérents : en Iran 1 738 000, en Turquie 1 300 000, en Afrique orientale (Éthiopie, Djibouti, Somalie), en Afrique occidentale (Sénégal, Mali, Niger), en Afrique centrale (Tchad et Nigeria) 2 000 000 ( ?). […] Lire la suite

POLYCHROMIE, histoire de l'art

  • Écrit par 
  • Adeline GRAND-CLÉMENT
  •  • 4 330 mots
  •  • 9 médias

Sur les statuettes de femmes drapées produites en Béotie entre 340 et 200 av. J.-C. et découvertes dans les nécropoles de Tanagra à la fin du xixe siècle, on peut observer un usage soutenu, sur les vêtements ou les chairs, d’une couleur rose vif qui semble caractéristique de l’esthétique hellénistique. Fonctions de la polychromie La polychromie – que les Grecs nommaient poikilia – constituait une étape indispensable dans l’achèvement d’une œuvre ou d’un édifice, y compris les plus prestigieux. […] Lire la suite

LOS ANGELES

  • Écrit par 
  • Cynthia GHORRA-GOBIN
  •  • 3 895 mots
  •  • 2 médias

D’après le Bureau of Labour Statistics, on dénombrait 6 millions d’emplois en 2016 dans le comté de Los Angeles, dont 500 000 dans l’industrie, 340 000 dans les services financiers, 950 000 dans les services aux entreprises, 1 million dans l’éducation et la santé, 780 000 dans les loisirs et 700 000 dans les administrations publiques. Le comté d’Orange enregistre quant à lui une hausse importante d’emplois dans le secteur de la haute technologie. […] Lire la suite

SONS Bruit

  • Écrit par 
  • Pierre BUGARD, 
  • Claude CARLES, 
  • Gérard MANGIANTE, 
  • Universalis
  •  • 8 935 mots
  •  • 6 médias

Cette dernière se déplace à une vitesse appelée célérité du son, qui est de 340 m/s dans l'air à 20 0C. Toutefois, ce phénomène se produit rarement dans l'espace ; seuls quelques instruments de musique et phénomènes physiques peuvent émettre un son possédant une seule fréquence (appelée parfois son pur). Dans la plupart des cas, plusieurs fréquences sont mélangées, produisant un son complexe ou bruit. […] Lire la suite

NORD MER DU

  • Écrit par 
  • Alain PERRODON, 
  • Jean-Pierre PINOT
  •  • 4 425 mots
  •  • 11 médias

Dans la partie centrale, il faut citer le grand Ekofisk (435 Mt et 280 Gm3), productif dans la craie du Crétacé supérieur, et Forties (340 Mt) dans les sables paléocènes. Problèmes économiques et fiscaux La mer du Nord est une mer difficile. La réalité quotidienne confirme souvent les prévisions les plus pessimistes en matière d'amortissements et de coûts d'exploitation, en particulier dans le secteur septentrional, plus éloigné des bases, dans une mer plus profonde et plus difficile. […] Lire la suite

GRÈCE ANTIQUE (Civilisation) Fonctions de l'image

  • Écrit par 
  • François LISSARRAGUE
  •  • 4 767 mots
  •  • 1 média

Ainsi l'orateur Lycurgue, en 340, dresse au théâtre de Dionysos les trois statues d'Eschyle, de Sophocle et d'Euripide, consacrant les trois auteurs qui forment pour nous le canon du théâtre grec ; ainsi les Athéniens, vers 330, commandent une statue de Socrate à Lysippe, comme pour effacer la condamnation de 399, et l'érigent à l'entrée du Pompéion où se rassemblent les grandes processions civiques. […] Lire la suite

Recevez les offres exclusives Universalis