« David, Marie »

DAVID JACQUES LOUIS (1748-1825)

  • Écrit par 
  • Barthélémy JOBERT
  •  • 4 764 mots
  •  • 6 médias

Mais Boucher se jugea trop vieux et il leur recommanda Joseph-Marie Vien, dont le style sévère et épuré, « à l'antique », commençait à s'imposer. Son atelier était réputé, et devait être l'un des principaux foyers du néoclassicisme français, alors naissant. David y entra en 1766, travaillant en même temps, comme c'était l'usage, à l'Académie royale de peinture et de sculpture. […] Lire la suite

Les médias de la recherche « David, Marie » :

Mars désarmé par Vénus et les Grâces, J.-L. David

Mars désarmé par Vénus et les Grâces, J.-L. David
Crédits : DeAgostini/ Getty Images

photographie

Portrait de Madeleine, M.-G. Benoist

Portrait de Madeleine, M.-G. Benoist
Crédits : Erich Lessing/Akg-Images

photographie

Le Puits de Moïse, C. Sluter

Le Puits de Moïse, C. Sluter
Crédits : Encyclopædia Universalis France

vidéo

DAVID-NEEL ALEXANDRA (1868-1969)

  • Écrit par 
  • Aliette ARMEL
  •  • 1 198 mots

Malgré l'invasion chinoise, Alexandra David-Neel persiste à espérer que l'entente revienne entre ces deux peuples qu'elle aime. Plongée longtemps dans le silence par la mort de Yongden, en 1955, elle ne cesse sa vie errante qu'à plus de quatre-vingts ans. En 1959, elle se fixe à Samten Dzong avec Marie-Madeleine Peyronnet et commence Immortalité et réincarnation (1961), réflexion sur la mort, et Quarante Siècles d'expansion chinoise (1964), retour sur les origines du conflit sino-tibétain. […] Lire la suite

LE SERMENT DES HORACES (J. L. David)

  • Écrit par 
  • Barthélémy JOBERT
  •  • 219 mots

Le Serment des Horaces y fut exposé, gagnant à David une renommée européenne, avant de triompher à Paris au Salon de 1785. […] Lire la suite

CASPAR DAVID FRIEDRICH ET LE PAYSAGE (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Barthélémy JOBERT
  •  • 846 mots

1797 Élève à l'Académie de Copenhague, Friedrich exécute ses premières œuvres importantes, une série d'aquarelles représentant des vues de parcs de la ville ou de ses environs, qui dénote son goût précoce pour la peinture de paysage et pour l'émotion procurée par la nature, même modifiée par l'homme. 1799 Friedrich s'oriente vers la carrière de paysagiste : il expose une aquarelle à l'exposition de l'Académie de Dresde, travaille sur le motif, exécute une série d'eaux-fortes. […] Lire la suite

DOUILLET DAVID (1969- )

  • Écrit par 
  • Pierre LAGRUE
  •  • 487 mots

Favori lors des jeux Olympiques d'Atlanta en 1996, David Douillet va parfaitement tenir son rôle. Le premier jour des Jeux, il obtient le titre des poids lourds, après avoir dominé le Japonais Ogawa en demi-finale et l'Espagnol Pérez en finale. Il participe ainsi à la dynamique de la victoire qui va apporter au judo français deux autres médailles d'or (Djamel Bouras et Marie-Claire Restoux) et trois médailles de bronze (Stéphane Traineau, Christophe Gagliano et Christine Cicot). […] Lire la suite

BAILEY DAVID (1938- )

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 520 mots

Parmi ses livres de photographies, citons Box of Pin-ups (1964) ; Goodbye Baby & Amen : A Sarabande for the Sixties (1969) ; Another Image : Papua New Guinea (1975) ; David Bailey’s Trouble and Strife (1980) ; David Bailey, London NWI : Urban Landscapes (1982) ; Imagine (1985) ; David Bailey’s Rock and Roll Heroes (1997) et David Bailey : Chasing Rainbows (2001). […] Lire la suite

LYNCH DAVID (1946- )

  • Écrit par 
  • Frédéric STRAUSS
  •  • 1 998 mots

Né en 1946 à Missoula (Montana), David Lynch offre l'image d'un college boy sans âge, à l'air studieux et sage. Une apparence qui contraste violemment avec l'univers d'inquiétante étrangeté qu'il a construit depuis Eraserhead (1976) Surnommé « le James Stewart de la planète Mars » par Mel Brooks, qui fut le producteur de son deuxième film, Elephant Man (1980), David Lynch passe le plus souvent pour être anglais et ses films, qui trouvent un meilleur écho en Europe qu'aux États-Unis, le rendent de fait insituable parmi les autres cinéastes américains, tellement il échappe aux oppositions entre cinéma commercial et cinéma de création, entre films de genre et films d'auteurs. […] Lire la suite

LEAN DAVID (1908-1991)

  • Écrit par 
  • Alain GAREL, 
  • Universalis
  •  • 852 mots
  •  • 2 médias

David Lean allait signer ensuite deux adaptations de Dickens qu'il admirait : Les Grandes Espérances (1946) et Oliver Twist (1947), qui figurent parmi les plus fidèles transcriptions de l'univers de l'écrivain. Leur succédèrent des œuvres moins connues, considérées comme mineures : The Passionate Friends (Les Amants passionnés, 1948), d'après H. G. […] Lire la suite

JONES DAVID (1895-1974)

  • Écrit par 
  • Louis BONNEROT
  •  • 1 001 mots

L'imagination créatrice de David Jones y explore conjointement plusieurs domaines : le monde méditerranéen antique et le monde celtique, gallois, en constante référence avec la liturgie. La préhistoire, le « miracle grec », la « matière de Bretagne » sont associés au mystère eucharistique. La grande originalité de cette manière d'épopée nationale — par la figure d'Arthur — et religieuse, mariale — par la présence de la vierge Marie et de son fils — réside dans une vision syncrétique des religions centrée sur la Passion du Christ, de l'« anamnèse » qui en est le rappel permanent et surtout dans l'exploitation de l'archéologie considérée comme témoin de l'évolution de l'homme-artiste. […] Lire la suite

COOPER DAVID (1931-1986)

  • Écrit par 
  • Marie-Odile SUPLIGEAU
  •  • 1 178 mots

Décédé à Paris, David Cooper, dont le nom restera associé aux mouvements antipsychiatrique puis alternatif, naquit au Cap (Afrique du Sud), où il grandit avec son frère, dans une « famille ordinaire ». Après avoir entrepris d'étudier au conservatoire le piano et le hautbois (dans un ouvrage, resté inachevé, il ébauchait une approche structurelle de la musique et de plusieurs autres arts ou disciplines), David Cooper s'orienta vers la médecine. […] Lire la suite

MARIE Ire STUART (1542-1587) reine d'Écosse (1542-1567) et de France (1559-1560)

  • Écrit par 
  • Antonia FRASER, 
  • Universalis
  •  • 824 mots

Lorsqu'en mars 1566, Darnley et un groupe de nobles assassinent brutalement le secrétaire et favori de Marie, David Rizzio, sous les yeux de la reine, cette dernière comprend que son mari en voulait à sa vie. La naissance de leur fils Jacques en juin ne parvient pas à réconcilier le couple. Marie cherche dès lors à sortir de cette situation. Ayant choisi un nouveau favori, le comte de Bothwell, elle laisse les mains libres aux ennemis de Darnley, qui le font assassiner. […] Lire la suite

FRIEDRICH CASPAR DAVID (1774-1840)

  • Écrit par 
  • Julie RAMOS
  •  • 2 223 mots
  •  • 5 médias

Selon le sculpteur David d'Angers, le peintre allemand Caspar David Friedrich (1774-1840) aurait inventé la « tragédie du paysage ». Cette formule peut en effet s'appliquer à l'une des œuvres majeures de l'artiste : Le Moine au bord de la mer (1808-1810, Nationalgalerie, Berlin) qui représente une figure solitaire minuscule méditant devant un paysage désertique réduit à trois bandes de couleurs. […] Lire la suite

VIEN JOSEPH-MARIE (1716-1809)

  • Écrit par 
  • Georges BRUNEL
  •  • 379 mots

Le cas de Vien est l'un de ceux qui illustrent le mieux les ambiguïtés du mouvement que l'on appelle néo-classique. Vien appartient presque à la même génération que Carle van Loo, Boucher et Natoire ; sa longévité lui permettra d'être, en 1789, à la mort de Pierre, le dernier titulaire du poste de premier peintre du roi, et, avant d'être honoré par Napoléon qui le fera sénateur et comte d'Empire, de se poser, sous la Révolution, comme celui qui avait « restauré le vrai goût et la nature dans les arts », le prédécesseur et le maître de David. […] Lire la suite

ÉMILIE DU CHÂTELET ET MARIE-ANNE LAVOISIER. SCIENCE ET GENRE AU XVIIIe SIÈCLE (K. Kawashima)

  • Écrit par 
  • Gabriel GACHELIN
  •  • 1 043 mots

Il existe de nombreuses études sur Madame du Châtelet, dont plusieurs livres d’Elisabeth Badinter depuis 1983. Si l’on excepte Bruno Belhoste en 2011, l’attention des chercheurs a moins été attirée par la vie de Madame Lavoisier, cachée qu’elle semble être derrière celle de son mari. Aucun ouvrage en français n’avait jusqu’ici abordé d’un même regard la vie de ces deux femmes remarquables ni évoqué leur rôle dans la science expérimentale, dans le cadre d’une étude des liens entre science et genre au xviiie siècle. […] Lire la suite

JOSÉPHINE, MARIE-JOSÈPHE ROSE TASCHER DE LA PAGERIE (1763-1814) impératrice des Français

  • Écrit par 
  • José MURACCIOLE
  •  • 663 mots
  •  • 2 médias

Couronnée impératrice, elle est désormais prisonnière d'un personnage dessiné par David et gouverné sans douceur par Napoléon qui en connaît tous les ressorts. Elle sert avec bonne grâce la politique de ralliement de l'Empereur envers l'ancienne société. À partir de 1808, il est évident qu'elle ne peut donner d'enfant à son mari. Elle a bien essayé de lui faire croire, avec la complicité du médecin Corvisart, qu'il était stérile, mais après la naissance du jeune Léon Denuelle des œuvres de l'Empereur, il lui faut accepter le divorce et se résigner à céder la place à la jeune Marie-Louise d'Autriche. […] Lire la suite

LE CAPITAL, Karl Marx - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Annie SORIOT
  •  • 1 125 mots
  •  • 2 médias

Das Kapital (Le Capital) est considéré par Karl Marx (1818-1883) lui-même comme son œuvre majeure. Empruntant à différents champs disciplinaires (l'économie, la sociologie, la philosophie, l'essai politique) et s'inscrivant dans la continuité d'Adam Smith, David Ricardo et John Stuart Mill, Marx entreprend une « critique de l'économie politique », comme l'indique le sous-titre du Capital. […] Lire la suite

DARNLEY HENRY STUART lord (1541-1567)

  • Écrit par 
  • Roland MARX
  •  • 239 mots

Jaloux, il fait assassiner le musicien italien David Rizzio, secrétaire particulier de Marie Stuart, en mars 1566. L'année suivante, celle-ci, sans doute avec l'aide de son amant, le comte de Bothwell, fait assassiner son mari : la maison dans laquelle il se trouve, à Kirk o'Fields, près d'Édimbourg, saute ; mais Darnley est découvert étranglé dans le jardin. […] Lire la suite

VIGÉE LE BRUN ÉLISABETH LOUISE (1755-1842)

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre MOUILLESEAUX
  •  • 704 mots
  •  • 1 média

Costumes et modèles sont ceux du David d'avant la Révolution. Mais le sentiment en est plus outré, la technique plus lâche, mièvre. Plus proche des peintres qui montent, comme David ou Vincent, une autre femme, Mme Labille-Guiard, lui dispute la première place de femme peintre. Et ce n'est qu'à la protection royale que Mme Vigée Le Brun doit d'être admise à l'Académie en 1785. […] Lire la suite

BOTHWELL JAMES HEPBURN comte de (1535 env.-1578)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 491 mots

L'année suivante, Bothwell est rappelé en Écosse pour aider à écraser la rébellion du demi-frère de Marie Stuart, James Stuart, comte de Murray, qui s'était opposé au mariage de celle-ci (en juillet 1565) avec lord Darnley. Bothwell gagne l'affection de la reine en agissant avec loyauté et habileté au cours des événements qui entourent le meurtre, le 9 mars 1566, du secrétaire de la reine David Riccio (ou Rizzio), à l'instigation de Darnley. […] Lire la suite

TAHULL

  • Écrit par 
  • Marcel DURLIAT
  •  • 316 mots

Dans les absides centrales apparaissent des scènes de gloire, le Christ en majesté à Saint-Clément, l'Épiphanie à Sainte-Marie, au-dessus d'une arcature occupée par les apôtres. À Saint-Clément, la Vierge tenant une coupe étincelante de lumière prend place au centre du collège apostolique. La nef de Sainte-Marie était également peinte. On y distingue notamment des scènes de l'enfance du Christ, un Jugement dernier et le combat de David et de Goliath. […] Lire la suite

DES MASURES LOUIS (1515 env.-1574)

  • Écrit par 
  • Françoise JOUKOVSKY
  •  • 645 mots

En revanche, la trilogie biblique sur David (1563) relève plus étroitement de la littérature militante. L'épître de dédicace définit le but édifiant de ce théâtre. Les épreuves de David sont l'image des persécutions subies par le Christ, mais aussi par les réformés. Ce héros constitue donc un exemple de piété et de confiance, dans trois épisodes : David combattant, la victoire sur Goliath ; David triomphant, David fugitif, le bref triomphe et l'exil. […] Lire la suite

JOSEPH saint

  • Écrit par 
  • André PAUL
  •  • 366 mots

Connu par les Évangiles, particulièrement par celui de Matthieu, Joseph, l'époux de Marie, était, selon la « généalogie de Jésus », de la race de David. Il aurait exercé le métier d'ouvrier en bâtiment (en grec, tektôn : charpentier, menuisier, etc.). Fiancé à Marie, il reconnut le fils de cette dernière, Jésus, lorsque, selon le récit évangélique (Matthieu, i, et Luc, i), il apprit qu'elle était miraculeusement enceinte, et il l'épousa. […] Lire la suite

ÉPITHALAME

  • Écrit par 
  • Barbara CASSIN
  •  • 189 mots

Le genre se maintient à travers le Moyen Âge et la Renaissance (Ronsard, Malherbe) jusqu'au romantisme anglais (Epithalamion de Spenser), et, jusqu'à nos jours, avec les couplets des noces paysannes ou les poèmes de princière circonstance (Épithalame de Napoléon et de Marie-Louise). […] Lire la suite

DUFOURNY LÉON (1754-1818)

  • Écrit par 
  • Christopher Drew ARMSTRONG
  •  • 1 287 mots

Comme son frère, Léon Dufourny étudia à l'Académie d'architecture où il fut élève de Julien-David Le Roy et de Jean-Baptiste-Marie Pierre entre 1776 et 1778. À la même époque, il travaille, avec ses condisciples Mathurin Crucy et Antoine-Laurent-Thomas Vaudoyer, dans l'atelier de Marie-Joseph Peyre l'Aîné. Sa fortune familiale lui permet de voyager en Italie où il séjournera de 1781 à 1794. […] Lire la suite

ATTRIBUTION CAUSALE, psychologie sociale

  • Écrit par 
  • Olivier CORNEILLE
  •  • 961 mots

La consistance, laquelle est faible si une réaction à un stimulus varie dans le temps (Marie n’a apprécié qu’une seule fois X), mais forte si elle est temporellement stable (Marie a toujours apprécié X). La différenciation, laquelle est faible si une réaction est indiscriminée (Marie apprécie X, mais aussi W, F, G, Z), mais forte si elle est spécifique (Marie a une préférence très marquée pour X). […] Lire la suite

HAMILTON GAVIN (1730-1797)

  • Écrit par 
  • Pierre GEORGEL
  •  • 506 mots

Dans le style caractéristique du classicisme de Mengs, il peint des sujets héroïques tirés de l'histoire grecque ou romaine, où les personnages sont représentés grandeur nature, comme plus tard chez David, mais à la différence des tableaux de Benjamin West, par exemple, dont les figures sont à l'échelle de peintures de chevalet. De cette production, qui fut largement diffusée par des gravures de Cunego, se détachent deux séries de compositions à sujets homériques, à la villa Borghese (1761-1765 et 1782-1784), ainsi qu'un Serment de Brutus (1763-1764, Royal Theater, Drury Lane, Londres) dont l'influence fut grande sur la peinture néo-classique, notamment sur David. […] Lire la suite

ÉDIMBOURG

  • Écrit par 
  • Paul BENOÎT, 
  • Claude MOINDROT
  •  • 855 mots
  •  • 3 médias

Le xvie siècle est une période troublée pour la ville qui est dévastée par les Anglais en 1544 et en 1547, occupée par les Français (1548-1560) appelés par la régente Marie de Guise alors que la Réforme progresse. La victoire des réformés se manifeste à Édimbourg par la réunion de la première Assemblée générale de l'Église écossaise (1560), mais les questions religieuses secouent encore la ville sous le règne de Marie Stuart et pendant la minorité de Jacques VI. […] Lire la suite

MOREAU LOUIS GABRIEL, dit L'AÎNÉ (1740-1806) & JEAN-MICHEL, dit LE JEUNE (1741-1814)

  • Écrit par 
  • Georges BRUNEL
  •  • 767 mots
  •  • 1 média

Mille neuf cent soixante pièces gravées d'après ses dessins sont cataloguées, gravées par des artistes de qualité : Joseph Marie Vien, Jacques-Louis David, Pierre-Paul Prudhon. Trop attaché aux grâces de l'Ancien Régime, Moreau le Jeune termine sa carrière comme modeste professeur de dessin. […] Lire la suite

VAN CLEVE JOSSE (1464 env.-env. 1540)

  • Écrit par 
  • Jean-Marie MARQUIS
  •  • 290 mots

Peintre redécouvert par les romantiques allemands à travers le triptyque de La Mort de la Vierge (Alte Pinakothek, Munich), qui le fit désigner sous le nom de « Maître de la Mort de Marie » et classer dans l'école rhénane, l'artiste anversois Josse van der Becke, dit Josse van Cleve, déroute par la diversité des influences qu'il semble avoir assimilées. […] Lire la suite

NINI JEAN-BAPTISTE (1717-1786)

  • Écrit par 
  • Marie-Cécile FOREST, 
  • Barbara SIBILLE-PUCCINI
  •  • 2 060 mots

La galerie sculptée par Nini, disparate, est loin de l'encyclopédisme d'un David d'Angers, le grand spécialiste du médaillon sculpté au xixe siècle. Sur soixante modèles recensés à ce jour, on voit défiler les célébrités de la seconde moitié du xviiie siècle comme Voltaire, Franklin, Catherine II, l'impératrice Marie-Thérèse, Louis XV, Louis XVI ou Marie-Antoinette. […] Lire la suite

THÉODORE Ier LASCARIS (1174 env.-1222) empereur d'Orient (1208-1222)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 336 mots

Théodore défend son empire naissant contre les croisés mais aussi contre David Ier Comnène, empereur grec rival qui règne à Trébizonde, à l'est de la mer Noire, et contre les Turcs seldjoukides. Le sultan seldjoukide de Rum, Kaykhosraw Ier, qui a donné asile à l'empereur Alexis, essaie en vain de persuader Théodore d'abdiquer ; il envahit alors le territoire de ce dernier au printemps de 1211. […] Lire la suite

DAFOE WILLEM (1955- )

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 618 mots

Il joue également, aux côtés d'Isabella Rossellini, Nicolas Cage et Laura Dem, dans Sailor et Lula (1990), de David Lynch. Durant les années 1990, Willem Dafoe continue à choisir des scénarios lui permettant d'explorer l'ambiguïté morale de ses personnages. Ainsi interprète-t-il le rôle d'un T. S. Eliot tourmenté tentant de faire face à l'effondrement psychique de sa femme dans Tom and Viv (1994), ou encore le mystérieux David Caravaggio dans The English Patient (1996, Le Patient anglais), adaptation du roman de Michael Ondaatje. […] Lire la suite

MUNK KAJ (1898-1944)

  • Écrit par 
  • Régis BOYER
  •  • 419 mots

Munk a renouvelé le drame historique, dans la grande tradition de Shakespeare et de Schiller (Les Élus, 1933, à propos de David). Il a su créer, autour du thème du miracle en milieu piétiste, une atmosphère mystique d'une insoutenable intensité dans Le Verbe (Ordet, 1932, magistralement porté à l'écran par Dreyer). Son prosélytisme et sa fougue ne doivent pourtant pas abuser : sa profondeur et sa force de conviction viennent de ce qu'il portait en lui le conflit qu'il n'a cessé de projeter sur scène. […] Lire la suite

GENTILESCHI ORAZIO (1563-1639)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 388 mots
  •  • 1 média

Ses tableaux de l'époque (notamment David et Goliath, 1610, et Sainte Cécile et l'ange, vers 1610) empruntent à Caravage son geste dramatique et révolutionnaire, sa composition grandiose, de même que son réalisme sans compromis et sa représentation résolument moderne des personnages, ainsi que, dans une certaine mesure, son usage du chiaroscuro, ou clair-obscur. […] Lire la suite

SEULE LA MER (A. Oz) - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Sylvie COHEN
  •  • 929 mots

Oz y entrelace des citations cryptées ou détournées du récit biblique, où domine l'histoire du roi David, le chantre d'Israël, présent à travers plusieurs citations des Psaumes, mais aussi à travers l'épisode de Bethsabée, transposé dans l'histoire de Nadia, celui de David et Absalom, alias Albert et Rico, ou encore les relations de David et Abisag, semblables à celles d'Albert et Dita. […] Lire la suite

TALMA FRANÇOIS-JOSEPH (1763-1826)

  • Écrit par 
  • Armel MARIN
  •  • 462 mots

Il rencontre le peintre David, travaille à simplifier le costume des héros classiques, à le rendre plus fidèle. Le début de la Révolution va bouleverser la vie de Talma ; il joue en 1789 Charles IX de Marie-Joseph Chénier. Il n'est plus l'acteur d'une troupe privilégiée. Jouant le personnage de Charles IX, l'acteur en lui se souvient des bouffons de Shakespeare. […] Lire la suite

SHARIF OMAR (1932-2015)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 425 mots

On lui doit en outre une autobiographie, L’Éternel Masculin (1976), coécrite avec Marie-Thérèse Guinchard. Il s’éteint le 10 juillet 2015 au Caire. […] Lire la suite

KATCHEN JULIUS (1926-1969)

  • Écrit par 
  • Pierre BRETON
  •  • 764 mots

Les seules leçons de piano « académiques » qu’il reçoit durant ces années sont celles que lui prodigue David Saperton à New York. Le gouvernement français lui accorde une bourse – non pas pour ses dons pianistiques mais pour son brillant parcours universitaire – et il s’installe en 1946 à Paris. Il s'y marie cette même année. Démarre alors une impressionnante carrière internationale ; la firme Decca lui offre, à moins de vingt ans, un contrat d’enregistrement exclusif. […] Lire la suite

GHIRLANDAIO DOMENICO DI TOMMASO BIGORDI dit (1449-1494)

  • Écrit par 
  • Marie-Geneviève de LA COSTE-MESSELIÈRE
  •  • 504 mots
  •  • 4 médias

Cette attention à satisfaire le goût contemporain, que traduisent également les éléments archéologiques soigneusement représentés dans certaines scènes, explique le grand succès de Ghirlandaio et la prospérité de l'atelier dont son frère David prit la suite après sa mort. […] Lire la suite

UNE ÉPOQUE EN RUPTURE. 1750-1830 (W. Hofmann) - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Barthélémy JOBERT
  •  • 1 524 mots

Juxtaposer La Marchande d'amours de Joseph Marie Vien, qui date de 1763, à un dessin du sculpteur suédois Johann Tobias Sergel de 1795, Rêve oppressant, et à une peinture du Danois Nicolaj Abildgaard de 1794, L'ombre de Culmin apparaît à sa mère, montre aussi bien l'évolution du néo-classicisme vers le romantisme que l'apport des thèmes ossianiques, la vitalité artistique de l'Europe du Nord alors que triomphent, en France et en Europe, David et ses élèves, ou encore les aspects « noirs » de la peinture à la fin du xviiie siècle, une part d'ombre que ne doit pas occulter la prééminence, au même moment, de l'exemplum virtutis illustré par les tableaux de Benjamin West. […] Lire la suite

PRÉAULT ANTOINE AUGUSTIN dit AUGUSTE (1809-1879)

  • Écrit par 
  • Sylvain BELLENGER
  •  • 1 238 mots

C'est dans l'atelier de David d'Angers que Préault reçut sa formation de sculpteur. Dans la galerie des portraits où David rassemblait son panthéon d'une humanité morale et politique, Préault put à son gré observer les résumés psychologiques de la physiognomonie qui faisait du visage une graphologie de l'âme. Il y prit peut-être le goût du visage humain traité en médaillon, mais sa logique est moins celle de l'élévation morale que de la forme. […] Lire la suite

HONEGGER ARTHUR (1892-1955)

  • Écrit par 
  • Antoine GOLÉA
  •  • 1 342 mots
  •  • 2 médias

Avec le Roi David, en 1921, il la transcende et se hisse, en pleine gloire, au classicisme intemporel. Depuis cet oratorio, et jusqu'à la fin de sa vie, il compose selon son génie, sans se soucier des écoles et des modes. Après sa mort, alors que les novateurs du jour relèguent son œuvre, le public lui fait fête et elle se dresse comme celle d'une des grandes personnalités du xxe siècle de la musique. […] Lire la suite

BERNIN GIAN LORENZO BERNINI dit LE CAVALIER (1598-1680)

  • Écrit par 
  • Claude MIGNOT
  •  • 2 511 mots
  •  • 14 médias

S'intéressant aux expressions changeantes des visages sous l'effet de la souffrance (Saint Laurent, déjà cité, et L'Âme damnée, vers 1619), de la peur (Daphné) ou de la détermination (David), il taille aussi à cette époque ses premiers bustes, Paul V (vers 1618, galerie Borghèse), Monsignor Pedro de Foix Montoya (1622, couvent de Sainte-Marie de Monserrato). […] Lire la suite

DON CARLOS (G. VERDI)

  • Écrit par 
  • Gilles de VAN
  •  • 1 231 mots
  •  • 1 média

La première version de Don Carlos, en cinq actes, est créée à l'Opéra de Paris (salle Le Peletier), le 11 mars 1867, sous la direction de Georges Hainl, avec Jean Morère (Don Carlos), Jean-Baptiste Faure (Rodrigue, marquis de Posa), Louis-Henri Obin (Philippe II), Joseph David (le Grand Inquisiteur), Marie Sass (Élisabeth de Valois) et Pauline Gueymard (la princesse Eboli) dans les rôles principaux. […] Lire la suite

TROUBADOUR STYLE

  • Écrit par 
  • Marie-Claude CHAUDONNERET
  •  • 1 381 mots
  •  • 1 média

Dans les années 1830-1840, des sculpteurs, tels que Barye, Antoine Etex ou Marie d'Orléans, retinrent, pour leurs statuettes, des personnages médiévaux. Mais, ces sculptures appartiennent au romantisme et non à l'équivalent sculpté de la peinture proprement troubadour. Parmi les sculpteurs romantiques, plus originale est Félicie de Fauveau, proche de la duchesse de Berry et qui dut, en 1830, s'exiler à Florence. […] Lire la suite

MACADAM

  • Écrit par 
  • Mathieu FLONNEAU
  •  • 864 mots
  •  • 1 média

Cette invention, certes disputée par rapport aux techniques mises au point antérieurement par les ingénieurs français Jean-Rodolphe Perronet (1708-1794) et Pierre Marie Jérôme Trésaguet (1717-1796), est cependant attribuée avec de sérieuses raisons à l’ingénieur écossais John Loudon McAdam (1756-1836), qui lui a donné son nom. Ce dernier, dont le portrait figure en bonne place au British Museum à Londres, peut être rattaché aux « Lumières écossaises » qui, avec David Hume (1711-1776) en philosophie et Adam Smith (1723-1790) en économie politique, ainsi que Thomas Telford (1757-1834), autre ingénieur civil écossais grand constructeur de routes, ponts et canaux, ont participé à l’essor industriel du Royaume-Uni. […] Lire la suite

NEVEU GINETTE (1919-1949)

  • Écrit par 
  • Pierre BRETON
  •  • 555 mots

Elle y remporte sans discussion le premier prix, devançant des musiciens comme David Oïstrakh (qui n'est que 2e prix !) ou Ida Haendel (7e prix), qui témoignent du niveau élevé de la compétition. Une brillante carrière internationale s'offre à Ginette Neveu, hélas ! interrompue par la guerre. La paix revenue, les chefs les plus prestigieux – Herbert von Karajan, Walter Süsskind, Hans Rosbaud. […] Lire la suite

OULIPO (Ouvroir de littérature potentielle)

  • Écrit par 
  • Jacques JOUET
  •  • 1 018 mots

La seconde est d'inventer de nouvelles contraintes, notamment par le recours aux mathématiques, terrain insuffisamment exploré jusqu'alors, et notamment par la méthode axiomatique après David Hilbert et le groupe Bourbaki. L'Oulipo va ainsi redonner vie au lipogramme, une contrainte aimée des écrivains de l'Antiquité (Lasos d'Hermione, Nestor de Laranda, Tréphiodore de Sicile), et qui consiste à écrire un texte en renonçant à une lettre de l'alphabet. […] Lire la suite

GÉOGRAPHIE HUMANISTE

  • Écrit par 
  • Antoine BAILLY, 
  • Laurent VIALA
  •  • 1 076 mots

Judy Olson (in David Ley et Marwyn Samuels, Humanistic Geography : Prospects and Problems, 1978) évoque la recherche de la complexité dans la simplicité, alors que le positivisme engage plutôt à la recherche de la simplicité dans la complexité. La géographie humaniste se veut ainsi récit de l'expérience unique que chaque personne éprouve sur Terre, un rapport sensible, intuitif, faisant appel à l'imaginaire, au rêve, à l'esprit. […] Lire la suite

INGRES et L'ILLUSION GRECQUE. INGRES ET L'ANTIQUE (expositions)

  • Écrit par 
  • Barthélémy JOBERT
  •  • 983 mots

De même, l'ouvrage de Sébastien Allard et Marie-Claude Chaudonneret, Ingres. La réforme des principes, 1806-1834 (Lyon, Éditions Fage, 2006), réinterprète-t-il la position critique d'Ingres dans la première partie de sa carrière, plus en réaction par rapport à David que dans la ligne de ce dernier. Le dossier Ingres est toujours ouvert. […] Lire la suite

Recevez les offres exclusives Universalis