« Conscience historique »

CONSCIENCE

  • Écrit par 
  • Henri EY
  •  • 10 480 mots
  •  • 1 média

Telle est la définition la plus générale et la mieux adaptée à la réalité de l'être conscient que l'on puisse donner de la conscience en soulignant l'importance de chacun de ces deux termes : la faculté, c'est-à-dire la liberté pour le sujet de disposer de ce modèle dans la fonction thétique par laquelle il assigne les catégories de la réalité aux contenus du champ actuel de sa conscience, et la constitution d'un modèle personnel pour autant qu'il implique cette constance historique qui constitue son moi. […] Lire la suite

Les médias de la recherche « Conscience historique » :

Nadine Gordimer

Nadine Gordimer
Crédits : Sophie Bassouls/ Sygma/ Getty Images

photographie

Bernhard Schlink

Bernhard Schlink
Crédits : Leonardo Cendamo/ Hulton Archive/ Getty Images

photographie

LIBERTÉ DE CONSCIENCE

  • Écrit par 
  • Valentine ZUBER
  •  • 1 470 mots

La notion de liberté de conscience est particulièrement délicate à appréhender, en raison de son épaisseur sémantique, historique et géographique. Mettant en jeu deux concepts complexes, et déjà âprement controversés au cours des siècles, la liberté et la conscience, sa définition a fait l'objet de multiples débats qui ne sont pas épuisés encore aujourd'hui. […] Lire la suite

ROMAN HISTORIQUE

  • Écrit par 
  • Claude BURGELIN
  •  • 1 009 mots

Mais, en tant que genre spécifiquement déterminé, le roman historique a pris son essor — comme la plupart des formes romanesques — au xixe siècle, alors que la bourgeoisie prend le pouvoir. C'est au xviiie siècle que l'histoire commence à être traitée comme une science. La compréhension de l'histoire devient alors un moyen politique d'agir sur les réalités présentes, et, avec la Révolution, les hommes prennent conscience d'être les agents de l'histoire. […] Lire la suite

CONSCIENCE HENRI (1812-1883)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 289 mots

Ce roman, qui inaugurait le renouveau des lettres flamandes en Belgique, situait en même temps son auteur parmi les maîtres du roman historique en vogue dans le courant romantique européen. Jacob van Artevelde (1849) ainsi que Les Vilains de Flandre (De Kerels van Vlaanderen, 1871) confirmèrent ce talent. Ce ne fut cependant pas la seule veine exploitée par Conscience. […] Lire la suite

HISTORIQUE ALLEMANDE ÉCOLE

  • Écrit par 
  • Jean-Marc DANIEL
  •  • 1 016 mots

C'est sur cette idée que se construit l'École historique allemande. L'ensemble des penseurs qui la constituent vont dominer la production intellectuelle économique en Allemagne au xixe siècle, en deux vagues, l'une dans les années précédant la révolution de 1848, l'autre s'affirmant après le traité de Francfort de 1871 et l'Unité allemande. La première école historique allemande Trois noms l'illustrent : ceux de Wilhelm Roscher (1817-1894), Bruno Hildebrand (1812-1878) et Karl Gustav Knies (1821-1898). […] Lire la suite

MÉTROLOGIE HISTORIQUE

  • Écrit par 
  • Jean Claude HOCQUET
  •  • 11 003 mots
  •  • 4 médias

« Lorsque les mesures seront uniformes et décimales, chacun pourra apprendre en une heure de temps ce qu'on ne sait jamais bien, dans l'état actuel des choses, en l'étudiant toute sa vie », annonçait à ses lecteurs La Feuille du cultivateur, dans son numéro de messidor an III. Ce bulletin cherchait à convaincre de la simplicité d'emploi du nouveau système. […] Lire la suite

LA CONSCIENCE DE ZENO, Italo Svevo - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Gilbert BOSETTI
  •  • 988 mots
  •  • 1 média

Ce récit d'une vie à la première personne, structuré autour de temps forts culpabilisants, nous entraîne dans le labyrinthe d'une conscience malade de ses contradictions et exemplaire d'une crise de conscience de la bourgeoisie au temps de la Mitteleuropa. La conscience de cette crise, de la part de l'écrivain, nous vaut un roman d'une construction déstabilisante et géniale. […] Lire la suite

HISTOIRE (Domaines et champs) Anthropologie historique

  • Écrit par 
  • André BURGUIÈRE
  •  • 3 148 mots
  •  • 1 média

Le succès rencontré par l'anthropologie historique depuis les années 1970 chez les historiens conduit à s'interroger sur le choix de cette nouvelle appellation comme sur le projet historiographique qu'elle recouvre. Faut-il voir dans l'anthropologie historique le fruit d'une alliance des historiens avec l'anthropologie contractée au moment où le structuralisme de Lévi-Strauss procurait à celle-ci un prestige nouveau ? Ce serait ignorer que les fondateurs des Annales s'intéressaient déjà aux travaux des anthropologues. […] Lire la suite

HISTOIRE (Histoire et historiens) Courants et écoles historiques

  • Écrit par 
  • Bertrand MÜLLER
  •  • 6 837 mots
  •  • 1 média

anglaise, 1963) prend à contre-pied les classiques analyses marxistes qui associent classe sociale et conscience de classe à l'état des rapports économiques de production. Une classe sociale est une catégorie historique, l'expression sociale et politique d'un processus historique conflictuel fondé sur les expériences des hommes et des femmes en tant qu'agents de l'histoire. […] Lire la suite

HISTORICISME

  • Écrit par 
  • Gunter SCHOLTZ
  •  • 1 156 mots

Depuis le xviiie siècle, en Occident, on prend de plus en plus clairement conscience du fait que le monde humain dans son ensemble, y compris pour ce qui concerne les domaines de la culture et de la société, est soumis au changement historique. Ces changements font l'objet des réflexions de l'historiographie et de la philosophie de l'histoire. Formation d'une conscience historique C'est dans le contexte de la nouvelle conscience historique que prennent forme, aux environs de 1800, le mot et le concept d'« historicisme » (Friedrich von Schlegel, Novalis). […] Lire la suite

BERGER JOHN (1926-2017)

  • Écrit par 
  • Catherine BERNARD
  •  • 838 mots

Hybride, kaléidoscopique, ce texte, dont l’action se situe au tournant du xxe siècle, est tout à la fois une épopée historique et une méditation sur l’art du roman et sur la conscience historique que ce genre incarne. Son audace vaut à l’œuvre de remporter en 1972 le Booker Prize, le prix littéraire le plus important du Royaume-Uni. Fidèle à son engagement politique, Berger choisit de reverser la moitié de sa gratification au mouvement des Black Panthers. […] Lire la suite

NARRATIF ART

  • Écrit par 
  • Marie-José MONDZAIN-BAUDINET
  •  • 978 mots

D'un autre, contre cette histoire cumulative de l'éternité, la critique révolutionnaire ne trouve nulle part d'équivalent expressif et sensible de sa conscience historique. Nous trouvons en Europe les profanations ironiques des dadaïstes contre toute sacralité de l'objet, de sa représentation à sa possession. Tandis que les nations socialistes adoptaient sans succès une iconologie didactique, pesante et narrative. […] Lire la suite

COURS D'INTRODUCTION À LA PHILOSOPHIE DE LA MYTHOLOGIE (F. W. J. von Schelling)

  • Écrit par 
  • Francis WYBRANDS
  •  • 1 282 mots

Le processus théogonique n'est donc pas la simple succession des dieux au cours de l'histoire mais « le processus d'engendrement de Dieu dans la conscience historique de l'humanité. » (Marc Richir). C'est donc à une grandiose « odyssée de la conscience » en quête d'une origine à jamais perdue qu'il nous est donné d'assister. « Commencer par le commencement » c'est partir d'une chute, traverser les vicissitudes et les aléas d'une errance que les mythologies diverses incarnent dans leur foisonnement quasi illimité. […] Lire la suite

TEMPS ET RÉCIT, Paul Ricœur - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • François TRÉMOLIÈRES
  •  • 880 mots

Accomplie aussi bien par l'historien que par le poète ou l'écrivain, « la refiguration du temps par le récit » ouvre la conscience à sa double dimension de faire et d'appartenir à l'histoire. Cependant ce dépassement, en direction d'une « herméneutique de la conscience historique », ne peut s'effectuer que sous le signe d'une « médiation imparfaite » : le récit est certes « le gardien du temps, dans la mesure où il ne serait de temps pensé que raconté ». […] Lire la suite

UCHRONIE, science-fiction

  • Écrit par 
  • Denis GUIOT
  •  • 826 mots

L'identité étant liée à la conscience historique de l'individu, en réinventant l'Histoire, ne réécrit-il pas aussi ses propres origines ? […] Lire la suite

CITRON SUZANNE (1922-2018)

  • Écrit par 
  • Guillaume MAZEAU
  •  • 890 mots

La remise par les députés des pleins pouvoirs au maréchal Pétain fait naître en elle une conscience historique et politique façonnée par l’esprit de résistance qui ne la quittera plus. Réfugiée à Lyon avec sa mère et ses sœurs en août 1942, elle se convertit au protestantisme, milite au sein de la Fédération française des associations chrétiennes d’étudiants et s’inscrit en licence d’histoire. […] Lire la suite

MEINECKE FRIEDRICH (1862-1954)

  • Écrit par 
  • Christoph BRÜLL
  •  • 1 094 mots
  •  • 1 média

Le second ouvrage traite des origines de la conscience historique, laquelle aurait trouvé son expression la plus forte chez l’historien von Ranke. La caractéristique principale de l’œuvre de Meinecke est de ne pas considérer la nation et l’État comme des constructions historiques, mais de partir du postulat qu’ils existent intrinsèquement. Par ailleurs, le cadre national allemand reste le point angulaire de ses réflexions, comme en témoigne également son livre Die deutsche Katastrophe : Betrachtungen und Erinnerungen (La Catastrophe allemande) paru en 1946. […] Lire la suite

HISTORICITÉ

  • Écrit par 
  • Hans Georg GADAMER
  •  • 6 456 mots
  •  • 3 médias

En ce sens, « historique » signifie « non mythique ».Mais derrière ce concept simple d'historicité s'annonce un autre sens du terme, qui relève plutôt de la terminologie philosophique. Historicité signifie alors la constitution foncière de l'esprit humain qui, à la différence d'un intellect infini, ne voit pas d'un seul regard tout ce qui est mais prend conscience de sa propre situation historique. […] Lire la suite

L'ART FRANÇAIS DE LA GUERRE (A. Jenni) - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Dominique VIART
  •  • 1 086 mots

Cela ne va pas sans une certaine complaisance dans les morceaux de bravoure, ni parfois sans ambiguïté : jusqu'où doit aller la fascination pour le courage militaire ? Mais le roman sait aussi se montrer critique envers les fictions qui organisent notre conscience historique, depuis celle des Commentaires sur la Guerre des Gaules de César, où « le roman, le héros qui ment fondent la réalité bien mieux que les actes », jusqu'à celles du cinéma : le narrateur met en question certains films emblématiques tels que Les Visiteurs du soir de Marcel Carné qui allégorise la réalité, Le Vieux Fusil de Robert Enrico, pour son déni du collectif et l'illusion de sa violence purificatrice, ou encore La Bataille d'Alger de Gillo Pontecorvo qui édulcore la violence et simplifie les situations. […] Lire la suite

LASSALLE JACQUES (1936-2018)

  • Écrit par 
  • David LESCOT
  •  • 989 mots

Il s'agit davantage d'un « théâtre au présent », saisissant l'individu dans son conflit avec le corps social, tandis que s'élabore en lui une conscience historique, « la constitution en matériau historique d'une quotidienneté, à peine dramatisée par le fait divers ». Avec Un dimanche indécis dans la vie d'Anna (1980) et Avis de recherche (1982), Lassalle s'inscrit davantage encore dans l'espace de la confidence, du dialogue fragile, ce « théâtre de chambre » dont l'image lui reste attachée. […] Lire la suite

HASKALA

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 900 mots

Ses craintes se trouvèrent néanmoins partiellement justifiées, car, par certains aspects, l'Haskala entraîna l'assimilation et l'affaiblissement de l'identité et de la conscience historique juives. Le mouvement se développa de manière différente suivant les conditions politiques, sociales et culturelles du pays. En Allemagne, l'hébreu fut rapidement abandonné et l'assimilation se généralisa, mais l'intérêt pour l'histoire juive se trouva stimulé et donna naissance à la « science du judaïsme » (Wissenschaft des Judentums), ouverte aux méthodes modernes de la critique et de l'histoire des idées. […] Lire la suite

HERZEN ALEXANDRE IVANOVITCH (1812-1870)

  • Écrit par 
  • Jean BONAMOUR
  •  • 1 694 mots

Mémoires, histoire, roman, les genres les plus divers composent cette synthèse originale : « Non pas monographie historique, mais reflet de l'histoire sur un homme qui s'est trouvé par hasard sur son chemin. » L'intérêt documentaire extraordinaire de Passé et Méditations, la vivacité d'un style débordant d'intelligence et de sensibilité, l'originalité d'une démarche qui concilie le sens de l'individuel et une conscience historique aiguë en font l'une des œuvres les plus originales du xixe siècle et l'un des meilleurs témoignages sur son histoire. […] Lire la suite

SOTO JESÚS RAFAEL (1923-2005)

  • Écrit par 
  • Arnauld PIERRE
  •  • 953 mots

S'appuyant sur une conscience historique remarquable, il rejette la plus grande part de l'abstraction existante et décide de reprendre le problème à sa source : à Malévitch et à Mondrian. Avec un premier groupe d'œuvres réalisé de 1951 à 1953, Soto fait éclater la forme compositionnelle classique léguée par le maître du néo-plasticisme, pour lui substituer de simples structures all-over (c'est-à-dire remplissant toute la surface de manière indifférenciée), fondées sur la répétition et la progression d'éléments identiques – points, carrés, lignes et trames –, qui traversent de part en part le champ pictural et, déjà, le font vibrer. […] Lire la suite

HEINEMANN GUSTAV (1899-1976)

  • Écrit par 
  • Henri MÉNUDIER
  •  • 988 mots

Il critiqua ouvertement la conscience historique insuffisante de ses compatriotes, s'étonnant que les livres scolaires accordent si peu d'importance aux insurrections et aux mouvements révolutionnaires. Les rapports d'Heinemann avec la Bundeswehr se normalisèrent, mais il rappela à cette dernière qu'elle aussi devait admettre la critique. Sentant ses forces décliner, il ne sollicita pas le renouvellement de son mandat en 1974. […] Lire la suite

MENÉNDEZ Y PELAYO MARCELINO (1856-1912)

  • Écrit par 
  • Edouardo DE FARIA
  •  • 1 549 mots

Expression outrée du nationalisme culturel, La Science espagnole doit être tenue pour la réaction véhémente et juvénile du ressentiment profond dont souffre alors la conscience historique de l'Espagne, tiraillée entre une apologie rhétorique de ses anciennes gloires et la tentation de l'autodénigrement. Le titre « science espagnole » doit être pris dans un sens large. […] Lire la suite

ÉCRITS, Kasimir Malévitch - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Marcella LISTA
  •  • 1 303 mots
  •  • 2 médias

Le « zéro » des formes et la fondation de l'esthétique suprématiste Marqué par une forte conscience historique, Malévitch exprime dans ses premiers textes théoriques l'idée d'une condensation et d'un dépassement de toutes les innovations picturales de la modernité. Les spectaculaires mutations de son style, entre 1906 et 1915 témoignent bien de cette assimilation accélérée : impressionnisme, symbolisme, Cézanne, fauvisme, cubisme et futurisme. […] Lire la suite

HERMÉNEUTIQUE

  • Écrit par 
  • Jean GREISCH
  •  • 3 294 mots
  •  • 3 médias

En reprenant la question de la vérité de l'art, puis celle de la conscience historique qui, d'après lui, engage le concept de « conscience de l'efficience historique » (wirkungsgeschichtliches Bewußtsein), Gadamer débouche finalement sur la thèse que le langage, milieu universel de toute compréhension, fonde l'universalité de l'herméneutique. « Histoire de l'efficience », fusion des horizons, réhabilitation des préjugés, de l'autorité et de la tradition sont les concepts porteurs d'une élaboration de l'herméneutique qui fait de l'application le cœur de la compréhension et qui table sur une logique de la question et de la réponse, dans laquelle l'initiative n'appartient pas au sujet interrogateur, mais au texte qui le met en question. […] Lire la suite

PAPAIOANNOU KOSTAS (1925-1981)

  • Écrit par 
  • Alain PONS
  •  • 1 083 mots

Quatre études fondamentales, parues dans Diogène, abordent les moments essentiels de cette évolution : la pensée antique (« Nature et histoire dans la conception grecque du cosmos », 1959), la pensée chrétienne (« La Consécration de l'histoire, essai de généalogie de la conscience historique », 1960), le moment de la Renaissance (« Regnum hominis, note sur le subjectivisme moderne », 1963), la philosophie romantique allemande, Schelling, Hegel (« Histoire et théodicée », 1966). […] Lire la suite

MARXISME Le matérialisme dialectique

  • Écrit par 
  • Étienne BALIBAR, 
  • Pierre MACHEREY
  •  • 6 395 mots
  •  • 2 médias

De là à concevoir que le matérialisme historique n'est que l'expression de ce « présent », le présent historique de Marx lui-même, il n'y a qu'un pas, vite franchi : l'œuvre de Marx se présente alors comme une application tardive, une résurgence de la conception hégélienne de l'histoire, « conscience de soi du présent » ; histoire elle-même historique, elle a pour seul contenu objectif l'époque qui la voit naître : elle la réfléchit et lui donne un sens. […] Lire la suite

GORDIMER NADINE (1923-2014)

  • Écrit par 
  • Marc PORÉE
  •  • 1 108 mots
  •  • 4 médias

Par ailleurs, elle n'est jamais plus fidèle à elle-même que lorsqu’elle s’évertue à réconcilier les exigences de la morale et la nécessité de la conscience historique avec la vérité individuelle du corps, des sens et des instincts, rendus de l'intérieur. Du reste, la sexualité de ses personnages de femmes blanches apparaît fréquemment comme la seule véritable subversion des tabous et des interdits. […] Lire la suite

GOLDMANN LUCIEN (1913-1970)

  • Écrit par 
  • André AKOUN
  •  • 532 mots

 » L'œuvre littéraire, Goldmann la définit comme l'expression de la conscience d'un groupe social ou d'une classe. Mais cette conscience n'est pas la conscience réelle, découverte empiriquement, des agents sociaux, c'est la « conscience possible » (terme qu'il reprend à Lukács). Cette conscience possible est celle qui résulte nécessairement de l'être historique du sujet social ; elle est une structure déductible de la position du sujet dans la totalité historique et du rapport qu'il entretient avec celle-ci. […] Lire la suite

WERTH NICOLAS (1950- )

  • Écrit par 
  • Catherine GOUSSEFF
  •  • 1 264 mots
  •  • 1 média

Chercheur passionné, mais aussi passeur de mémoire, fin pédagogue dans l’explicitation d’une histoire tragique et complexe, son engagement fait œuvre pour replacer l’expérience soviétique au cœur de la conscience historique européenne. Parcours tricolore sur fond rouge De la communale à l’École normale supérieure, en passant par le lycée Henri IV, Nicolas Werth témoigne, en même temps que d’une vocation précoce pour l’histoire – il est agrégé à l’âge de vingt-trois ans –, d’une trajectoire d’excellence à la française. […] Lire la suite

LES LIEUX DE MÉMOIRE (dir. P. Nora)

  • Écrit par 
  • Alain PROVOST
  •  • 1 324 mots

De l'aveu du maître d'œuvre, les Lieux peuvent apparaître comme le symptôme d'une mutation de la conscience historique, associant notamment l'effacement du monde rural au recul de la puissance française. Sur un mode pluriel, sous l'œil de Michelet et de Lavisse, c'est bien à la lecture d'une certaine histoire de la France que convie Pierre Nora, qui aime à citer Chateaubriand : « La France doit recomposer ses annales pour les mettre en accord avec les progrès de l'intelligence. […] Lire la suite

PRATIQUE ET PRAXIS

  • Écrit par 
  • Éric WEIL
  •  • 6 698 mots

De la conscience historique à la praxis marxiste Le discours du philosophe agit en élevant à la conscience ce qui depuis toujours a été l'aspiration la plus profonde des hommes, aspiration que la nature lui a implantée et qui ainsi constitue sa vraie nature ; être libre, il peut sans doute toujours fausser cette nature mais, éduqué par des lois justes et instruit par le philosophe, il peut aussi toujours y retourner. […] Lire la suite

LUKÁCS GYÖRGY (1885-1971)

  • Écrit par 
  • Lucien GOLDMANN
  •  • 3 541 mots
  •  • 4 médias

Conscience individuelle et dimension historique De même, entre l'affirmation, dans L'Âme et les formes, du caractère tragique de toute pensée individuelle authentique qui se heurte nécessairement à la limite de la mort, et celle, dans Histoire et conscience de classe, du caractère non absolu de cette limite dans la perspective historique d'une réalité humaine dont le sujet n'est plus l'individu mais la classe sociale, une problématique est formulée à l'intérieur de laquelle se situera le célèbre ouvrage de Heidegger, L'Être et le temps, qui essaie de réaliser une synthèse entre la conscience individuelle authentique, la mort comme limite absolue, et la dimension historique de toute réalité humaine ; la différence fondamentale entre les deux penseurs résidant dans le caractère moniste, humaniste et progressiste des positions lukacsiennes, et le caractère dualiste, élitiste et négateur de toute idée de progrès des positions de Heidegger. […] Lire la suite

RAYMOND MARCEL (1897-1981)

  • Écrit par 
  • Michel COLLOT
  •  • 799 mots

Celle-ci se présente comme un « microcosme », à l'intérieur duquel tous les éléments se répondent, et dont la cohérence se constitue selon un jeu subtil des formes et des significations qui échappe à la conscience de son auteur, et qu'il s'agit pour le critique de mettre à jour. La connaissance du contexte historique, biographique, littéraire doit intervenir pour contrôler cette intuition. […] Lire la suite

À DISTANCE. NEUF ESSAIS SUR LE POINT DE VUE EN HISTOIRE (C. Ginzburg) - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • François-René MARTIN
  •  • 1 032 mots

Erwin Panofsky avait tenté d'établir dans ses travaux sur l'apparition de la perspective linéaire au Quattrocento, le rapport entre cette nouvelle forme de construction picturale et la conscience de la distance historique. Dans Mythes, emblèmes, traces, Ginzburg avait souligné la fragilité, faute d'élément probatoire, de cette séduisante hypothèse. […] Lire la suite

MARXISME La réification

  • Écrit par 
  • Jacques LEENHARDT
  •  • 3 894 mots

Ce qui distingue cependant ces deux classes sous le rapport de la réification, c'est la manière dont leur existence immédiate est assumée au plan de la conscience. La pensée bourgeoise, poursuit Lukács, reste enfermée dans l'immédiateté de sa situation, c'est-à-dire ne conçoit pas le moment présent comme moment historique, et elle voile, sous des catégories réflexives abstraites, le caractère dialectique de son existence. […] Lire la suite

PROLÉTARIAT & PROLÉTARISATION

  • Écrit par 
  • Serge MALLET
  •  • 9 645 mots
  •  • 4 médias

La conscience de classe du prolétariat est ainsi définie comme la conscience de son être collectif, de son rôle historique. Cette conscience ne naît pas automatiquement de la pratique sociale du prolétariat, de sa lutte spontanée contre la bourgeoisie. Elle ne peut non plus être apportée au prolétariat de l'extérieur, artificiellement « symbolisée » dans des partis se réclamant de la classe ouvrière, mais se constituant en mentors. […] Lire la suite

BAUER BRUNO (1809-1882)

  • Écrit par 
  • Raoul VANEIGEM
  •  • 649 mots

La conscience de soi s'inscrit comme un élément inéluctable dans le mouvement de l'Esprit décrit par Hegel. Bauer pose en quelque sorte au prophète, appelé à réaliser le destin intellectuel de l'homme. La nouvelle critique ou « critique critique » a pour mission de décrire et de parfaire le devenir de l'Esprit s'incarnant dans l'individu. La religion a été ainsi le produit de la conscience de soi jusqu'à un stade où, asservissant l'homme à Dieu, elle perd son rôle positif et devient un obstacle au progrès de la conscience universelle. […] Lire la suite

IDÉOLOGIE

  • Écrit par 
  • Joseph GABEL
  •  • 6 777 mots

Pour le concept total (structurel), l'idéologisation est un processus général auquel pratiquement toutes les formes de pensée engagée payent tribut, ce qui explique que pour Mannheim la strate porteuse de conscience authentique n'est pas le prolétariat engagé dans une action historique, mais l'intelligentsia sans attaches (Gabel, Idéologies, 1974). […] Lire la suite

TRONSON LOUIS (1622-1700)

  • Écrit par 
  • Émile GOICHOT
  •  • 455 mots

1690 ; il s'agit d'une forme de l'examen de conscience qui fait porter l'attention sur un défaut précis ou une vertu déterminée). Il se fonde sur une spiritualité sacerdotale conçue essentiellement comme une identification au « Souverain Prêtre ». Mais, dans le détail concret, le Christ proposé ainsi en modèle ressemble étonnamment à l'image, très marquée par le contexte historique, que se faisait du « saint prêtre » l'époque de la réforme catholique. […] Lire la suite

DIOP CHEIKH ANTA (1923-1986)

  • Écrit par 
  • Jean DEVISSE
  •  • 1 579 mots

Il lui fallait susciter et accompagner la « nouvelle naissance morale et spirituelle des peuples », aider à naître « une nouvelle conscience africaine, un nouveau tempérament national » – ces mots figurent dans son dernier ouvrage – et pour cela restaurer, chez les Africains, la fierté des héritages culturels. Même si ceux-ci ne pouvaient constituer, à eux seuls, les bases des développements actuels, la fierté et la conscience de l'unité linguistique profonde – que soulignait constamment la référence aux méthodes de travail sur les langues et les cultures indo-européennes – étaient capables de réveiller la conscience de l'unité historique. […] Lire la suite

NATIONALISME

  • Écrit par 
  • Raoul GIRARDET
  •  • 3 760 mots

La situation historique Il va de soi que le nationalisme d'un peuple assujetti n'est pas de même nature que le nationalisme du peuple qui le domine. Surtout, il convient, semble-t-il, de distinguer entre le nationalisme affirmant sa volonté de créer un État-nation et le nationalisme s'exprimant dans le cadre d'un État-nation déjà constitué. Le nationalisme peut ainsi se trouver à l'origine de l'État-nation : tel est le cas des nationalités nouvelles apparues au cours du xixe siècle européen et où le développement de la conscience nationale a précédé la fondation de l'État national. […] Lire la suite

THOMPSON EDWARD (1924-1993)

  • Écrit par 
  • Michael BESS, 
  • Universalis
  •  • 817 mots

Les dissidents de cette nouvelle gauche influencent la pensée historique de Thompson, en particulier dans son célèbre ouvrage, The Making of the English Working Class (1963, La Formation de la classe ouvrière anglaise). Dans une prose éloquente et passionnée, Thompson critique l'analyse marxiste classique qui considère les forces économiques impersonnelles comme des vecteurs clés du changement historique et la conscience de classe née au xixe siècle comme un produit direct du nouveau système de fabrication industrielle. […] Lire la suite

LAÏCITÉ, notion de

  • Écrit par 
  • Émile POULAT
  •  • 1 321 mots

La liberté de conscience La liberté publique de conscience pour tous et pour chacun a donc créé une situation historique radicalement nouvelle, et un ordre nouveau irréversible dont le caractère laïque obligeait à respecter les libertés religieuses. C'est ce que confirmera l'article 1er de la loi du 9 décembre 1905 « concernant la séparation des Églises et de l'État » qui débute par cet engagement : « La République assure la liberté de conscience, elle garantit le libre exercice des cultes ». […] Lire la suite

HESSE EVA (1936-1970)

  • Écrit par 
  • Jean-Marc HUITOREL
  •  • 1 592 mots

C'est d'abord par la conception de reliefs colorés, fixés sur des panneaux et constitués de toutes sortes de matériaux ou de rebuts (ficelle, plâtre et morceaux de métal), qu'elle opère une transition entre peinture et sculpture, en même temps qu'elle fait preuve d'une parfaite conscience historique, entre l'héritage du pop art et un univers plus personnel, où cohabitent déjà l'organique et la règle. […] Lire la suite

HISTOIRE (notions de base)

  • Écrit par 
  • Philippe GRANAROLO
  •  • 3 161 mots

Est-ce là une imperfection de nos langues ? De nombreux philosophes pensent le contraire : le lien entre l’étude du temps historique et l’objet de cette étude est si étroit que l’unicité du mot est sans doute bien fondée.On peut franchir un pas supplémentaire en observant que les hommes n’ont eu conscience du temps historique qu’à partir du moment où ils ont su écrire l’histoire de leur peuple, rapporter les grands événements qui ont marqué leurs contemporains, comme l’a fait le Grec Thucydide (ve siècle av. […] Lire la suite

PROCÈS MILOSEVIC

  • Écrit par 
  • Christophe PÉRY
  •  • 278 mots

Cet événement, qui constitue un précédent historique, confirme le bien-fondé de la mission du T.P.I.Y., tout comme la raison d'être de la future Cour pénale internationale. En outre, le fait que Slobodan Milošević ait été livré au T.P.I.Y. par les Yougoslaves, même si les pressions et les irrégularités n'ont pas manqué, témoigne d'une prise de conscience inédite, par une nation, de son propre intérêt historique. […] Lire la suite

LA CATHÉDRALE ILLUSTRÉE, DE HUGO À MONET (S. Le Men) - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Adrien GOETZ
  •  • 956 mots

Le propos de Ségolène Le Men est d'abord historique : elle a conscience pourtant d'écrire elle-même en des temps où l'écriture et l'image sont en train de changer de place. Sa description de ce qu'elle appelle « la révolution médiologique des années 1820-1840 » est faite de manière très consciente, avec, pour toile de fond, la révolution contemporaine. […] Lire la suite