« Conditions sociales »

CLASSES SOCIALES Penser les classes sociales

  • Écrit par 
  • Gérard MAUGER
  •  • 4 742 mots
  •  • 2 médias

Conditions sociales, habitus et styles de vie Le modèle théorique construit par Bourdieu dans La Distinction met en correspondance l'espace des conditions sociales et l'espace des styles de vie par l'intermédiaire d'un espace théorique des habitus (dans la société française des années 1970, aux classes dominantes est associé le « sens de la distinction », à la petite bourgeoisie, la « bonne volonté culturelle », aux classes dominées, le « choix du nécessaire »). […] Lire la suite

NEUROSCIENCES SOCIALES

  • Écrit par 
  • Jean DECETY
  •  • 3 156 mots
  •  • 1 média

Elles peuvent et doivent cependant être informées et affinées par l’intégration de théories et méthodes issues des neurosciences sociales. En comblant le fossé entre les études animales et humaines, les neurosciences sociales contribuent à une meilleure compréhension des mécanismes par lesquels l’environnement social influe sur notre bien-être (facteurs de stress, support social, durée de vie, etc. […] Lire la suite

SCIENCES SOCIALES PRÉHISTOIRE DES

  • Écrit par 
  • Bernard-Pierre LÉCUYER
  •  • 17 521 mots
  •  • 1 média

Mais ce qui est possible pour un modèle particulier n'est guère concevable pour les recherches sociales dans leur ensemble. On mettra donc l'accent sur les recherches sociales qui comportent un effort de quantification. Les premières connaissances concrètes et quantifiées du social Le souci de compter et de se compter remonte aux plus anciennes civilisations connues. […] Lire la suite

CLASSES SOCIALES Classe dominante

  • Écrit par 
  • Gérard MAUGER
  •  • 2 474 mots

À l'espace des « conditions sociales » ainsi définies correspond l'espace des « styles de vie » par l'intermédiaire des « habitus de classe », principes unificateurs et générateurs des pratiques. Dans ce cadre, la classe dominante est d'abord définie par le volume global du capital qu'elle détient qui la distingue des classes moyennes et des classes populaires (difficiles à mesurer, les inégalités de patrimoine n'ont aucune commune mesure avec les inégalités de revenu). […] Lire la suite

CLASSES SOCIALES Classe ouvrière

  • Écrit par 
  • Julian MISCHI, 
  • Nicolas RENAHY
  •  • 4 428 mots
  •  • 1 média

Les conditions sociales de la culture de classe (relative homogénéité sociologique, existence d'un groupe central, autonomie vis-à-vis des autres groupes sociaux, enracinement local, canaux ouvriers de transmission des valeurs) peuvent favoriser la structuration de réseaux de solidarité et d'entraide internes à la classe. Ce militantisme, associant conflits du travail dans l'entreprise et lutte politique, se déploie dans les entreprises issues du deuxième âge industriel (sidérurgie, métallurgie, construction navale, chimie, mécanique, aéronautique, automobile). […] Lire la suite

CLASSES SOCIALES Classes moyennes

  • Écrit par 
  • Louis CHAUVEL
  •  • 3 625 mots
  •  • 1 média

La progression qui en résulte induit au sein des classes populaires un sentiment d'ascension vers les classes moyennes ; – la sécurisation des trajectoires sociales : avec l'extension de la « société salariale », qui offre notamment une visibilité de la progression des salaires, une protection sociale en matière de santé, de retraite, de veuvage, et l'ensemble des ressources de sécurité au sens social du terme, les incertitudes et la précarité des catégories salariées d'antan laissent la place à une capacité de projection dans l'avenir qui jusqu'alors avait été le fait des propriétaires. […] Lire la suite

CLASSES SOCIALES La théorie de la lutte de classes

  • Écrit par 
  • André AKOUN
  •  • 8 287 mots

 » Le paradoxe, c'est que la politisation de la société civile s'accommode d'un discours qui s'offre à légitimer la disparition du politique et de l'État au profit d'une société créditée de la capacité d'autorégulation, dans la convivialité de ses sujets, dès lors que les conditions sociales de la division en classes (c'est-à-dire les inégalités économiques) disparaissent. […] Lire la suite

ÉPISTÉMOLOGIE DES SCIENCES SOCIALES (dir. J.-M. Berthelot) - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Francis AFFERGAN
  •  • 920 mots

Autrement dit, « à quelles conditions, selon quelles modalités, dans quelle mesure les connaissances produites peuvent-elles avoir valeur scientifique ? ». Le second apport de cet ouvrage est d'ordre pédagogique. Les auteurs s'emploient, chacun en regard de sa matière, et certains les croisant toutes, à conduire une investigation, historique et méthodologique, concernant le statut scientifique des sciences sociales. […] Lire la suite

ÉCOLE DES HAUTES ÉTUDES EN SCIENCES SOCIALES (EHESS)

  • Écrit par 
  • Jacques REVEL
  •  • 2 905 mots

Les conditions de la recherche en sciences sociales, les représentations qu'elle produit d'elle-même aussi, ont changé. Le champ en est plus fragmenté, moins ambitieux, moins programmatif aussi. Il est en pleine réorganisation sans qu'une stabilisation soit acquise. Le projet est, à coup sûr, moins ambitieux ce qui ne veut pas dire, tout au contraire, qu'il soit moins concret ou moins productif. […] Lire la suite

INTÉRÊT, sciences humaines et sociales

  • Écrit par 
  • Pierre KAUFMANN
  •  • 7 568 mots
  •  • 1 média

N'est-il pas surprenant dans ces conditions qu'il prenne un intérêt si vif, si constant, si universel au phénomène du miroir ? C'est que, répond le docteur Lacan, lorsque l'enfant se regarde dans le miroir, il reconnaît son image ; il s'agit d'une identification au sens que les psychanalystes donnent à ce mot. » Merleau-Ponty cite alors l'article « De la transformation produite chez le sujet quand il assume » (1949) et également « Le “stade du miroir” et les effets psychiques du mode imaginaire » (dans l'Évolution psychiatrique, janv. […] Lire la suite

CONTRÔLE SOCIAL

  • Écrit par 
  • Philippe ROBERT
  •  • 1 317 mots

Chez Ross, le contrôle social désigne la capacité d'une société à se réguler elle-même en fonction des principes et des valeurs souhaités. Cet accent sur l'autorégulation amène à l'entendre comme l'inverse du contrôle coercitif. On englobe dans le contrôle social les conditions sociales qui créent l'harmonie au sein d'un groupe ou d'une société. Ceux qui emploient cette expression sont des sociologues adeptes du progrès social, qui répudient le paradigme économique utilitariste. […] Lire la suite

STRATÉGIE SOCIALE

  • Écrit par 
  • Gérard MAUGER
  •  • 846 mots

Mais, loin de pouvoir être fixée a priori, la probabilité d’accéder à une action rationnelle et, a fortiori, réflexive dépend de conditions sociales justiciables d’une enquête empirique (Mauger, 2009). Au subjectivisme, effet propre à la téléologie inhérente au langage ordinaire, qui porte les agents à se percevoir « plus agissants qu’agis » (et d’autant plus qu’ils occupent des positions plus élevées dans l’espace social), s’oppose l’objectivisme de ceux qui se (re)présentent « plus agis qu’agissants », jouets passifs ou inconscients de forces (internes ou externes) qui les dépassent (d’autant plus qu’ils occupent des positions plus basses dans l’espace social). […] Lire la suite

CONFLITS SOCIAUX

  • Écrit par 
  • Alain TOURAINE
  •  • 15 439 mots
  •  • 9 médias

La première réduit le conflit de classes à la conscience des différences sociales, donc à des tensions. On ne peut en effet parler de tensions « objectives » ; elles ne se définissent que par un certain état des relations sociales effectivement vécues. Le conflit de classes, au contraire, n'est nullement un état des relations sociales. Il repose sur la contradiction inhérente au développement social lui-même. […] Lire la suite

PSYCHOLOGIE SOCIALE

  • Écrit par 
  • Laurent BÈGUE
  •  • 4 480 mots

Les recherches en environnement virtuel apportent également des connaissances inédites sur les effets de l’assignation d’un avatar sur les conduites sociales, dans et hors de l’environnement, et sont promises à une utilisation fructueuse pour la psychologie sociale au xxie siècle.  […] Lire la suite

PROTECTION SOCIALE

  • Écrit par 
  • Vincent VIET
  •  • 4 332 mots
  •  • 1 média

D'autre part, les catégories les plus aisées se tournèrent vers des protections complémentaires, contribuant ainsi à accentuer la disparité générale des couvertures sociales. On comprend mieux dans ces conditions pourquoi l'extension de la protection sociale s'est opérée en direction de la population active (y compris les actifs non salariés) et vers les catégories ayant peu ou n'ayant pas contribué. […] Lire la suite

GROUPE SOCIAL

  • Écrit par 
  • Georges BALANDIER, 
  • François CHAZEL
  •  • 11 404 mots
  •  • 1 média

Le sentiment d'appartenance, la conscience de groupe et l'attachement aux symboles spécifiques du groupe sont caractéristiques de cette forme du rapport social. Dans les unités sociales de cette nature, l'opposition est marquée entre ce qui est intérieur au groupe (in group) et ce qui lui est extérieur (out group), entre le « Nous » (les membres tenus en association étroite) et le « Ils » (les autres, tous ceux qui se saisissent dans la différence). […] Lire la suite

LOGIQUE SOCIALE

  • Écrit par 
  • Gérard MAUGER
  •  • 1 111 mots

Parce que les régularités du monde social ne sont pas, comme le voulait Émile Durkheim dans Éducation et Sociologie en 1922, des « nécessités inéluctables », parce que les « logiques sociales » ne sont pas convertibles en destin, il y a place, entre la résignation sociologiste et le volontarisme utopiste, pour « un utopisme raisonné, c’est-à-dire un usage politiquement conscient et rationnel des limites de la liberté accordées par une véritable connaissance des lois sociales et spécialement de leurs conditions historiques de validité ». […] Lire la suite

STRATIFICATION SOCIALE

  • Écrit par 
  • Xavier ROZE
  •  • 1 245 mots

Les théories de la stratification ont en commun avec la théorie marxiste de chercher à rendre compte de l'inégalité des conditions que l'on constate au sein des sociétés. Alors que Karl Marx situe le principe d'explication de cette inégalité au niveau des rapports de production et conclut à une structure sociale divisée en classes antagonistes, les théories de la stratification conçoivent la société comme un ensemble de positions et de strates hiérarchiquement disposées en fonction d'une inégale distribution du pouvoir, de la richesse, des privilèges et du prestige. […] Lire la suite

SOCIALISATION, sociologie

  • Écrit par 
  • Bernard LAHIRE
  •  • 2 054 mots
  •  • 1 média

En partant des individus, la socialisation se définit comme le processus par lequel un être biologique est transformé en un être social propre à une société déterminée. En ce sens, les sociologies durkheimienne et wébérienne, qu'on oppose trop souvent pour des raisons de commodité pédagogique, partagent le même grand objectif : comprendre comment des formes de relations sociales, plus ou moins durables, fabriquent des « types d'homme » différenciés (Max Weber), des « êtres sociaux » adaptés à une société et, plus précisément encore, aux « milieux spéciaux » auxquels ils sont destinés (Émile Durkheim). […] Lire la suite

JUSTICE SOCIALE

  • Écrit par 
  • Bernard VALADE
  •  • 7 957 mots

Les inégalités sociales et économiques sont autorisées à condition : a) qu'elles soient au plus grand avantage du plus mal loti ; b) qu'elles soient attachées à des positions et à des fonctions ouvertes à tous, dans des conditions d'égalité équitable des chances. » Les abondantes discussions que ces énoncés ont suscitées doivent aujourd'hui être revues à la lumière d'analyses plus récentes de Rawls dont la synthèse, publiée sous le titre Political Liberalism (1993), a paru plus de vingt ans après A Theory of Justice. […] Lire la suite

LOGEMENT SOCIAL

  • Écrit par 
  • Susanna MAGRI
  •  • 4 047 mots

Cette disparité sociale fut diversement appréciée par la sociologie urbaine, qui la regarda tantôt comme condition favorable au rapprochement des classes sociales, tantôt au contraire comme agent de nouvelles fractures et tensions sociales. En tout état de cause, les « grands ensembles » permirent l'amélioration des conditions de logement d'une large part des salariés de condition moyenne – ouvriers qualifiés, employés, techniciens et petits cadres désireux d'ascension sociale. […] Lire la suite

MOBILITÉ SOCIALE

  • Écrit par 
  • Dominique MERLLIÉ
  •  • 2 479 mots

La porosité variable des groupes sociaux, dans un sens comme dans l'autre, affecte finalement la structure sociale dans des conditions qui peuvent, à leur tour, rendre plus ou moins faciles les échanges entre ces groupes. On a ainsi affaire, avec la mobilité sociale, à un domaine d'étude toujours en développement, au cœur de l'analyse tant des inégalités sociales que des changements sociaux, qui se trouve en rapport avec les préoccupations des acteurs sociaux, mais dont les élaborations successives, au fil des recherches, ont pris des formes qui ne rendent pas toujours immédiatement communicables ou compréhensibles aux profanes résultats et débats scientifiques. […] Lire la suite

RAPPORT SOCIAL

  • Écrit par 
  • François VATIN
  •  • 1 476 mots

Dans son acception contemporaine « néo-marxiste » la notion de « rapport social » a pris un sens macrosocial et conflictuel par opposition à « relation sociale » : « Le rapport social est au départ une tension qui traverse le champ social. […] La dénomination « relations sociales » renvoie, elle, aux relations concrètes qu’entretiennent les groupes et les individus. […] Lire la suite

CONFIGURATION SOCIALE

  • Écrit par 
  • Fabien CARRIÉ
  •  • 1 088 mots

La notion est applicable pour l’étude de toute relation d’interdépendance, depuis les plus restreintes, par conséquent immédiatement perceptibles, tels un rapport de concurrence de face à face pour un quelconque bien social ou, plus concrètement, une simple partie de cartes, un match de football ou encore une démonstration de danse folklorique – situations qu’Elias mobilise successivement pour rendre compte de son modèle (Qu’est-ce que la sociologie ?, 1981) ; jusqu’à des formations sociales et humaines aux chaînes d’interrelations longues et complexes, comme une nation, un village ou une cour royale. […] Lire la suite

CHANGEMENT SOCIAL

  • Écrit par 
  • François BOURRICAUD
  •  • 5 805 mots
  •  • 1 média

L'innovation, telle que l'entend Schumpeter, constitue une combinaison originale, irréductible à ses antécédents et à ses conditions. Il ne suffit pas pour que l'innovation apparaisse, qu'une demande, même solvable, lui pré-existe, que les besoins auxquels elle apporte satisfaction soient déjà présents et même urgents. Il ne suffit pas non plus que soit préalablement donnée une nouvelle technologie pour que son exploitation proprement économique soit possible : l'innovation ne se confond pas avec la découverte. […] Lire la suite

ASSIMILATION SOCIALE

  • Écrit par 
  • Shmuel Noah EISENSTADT
  •  • 9 403 mots

Dans quelles conditions l'absorbera-t-elle pleinement ? Il est bien évident que l'irruption d'un grand nombre d'individus va exercer une pression sur les structures existantes, créer des problèmes, entraîner des changements. L'institutionnalisation du comportement des candidats ne s'exerce pas dans le vide, mais dans un complexe social donné. On attend d'eux quelque chose. […] Lire la suite

ÉCONOMIE SOCIALE

  • Écrit par 
  • Éric BIDET
  •  • 6 010 mots

Initialement mise en avant comme un concept rival de l'économie politique telle que Jean-Baptiste Say l'a popularisée au tout début du xixe siècle, l'économie sociale tend rapidement, sous l'influence des premiers socialistes et des réformistes sociaux, à incarner l'étude des solutions sociales contribuant à améliorer les conditions d'existence de la population. […] Lire la suite

CONTRAT SOCIAL

  • Écrit par 
  • Michel TROPER
  •  • 4 449 mots

Par le second, le peuple transfère la souveraineté à un ou plusieurs magistrats qui doivent l'exercer dans certaines conditions. Il semble que ces théories constituent une transition. La persistance d'un contrat de gouvernement allait vite être ressentie comme une gêne, tant par les partisans de la monarchie absolue, que par ceux qui, mettant l'accent sur la souveraineté populaire, n'entendaient pas qu'elle soit arrêtée par les droits que le roi pouvait tirer d'un contrat de gouvernement. […] Lire la suite

COÛT SOCIAL

  • Écrit par 
  • Xavier GREFFE
  •  • 4 126 mots

À ce moment-là, les conditions requises pour qu'un équilibre s'établisse spontanément ne sont plus remplies. Le coût social ne peut plus faire l'objet d'un aménagement adéquat à partir de l'activité spontanée des agents sur un marché créé à cet effet, et il conviendrait alors d'envisager à nouveau l'intervention de l'État. Le théorème de Coase est-il valide ? Auparavant, on peut se demander si le théorème de Coase mérite l'attention et la fiabilité qui lui ont été prêtées. […] Lire la suite

GUERRE SOCIALE

  • Écrit par 
  • Joël SCHMIDT
  •  • 676 mots

La guerre qui se déroule de ~ 91 à ~ 89 entre Rome et les alliés italiens révoltés et au cours de laquelle les Marses et les Samnites jouent un rôle prépondérant est si peu populaire que les historiens latins se contentent de généralités pleines de réticences. Il est vrai que les Romains, par leur égoïsme politique et économique, ont provoqué cette révolte, comme il est sûr que l'orgueil romain a été mis à l'épreuve dans ce grave conflit qui dure officiellement trois années mais que prolongent jusqu'en ~ 80 des troubles endémiques. […] Lire la suite

SOCIALISME Social-démocratie

  • Écrit par 
  • Philippe MARLIÈRE
  •  • 10 078 mots
  •  • 4 médias

La nouvelle synthèse sociale-démocrate, couramment dénommée « social-libéralisme », repose sur la coexistence plus ou moins harmonieuse entre un discours « réaliste », néo-libéral modéré et un discours « social ». Cette ligne politique, bien qu'elle rejette les « excès » de l'ultra-libéralisme, apparaît nettement en deçà de la social-démocratie traditionnelle en ce qui concerne la lutte contre les inégalités sociales. […] Lire la suite

CORPS Les usages sociaux du corps

  • Écrit par 
  • Luc BOLTANSKI
  •  • 2 598 mots

Les dimensions sociales de la sensation corporelle étaient, à la même époque, mises en lumière par H. S. Becker qui montre, par exemple, que les sensations de « plaisir » suscitées par l'absorption de marijuana ne peuvent être attribuées à un effet purement physiologique et, en quelque sorte, mécanique de la drogue. L'accès au plaisir est subordonné à un processus d'apprentissage au cours duquel l'initié apprend, d'une part, à reconnaître les effets de la drogue et, d'autre part, à aimer des sensations qui doivent une part de leur séduction aux conditions sociales dans lesquelles elles sont expérimentées (consommation de groupe, etc. […] Lire la suite

NÉGOCIATION, psychologie sociale

  • Écrit par 
  • Stéphanie DEMOULIN
  •  • 1 003 mots

La négociation, dans son acception admise au xxie siècle, est probablement une des activités sociales les plus largement répandues. Par négociation, on entend tout échange destiné à résoudre une divergence d’intérêts entre des parties qui se perçoivent en opposition. Ces parties peuvent autant représenter des groupes – par exemple, lorsque des nations en conflit cherchent à apaiser leurs tensions – que des individus – lorsqu’un employé discute une éventuelle augmentation de salaire avec son employeur, par exemple. […] Lire la suite

ADAPTATION Adaptation sociale

  • Écrit par 
  • Raymond BOUDON
  •  • 2 256 mots
  •  • 1 média

Les transplantations sociales ont notamment fourni un poste d'observation privilégié pour étudier in vivo les processus d'adaptation et d'intégration. Elles viennent ainsi corriger et enrichir les études concernant plus proprement l'adaptation. […] Lire la suite

DIVISION DU TRAVAIL SOCIAL

  • Écrit par 
  • Claude JAVEAU
  •  • 1 290 mots

Même dans les sociétés où la ségrégation horizontale est battue en brèche par des politiques qui promeuvent l'égalité des conditions, un degré élevé de ségrégation verticale persiste, et la situation n'évolue encore que lentement. Ainsi, en dépit des doctrines modernes d'égalité des genres dans tous les domaines, les femmes, du moins jusqu'à un passé récent, se sont souvent vu refuser les garanties institutionnelles dans lesquelles Durkheim voyait les conditions auxquelles la division du travail sous-tend la solidarité organique. […] Lire la suite

RESPONSABILITÉ SOCIALE DES SCIENTIFIQUES

  • Écrit par 
  • Jacques TESTART
  •  • 7 709 mots
  •  • 5 médias

De plus, la formation des scientifiques exclut l'histoire des sciences et l'apprentissage de la réflexion philosophique si bien que les chercheurs ne voient rien d'autre dans leur métier que la contribution au savoir, sans céder à des préoccupations sociales. S'inquiétant de carences déontologiques de plus en plus fréquentes, le Comité consultatif national d'éthique français (C. […] Lire la suite

DÉVELOPPEMENT ÉCONOMIQUE ET SOCIAL Histoire

  • Écrit par 
  • Jean-Jacques FRIBOULET
  •  • 8 118 mots
  •  • 4 médias

L'analyse des facteurs du développement des pays européens a été l'objet de controverses au sein des spécialistes des sciences sociales. Il semble qu'aujourd'hui un consensus se soit établi sur les principaux caractères de ce processus historique commencé en Angleterre. Il est utile de les énoncer, car leur méconnaissance peut provoquer une méprise quant aux conditions d'une stratégie de développement. […] Lire la suite

DÉVELOPPEMENT ÉCONOMIQUE ET SOCIAL Sociologie

  • Écrit par 
  • Georges BALANDIER
  •  • 6 058 mots
  •  • 1 média

Mais il est des raisons d'une autre nature : celles qui tiennent au fait que les sciences sociales se sont construites à partir d'une expérience limitée, celle des pays dits occidentaux, et en fonction d'un type privilégié de société, la société industrielle d'origine européenne. Dans ces conditions, les concepts et les techniques d'investigation se sont révélés inadaptés au cas des sociétés du Tiers Monde. […] Lire la suite

COMPORTEMENT ANIMAL Comportement social

  • Écrit par 
  • Dalila BOVET
  •  • 3 610 mots
  •  • 9 médias

– Les relations sociales. Une relation implique une série d'interactions entre deux individus qui se connaissent. Les relations sociales sont déduites des interactions observées. Par exemple, la relation mère-petit chez les singes implique le fait que la mère allaite son petit, le toilette, le protège et joue avec lui. Toujours chez les singes, une relation hiérarchique implique certains signaux ritualisés, l'accès prioritaire du dominant à certaines ressources, mais aussi le toilettage plus fréquent du dominant par le subordonné, etc. […] Lire la suite

CATHOLICISME LIBÉRAL ET CATHOLICISME SOCIAL

  • Écrit par 
  • René RÉMOND
  •  • 7 280 mots

Sa promulgation marque une date capitale dans l'histoire du catholicisme social. L'Église reprend ainsi l'intuition première des précurseurs : les catholiques ont des responsabilités sociales, l'Église peut aider la société à édifier un ordre plus juste, l'économie ne doit pas être laissée au libre affrontement des forces sociales, le libéralisme et le socialisme sont des erreurs. […] Lire la suite

MÉMOIRE COLLECTIVE (psychologie sociale)

  • Écrit par 
  • Olivier KLEIN, 
  • Laurent LICATA
  •  • 1 040 mots

Ainsi, le partage social d’émotions lors des rituels renforce l'identité collective. Mémoire collective et identités sociales La mémoire collective propose une représentation partagée du passé du groupe, et donc de son identité. Elle répond souvent à des motivations liées à l’identité sociale, telles que la préservation d’une image positive du groupe. […] Lire la suite

HISTOIRE (Domaines et champs) Histoire sociale

  • Écrit par 
  • Vincent VIET
  •  • 3 575 mots

De même, certaines recherches récentes sur la protection sociale se sont efforcées, trente années après la publication de la thèse d'Henri Hatzfeld, de mettre en relation l'évolution des structures sociales avec celle de la protection sociale en recherchant les termes d'une équation sociétale. Il faut enfin souligner l'importance nouvelle que revêt, aux yeux des historiens du social, l'histoire des politiques, actions et dispositifs qui se proposent, de manière plus ou moins coercitive, d'agir sur le social et la santé individuelle et collective, de modifier l'état ou la physionomie d'une population, de transformer le lien social et les structures sociales. […] Lire la suite

DÉVELOPPEMENT ÉCONOMIQUE ET SOCIAL Développement des pays du Sud

  • Écrit par 
  • Denis COGNEAU, 
  • Philippe DE VREYER, 
  • Sylvie LAMBERT
  •  • 5 739 mots
  •  • 4 médias

Nécessaire au développement, la croissance économique n'aurait guère de sens si elle ne se traduisait par une amélioration universellement souhaitée des conditions de vie des peuples. Cette réserve soumet le processus de développement à deux conditions : d'une part, que la croissance économique bénéficie à toute la population et en particulier aux plus pauvres et, d'autre part, que l'amélioration du revenu se traduise dans des dimensions du bien-être approuvées par tous. […] Lire la suite

HISTOIRE (Histoire et historiens) Les usages sociaux de l'histoire

  • Écrit par 
  • Olivier LÉVY-DUMOULIN
  •  • 3 818 mots
  •  • 3 médias

En dépit de la crise de l'édition en sciences sociales, l'histoire demeure la discipline la plus diffusée, celle dont les revues destinées à un public élargi connaissent toujours le succès le plus vif. Cette influence sur les représentations explique que le seul combat autour de l'instrumentalisation ne résume pas le rapport du pouvoir, de la société et des historiens. […] Lire la suite

DÉVELOPPEMENT ÉCONOMIQUE ET SOCIAL Aide publique au développement

  • Écrit par 
  • Lisa CHAUVET, 
  • Marin FERRY
  •  • 3 734 mots
  •  • 5 médias

S’ajoutant à la restriction des budgets d’aide, ce rapport a conduit les pays développés, dès cette époque, à renforcer leurs critères d’allocation de l’aide afin de maximiser l’efficacité des montants déboursés Une efficacité sous conditions La voie de recherche ouverte par le rapport « Assessing Aid » est donc celle d'un effet conditionnel de l'aide : en fonction de certaines caractéristiques des pays receveurs, l'aide serait plus ou moins efficace. […] Lire la suite

LA DISTINCTION. CRITIQUE SOCIALE DU JUGEMENT, Pierre Bourdieu - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Vincent DUBOIS
  •  • 1 122 mots

Le moteur de cet ajustement entre structures sociales et mentales, c'est l'habitus, produit de l'incorporation des manières d'être et de voir ajustées à la position sociale (ce qui fait qu'un enfant d'enseignant trouvera « naturel » d'aller à la bibliothèque) et « principe générateur de pratiques » qui réalise dans les conduites effectives et les préférences la probabilité inscrite dans les conditions sociales d'existence et dessinée tout au long de la trajectoire sociale. […] Lire la suite

IRRATIONALITÉ INDIVIDUELLE ET ORDRE SOCIAL (P. Moessinger) - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Bernard VALADE
  •  • 1 486 mots

Aussi bien Pierre Moessinger estime-t-il que le schéma précédent doit être remplacé par une hypothèse résultant de l'étude des mécanismes psychologiques du choix, l'examen de ces processus incluant bien entendu celui des conditions, notamment sociales, dans lesquelles le choix est effectué. L'élaboration de modèles de non-rationalité qui nous est, en définitive, proposée trouve son origine dans une double critique de la rationalité : comme maximisation sous contrainte et en tant qu'adéquation à une situation. […] Lire la suite

DU CONTRAT SOCIAL, Jean-Jacques Rousseau - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Éric LETONTURIER
  •  • 1 032 mots
  •  • 1 média

Les six derniers chapitres s'attachent à l'examen des conditions d'exercice de la souveraineté dont l'institution pratique procède de lois ratifiées par le peuple mais dont la formulation revient au législateur. Le livre III est consacré au gouvernement défini comme puissance exécutive subordonnée au souverain, ainsi qu'à la caractérisation de ses différentes formes possibles (démocratique, aristocratique et monarchique) et à la variété de leur combinaison dans la réalité. […] Lire la suite

CHOIX COLLECTIF ET BIEN-ÊTRE SOCIAL, Amartya Kumar Sen - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Samuel FEREY
  •  • 1 134 mots

L'enjeu est de déterminer s'il existe des procédures capables d'agréger les préférences individuelles de manière relativement rationnelle, autrement dit, de voir sous quelles conditions une collectivité peut classer des états sociaux en se fondant sur les seules préférences individuelles. Ensuite, Sen enrichit ce dialogue avec la théorie du choix social par l'introduction d'un certain nombre de préoccupations et d'idées qui seront développées dans ses travaux ultérieurs, comme la définition de l'inégalité, l'opposition à l'utilitarisme, la place des droits et des libertés dans l'évaluation du bien-être collectif. […] Lire la suite

HABITUS

  • Écrit par 
  • Frédéric GONTHIER
  •  • 1 525 mots

L'habitus tend à produire les conditions sociales de sa reproduction, en même temps qu'il tend à reproduire les conditions sociales de sa production. Cette circularité n'immunise pas seulement contre un usage déterministe du dispositif théorique. Elle exprime une ambition fondamentale : l'habitus s'annonce comme la promesse d'une réconciliation entre liberté et déterminisme sociologiques. […] Lire la suite