« Chemins de fer »

CHEMINS DE FER

  • Écrit par 
  • Jean-Philippe BERNARD, 
  • Daniel BRUN, 
  • Universalis
  •  • 12 423 mots
  •  • 9 médias

Des conventions furent passées entre l'État et les compagnies en 1921 ; un Conseil supérieur des chemins de fer et un fonds commun furent créés. Les résultats ne répondirent pas à l'attente et la nationalisation des chemins de fer intervint en 1938. La Société nationale des chemins de fer (S.N.C.F.) avait été créée alors pour quarante-cinq ans ; elle avait le statut d'une société d'économie mixte dans laquelle l'État détenait la majorité. […] Lire la suite

Les médias de la recherche « Chemins de fer » :

Construction du chemin de fer

Construction du chemin de fer
Crédits : Hulton Archive/ Getty Images

photographie

Chemin de fer Liverpool-Manchester, 1830

Chemin de fer Liverpool-Manchester, 1830
Crédits : AKG-images

photographie

L’Exposition universelle de 1900

L’Exposition universelle de 1900
Crédits : Collection Dutailly/ Ville de Chaumont

photographie

Grande-Bretagne: croissance de 1750 à 1850

Grande-Bretagne: croissance de 1750 à 1850
Crédits : Encyclopædia Universalis France

carte

Afficher les médias de « Chemins de fer »

CHEMIN DE FER : LIGNE LIVERPOOL-MANCHESTER

  • Écrit par 
  • Bernard VALADE
  •  • 188 mots
  •  • 1 média

Londres ne vit son premier chemin de fer qu'en 1837 : le 4 juillet, le Grand Junction réunissait la capitale britannique à Liverpool et Manchester. Quant aux Parisiens, ils découvrirent la locomotive à la même époque, avec l'inauguration, le 24 août 1837, du chemin de fer de Paris à Saint-Germain, la première ligne à partir de la capitale. […] Lire la suite

CHANUTE OCTAVE (1832-1910)

  • Écrit par 
  • Tom D. CROUCH, 
  • Universalis
  •  • 492 mots

Il est d'abord employé comme membre de l'équipe de topographie de la compagnie des chemins de fer du fleuve Hudson. Il obtient ensuite une série de postes à responsabilités de plus en plus élevées dans les chemins de fer de l'Ouest. En outre, il est nommé ingénieur en chef de divers projets importants, dont la construction du premier pont enjambant le fleuve Missouri. […] Lire la suite

WITTE SERGUEÏ IOULIEVITCH (1849-1915)

  • Écrit par 
  • Daria OLIVIER
  •  • 616 mots

Il apprend tout ce qui concerne les chemins de fer, à tous les échelons, sur le plan théorique aussi bien que pratique. Pendant vingt ans il occupera des postes de plus en plus importants, montrant sa capacité à régler les problèmes les plus graves. L'assassinat du tsar Alexandre II en 1881 le jette, politiquement, vers la « droite » la plus réactionnaire. […] Lire la suite

FREYCINET CHARLES LOUIS DE SAULCES DE (1828-1923)

  • Écrit par 
  • Pierre BARRAL
  •  • 366 mots

S'il lance, en tant que ministre des Travaux publics, un ample programme pour la construction de chemins de fer et de canaux en vue de favoriser le développement économique, c'est avec lui aussi que les républicains commencent à être associés au monde des affaires. Candidat à la présidence de la République en 1887, il se heurte à la concurrence de Ferry et tous deux se voient préférer Sadi Carnot, plus terne. […] Lire la suite

MITCHOURINE IVAN VLADIMIROVITCH (1855-1935)

  • Écrit par 
  • Andrée TÉTRY
  •  • 535 mots

En 1874, il épouse la fille d'un serf, mariage désapprouvé par sa famille et par la direction des chemins de fer qui le ramène au rang d'employé. Attiré par la culture des plantes et leur amélioration, il crée, pour occuper ses loisirs, une pépinière privée : il cherche à acclimater en Russie des plantes étrangères par des greffes sur des porte-greffe indigènes robustes. […] Lire la suite

GARES, architecture

  • Écrit par 
  • Karen BOWIE
  •  • 5 339 mots
  •  • 2 médias

Comme les chemins de fer, les gares sont un des exemples de l'industrialisation et un des éléments de l'urbanisation du xixe siècle. Elles apparaissent d'abord en Angleterre vers 1820 puis en France et enfin dans tous les autres pays gagnés par le développement industriel, y compris les colonies. Les gares expriment bien les divers types d'organisation ou d'administration qui ont présidé à la création et au développement des chemins de fer dans le monde. […] Lire la suite

NOUVELLE HISTOIRE ÉCONOMIQUE

  • Écrit par 
  • Jean HEFFER
  •  • 2 029 mots

Si les new economic historians ont triomphé aussi aisément, c'est parce qu'ils ont réussi à se donner une grande visibilité dans les débats historiographiques, en particulier à propos du rôle des chemins de fer et de l'esclavage américain. Au cœur de ces controverses, on trouve toujours Robert W. Fogel, professeur à Rochester, Chicago et Harvard. Dans son ouvrage Railroads and American Economic Growth publié en 1964, il démontre, en croisant des sources multiples et à partir de calculs finalement assez simples, que les chemins de fer n'ont pas été indispensables à la croissance économique des États-Unis au xixe siècle, contrairement à ce qu'on pouvait lire dans tous les manuels. […] Lire la suite

PROCÉDÉ INDUSTRIEL DE FABRICATION DE L'ACIER

  • Écrit par 
  • Nicole CHÉZEAU
  •  • 253 mots
  •  • 1 média

L'acier, alliage de fer et de carbone de teneur intermédiaire entre le fer et la fonte, est encore au milieu du xixe siècle un métal coûteux utilisé pour la fabrication d'outils de qualité. Avec le développement des chemins de fer et de l'armement, la nécessité d'une production en masse se fait sentir. Le premier procédé industriel de fabrication de l'acier date de 1856 ; il est dû à l'Anglais Henry Bessemer (1813-1898). […] Lire la suite

PLANTÉ GASTON (1834-1889)

  • Écrit par 
  • Bernard PIRE
  •  • 180 mots

Abondamment employée dans les automobiles et les chemins de fer, la « batterie de Planté » avait pour seul désavantage sa masse excessive : plus de 100 kg pour le modèle « 666 Ahen 1888 ». Le principe des batteries utilisées aujourd'hui dans l'automobile reste le même. […] Lire la suite

DIESEL MOTEUR

  • Écrit par 
  • Jean-Louis LOUBET
  •  • 231 mots
  •  • 1 média

Le moteur Diesel trouve des applications immédiates dans l'industrie, la marine et les chemins de fer. Reconnu dans son pays, Diesel est assisté des meilleurs ingénieurs pour augmenter les possibilités de son moteur, notamment quant aux compressions et au passage au cycle à quatre temps. Après la mort de son inventeur, le moteur Diesel intéresse l'automobile dans les années 1920. […] Lire la suite

CALVO-SOTELO LEOPOLDO (1926-2008)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 194 mots

(société des chemins de fer espagnols) en 1967-1968, ainsi que représentant de l'industrie aux Cortes franquistes. Plusieurs fois ministre à partir de 1975, puis sous le gouvernement d'Adolfo Súarez, il succède à ce dernier le 23 février 1981, alors qu'une tentative de coup d'État est menée par le lieutenant-colonel Antonio Tejero. Sous son court mandat sont prises d'importantes mesures : adhésion de l'Espagne à l'O. […] Lire la suite

NAISSANCE DU JAPON MODERNE

  • Écrit par 
  • Sylvain VENAYRE
  •  • 226 mots
  •  • 1 média

En quelques années, le système féodal fut aboli, une administration centralisée fut mise en place, le service militaire fut rendu obligatoire, le système financier fut réorganisé (création du yen) et les premiers chemins de fer furent construits. Après avoir été pendant des siècles à l'école de la Chine, le Japon se mettait à celle de l'Europe. À la mort de Mutsu-hito, en 1912, le Japon était devenu l'une des grandes puissances mondiales. […] Lire la suite

TOUR DU MONDE EN QUATRE-VINGTS JOURS LE

  • Écrit par 
  • Marc SORIANO
  •  • 233 mots

Le Tour du monde en quatre-vingts jours (1873) est à la fois un roman géographique où Jules Verne satisfait l'appétit de voyages des « culs-de-plomb » (c'est ainsi qu'il désigne — avec affection — ses lecteurs adultes qui, faute de moyens, en sont réduits à voyager sur des cartes), un hymne à la gloire du progrès industriel — essentiellement le développement des chemins de fer et des voies maritimes — et, enfin, un roman scientifique bénéficiant du « jour fantôme » dû au décalage horaire. […] Lire la suite

LECLANCHÉ GEORGES (1839-1882)

  • Écrit par 
  • Bernard PIRE
  •  • 263 mots

De retour en France, après une formation à l'École centrale des arts et manufactures, il est engagé par la Compagnie des chemins de fer de l'Est, pour étudier, dans ses laboratoires, la transmission électrique de l'heure. Alors que toutes les piles de l'époque consomment du métal même au repos, Leclanché invente en 1866 une pile sèche au bioxyde de manganèse qui, selon le slogan connu, « ne s'use que si l'on s'en sert ». […] Lire la suite

SHERMAN WILLIAM TECUMSEH (1820-1891)

  • Écrit par 
  • André KASPI
  •  • 257 mots
  •  • 1 média

En 1864, il entreprend une manœuvre audacieuse qui devait assurer le succès de l'Union : partant de Chattanooga, il s'élance vers la Georgie, détruit tout sur son passage (les chemins de fer, les manufactures, les plantations, les dépôts de matériel), prend Atlanta le 1er septembre et poursuit sa marche jusqu'à l'océan. Cette guerre totale a comporté bien des excès et accru inutilement les souffrances des populations civiles ; elle a attisé des haines qui sont à peine éteintes ; elle a contribué à faire du conflit entre Nord et Sud une guerre moderne. […] Lire la suite

LES DEUX RÉVOLUTIONS INDUSTRIELLES DU XXe SIÈCLE (F. Caron)

  • Écrit par 
  • Pierre MOUGENOT
  •  • 1 075 mots

On peut, par exemple, choisir les thèmes « chemins de fer », pour lequel François Caron est passé maître, « informatique », « innovation », « marketing », « recherche et développement » ou « technologies ». Finalement, l'histoire des deux révolutions industrielles que le xxe siècle a connues porte sur trois phénomènes indissociables : les cheminements techniques, la formation des systèmes d'innovations, l'épanouissement de la société de masse. […] Lire la suite

MORGAN LES

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 323 mots

Réorganisant les chemins de fer de la région new-yorkaise en 1885, Morgan étend son action à ceux de Pennsylvanie et de l'Ohio ; après la crise économique de 1892-1893, il doit intervenir auprès de maintes autres sociétés de chemin de fer. En 1898, Morgan soutient diverses firmes industrielles, prend pied parmi les sociétés sidérurgiques, forme la Federal Steel Company et, en 1901, reprend la U. […] Lire la suite

CARON FRANÇOIS (1931-2014)

  • Écrit par 
  • Pascal GRISET
  •  • 947 mots

, de l’Association pour l’histoire de l’électricité en France, il fut également président de l’Association pour l’histoire des chemins de fer (devenue Rails et histoire) et joua un rôle majeur dans la création et le développement de l’Institut pour l’histoire de l’aluminium et du Comité pour l’histoire de la Poste. Cette dynamique concerna également les grandes administrations. […] Lire la suite

THALYS

  • Écrit par 
  • Bruno CARRIÈRE
  •  • 1 327 mots
  •  • 2 médias

(Société nationale des chemins de fer français) et à la S.N.C.B. (Société nationale des chemins de fer belges) qui détiennent alors, respectivement, 70 p. 100 et 30 p. 100 du capital. Les chemins de fer néerlandais (N.S., Nederlandse Spoorwegen) et allemand (D.B. A.G., Deutsche Bahn Aktiengesellschaft) deviennent rapidement partenaires de cette société. […] Lire la suite

HERBERT XAVIER (1901-1984)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 283 mots

Fils d'un ingénieur des chemins de fer, il rencontre nombre d'Aborigènes durant son enfance et apprend leur langue. Il étudie par la suite la pharmacie à l'université de Melbourne avant de se tourner vers le journalisme, sillonnant le nord de l'Australie tandis qu'il travaille comme marin, mineur, aviateur, plongeur en eaux profondes ou encore gardien de bétail. […] Lire la suite

TUWHARE HONE (1922-2008)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 262 mots

Au cours de cette décennie, il parvient à quitter son emploi au service des chemins de fer pour se consacrer pleinement à l'écriture. Il s'engage également pour obtenir une véritable reconnaissance des droits du peuple maori. Parmi les nombreux recueils de poésie qui suivent, Shape-Shifter (1997) et Piggy-Back Moon (2001) remportent tous deux le prix littéraire néo-zélandais Montana. […] Lire la suite

CARNEGIE ANDREW (1835-1919)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 365 mots

Après avoir été employé dans une manufacture de textile, il est télégraphiste ; travaillant ensuite dans une compagnie de chemins de fer, il préconise la mise en service de wagons-lits. En 1862, il fonde la Keystone Bridge Works – qui établit le premier pont métallique sur l'Ohio –, achète, en 1864, une société d'exploitation pétrolière et lance aux États-Unis le procédé Bessemer, en l'appliquant dans l'Union Iron Mills, qu'il crée en 1868. […] Lire la suite

GRANDE DÉPRESSION

  • Écrit par 
  • Marie-France BAUD-BABIC
  •  • 328 mots

À l'exception des chemins de fer, il s'agissait de petites et moyennes fabriques dont la multitude rendait possible une régulation par les prix grâce à la « main invisible » de l'offre et de la demande. Cependant, la régulation concurrentielle s'acheminait vers une impasse, compte tenu de l'incapacité des firmes de combattre la tendance à la surproduction naturelle, de l'organisation plus grande des travailleurs qui entraînait une rigidité croissante des salaires, et de l'inexpérience des nouvelles banques, dites d'affaires, dans un climat d'euphorie financière propice à la formation des premières bulles spéculatives. […] Lire la suite

DYNAMITE-GOMME

  • Écrit par 
  • Patrice BRET
  •  • 291 mots

Alfred Nobel (1833-1896) brevète alors les explosifs puissants qui assurent l’essor des travaux publics liés au développement des grands réseaux (chemins de fer, canaux, routes) : la nitroglycérine ou « huile explosive de Nobel » (1863), la dynamite au kieselguhr (nitroglycérine stabilisée sous forme de pâte par mélange avec une terre siliceuse à diatomées ou kieselguhr, brevet en 1867), puis la dynamite-gomme ou « dynamite extra Nobel » (1875), premier explosif de manipulation aisée avant le plastic (1943). […] Lire la suite

MALMÖ

  • Écrit par 
  • Georges CHABOT
  •  • 329 mots
  •  • 1 média

Mais le développement du port au xixe siècle, l'introduction d'industries textiles et mécaniques, l'apparition des chemins de fer assurèrent une croissance rapide. La ville a, depuis longtemps, débordé la vieille cité cernée de fossés et elle a étendu ses faubourgs au plan quadrillé. Les industries traditionnelles (constructions mécaniques, raffineries, textiles), ainsi que les constructions navales, sont toujours présentes, mais elles ont décliné au profit des biotechnologies, des technologies médicales, de l’information et de l’environnement. […] Lire la suite

FAR WEST

  • Écrit par 
  • Claude FOHLEN
  •  • 2 786 mots
  •  • 4 médias

Chemins de fer et Indiens À ce moment, le Far West était en train de se transformer grâce aux chemins de fer. La question d'une jonction ferroviaire entre la vallée du Mississippi et la Californie s'était posée dès les débuts de la ruée vers l'or, mais avait été constamment renvoyée en raison de l'opposition des États du Sud, qui se voyaient perdants au profit du Nord. […] Lire la suite

ANDROPOV IOURI VLADIMIROVITCH (1914-1984)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 321 mots

Fils d'un ouvrier des chemins de fer, Iouri Andropov travaille d'abord en tant que télégraphiste, projectionniste et batelier sur la Volga avant de suivre des études techniques, puis de s'inscrire à l'université de Petrozavodsk. Il organise le komsomol de la région de Iaroslav, puis rejoint le Parti communiste en 1939. Remarqué par ses supérieurs, il est premier secrétaire du komsomol de la toute nouvelle République carélo-finnoise autonome (1940-1944). […] Lire la suite

RODGERS JIMMIE (1897-1933)

  • Écrit par 
  • Gérard HERZHAFT
  •  • 1 001 mots

Son père, agent des chemins de fer, est souvent absent. Sa mère meurt en 1904 de tuberculose, ce qui laisse le jeune Jimmie livré à lui-même. Blanc, il fréquente le quartier noir de Meridian, écoute sans se lasser les chanteurs et chanteuses noirs de blues, un genre alors très récent. Lui-même joue très jeune du banjo et de la guitare, danse et chante sur scène. […] Lire la suite

BILBAO

  • Écrit par 
  • Roland COURTOT
  •  • 528 mots
  •  • 1 média

Débouché de la Castille depuis le xve siècle, mais laissée pour un temps à l'écart par la nouvelle géographie des chemins de fer au xixe, Bilbao prend son essor à la fin de ce siècle, avec l'exportation vers l'Angleterre du minerai de fer extrait des collines avoisinantes. L'importation, en retour, de charbon et de coke entraîne une industrialisation moderne soutenue par un marché financier dynamique (banques de Bilbao et de Biscaye) et par la création de grandes sociétés (Altos Hornos de Vizcaya). […] Lire la suite

AUCH

  • Écrit par 
  • Robert MARCONIS
  •  • 466 mots
  •  • 2 médias

La basse ville se développa à nouveau au xixe siècle autour du carrefour de la Patte d'Oie dessiné par d'Étigny, avec l'installation de la gare des chemins de fer. Mais, comme la Gascogne dans son ensemble, la ville resta à l'écart de la révolution industrielle, cantonnée dans son rôle administratif au sein d'un monde rural dominé par la polyculture vivrière, qui a façonné les paysages ruraux de ce pays de collines. […] Lire la suite

MOLTKE HELMUTH comte von (1800-1891)

  • Écrit par 
  • Louis DUPEUX
  •  • 376 mots

 » Il est un novateur à bien des titres ; ainsi, l'emploi des chemins de fer et du télégraphe en fait un précurseur en matière de logistique ; en outre, il souligne le rôle primordial de l'étude du terrain et introduit le fusil à aiguille dans l'armée prussienne. Exaltant le rôle du chef d'état-major, qui ne dépend pratiquement que du roi, il favorise ainsi le développement du militarisme prussien. […] Lire la suite

KIROV SERGUEÏ MIRONOVITCH KOSTRIKOV dit (1886-1934)

  • Écrit par 
  • Georges HAUPT
  •  • 379 mots

Il participe à la révolution de 1905 à Tomsk avec les ouvriers des chemins de fer. C'est la tentative de mise sur pied d'une imprimerie clandestine qui motive non seulement son arrestation mais aussi le changement de son domaine d'activité, qui se transporte dans le Caucase où il est, après la révolution de Février, l'un des dirigeants de l'organisation menchevique-bolchevique de Terek. […] Lire la suite

SHASTRI LAL BAHADUR (1904-1966)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 337 mots

Élu au Parlement fédéral en 1952, il devient ministre des Chemins de fer et des Transports de l'Union indienne. Il acquiert la réputation d'un médiateur habile après sa nomination au poste influent de ministre des Affaires intérieures en 1961. Trois ans plus tard, alors que Nehru est gravement malade, Shastri devient ministre sans portefeuille. À la mort de Nehru, il lui succède au poste de Premier ministre, en juin 1964. […] Lire la suite

PAPP LÁSZLÓ (1926-2003)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 345 mots
  •  • 1 média

Cet ancien employé des chemins de fer hongrois est sélectionné pour représenter son pays dans la catégorie des poids moyens aux Jeux de Londres en 1948. Ce gaucher aux coups puissants remporte son premier titre olympique en s'imposant face au Britannique John Wright en finale. Quatre ans plus tard, lors des Jeux d'Helsinki, Papp descend d'une catégorie : il boxe dans la catégorie des poids super-welter, introduite lors de cette édition des Jeux. […] Lire la suite

DE GREIFF LEÓN (1895-1976)

  • Écrit par 
  • Bernard SESÉ
  •  • 490 mots

L'expérience qu'il vécut en 1926-1927 dans la région de Bolombolo, employé à la construction du Chemin de fer d'Occident, stimule fortement son inspiration. De 1927 à 1931 sa carrière se poursuit à la Direction générale des routes, puis, de 1931 à 1945, au conseil d'administration des Chemins de fer nationaux, avant qu'il soit nommé au ministère de l'Éducation. […] Lire la suite

BRUANT ARISTIDE (1851-1925)

  • Écrit par 
  • Jean-Claude KLEIN
  •  • 389 mots

Employé aux Chemins de fer du Nord, il entame une carrière de chanteur de café-concert et connaît un certain succès (Mad'moiselle, écoutez-moi donc, en collaboration avec Jules Jouy). Mais c'est au Chat noir que Bruant trouve sa voie : il écrit la ballade glorifiant le cabaret et remplace parfois le maître de céans, Rodophe Salis, dans son rôle de bonimenteur. […] Lire la suite

ROOSEVELT THEODORE (1858-1919)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 540 mots
  •  • 1 média

Malgré ses déclarations contre « les malfaiteurs du gros argent » et certaines mesures antitrusts sans grand effet réel, les grandes compagnies de chemins de fer, les compagnies bancaires et d'assurances étaient associées à la gestion des affaires de l'État et dûment représentées au sein même du cabinet du président. Au cours de son second mandat, Theodore Roosevelt fit voter un certain nombre de mesures concernant la préservation des ressources naturelles, le contrôle des tarifs de chemin de fer par le gouvernement fédéral (Hepburn Act) et enfin toute une législation protégeant l'hygiène des produits alimentaires (Pure Food and Drug Act, 1906). […] Lire la suite

NICOLAS Ier PAVLOVITCH (1796-1855) empereur de Russie (1825-1855)

  • Écrit par 
  • Pierre KOVALEWSKY
  •  • 552 mots

Le règne de Nicolas Ier est pour la Russie une période d'industrialisation (le nombre des usines double) ; le pays construit ses premiers chemins de fer et l'empereur fonde les grandes écoles d'ingénieurs et de techniciens. Les plus grands écrivains et poètes russes publient leurs œuvres, tels Pouchkine, Gogol, Lermontov. Les premiers romans de Tourgueniev et de Dostoïevski paraissent également durant cette période. […] Lire la suite

WELENSKY ROY (1907-1991)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 366 mots

Entré dans les chemins de fer dès 1924, il devient membre actif du syndicat des cheminots. Il obtient à ce titre des avancées si importantes qu'il est élu au conseil national du syndicat, qu'il présidera par la suite (1953-1963). Après avoir fait son entrée en politique, Roy Welensky est élu député de Rhodésie du Nord en 1938, puis nommé au Conseil exécutif en 1946. […] Lire la suite

LI HONGZHANG [LI HONG-TCHANG] (1823-1901)

  • Écrit par 
  • Michel BRUGUIÈRE
  •  • 393 mots

Dans ces fonctions où il se maintient presque sans interruption jusqu'à sa mort, il entreprend une politique de modernisation militaire (écoles, arsenaux, chantiers navals) et économique (usines, navigation à vapeur, chemins de fer, télégraphe), mais limitée aux régions placées sous son influence et dépendante de l'aide étrangère. Il tient une place unique dans la hiérarchie politique, rivalisant avec un gouvernement central affaibli, grâce au réseau de ses collaborateurs (hommes d'affaires comme Sheng Xuanhuai, militaires comme Yuan Shikai, lettrés comme Ma Jianzhong), à son énorme fortune, fruit d'une corruption notoire, et à la faveur de l'impératrice douairière Cixi qui lui devait d'avoir conservé le pouvoir en 1875. […] Lire la suite

RIMAILHO ÉMILE (1864-1954)

  • Écrit par 
  • Pascale GRUSON
  •  • 431 mots

Diverses expériences (dans les chemins de fer à Nevers par exemple, auprès de l'entreprise Bat'a en Tchécoslovaquie) mais aussi les conséquences de la crise de 1929 l'amenèrent à élaborer une théorie d'organisation scientifique du travail, connue sous le nom d'« organisation à la française ». Pour améliorer le rendement, on doit intéresser les ouvriers à l'entreprise et les « rendre joyeux dans leur travail ». […] Lire la suite

GARDNER ALEXANDER (1821-1882)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 398 mots

En 1867, il devient le photographe officiel de la compagnie des chemins de fer Union Pacific Railroad. Travaillant tout d'abord dans le Kansas, il photographie la construction de la voie ferrée et les nouvelles colonies s'implantant aux alentours. Il réalise une intéressante documentation photographique sur les Indiens des plaines. De retour à Washington, il se détourne peu à peu de son métier et se consacre à la philanthropie pour le reste de sa vie. […] Lire la suite

FREIN WESTINGHOUSE

  • Écrit par 
  • Bruno JACOMY
  •  • 664 mots
  •  • 1 média

Cette sécurité active va faire le succès du frein Westinghouse, d’abord aux États-Unis où les trains sont particulièrement longs – ce mode de freinage est rendu obligatoire sur l'ensemble des chemins de fer américains par une loi de 1893 –, puis dans les différents pays d’Europe, où le système sera généralisé entre les deux guerres. Si le principe du frein pneumatique Westinghouse est toujours en usage aujourd’hui sur la plupart des réseaux, son efficacité en a été grandement améliorée, d’abord par la mise au point de la triple valve à action rapide, qui permet d’augmenter la vitesse de propagation de l’air sur toute la longueur du convoi puis, dans les années 1950, par de nouveaux distributeurs, plus sensibles et provoquant moins de freinages intempestifs. […] Lire la suite

KARLSRUHE

  • Écrit par 
  • Michelle GUILLON
  •  • 458 mots
  •  • 1 média

Karlsruhe possède une solide tradition industrielle dont l'essor remonte au développement des chemins de fer et de la navigation en pays de Bade ; dès 1836, la Kesslerche Fabrik est spécialisée dans la fabrication de machines. Les industries actuelles sont localisées à la périphérie : constructions mécaniques, électrotechnique, industries chimiques, alimentaires ; dans la plaine qui s'étend entre la ville et le Rhin, la plus grande raffinerie du pays traite le pétrole amené de la Méditerranée par le pipeline sud-européen Fos-Lavéra-Karlsruhe. […] Lire la suite

OSLO

  • Écrit par 
  • Georges CHABOT
  •  • 473 mots
  •  • 2 médias

Entre-temps, la situation avait changé : la navigation à vapeur permettait de remonter facilement le fjord, et les chemins de fer assuraient la liaison avec les grandes vallées, pénétrant dans l'intérieur. Aussi l'essor fut-il rapide : Oslo, qui avec 10 000 habitants était cinq fois moins peuplée que Bergen en 1800, en comptait 560 500 en 2008, concentrant, dans un rayon de 120 kilomètres, près de la moitié de la population du pays. […] Lire la suite

OBSOLESCENCE

  • Écrit par 
  • Gérard DESTANNE DE BERNIS
  •  • 498 mots

Dans les industries dont la production connaît de sérieuses modulations (électricité, chemins de fer) les unités « déclassées » sont progressivement affectées aux périodes de pointe. Enfin, vu l'importance et la rapidité de l'obsolescence des équipements, on ne peut envisager de mesurer un « capital » par des indices physiques quelconques, indépendamment des impossibilités à en donner une mesure en valeur. […] Lire la suite

CONSIDÈRE ARMAND (1841-1914)

  • Écrit par 
  • Bruno JACOMY
  •  • 480 mots
  •  • 1 média

Il construira également des halles à Ivry pour la Compagnie des chemins de fer d'Orléans. Décoré de la Légion d'honneur pour ses actions en tant que chef de bataillon du génie pendant la guerre de 1870, Armand Considère sera également correspondant de l'Académie des sciences pour la mécanique et lauréat de la Société d'encouragement pour l'industrie nationale. […] Lire la suite

SCHAEFFER (P.) ET HENRY (P.) (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Juliette GARRIGUES
  •  • 384 mots

Pierre Schaeffer compose Étude aux chemins de fer, dont les sons et les bruits restent difficilement identifiables, même pour un auditeur averti. 1949 Pierre Henry rejoint Pierre Schaeffer au sein du Studio d'essai. 18 mars 1950 Le premier concert de musique concrète a lieu à Paris, dans la salle de l'École normale de musique : Pierre Schaeffer et Pierre Henry présentent l'œuvre qu'ils ont signée ensemble, la Symphonie pour un homme seul. […] Lire la suite

PÉRIGUEUX

  • Écrit par 
  • Aude GASTILLEUR
  •  • 510 mots
  •  • 1 média

, en tant qu'étape importante sur le chemin de Saint-Jacques-de-Compostelle. Vivant essentiellement de son rôle de centre commercial du Périgord, Périgueux connaît une première embellie avec l'installation des ateliers de chemins de fer à la fin du xixe siècle. Puis, elle a bénéficié de l'installation (en juin 1970) de l'Imprimerie nationale des timbres-poste, amenée à Périgueux par Yves Guéna, alors maire de la ville et ministre des P. […] Lire la suite