« Argent -- monnaie »

MONNAIE Histoire de la monnaie

  • Écrit par 
  • Michel BRUGUIÈRE
  •  • 9 774 mots
  •  • 7 médias

Le rapport entre l'or et l'argent était arrêté à 1/15,5 ; les monnaies d'or et d'argent avaient cours légal illimité au même titre ; l'or et l'argent pouvaient être librement exportés ou importés, vendus et achetés sans restriction à la Monnaie contre toute monnaie légale ; enfin, les billets de banque étaient échangeables à vue et au porteur contre de l'or ou de l'argent. […] Lire la suite

Les médias de la recherche « Argent -- monnaie » :

Alexandre le Grand en Inde

Alexandre le Grand en Inde
Crédits : The Art Archive/ Picture Desk

photographie

Victoire de Samothrace

Victoire de Samothrace
Crédits : D.R.

photographie

MONNAIE Théorie économique de la monnaie

  • Écrit par 
  • Patrick VILLIEU
  •  • 7 484 mots
  •  • 2 médias

La dématérialisation de la monnaie Une telle monnaie matérielle est néanmoins cause d'une difficulté qui fera couler beaucoup d'encre jusqu'à la fin du xixe siècle. Par rapport aux autres marchandises, l'argent possède deux évaluations forcément conflictuelles : le prix relatif de l'argent comme marchandise et la parité officielle de l'argent contenu dans les pièces de monnaie. […] Lire la suite

ARGENT, métal

  • Écrit par 
  • Robert COLLONGUES
  •  • 5 165 mots
  •  • 6 médias

La production d’argent en 2009 est estimée à 21 400 tonnes, en continuelle progression. Seul un petit tiers de cette production provient de mines d’argent, le reste est extrait, dans l’ordre décroissant, de mines de zinc, de plomb, de cuivre et d’or. La demande industrielle d’argent représente environ la moitié de la demande totale, l’autre moitié de la production étant utilisée pour la fabrication de bijoux, de pièces de monnaie et pour l’investissement. […] Lire la suite

ARGENT, sémiologie

  • Écrit par 
  • Baldine SAINT GIRONS
  •  • 819 mots

L'argent se définissant au sein du système économique comme l'équivalent général des échanges, il importe au premier chef de déterminer ce qui, dans le rapport d'échanges, permet la constitution d'un équivalent monétaire. Tout d'abord, « il s'agit, écrit Marx, de faire ce que l'économie bourgeoise n'a jamais envisagé : il s'agit de fournir la genèse de la forme monnaie, c'est-à-dire de développer l'expression de la valeur contenue dans le rapport de valeur des marchandises depuis son ébauche la plus simple et la moins apparente jusqu'à cette forme monnaie qui saute aux yeux de tout le monde. […] Lire la suite

PAIEMENT ET MONNAIE ÉLECTRONIQUES

  • Écrit par 
  • Marianne VERDIER
  •  • 4 151 mots

), le fort degré d’anonymat des transactions peut favoriser les pratiques de blanchiment d’argent criminel. L’utilisation de monnaies virtuelles dans le cadre d’activités illicites ou de blanchiment n’offre un intérêt que si elles peuvent être converties in fine en monnaies légales. Si le régulateur ne peut pas limiter l’émission de monnaie électronique, il peut intervenir au moment de sa conversion en monnaie légale par des plates-formes spécialisées, ou bien au moment de son usage pour des activités illicites. […] Lire la suite

NAISSANCE DE LA MONNAIE MÉTALLIQUE

  • Écrit par 
  • François REBUFFAT
  •  • 193 mots
  •  • 1 média

Le berceau de la monnaie fut l'Anatolie, et plus précisément le royaume de Lydie. L'Asie Mineure avait déjà été la terre du roi Midas qui, selon la légende, possédait la faculté de changer en or tout ce qu'il touchait. Pour se débarrasser de ce pouvoir redoutable, il se plongea dans les eaux du Pactole ; les Lydiens purent désormais recueillir dans cette rivière les paillettes d'électrum, cet alliage naturel d'or et d'argent qui permit de frapper les premières pièces de monnaie connues. […] Lire la suite

MONNAIE MÉTALLIQUE EN FRANCE (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Pascal BURESI
  •  • 387 mots

1575 Henri III crée le franc d'argent, ou « franc blanc », valant une livre tournois. 1586 Interdiction de la frappe du franc d'argent. Seules les divisions (le demi et le quart) continuent de circuler. 1640 Louis XIII crée une nouvelle monnaie d'or, le louis, qui vaut 10 livres. Le louis en argent prend le nom d'écu blanc. Le franc disparaît pour un siècle et demi. […] Lire la suite

DENIER, monnaie

  • Écrit par 
  • Jean DÉRENS
  •  • 1 018 mots
  •  • 1 média

Le denier carolingien d'argent devient la seule monnaie d'espèces, par suite de la cessation de la frappe du sou d'or (conséquence de la raréfaction de l'or). Pendant plus de trois siècles, le denier d'argent fut la seule monnaie frappée en Europe avant les réformes monétaires du xiiie siècle. En France, malgré les efforts des souverains carolingiens (édit de Pîtres, en 864), le monopole de la frappe de la monnaie leur échappe. […] Lire la suite

COMPTE MONNAIE DE

  • Écrit par 
  • Jean DÉRENS
  •  • 1 083 mots

Unité de compte et non pas monnaie de compte, car un sou et une livre pouvaient toujours se réaliser sous la forme d'une somme donnée et constante de deniers. La valeur de monnaie de compte apparaît mieux quand il s'agit de sommes évaluées en deniers, sous et livres, mais payées en nature, conséquence de la raréfaction des espèces monétaires. En réalité, la véritable instauration de la monnaie de compte date du xiiie siècle, avec la reprise de la frappe de monnaies d'or et d'argent et la démonétisation du denier : le compte à deniers, sous et livres, devient l'échelle des valeurs et des espèces monétaires ayant cours. […] Lire la suite

LOUIS, monnaie

  • Écrit par 
  • Jean DÉRENS
  •  • 301 mots

Monnaie d'or ou d'argent, frappée à partir du règne de Louis XIII, le louis tire son nom de l'effigie royale qu'il porte. La principale monnaie d'or française, l'écu, continuait à être frappée à 23 carats, alors que les monnaies étrangères s'étaient alignées sur la pistole espagnole, qui était, elle, au titre de 22 carats (916 millièmes de métal pur). […] Lire la suite

GROS, monnaie

  • Écrit par 
  • Jean DÉRENS
  •  • 382 mots

Le sou tournois pesait 4,22 g d'argent, au titre de 23/24 d'argent fin, alors que la plupart des monnaies d'argent n'étaient titrées qu'à 10/24. Cela explique le succès de cette monnaie nouvelle. Saint Louis avait voulu faire coïncider monnaie de compte et espèces monétaires. La qualité du gros ne tarda pas à faire hausser son cours : sous Philippe le Bel, il vaut 13, puis 15 deniers, au lieu de 12. […] Lire la suite

TOURNOIS, monnaie

  • Écrit par 
  • Jean DÉRENS
  •  • 529 mots

Monnaie extrêmement répandue au Moyen Âge (le nom de tournois vient de la ville de Tours, où le chapitre de Saint-Martin battait monnaie au viiie siècle). On a, au temps de Pépin et de Charlemagne, des deniers d'argent aux effigies de ces princes, portant la légende Sancti Martini. Ce droit de monnayage paraît avoir été supprimé par le capitulaire de Thionville, en 805 ; car, après cette date, le monnayage semble être purement royal, les deniers portant simplement pour légende Turonis, Turones. […] Lire la suite

MARC, monnaie

  • Écrit par 
  • Jean DÉRENS
  •  • 289 mots

Dans l'effort d'unification monétaire entrepris par les rois de France à partir de Philippe Auguste, la monnaie choisie fut la monnaie tournois, beaucoup plus largement répandue que la monnaie parisis, mais la mesure du poids de l'or et de l'argent fut celle de Paris. Le marc parisis l'emporte sur toutes les autres mesures de métal précieux. Le marc fut, comme unité de mesure, employé dans toute l'Europe médiévale, mais avec des valeurs variables. […] Lire la suite

LA SIGNIFICATION SOCIALE DE L'ARGENT (V. A. Zelizer)

  • Écrit par 
  • Frédéric LEBARON
  •  • 999 mots

Elle montre bien que l'argent est investi en permanence d'un faisceau complexe de déterminations symboliques (qu'elle regroupe sous la notion de « marquage ») qui vont bien au-delà des seules fonctions explicites de la monnaie : qu'il s'agisse du pourboire ou des étrennes des gardiens d'immeubles, en passant par l'argent de poche des enfants et des « femmes inactives », des « bons alimentaires » et les diverses formes de valorisation morale de l'argent en fonction de sa provenance (l'argent mal acquis « brûle les doigts »), ces constructions symboliques multiples limitent aujourd'hui encore les effets niveleurs et dépersonnalisants de la monétarisation. […] Lire la suite

ÉCONOMIE MONDIALE 2018 : croissance, restrictions commerciales et argent plus cher

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre FAUGÈRE
  •  • 4 065 mots
  •  • 7 médias

Dix ans après la crise financière de 2008, les politiques d’argent facile prennent fin ; elles visaient simultanément à alimenter un système financier mondial en manque de liquidités et à stimuler la croissance, mais ont porté la dette publique et privée de l’ensemble des pays à un niveau record. Les hausses des taux d’intérêt de la Réserve fédérale américaine, après une longue période de taux proches de zéro, en sont le signal éclatant. […] Lire la suite

FLORIN

  • Écrit par 
  • Jean DÉRENS
  •  • 300 mots
  •  • 1 média

Progressivement, le titre et le poids du florin tendirent à s'affaiblir, et, finalement, le florin d'or fut remplacé par le florin d'argent, monnaie extrêmement courante dans tout l'Empire à la fin du xviiie siècle, avec un poids et un titre différents de ville à ville. Le florin joua également le rôle de monnaie de compte. En 1753 fut adopté, par tout l'Empire, excepté la Prusse, le Hanovre, Hambourg, Lubeck, le Holstein et la Poméranie suédoise, un florin de convention à la taille de vingt au mark fin de Cologne. […] Lire la suite

ROUBLE

  • Écrit par 
  • Georges BLUMBERG, 
  • Wladimir VODOFF
  •  • 813 mots

À une époque où le pays ignorait la frappe de la monnaie, ce terme semble avoir désigné les lingots d'argent, appelés aussi grivny, qui servaient aux paiements importants. À Moscou et en Russie centrale, au moment où reprend la frappe de la monnaie d'argent dans toutes les principautés (à Moscou, sous le règne de Dimitri Donskoï, mort en 1389), le rouble apparaît comme unité de compte, dont la valeur est d'ailleurs discutée par les spécialistes. […] Lire la suite

DIRHEM ou DIRHAM

  • Écrit par 
  • Jean DÉRENS
  •  • 209 mots

Mot arabe venant du grec drachmè et désignant la monnaie d'argent islamique. Les plus anciens dirhems, frappés par les Omeyyades, le furent à l'imitation des drachmes sassanides portant l'effigie du souverain et un temple de feu auquel on adjoignait quelques mots arabes. La réforme de ‘Abd al-Malik en 698 transforma cette pièce en une monnaie de type purement islamique, avec invocation pieuse, nom et titres du souverain. […] Lire la suite

PREMIÈRE GUERRE DE L'OPIUM

  • Écrit par 
  • Marc PÉNIN
  •  • 272 mots

Traditionnellement excédentaire, la balance commerciale chinoise devient négative, ce qui entraîne des sorties d'argent métal, monnaie principale, et donc un renchérissement de celui-ci par rapport aux sapèques de cuivre, utilisées par le peuple. S'ensuivent des difficultés monétaires et fiscales. En 1838, l'empereur Daoguang envoie à Canton, centre de la contrebande et seule ville chinoise ouverte aux étrangers, un commissaire qui fait détruire les stocks d'opium détenus par les organisateurs du trafic, principalement des Britanniques. […] Lire la suite

DOMENICO DE' CAMMEI (actif fin XVe-déb. XVIe s.)

  • Écrit par 
  • Marguerite KRASSILNIKOFF
  •  • 211 mots

Cammei fit un portrait en intaille de Ludovic le More, gravé sur un rubis balais, « plus grand qu'un giulio » (monnaie d'argent romaine). Cette intaille est peut-être la pierre que Caradosso acquit à Rome en 1495. On attribue également à Cammei des camées représentant Ludovic le More et Laurent de Médicis et une troisième pièce ornée du sacrifice d'un taureau (musée des Offices, Florence). […] Lire la suite

BILLON

  • Écrit par 
  • Jean DÉRENS
  •  • 702 mots

En France, on frappait deniers et oboles, contenant un poids d'argent donné, jusqu'aux transformations du xiie siècle. De nouvelles monnaies d'argent et d'or apparurent, d'une valeur beaucoup plus importante, et tendaient déjà à réduire le denier à la valeur de monnaie d'appoint. Le règne décisif fut celui de Philippe le Bel. Pour pouvoir réaliser ses opérations de mutation monétaire (cours d'une pièce d'or ou d'argent modifié sur l'échelle de la monnaie de compte, livre et sou), il fallait que le denier soit démonétisé, c'est-à-dire qu'il ne corresponde pas effectivement au douzième du sou. […] Lire la suite

DOLLAR

  • Écrit par 
  • Dominique LACOUE-LABARTHE
  •  • 11 247 mots
  •  • 2 médias

Les mêmes noms de pièces de monnaie désignent des valeurs différentes selon le lieu et la date. Les colonies n'ont certes pas pu obtenir de la couronne le droit de frapper des pièces d'argent, mais elles se donnent celui d'émettre du papier-monnaie. Cependant, la surémission de papier-monnaie libellé en livres et shillings déprécie les monnaies locales et perturbe le fonctionnement de l'étalon argent. […] Lire la suite

CENS

  • Écrit par 
  • Françoise MOYEN
  •  • 322 mots

D'abord mixte, en nature ou en argent, le cens fut progressivement transformé par les seigneurs à court de numéraire en redevance fixe en argent ; mais le pouvoir d'achat de la monnaie ayant baissé considérablement et régulièrement à partir du xiiie siècle, le cens ne fut bientôt que d'un maigre rapport pour le seigneur. Cependant, étant la redevance recognitive de l'existence du droit éminent du seigneur, le cens fut toujours jalousement perçu, parce que dans son sillage se trouvaient des droits substantiels sur les héritages (le « relief », l'« échoîte ») et sur les transactions (« lods et ventes »). […] Lire la suite

LIVRE TOURNOIS

  • Écrit par 
  • Dominique LACOUE-LABARTHE
  •  • 4 512 mots

Au gré de l'afflux des métaux, l'argent et l'or disparaissent alternativement de la circulation, parfois en même temps, et il faut alors user d'expédients comme le décri et la refonte, l'interdiction des espèces étrangères ou l'instauration de tarifs incitant à la fonte des vaisselles et des bijoux, etc. Fondamentalement, l'instabilité de la monnaie découle de l'évolution du rapport de l'or à l'argent au cours de cette période. […] Lire la suite

GAUDIN MARTIN MICHEL CHARLES, duc de Gaète (1756-1841)

  • Écrit par 
  • Jean TULARD
  •  • 339 mots

À plusieurs reprises, on lui offre le portefeuille des Finances ; il ne l'accepte qu'après le coup d'État de Brumaire et introduit d'emblée d'importantes réformes dans l'administration financière de la France : suppression des marchés et délégations, retour à la monnaie d'or et d'argent, organisation d'une hiérarchie, du contrôleur au directeur des contributions, du percepteur au receveur général. […] Lire la suite

CHINOIS SYSTÈMES MONÉTAIRES

  • Écrit par 
  • Michel CARTIER
  •  • 994 mots
  •  • 1 média

Il n'est pas douteux que la pauvreté de la Chine en métaux (cuivre, argent, or) a interdit aux gouvernements d'acquérir une maîtrise de la masse monétaire. La préférence accordée à la sapèque, monnaie encombrante dont la valeur nominale tombait fréquemment au-dessous du prix du métal, peut être considérée, d'autre part, comme un choix dangereux. On doit, enfin, évoquer le faible développement des banques et institutions de crédit, qui rendait impossible le soutien de la monnaie par le recours à l'emprunt. […] Lire la suite

BIMÉTALLISME

  • Écrit par 
  • P. SCHAEFER
  •  • 442 mots

Il en résultait un accroissement de la circulation de l'argent et une véritable disparition de la circulation monétaire de l'or qui était thésaurisé ou utilisé pour les règlements extérieurs. Cette situation est résumée par la « loi de Gresham » : « Quand dans un pays deux monnaies légales sont en circulation, la mauvaise monnaie (monnaie en métal déprécié) chasse la bonne. […] Lire la suite

STERLING LIVRE

  • Écrit par 
  • Sophie BRANA, 
  • Dominique LACOUE-LABARTHE, 
  • Universalis
  •  • 7 214 mots
  •  • 3 médias

La suggestion de réévaluer l'argent, reprise par Adam Smith en 1774, n'aura pas plus d'effet. Dans les dernières années du siècle, l'Angleterre passe de facto à l'étalon or lorsque l'argent cesse d'être accepté par la Monnaie. Sous le mandat de Newton, la livre est stabilisée en 1717. La guinée au poids théorique de 129,4 grains d'or est reçue pour 21 s. […] Lire la suite

YEN

  • Écrit par 
  • Sophie BRANA, 
  • Dominique LACOUE-LABARTHE
  •  • 7 691 mots

À l'Est, autour d'Edo (Tōkyō), le ryo d'or, monnaie de compte, est aussi le moyen de paiement le plus utilisé. À l'ouest, dans la région de Kamigata (Osaka), l'argent, étalon d'une monnaie pesée, est le principal métal en circulation. Les espèces monétaires de cuivre et de fer sont dénommées mon ou ses multiples. Le mon est une monnaie ressemblant au wen chinois dont il est dérivé. […] Lire la suite

NAISSANCE DE L'ÉTALON OR

  • Écrit par 
  • Francis DEMIER
  •  • 219 mots

L'étalon or est un régime monétaire dans lequel la monnaie interne est convertible en or à un prix fixe. Si l'Angleterre est pleinement en régime d'étalon or dès 1821, ce n'est qu'au tournant des années 1870 que la plupart des grands pays passent du bimétallisme, qui établit la conversion des monnaies en or et en argent, au monométallisme, qui limite l'étalon monétaire à l'or. […] Lire la suite

DENIER ROMAIN

  • Écrit par 
  • François REBUFFAT
  •  • 222 mots
  •  • 1 média

Le denier romain fut, après la drachme grecque, la monnaie qui domina le monde ancien, plus particulièrement dans les régions méditerranéennes. La ville aux sept collines put alors, à la suite de cette réforme monétaire, imposer son numéraire à tous les peuples soumis. Cette pièce d'argent a vraisemblablement été frappée pour la première fois peu avant — 211. […] Lire la suite

OMEYYADES ou UMAYYADES

  • Écrit par 
  • Claude CAHEN
  •  • 2 599 mots
  •  • 2 médias

Plus importante est la réforme de la monnaie. L'islam avait hérité de la monnaie d'or byzantine et de la monnaie d'argent iranienne, et il en fabriquait anarchiquement d'analogues : à la longue, l'usure aidant, il n'y eut plus aucune monnaie fixe ; en outre, les images et inscriptions des anciens régimes ne pouvaient convenir à des musulmans. ‘Abd al-Malik fit frapper une excellente monnaie d'or (dinars) et d'argent (dirhams) dont les poids étaient alignés sur les unités en usage dans les villes saintes, et les légendes, exclusives de toute figure, islamisées. […] Lire la suite

CONVERTIBILITÉ, économie monétaire

  • Écrit par 
  • Georges BLUMBERG
  •  • 228 mots

Définie comme étant la propriété que possède une monnaie nationale d'être librement échangée, la convertibilité s'opère, selon les époques, soit contre de l'or dans le pays d'émission (ou de l'argent dans certains pays), soit contre des monnaies étrangères. À l'origine, le papier-monnaie était effectivement un titre de créance payable en métal précieux par la banque qui l'avait émis. […] Lire la suite

WAMPUM

  • Écrit par 
  • Agnès LEHUEN
  •  • 284 mots

Comme la monnaie européenne était rare en Amérique au tout début du xviie siècle, les colliers de wampum firent office d'argent entre les Blancs et les Indiens dans tout l'est des États-Unis ; ils servaient encore de monnaie d'échange au début du xviiie siècle. Les machines commencèrent à produire des wampum en masse et une inflation s'ensuivit ; il devint alors impossible de les utiliser comme monnaie d'échange dans l'Est. […] Lire la suite

GRESHAM sir THOMAS (1519-1579)

  • Écrit par 
  • Bernard DUCROS
  •  • 234 mots

Au xixe siècle, à l'époque du bimétallisme (or-argent), cette loi a été souvent invoquée. Elle l'a été aussi dans les périodes de troubles monétaires pour expliquer la disparition de l'or devant le papier-monnaie inconvertible. Bien que cette loi ait été attribuée à Gresham par MacLeod qui s'en servit pour dénoncer les dangers du bimétallisme, on s'accorde toutefois à reconnaître que cette notion lui est antérieure et qu'on la trouve déjà chez Aristophane, dans sa comédie Les Grenouilles, puis chez Copernic, Davanzati et Oresme, le précepteur de Charles V. […] Lire la suite

PREMIÈRES OBOLES

  • Écrit par 
  • François REBUFFAT
  •  • 158 mots
  •  • 1 média

En Grèce, c'est au roi Phidon d'Argos – un réformateur des poids et mesures – qu'on attribue l'invention de la monnaie. Les premières pièces de monnaie font leur apparition dans l'île d'Égine vers la fin du viie ou le début du vie siècle avant notre ère selon les sources. Ces pièces d'argent représentaient au droit une tortue de mer. Anépigraphes, c'est-à-dire sans légende, elles se répandirent massivement au-delà de leur île d'origine et au-delà du monde grec lui-même. […] Lire la suite

HENRI LE LION (1129-1195) duc de Saxe (1142-1180) et de Bavière (1155-1180)

  • Écrit par 
  • Anne BEN KHEMIS
  •  • 645 mots

Il ne réussit pas à acquérir la source principale de la monnaie royale, les mines d'argent de Goslar, ni à mettre en difficulté l'empereur. Le démembrement des possessions d'Henri le Lion conduira à un équilibre des forces dans l'empire : aucune famille princière désormais ne pourra établir son hégémonie en Allemagne. […] Lire la suite

FRANC FRANÇAIS

  • Écrit par 
  • Dominique LACOUE-LABARTHE
  •  • 9 714 mots
  •  • 5 médias

Les lois de germinal an XI (1803) organisent l'émission du franc, abolissant le dualisme, c'est-à-dire la dissociation entre unité de compte et unité monétaire qui prévalait jusque-là, mais conservant le bimétallisme or et argent comme système d'étalon. Le papier-monnaie convertible de la Banque de France ne reçoit que progressivement un pouvoir libératoire généralisé. […] Lire la suite

FIDUCIAIRE

  • Écrit par 
  • Georges BLUMBERG
  •  • 217 mots

En ce sens, on dit fiduciaire la circulation du papier et des billets de banque produits par les instituts d'émission ; quant à la monnaie dite fiduciaire, c'est une monnaie dont la valeur nominale est supérieure à la valeur intrinsèque — équivalence or ou argent en particulier. Le droit romain connaissait différentes formes de contrats fiduciaires, allant du transfert de propriété avec promesse de restitution à la fameuse vente fictive à une « peine fiduciaire » du fils que le véritable père veut émanciper. […] Lire la suite

DÉBUTS DU MONNAYAGE ROMAIN

  • Écrit par 
  • François REBUFFAT
  •  • 213 mots

Jusqu'à la fin du ive siècle, les Romains n'auraient toutefois pas connu l'existence de la pièce de monnaie, qu'ils découvrirent dans les cités grecques voisines de l'Italie du Sud. Vers 300 avant J.-C., Rome « invente » sa propre monnaie sur le modèle grec en frappant un didrachme d'argent représentant au droit Mars casqué et au revers une tête de cheval avec la légende « ROMANO ». […] Lire la suite

LAURION MINES DU

  • Écrit par 
  • André DAUBARD
  •  • 218 mots

L'argent extrait du minerai servait à frapper la « chouette du Laurion », monnaie athénienne qui eut cours dans tout le monde antique. À l'époque romaine, l'exploitation du gisement fut négligée en raison de la concurrence des mines d'or et d'argent du mont Pangée, en Macédoine, et de l'insécurité que faisaient régner les pirates. […] Lire la suite

DESMARETS NICOLAS, seigneur de Maillebois (1648-1721)

  • Écrit par 
  • Myriam COHEN
  •  • 747 mots

Les traitants prêtent alors au roi l'argent dont il a besoin. C'est l'époque où Louis XIV accorde l'honneur de sa promenade au financier protestant converti Samuel Bernard. Desmarets a fait verser un impôt forcé aux officiers sous forme d'augmentations de gages et émet de nouvelles rentes. Il règle ainsi la situation pour 1708 à la stupéfaction de l'Europe coalisée. […] Lire la suite

SOCIÉTÉ (notions de base)

  • Écrit par 
  • Philippe GRANAROLO
  •  • 3 564 mots

Cependant, les symboliques du potlatch et de la consommation diffèrent profondément : le potlatch est une cérémonie où se joue la relation entre des groupes, tandis que l’acte consumériste, médiatisé par l’argent, est celui de l’individu atomisé de nos sociétés marchandes. La monnaie, une commune mesure Sans l’existence d’une monnaie, jamais les échanges n’auraient pu s’intensifier et se mondialiser comme ils l’ont fait au cours de l’histoire. […] Lire la suite

ARAI HAKUSEKI (1657-1725)

  • Écrit par 
  • Paul AKAMATSU
  •  • 518 mots

Parmi ses écrits officiels, il faut citer huit rapports remis au gouvernement shōgunal, dont les trois premiers se rapportent à l'administration en général et au protocole ; les cinq autres, rédigés entre 1713 et 1715, traitent de la monnaie : on y trouve un historique, le compte rendu d'une enquête auprès des artisans de l'or et de l'argent, ainsi que des statistiques sur les monnaies émises antérieurement (en circulation ou thésaurisées) et sur les exportations des métaux. […] Lire la suite

BANQUE Histoire de l'institution bancaire

  • Écrit par 
  • Patrice BAUBEAU
  •  • 6 502 mots

Il eut, comme l'absence de banque centrale aux États-Unis, pour résultat de créer une tension sur le coût ou la disponibilité en moyens de paiements centraux et encouragea l'usage de la monnaie bancaire ou scripturale à un degré très supérieur aux autres pays européens en 1914. Cette évolution fut accentuée par les deux guerres mondiales, qui aboutirent à la disparition des moyens de paiement à valeur dite « intrinsèque » (pièces d'or et d'argent) et au souci de contrôler l'émission centrale de monnaie fiduciaire, c'est-à-dire de billets de banque. […] Lire la suite

L'ACCUMULATION DU CAPITAL, Rosa Luxemburg - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Jérôme de BOYER
  •  • 980 mots
  •  • 1 média

Elle réaffirme la nature monétaire du surplus dans l'économie capitaliste et s'interroge sur l'origine de l'argent qui permet de réaliser la plus-value. […] Lire la suite

JOHANNSEN NICHOLAS

  • Écrit par 
  • Guy CAIRE
  •  • 364 mots

Clark, cité par Mitchell, Johannsen n'est mentionné par Keynes qu'en une courte note dans son Traité de la monnaie. Pourtant deux idées de Johannsen seront faites siennes par Keynes. La première est celle du rôle de l'épargne, responsable de l'insuffisance de la demande effective et, par là même, des dépressions prolongées. En effet, pour Johannsen, il convient de distinguer l'investissement, par lequel un nouvel équipement se construit, et l'épargne, qui est le fait de mettre de l'argent de côté. […] Lire la suite

LE SILENCE DE LORNA (J.-P. et L. Dardenne)

  • Écrit par 
  • Joël MAGNY
  •  • 1 064 mots

 » La première phrase prononcée dans Le Silence de Lorna (2008) désigne une somme d'argent que dépose à la banque l'héroïne éponyme, avant de prendre rendez-vous pour un prêt. Quant aux derniers mots : « Il y a bien quelqu'un qui nous donnera... » Jamais un film des frères Jean-Pierre et Luc Dardenne n'était allé aussi loin dans la description d'un univers clos, délimité et parcouru par le circuit de l'argent. […] Lire la suite

MÉNANDRE, roi de Bactriane (env. 160-env. 140 av. J.-C.)

  • Écrit par 
  • Roland BRETON
  •  • 538 mots

On a retrouvé un grand nombre de pièces de monnaie frappées à l'effigie de Ménandre attestant à la fois la durée de son règne et l'épanouissement du commerce à travers son royaume. Ces pièces sont pour la plupart en argent et en cuivre ; les pièces d'or sont très rares. C'est la divinité Pallas Athénée qui est le plus souvent représentée sur cette monnaie, et Ménandre y est qualifié de sauveur (sôter) et de juste (dikaios). […] Lire la suite

CŒUR JACQUES (1395 env.-1456)

  • Écrit par 
  • Solange MARIN
  •  • 949 mots

En 1420, son mariage avec la petite-fille du maître de la monnaie de Bourges l'introduit dans les milieux officiels de la ville et de la cour. En 1429, tandis que Jeanne d'Arc mène le dauphin se faire sacrer à Reims, Jacques Cœur, devenu fermier des Monnaies, émet trois cents marcs d'argent au-dessous du titre fixé et garde pour lui la différence. Condamné puis grâcié par le roi, il va devenir le fournisseur de la cour et le pourvoyeur d'argent du roi lui-même qui, en retour, le comblera de ses faveurs et ignorera ses abus. […] Lire la suite

Recevez les offres exclusives Universalis