« HARMONIE »

HARMONIE

  • Écrit par 
  • Henry BARRAUD
  •  • 6 418 mots
  •  • 14 médias

Le mot « harmonie » vient des lointains les plus reculés de la Grèce antique. Mais le sens que lui donnaient les Grecs n'est pas du tout celui qu'il revêt en musique polyphonique moderne (« moderne » devant s'entendre d'une période étroitement limitée à quatre siècles environ). Encore que la notion d'harmonie ait appartenu tout d'abord moins au domaine de la technique qu'à celui de la philosophie, elle a fini par s'identifier, dans la Grèce classique, à la notion d'échelle. […] Lire la suite

Les médias de la recherche « HARMONIE » :

Harmonie du monde, Johannes Kepler

Harmonie du monde, Johannes Kepler
Crédits : AKG-images

photographie

Cor d'harmonie : exemple sonore (3)

Cor d'harmonie : exemple sonore (3)
Crédits : Encyclopædia Universalis France

musique

Cor d'harmonie : exemple sonore (1)

Cor d'harmonie : exemple sonore (1)
Crédits : Encyclopædia Universalis France

musique

Cor d'harmonie : exemple sonore (2)

Cor d'harmonie : exemple sonore (2)
Crédits : Encyclopædia Universalis France

musique

Afficher les médias de « HARMONIE »

HARMONIE, mythologie

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 136 mots

À la fin de leur vie, Harmonie et Cadmos furent tous deux métamorphosés en serpents. On donnait également le nom d'Harmonie à la personnification de l'Ordre et de la Symétrie. […] Lire la suite

COR D'HARMONIE

  • Écrit par 
  • Juliette GARRIGUES
  •  • 1 417 mots
  •  • 5 médias

En 1738, l'orchestre de Hambourg engage ainsi quatre cornistes d'harmonie. En 1754, Paris nomme titulaires deux joueurs de cor d'harmonie. À la fin du xviiie siècle, il n'y avait sans doute en Europe plus un seul orchestre qui ne comportât au moins deux cornistes d'harmonie. Styles musicaux Chez les compositeurs de la période baroque – Jean-Sébastien Bach, Georg Philipp Telemann, Georg Friedrich Haendel –, on rencontre fréquemment les termes de corno, cornu, corno da caccia, cor de chasse. […] Lire la suite

TRAITÉ DE L'HARMONIE RÉDUITE À SES PRINCIPES NATURELS, Jean-Philippe Rameau

  • Écrit par 
  • Juliette GARRIGUES
  •  • 1 108 mots

Les ouvrages théoriques dans lesquels il expose son système sont le Traité de l'harmonie réduite à ses principes naturels (1722), le Nouveau système de musique théorique (1726, « pour servir d'introduction au Traité de l'harmonie »), la Génération harmonique, ou Traité de musique théorique et pratique (1737) et la Démonstration du principe de l'harmonie servant de base à tout l'art musical (1750). […] Lire la suite

L'HARMONIE DES PLAISIRS. LES MANIÈRES DE JOUIR DU SIÈCLE DES LUMIÈRES À L'AVÈNEMENT DE LA SEXOLOGIE (A. Corbin)

  • Écrit par 
  • Jean Marie GOULEMOT
  •  • 989 mots

L'Harmonie des plaisirs. Les manières de jouir du siècle des Lumières à l'avènement de la sexologie (Perrin, Paris, 2008) est un essai consacré au plaisir sexuel tel qu'il fut défini, décrit, limité durant plus de deux siècles par les médecins et les prêtres. Vaste programme. Objet difficile à saisir, qui relève du secret de l'intimité. Si l'intérêt pour les pratiques sexuelles naît d'un questionnement contemporain, Alain Corbin se défend de tout anachronisme. […] Lire la suite

HARMONIQUE ANALYSE

  • Écrit par 
  • René SPECTOR
  •  • 5 540 mots

Lorsqu'on fait vibrer, dans des conditions idéales, une corde de longueur l, fixée en ses extrémités d'abscisses 0 et l, l'équation aux dérivées partielles :est vérifiée, où u(x, t) est une fonction dont la valeur représente, à l'instant t, le déplacement transversal, par rapport à la position d'équilibre, du point d'abscisse x.D'Alembert donne, en 1747, la solution de cette équation sous la forme :où f est une fonction quelconque de période 2 l. […] Lire la suite

HARMONICES MUNDI (J. Kepler)

  • Écrit par 
  • Claire BOUYRE
  •  • 672 mots
  •  • 1 média

Le monde entier serait ainsi englobé dans une harmonie divine. […] Lire la suite

RAPPITES

  • Écrit par 
  • Bernard ROUSSEL
  •  • 527 mots

Membres de la communauté rassemblée, au début du xixe siècle, aux États-Unis par Johann Georg Rapp sous le nom d'Harmonie. Rapp (1757-1847), paysan du Wurtemberg devenu prédicateur piétiste, s'était laissé gagner par les idées millénaristes qui avaient été propagées en Allemagne, notamment par J. A. Bengel, puis par Jung-Stilling, et qui allaient inspirer un certain nombre de départs vers le Nouveau Monde, où les émigrants devaient attendre le second avènement du Christ. […] Lire la suite

ROSALIE, musique

  • Écrit par 
  • Pierre-Paul LACAS
  •  • 111 mots

Terme utilisé en musique pour désigner familièrement une marche d'harmonie, c'est-à-dire la répétition d'un même motif mélodique et harmonique sur divers degrés successifs. Dans la rosalie, la marche d'harmonie se prolonge au-delà des limites que le bon goût tolère, ou bien elle est beaucoup trop régulière et verse dans le poncif des exercices scolaires. […] Lire la suite

CHAMPAGNE CLAUDE (1891-1965)

  • Écrit par 
  • Juliette GARRIGUES
  •  • 1 290 mots

Son poème symphonique Hercule et Omphale, composé en 1918, témoigne de l’influence des Russes Rimski-Korsakov, dont il a étudié le Traité d’harmonie pratique, Borodine et Moussorgski ; cette œuvre attire l’attention d’Alfred Laliberté – pianiste et compositeur disciple de Scriabine –, qui la présente à Rachmaninov ; Laliberté encourage Champagne à partir pour l’Europe. […] Lire la suite

JAQUES-DALCROZE ÉMILE (1865-1950)

  • Écrit par 
  • Michèle GRANDIN
  •  • 246 mots

Professeur d'harmonie au Conservatoire de Genève en 1892, convaincu de la nécessité de réformer les méthodes habituelles de formation des musiciens professionnels, Émile Jaques-Dalcroze remit en question l'enseignement de l'harmonie et développa un système d'éducation rythmique, appelé eurythmie, dans lequel on utilise les mouvements corporels pour traduire des rythmes musicaux. […] Lire la suite

FÉTIS FRANÇOIS-JOSEPH (1784-1871)

  • Écrit par 
  • Philippe BEAUSSANT
  •  • 583 mots

Outre quantité de petits ouvrages pédagogiques (solfèges, méthodes de chant, de piano, de composition), son Traité complet de la théorie et de la pratique de l'harmonie (1844), faisant suite au Traité du contrepoint et de la fugue (1824), est d'une grande importance. Fétis s'est attaché, entre autres choses, à montrer que l'harmonie n'est pas statique, donnée une fois pour toutes par des lois naturelles, mais qu'elle se constitue et évolue selon des tendances d'origine culturelle : idée fort moderne et audacieuse en son temps. […] Lire la suite

TROMPETTE MARINE

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 263 mots

L'un des pieds du chevalet était libre et tremblait sur la table d'harmonie lorsque les cordes vibraient. Le pied fixe du chevalet faisait office d'âme : il allait de la table d'harmonie au dos de l'instrument, auquel il transmettait les vibrations de la ou des cordes. Au xviie siècle, sept ou huit cordes sympathiques ont été installées à l'intérieur de la caisse de résonance. […] Lire la suite

KITHARA

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 278 mots

Elle avait une table d'harmonie en bois et une caisse de résonance dont partaient deux bras creux reliés par une barre transversale. Trois, à l'origine, puis jusqu'à douze cordes étaient tendues entre cette barre et l'extrémité inférieure de l'instrument ; elles passaient sur un chevalet situé sur la table d'harmonie. Les cordes étaient généralement jouées avec un plectre ; les doigts de la main gauche servaient à étouffer les vibrations des cordes indésirables et, apparemment, appuyaient parfois sur les cordes pour produire des notes ou des harmoniques. […] Lire la suite

ACCOMPAGNEMENT MUSICAL

  • Écrit par 
  • PIERRE-PETIT
  •  • 1 920 mots

C'est ce qu'on appelle, dans les classes d'harmonie, la « bonne » harmonie. Du jour où les styles musicaux vont s'évader des limites trop strictes du langage tonal, les compositeurs ne pourront plus compter sur l'évidence de l'éventuel soutien harmonique. Il leur faudra écrire totalement leurs intentions. C'est ainsi que, vers le début du xixe siècle, naissent ensemble, des deux côtés du Rhin, le lied et la mélodie. […] Lire la suite

ASTRE ou OBJET CÉLESTE

  • Écrit par 
  • Marc LACHIÈZE-REY
  •  • 1 244 mots

Les poètes et les philosophes grecs de l'Antiquité, pour désigner notre univers, adoptent le terme de cosmos, qui manifeste l'ordre et l'harmonie. Le ciel en général, mais aussi les astres qui l'habitent, manifestent ainsi l'ordre et l'harmonie cosmiques. D'où le sens figuré, largement utilisé dès la Renaissance : tel qui est loué pour son physique avantageux est qualifié de « beau comme un astre ». […] Lire la suite

RAMEAU JEAN-PHILIPPE

  • Écrit par 
  • Roger BLANCHARD
  •  • 3 204 mots
  •  • 1 média

Il en vient ainsi tout naturellement à formuler une esthétique fondée sur l'harmonie, dont le rôle est de « pénétrer l'âme [...] C'est à l'harmonie seulement qu'il appartient de remuer les passions, la mélodie ne tire sa force que de cette source dont elle émane directement. » C'est précisément ce que Rousseau contestera, en prônant avec les Italiens la primauté de la mélodie. […] Lire la suite

BRUAND LIBÉRAL (1636-1697)

  • Écrit par 
  • Claude MIGNOT
  •  • 318 mots

Sur la cour, entourée de deux étages d'arcades, l'harmonie naît discrètement de la répétition d'un module unique, le rayon des arcs. Tout le décor est reporté sur les lucarnes, richement ornées de trophées. Jules Hardouin-Mansart complétera cet ensemble fonctionnel en bâtissant derrière l'église le dôme. Par ses constructions, comme par ses interventions à l'Académie, Libéral Bruand, qui fut un technicien apprécié, s'affirme comme le promoteur d'une architecture dépouillée, soucieuse de solidité, de commodité et d'harmonie mathématique, conception que défendent également François Blondel et Pierre Bullet. […] Lire la suite

OUD ou AOUD

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 327 mots

Les cordes en boyaux, pincées avec un plectre, sont fixées à un chevalet de tension (du type que celui de la guitare) sur la table d'harmonie de l'instrument. La taille et le nombre de cordes du oud varient : le nombre classique est de quatre paires, mais il existe des instruments à cinq et six paires de cordes. L'étendue du oud est analogue à celle d'un luth ou d'une guitare. […] Lire la suite

WALTON CEDAR (1934-2013)

  • Écrit par 
  • John LITWEILER
  •  • 317 mots

Membre des Jazz Messengers d’Art Blakey de 1961 à 1964, Cedar Walton compose des standards tels que Mosaic et Ugetsu et devient un soliste aussi à l’aise dans la musique modale que dans l’harmonie traditionnelle. Maîtrisant à merveille le langage du hard bop, il fait partie de la section rythmique du label Blue Note dans les années 1960 puis de celle de la firme Prestige dans les années 1970 ; il enregistre avec des musiciens comme Dexter Gordon, Hank Mobley, Lee Morgan et Freddie Hubbard et accompagne Abbey Lincoln au côté de Jack DeJohnette et de Reggie Workman. […] Lire la suite

WEITLING WILHELM (1808-1871)

  • Écrit par 
  • François BURDEAU
  •  • 665 mots

C'est alors que paraît en 1842 son principal ouvrage : Les Garanties de l'harmonie et de la liberté (Die Garantien der Harmonie und der Freiheit) où Weitling reprend sa critique de la propriété, de l'argent, du commerce et propose un nouveau plan d'organisation communiste assez proche du plan énoncé par Cabet, et étayé d'une théorie des appétits humains. […] Lire la suite

ARENSKI ANTON STEPANOVITCH (1861-1906)

  • Écrit par 
  • Alain FÉRON
  •  • 660 mots

On lui doit un traité d'harmonie (1891), qui sera traduit en allemand par son élève Paul Juon (Leitfaden zum praktischen Erlernen der Harmonie, 1901), et un ouvrage en deux volumes sur les formes musicales (1893-1894). Ce compositeur hypersensible, au style expressif, à la nature sombre – il montre une prédilection pour les tonalités mineures –, à l'invention généreuse et à l'esthétique romantique a produit une musique de très grande qualité dont le langage, des plus attachants, est caractérisé par la synthèse réussie entre un sens mélodique prenant ses racines chez les musiciens du groupe des Cinq – Balakirev, Rimski-Korsakov, César Cui, Alexandre Borodine, Modest Moussorgski – et une attirance marquée pour Piotr Ilitch Tchaïkovski et la musique européenne. […] Lire la suite

PALAIS IMPÉRIAUX DE PÉKIN (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Alain THOTE
  •  • 358 mots

1627 Construction du Taihedian (pavillon de l'Harmonie suprême) qui ferme la première cour de la Cité, traversée par la rivière des Eaux d'or. La même année, reconstruction du Zhonghedian (pavillon de l'Harmonie du Milieu), situé au centre d'une vaste terrasse couverte de marbre blanc regroupant les trois principaux pavillons de la partie officielle de la Cité. […] Lire la suite

MÉLODIE

  • Écrit par 
  • Henry BARRAUD
  •  • 4 137 mots
  •  • 1 média

Mais cette sorte de dissociation de la mélodie et de l'harmonie ne sera pas sans conséquences. Les musiciens se rendent compte en effet que, considérée en soi et non plus comme la résultante d'une polyphonie en mouvement, l'harmonie est un langage cohérent, formé d'éléments agissant les uns sur les autres et fortement hiérarchisée. Il sort de cette découverte progressive l'hégémonie du mode d'ut et la disparition des anciens modes. […] Lire la suite

FOSCOLO UGO (1778-1827)

  • Écrit par 
  • Claude MINOT
  •  • 779 mots

D'autre part, c'est sous une forme dense et synthétique que se succèdent les images qui témoignent une nouvelle fois de son aspiration à l'harmonie classique. Harmonie qu'il recherche encore davantage dans son dernier poème, inachevé, Les Grâces (Le Grazie, 1814). Il désire y retracer l'histoire de la civilisation. Dédié au sculpteur Canova, ce chant se compose de trois hymnes à Vénus, Vesta et Pallas, dans lesquels Foscolo tente d'échapper au monde contingent et célèbre des valeurs éternelles : beauté féminine, nature et poésie. […] Lire la suite

SECONDA PRATTICA

  • Écrit par 
  • Antoine GARRIGUES
  •  • 1 270 mots

Manfred Bukofzer l’établit nettement dès 1947 dans son Music in the Baroque Era (traduit en français sous le titre La Musique baroque en 1982) : « Dans son ouvrage Miscellanea musicale (Bologne, 1689), Angelo Berardi explique que dans la musique de la Renaissance “l'harmonie gouverne le mot” alors que dans la musique baroque “le mot gouverne l'harmonie”. […] Lire la suite

TERRY CLARK (1920-2015)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 394 mots

Le musicien de jazz américain Clark Terry jouait de la trompette et du bugle avec une intelligence rare, révélant un sens de la mélodie et de l’harmonie qui jetait un pont entre les ères du swing et du be-bop. S’il fut l’un des trompettistes les plus expressifs du jazz moderne, il se distingua également par ses chansons pleines d’humour. Clark Terry naît le 14 décembre 1920 à Saint Louis, dans le Missouri. […] Lire la suite

FOURIÉRISME

  • Écrit par 
  • Simone DEBOUT-OLESZKIEWICZ
  •  • 4 186 mots

La « théorie des groupes », dit Fourier, ou les « moduls » (sic) d'Harmonie n'empruntent pas leur modèle aux mathématiques constituées, mais fournissent aux savants « l'indice de méthodes nouvelles ». L'Harmonie Fourier croit découvrir entre les passions des rapports analogues à ceux qui existent entre les termes des proportions mathématiques. Il peut donc former des séries de groupes d'individus comme on forme des séries mathématiques, trouver un ordre des caractères et des goûts, qui les pose les uns par rapport aux autres et démultiplie sans fin leurs discriminations. […] Lire la suite

SISLEY ALFRED (1839-1899)

  • Écrit par 
  • Antoine TERRASSE
  •  • 438 mots

Même délicatesse, même goût de l'harmonie, même attrait pour la transcription du jeu le plus secret des ombres et des lumières entre elles ; et une semblable attirance pour le paysage. Mais Corot fut aussi un grand peintre de figures. Sisley, lui, sauf à ses débuts, n'a peint que la terre et le ciel, l'eau surtout dans les reflets fugitifs de la lumière. […] Lire la suite

EICH GÜNTER (1907-1972)

  • Écrit par 
  • Gérard RAULET
  •  • 822 mots

Au fur et à mesure que régressent les ressorts formels du lyrisme, les allitérations, ou les rimes notamment, dès lors destinés à briser l'harmonie et non à l'instaurer, la méfiance se tourne vers la langue elle-même :   Chercher le signe   au lieu de la métaphore   et donc chercher le seul lieu   où tu sois toujours.   (Fortsetzung des Gesprächs). […] Lire la suite

FERROUD PIERRE-OCTAVE (1900-1936)

  • Écrit par 
  • Alain FÉRON
  •  • 822 mots

Et, parmi les qualités d'une écriture avant tout rigoureuse, qui place l'harmonie au service du contrepoint – « C'est par le contrepoint que la musique atteint à cet universel dont elle est la langue, l'harmonie gardant toujours une couleur nationale », affirmait-il –, il faut aussi relever un sens dramatique inné, un goût prononcé pour le sarcasme (par exemple dans son opéra bouffe Chirurgie), une élégance et une vivacité quasi aristocratiques, un souffle structurel peu commun : sa Symphonie en la représente à cet égard une des plus puissantes architectures sonores qu'ait vu éclore l'entre-deux-guerres. […] Lire la suite

MONADOLOGIE, Gottfried Wilhelm Leibniz - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • François TRÉMOLIÈRES
  •  • 844 mots
  •  • 1 média

Le système et l'harmonie La Monadologie se présente comme le résumé du système de son auteur en quatre-vingt-dix alinéas d'une grande densité (et avec de multiples renvois à la Théodicée). Elle ne sera publiée qu'en 1840 (l'édition de référence n'étant fournie qu'à la fin du xixe siècle, par Émile Boutroux), mais connue par une traduction latine dès 1721. […] Lire la suite

FROUNBERG IVAR (1950- )

  • Écrit par 
  • Alain FÉRON
  •  • 1 266 mots

Par exemple, dans Multiple Forms, pour cinq groupes orchestraux (1986), Frounberg explore l'imprévisibilité au sein d'une harmonie « brouillée », emplie d'une liberté et d'une souplesse rythmique obtenue par le moyen le plus simple qui soit : le décalage. Il joue avec une harmonie chromatique, avec des superpositions polyrythmiques, des notes répétées, employant le tempo comme un élément rythmique à part entière, ou encore compose des trilles articulés grâce à des décalages intervalliques et rythmiques. […] Lire la suite

HUGON GEORGES (1904-1980)

  • Écrit par 
  • Alain PÂRIS
  •  • 462 mots

Premier prix de piano (1921), d'harmonie (1921) et de composition (1930), il se tourne vite vers l'enseignement : de 1934 à 1940, il dirige le conservatoire de Boulogne-sur-Mer ; en 1941, il revient à Paris, où il enseigne le solfège au Conservatoire avant de se voir confier en 1948 une classe d'harmonie. Ses premières œuvres importantes remontent au début des années 1930 : Nocturne pour violon et piano (1930), Au Nord, fresque symphonique d'après Verhaeren (1930), un quatuor à cordes (1931), Prélude et quatre églogues de Virgile, pour flûte, clarinette, cor et harpe (1931), un ballet d'après Flaubert, La Reine de Saba (1933). […] Lire la suite

JOY GENEVIÈVE (1919-2009)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 440 mots

Entrée au Conservatoire de Paris à douze ans, elle y étudie le piano avec Yves Nat et Lucette Descaves, l'harmonie avec Jean Gallon, le contrepoint et la fugue avec Noël Gallon, la musique de chambre avec Pierre Pasquier, l'accompagnement avec César Abel Estyle. Elle y obtient un premier prix de piano en 1941, puis des premiers prix d'harmonie et d'accompagnement ; en 1950, elle y sera nommée professeur de déchiffrage et, en 1966, y succédera à Jacques Février comme professeur de musique de chambre, poste qu'elle occupera jusqu'en 1986. […] Lire la suite

STRAND PAUL (1890-1976)

  • Écrit par 
  • Elvire PEREGO
  •  • 914 mots
  •  • 1 média

Elle ne serait pas originale — du moins pour un photographe — si elle n'était aussi délibérément positive, unanimiste, soucieuse d'englober tous les règnes naturels et les structures sociales, comme s'il y avait une harmonie du monde que l'artiste doit rendre sensible. La première particularité de Strand est sa conviction que la photographie n'est qu'un moyen parmi d'autres de mettre au jour cette harmonie : toute sa vie, il aura soin de resituer la photographie par rapport à la peinture, à la sculpture, à la recherche scientifique, à la littérature. […] Lire la suite

Tambourin, RAMEAU (Jean-Philippe)

  • Écrit par 
  • Alain FÉRON
  •  • 460 mots

Dès lors, ce ne sont plus les divisions de l'octave qui justifient l'harmonie : celle-ci se fonde désormais sur un seul son. Les bases théoriques de la tonalité sont posées ; elles vont permettre sa rapide évolution. […] Lire la suite

FINITUDE

  • Écrit par 
  • Henry DUMÉRY
  •  • 552 mots

L'Antiquité grecque accordait plus de prix au fini, en raison des possibilités de prise et de maîtrise qu'il offrait : le fini, c'est l'ordre, la mesure, la proportion, l'harmonie ; l'infini, c'est le désordre, la démesure, la disproportion, le manque d'harmonie. Cependant, la dernière période de la philosophie antique renverse la priorité. Pour Plotin, l'infini revêt un sens positif quand il désigne un principe de production capable d'engendrer une série de termes ; le principe est alors illimité par rapport aux termes qui en dérivent et qui sont limités ; le principe suprême est absolument illimité, indéterminé et indéterminable, mais son illimitation est supérieure à toute limitation, elle est féconde, elle fait procéder toutes les déterminations de l'être ; en regard, les termes dérivés, quels qu'ils soient, sont tous limités, composés, et ils lui sont inférieurs, quoique finis, achevés, définis ; Plotin admet d'autre part une indétermination (infinité) de la matière, inversement symétrique de l'infinité du principe ; mais cette indétermination est stérile, elle est absence de formes par opacité, inertie, défection, tandis que le principe premier fait jaillir toutes les formes. […] Lire la suite

HYPOPLASIE

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre ABOULKER
  •  • 93 mots

Toutefois, dans la mesure où l'harmonie du développement des organes est perturbée, il s'ensuit que le sujet affecté peut présenter un type morphologique particulier ou une relative limitation de ses aptitudes physiologiques. […] Lire la suite

PHILOLAOS (fin VIe-déb. Ve s. av. J.-C.)

  • Écrit par 
  • Georges KAYAS
  •  • 537 mots

Un autre fragment fait partie de la théorie de la musique et Philolaos y divise l'harmonie (octave) en une quarte et une quinte, soit en tout en cinq tons et deux dièses (demi-ton). Le mensonge, ajoute-t-il, ne peut souiller ni le nombre ni l'harmonie. Le système astronomique de Philolaos se caractérise par une certaine hardiesse : le centre de l'Univers, pour lui, n'est ni le Soleil ni la Terre, mais ce qu'il appelle le Feu central ; autour de ce dernier gravite d'abord l'Anti-Terre, puis la Terre, qui tourne toujours la même face vers ce Feu central (les Grecs, habitant la face opposée, ne peuvent pas voir le Feu central). […] Lire la suite

MALAGUEÑA, danse

  • Écrit par 
  • Pierre-Paul LACAS
  •  • 99 mots

Son harmonie est caractérisée par sa cadence, qui commence et finit par la dominante du mode mineur. Ravel en a écrit une pour sa Rhapsodie espagnole. […] Lire la suite

ADLER GUIDO (1855-1941)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 532 mots

Influencé par les travaux des grands historiens de la musique de l'époque, Adler abandonne le droit et soutient en 1880 une thèse de doctorat consacrée à la musique occidentale avant 1600 (Die historischen Grundclassen der christlich-abendländischen Musik bis 1600), qu'il complète l'année suivante par une étude sur l'histoire de l'harmonie (Studie zur Geschichte der Harmonie). […] Lire la suite

DURUFLÉ MAURICE (1902-1986)

  • Écrit par 
  • Alain PÂRIS
  •  • 881 mots

Il travaille l'orgue avec Alexandre Guilmant et, I'année suivante, il entre au Conservatoire, où il suit les cours d'Eugène Gigout (orgue), Jean Gallon (harmonie), Georges Caussade (contrepoint et fugue) et Paul Dukas (composition). Cinq premiers prix couronneront ses études : orgue (1922), harmonie et fugue (1924), accompagnement (1926) et composition (1928). […] Lire la suite

MELÉNDEZ VALDÉS JUAN (1754-1817)

  • Écrit par 
  • Bernard SESÉ
  •  • 551 mots

Aujourd'hui, on apprécie davantage son talent descriptif, l'harmonie de ses vers, la délicatesse de ses rythmes, la mélancolie de ses paysages, sa sensibilité exquise. […] Lire la suite

MANERI JOE (1927-2009)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 457 mots

Il forme un groupe de jazz qui improvise sur des thèmes dodécaphoniques, sans rythme ou harmonie prédéterminés, et qui mêle jazz, klezmer et musiques traditionnelles grecques, turques, arabes ou arméniennes. Vers le milieu des années 1950, il enregistre quelques improvisations free mixées sur bandes magnétiques. En 1965, il se produit au Carnegie Hall de New York au sein du Twentieth Century Innovations Ensemble de Gunther Schuller. […] Lire la suite

DECAUX ABEL MARIE (1869-1943)

  • Écrit par 
  • Alain FÉRON
  •  • 488 mots

En effet, dans ces quatre pages pour piano, Decaux pressent l'atonalité à travers le traitement de la cellule de trois notes qui génère le cycle tout entier en engendrant, dans le même temps, et la thématique et l'harmonie. Une telle approche, qui est le fondement même du sérialisme (défini comme une synthèse entre le vertical et l'horizontal) le fera surnommer le « Schönberg français ». […] Lire la suite

BOULANGER LILI (1893-1918)

  • Écrit par 
  • Juliette GARRIGUES
  •  • 1 040 mots

À six ans, elle commence des études d'harmonie avec Auguste Chapuis. Malgré une santé fragile, Lili continue ses études et apprend successivement le piano, le violon, le violoncelle et la harpe. Jusqu'à sa seizième année, elle semble se promener à travers la musique, tantôt travaillant ses instruments, tantôt improvisant quelques thèmes ou esquissant des pièces, sans dessein bien établi. […] Lire la suite

GHYKA MATILA C. (1881-1965)

  • Écrit par 
  • Virgil IERUNCA
  •  • 1 077 mots

Lund, Ghyka réalise une sorte de « mémento de géométrie esthétique » afin de prouver que « toute harmonie peut s'exprimer ou se symboliser par des nombres, et, inversement, des nombres et des notations mathématiques qui traduisent leurs relations se dégage souvent une harmonie rythmée ». Pour lui la proportion qui régit la beauté, c'est la fameuse « section d'or », baptisée ainsi par Léonard de Vinci (approximativement 1/1,618). […] Lire la suite

COCHEREAU PIERRE (1924-1984)

  • Écrit par 
  • Pierre-Paul LACAS
  •  • 563 mots

Au conservatoire de la rue de Madrid, il reçoit une solide formation traditionnelle en harmonie (avec Henri Challan et Maurice Duruflé), en fugue (chez Noël Gallon), en composition (auprès de Tony Aubin), en histoire de la musique (chez Norbert Dufourcq) et, bien sûr, en classe d'orgue auprès de Marcel Dupré. Il récolte ses prix entre 1946 et 1950, dont des premières récompenses en harmonie, histoire de la musique, composition et orgue. […] Lire la suite

O Bella Destra, INDIA (Sigismondo d')

  • Écrit par 
  • Alain FÉRON
  •  • 563 mots

Cette conquête est rendue possible grâce à une nouvelle technique, la basse continue, sorte de sténographie musicale conçue à la fin du XVIe siècle : une ligne de basse chiffrée est notée au-dessous de la ligne vocale à laquelle elle sert d'accompagnement ; les chiffres, écrits au-dessus des notes, permettent à l'instrumentiste de restituer l'harmonie voulue par le compositeur. […] Lire la suite