Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

« Sicile (Italie) »

    • Filtrer les résultats par type

  • SICILE

    • Écrit par Maurice AYMARD, Michel GRAS, Claude LEPELLEY, Jean-Marie MARTIN, Pierre-Yves PÉCHOUX
    • 17 925 mots
    • 10 médias

    Il échoua et quitta la Sicile honni de tous. Or, l'île était en train de devenir le champ clos des luttes entre Rome et Carthage. Jusqu'au iiie siècle avant J.-C., Rome avait borné son impérialisme à l'Italie. En Sicile, elle se heurta à Carthage et, de 260 à 241, au cours de la première guerre punique, la lutte fut acharnée sur terre et sur mer. La victoire des îles Aegates donna la Sicile à Rome. Lire la suite 

  • COLONISATION GRECQUE EN ITALIE DU SUD ET EN SICILE

    • Écrit par Bernard HOLTZMANN
    • 194 mots

    Le grand mouvement de colonisation qui, à partir de — 750, va donner en deux siècles à la civilisation grecque une dimension pan-méditerranéenne résulte de deux facteurs : la croissance démographique, qui bouscule une société autarcique dirigée par une aristocratie de grands propriétaires terriens, et la familiarisation tardive des Grecs avec les activités maritimes. Lire la suite 

  • ITALIE

    • Écrit par André CHASTEL
    • 5 011 mots
    • 2 médias

    L'apport de l'Italie à la culture occidentale est finalement si ramifié, si intime qu'elles ne se conçoivent pas l'une sans l'autre. L'Empire romain a provoqué la concentration de toutes les ressources morales, intellectuelles, techniques du monde méditerranéen dans les provinces qui s'enchaînent de la Lombardie à la Sicile. Il est revenu à l'Italie, chaotique mais inlassablement féconde du Moyen Âge, de la Renaissance et des temps classiques, de faire communiquer l'Occident avec tout ce fonds méridional à travers le double appareil de l'Église et de la culture profane. Lire la suite 

  • ITALIE, économie

    • Écrit par Jacques LE CACHEUX, Siro LOMBARDINI, Janine MENET-GENTY
    • 13 205 mots
    • 2 médias

    L'Italie a réussi, au prix d'une rigueur imposée par des gouvernements de « techniciens » et d'importants sacrifices pour ses citoyens, à faire de l'intégration économique et monétaire à l'Europe une réalité en 2002. Dès 1996, la lire a réintégré le SME qu’elle avait quitté en 1992. La coalition de l'Olivier est parvenue à faire participer l'Italie au premier groupe de pays adoptant l'euro (1998). Lire la suite 

  • ITALIE Histoire

    • Écrit par Michel BALARD, Paul GUICHONNET, Jean-Marie MARTIN, Jean-Louis MIÈGE, Paul PETIT
    • 27 498 mots
    • 42 médias

    Le Midi, carrefour des civilisations À la fin du viiie siècle, Byzance ne garde en Italie que la Calabre et la Sicile ; la côte napolitaine, byzantine en droit, est en fait indépendante ; le reste du Midi obéit au prince lombard de Bénévent ; au vrai, à part la Sicile orientale hellénisée, la côte apulienne et Naples, le pays est peu peuplé, sans cités, sans hiérarchie religieuse. Lire la suite 

  • ITALIE Géographie

    • Écrit par Dominique RIVIÈRE
    • 9 083 mots
    • 16 médias

    Une « Italie des cent villes » aux identités composites La décentralisation italienne met enfin en évidence d'une façon nouvelle la diversité historique et culturelle de « l'Italie des cent villes » car, comme dans d'autres pays européens, l'une se nourrit en partie de l'autre. Mais, là encore, la problématique identitaire locale et régionale joue de façon complexe. Lire la suite 

  • ITALIE Langue et littérature

    • Écrit par Dominique FERNANDEZ, Angélique LEVI, Davide LUGLIO, Jean-Paul MANGANARO
    • 28 412 mots
    • 20 médias

    On a trop tendance, à l'étranger, à insister sur l'Italie sanguine et optimiste, expansive et oratoire, l'Italie de Véronèse et de Bernin, de Manzoni et de Verdi, de Carducci et de D'Annunzio. C'est oublier l'autre Italie, secrète et crispée, contemplative et orgueilleuse, dont la plainte sourde retentit d'âge en âge, l'Italie hautaine, renfermée, dédaigneuse de sentiments aussi vulgaires que la soif du bonheur ou le désir du succès. Lire la suite 

  • CONQUÊTE NORMANDE DE LA SICILE MUSULMANE

    • Écrit par Pascal BURESI
    • 224 mots

    Ainsi, depuis deux siècles et demi, la Sicile vit à l'heure de l'Islam. À la fin du xie siècle, les divisions politiques parmi les musulmans facilitent la conquête normande. Robert Guiscard, un seigneur normand du Cotentin, de la famille des Hauteville, arrive en 1046 en Italie du Sud. En 1057, il devient, avec son frère Roger, duc de Calabre. Dès 1060, il entreprend la conquête de la Sicile musulmane et s'empare de Palerme en 1072. Lire la suite 

  • ITALIE La vie politique depuis 1945

    • Écrit par Geneviève BIBES, Marc LAZAR, Universalis
    • 31 410 mots
    • 12 médias

    La Résistance a été le fait d'une élite bourgeoise et ouvrière de l'Italie du Nord, les grandes masses paysannes, surtout celles de l'Italie du Sud, étant restées à l'écart. Et le « vent du Nord », face aux pesanteurs sociales et culturelles de l'Italie profonde, se révèle vite impuissant à faire place nette à une Italie nouvelle. On le voit lors du référendum institutionnel du 2 juin 1946 lorsque la république ne l'emporte que par 12 718 641 voix contre 10 718 502 à la monarchie, majoritaire dans toutes les provinces au sud de Rome, sauf une, Trapani. Lire la suite 

  • LE VOYAGE EN ITALIE DE GOETHE (J. Lacoste)

    • Écrit par Lionel RICHARD
    • 924 mots

    Le livre-bilan qui s'intitule Voyage en Italie n'est pas un témoignage direct. C'est une construction élaborée plusieurs années après-coup. En novembre 1816, la première partie en est publiée, décrivant le trajet de Carlsbad à Rome. En octobre 1817 paraît le second volume, où Goethe relate son séjour à Naples et son périple en Sicile. C'est pourquoi Jean Lacoste prend en compte moins le côté biographique de cette escapade italienne que la nouveauté qui en découle dans sa vision du monde. Lire la suite