Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

« Concours de la fonction publique »

    • Filtrer les résultats par type

  • FONCTION PUBLIQUE

    • Écrit par Jean-Louis de CORAIL, François GAZIER, Jean-Claude MAITROT
    • 13 176 mots

    La fonction publique des États socialistes s'apparente au système de la structure ouverte. Le recrutement se fait souvent par élection sinon par nomination directe venant de l'autorité hiérarchique qui a étudié les dossiers des différents candidats. Le concours de type occidental est complètement ignoré. La carrière ne comporte aucune garantie de stabilité, et la plupart des agents peuvent être l'objet d'un licenciement discrétionnaire. Lire la suite 

  • MAGISTRATURE

    • Écrit par Joël GREGOGNA
    • 1 708 mots

    Dans son acception la plus large, le terme magistrat s'applique à toute personne investie d'une fonction publique : édiles locaux, juges. Le sens du vocable se rapproche alors de celui qu'il avait à Rome. Dans une acception moins large, le terme de magistrat s'entend de celui qui est appelé à se prononcer sur une affaire, à trancher un litige, après en avoir été régulièrement investi par la puissance publique. Lire la suite 

  • ENA (École nationale d'administration)

    • Écrit par Jean-Claude MAITROT
    • 1 120 mots

    ) et des cadres supérieurs des administrations centrales, qui reposait sur de multiples concours et qui conduisait à une différenciation des formations ainsi qu'à un cloisonnement excessif. Ensuite, le second objectif de la création de l'E.N.A. était la démocratisation de la haute fonction publique par la diversification sociale et géographique de son recrutement. Lire la suite 

  • LIANG QICHAO [LEANG K'I-TCH'AO] (1873-1929)

    • Écrit par Kristofer SCHIPPER
    • 963 mots

    Ce fils de paysan, d'origine cantonaise, passe le premier grade des concours impériaux à l'âge de onze ans. Sa profonde connaissance des classiques lui permet d'obtenir le titre de juren (équivalant approximativement au diplôme des grandes écoles de France) dès l'âge de seize ans. Mais sa carrière universitaire s'arrête là. Il tenta en vain, à plusieurs reprises, de subir avec succès le concours métropolitain de qinshi, équivalant au doctorat ès lettres et donnant accès aux grades les plus élevés de la fonction publique. Lire la suite 

  • CHAMBRES RÉGIONALES DES COMPTES

    • Écrit par Jean-Claude MAITROT
    • 469 mots

    Elles peuvent étendre leurs investigations à des organismes qui ne sont pas soumis aux règles de la comptabilité publique mais qui bénéficient du concours financier d'une collectivité locale. Par ailleurs, les chambres régionales se sont substituées aux trésoriers payeurs généraux dans le contrôle des budgets locaux. Ainsi, dans le cas de retard dans l'établissement du budget, qui doit être adopté avant le 15 avril de l'exercice auquel il s'applique, le représentant de l'État (préfet commissaire de la République) saisit la chambre régionale qui formule des propositions pour le règlement du budget. Lire la suite 

  • COUR DES COMPTES

    • Écrit par Jean-Claude MAITROT
    • 1 133 mots

    Le contrôle des organismes non soumis aux règles de la comptabilité publique est apparu sous la IVe République et concerne, d'une part, les organismes bénéficiant, sous quelque forme que ce soit, du concours financier d'une personne publique et, d'autre part, tous les organismes de sécurité sociale. Le contrôle des entreprises publiques et de leurs filiales est aujourd'hui confié à la Cour. Lire la suite 

  • DELOUVRIER PAUL (1914-1995)

    • Écrit par Bernard VALADE
    • 1 088 mots

    Paul Delouvrier entre dans la fonction publique en 1941, après avoir été reçu troisième aux épreuves théoriques du concours précédemment abandonné – il sera classé au premier rang lors de la seconde partie, en janvier 1944. Il est alors inspecteur des Finances et se fait déjà remarquer pour son intransigeance. Si la vérification des liasses n'implique nullement pour lui l'adhésion à la “révolution nationale”, on le retrouve cependant à l'école des cadres d'Uriage, où il rencontre Hubert Beuve-Méry et découvre l'œuvre de Teilhard de Chardin. Lire la suite 

  • GLADSTONE WILLIAM EWART (1809-1898)

    • Écrit par Roland MARX
    • 550 mots
    • 3 médias

    Préoccupé par le népotisme en honneur dans l'administration, il impose en 1870 le concours comme voie d'accès à la fonction publique. Ayant compris la gravité du problème irlandais, il croit d'abord pouvoir le résoudre par la séparation, en Irlande, de l'Église anglicane et de l'État (1869), puis par des réformes agraires, mais en vient en 1886 à défendre un projet de Home Rule. Lire la suite 

  • CUSIN GASTON (1903-1993)

    • Écrit par Charles-Louis FOULON
    • 554 mots

    Commissaire honoraire de la République et ancien secrétaire général du ministère de l'Économie nationale en 1945, Gaston Cusin a incarné la capacité de la haute fonction publique à s'engager, mais aussi à imposer une certaine vision technocratique du bien de la nation. Né à Annecy, le 15 juin 1903, ce fils d'un fonctionnaire des Douanes est lui-même contrôleur dans cette administration à l'âge de dix-neuf ans. Lire la suite 

  • FRANCE (Arts et culture) L'art public

    • Écrit par Caroline CROS, Universalis
    • 3 242 mots
    • 1 média

    Par ailleurs, l'échec du concours international pour le Monument au prisonnier politique inconnu (1975) a porté un coup fatal à la tradition allégorique et monumentale de la statuaire. Malgré l'organisation d'un concours prestigieux et la désignation d'un lauréat, le monument n'a jamais été réalisé. La commande publique revisitée Parallèlement à ces avancées, les années 1960-1970 sont marquées par l'émergence de courants artistiques novateurs qui échappent au seul domaine des musées. Lire la suite