" I have a dream " Martin Luther King, 1963

Crédits : The Image Bank

Le 28 août 1963, à l'issue de la marche pour les droits civiques qui a rassemblé plus de 200 000 personnes, le pasteur Martin Luther King raconte son "rêve".
Transcription de l'extrait du discours " I have a dream " prononcé le 28 août 1963 (ce texte est légèrement différent de la version officielle présente dans les recueils des écrits de Martin Luther King) :
[...] one day even the state of Mississippi, a state, sweltering with the heat of injustice, sweltering with the heat of oppression, will be transformed into an oasis of freedom and justice.
I have a dream that my four little children will one day live in a nation where they will not be judged by the color of their skin but by the content of their character.
I have a dream today.
I have a dream that one day, down in Alabama, with its vicious racists, with its governor having his lips dripping with the words of interposition and nullification, one day, right there in Alabama, little black boys and black girls will be able to join hands with little white boys and white girls as sisters and brothers.
I have a dream today.
[...] un jour, même l'État du Mississippi, un État étouffant d'injustice et d'oppression, sera transformé en une oasis de liberté et de justice.
J'ai un rêve que mes quatre enfants
appartiendront un jour à une nation où ils seront jugés non pas en fonction de la couleur de leur peau, mais en fonction de leur caractère.
J'ai un rêve aujourd'hui.
J'ai un rêve qu'un jour, en Alabama, avec ses racistes haineux et son gouverneur qui parle d'interposition et de nullification, les petits garçons noirs et les petites filles noires pourront prendre la main des petits garçons blancs et des petites filles blanches comme s'ils étaient frères et sœurs.
J'ai un rêve aujourd'hui.