Création de l'État d'Israël, 1948

Crédits : The Image Bank

À partir de la fin du XIXe siècle, de nombreux juifs européens viennent s'installer en Palestine. Cette immigration massive est le fruit de l'idéologie sioniste qui prône l'établissement d'un foyer national juif. Ce mouvement se traduit par la mise en valeur agricole du territoire, grâce à la création de fermes collectives, les kibboutz, et par la fondation ou le développement accéléré de villes, à l'image de Tel-Aviv. Le plan de partage de la Palestine en deux États indépendants, l'un juif, l'autre arabe, adopté par les Nations unies en novembre 1947, aboutit à la création de l'État d'Israël, qui est proclamée le 14 mai 1948. Celle-ci est saluée par l'ensemble des communautés juives. Dans un contexte de guerre, David Ben Gourion en devient le Premier ministre. Il doit faire face à l'hostilité des États arabes du Proche-Orient. Envahie dès le 15 mai 1948 par la Légion arabe de Transjordanie, Jérusalem est l'enjeu principal de la première guerre israélo-arabe.