Guerre du Vietnam et mouvement antiguerre

Crédits : National Archives

En mars 1965, les Marines débarquent au Vietnam. Pour le président Johnson, les conseillers américains auprès des Sud-Vietnamiens ne suffisent plus. L'intervention directe des États-Unis est indispensable pour endiguer le communisme. Mais l'engagement de plus en plus massif des Américains dans une guerre qui apparaît comme injuste et disproportionnée, provoque un mouvement sans précédent aux États-Unis. Pacifistes, étudiants, intellectuels, mouvements noirs se retrouvent dans de gigantesques manifestations en faveur de la paix où sont brûlés drapeaux américains et livrets de conscription. Dans beaucoup de pays, le combat du petit Nord-Vietnam contre le géant américain devient un symbole pour la jeunesse qui entre en révolte. À la fin des années soixante, la guerre du Vietnam apparaît comme le révélateur des tensions dont souffre la société américaine.