Crise de Suez, 1956

Crédits : National Archives

Le 26 juillet 1956, le président égyptien Gamal Abdel Nasser, annonce à Alexandrie la nationalisation du canal de Suez. Le 30 octobre, Français et Anglais lancent une intervention militaire dans la région. Les Français reprochent à Nasser son soutien aux nationalistes algériens. Les Anglais, principaux actionnaires de la compagnie, refusent de se laisser déposséder et craignent pour la liberté de circulation sur le canal. L'État d'Israël, en conflit frontalier avec l'Égypte, opère à leur côté. La crise de Suez engendre ainsi la seconde guerre israélo-arabe. Le président américain Eisenhower, irrité de ne pas avoir été consulté par les Occidentaux, propose à l'O.N.U. le vote d'une résolution exigeant le retrait des forces étrangères d'Égypte. Le cessez-le-feu est finalement signé le 6 novembre 1956.