Jonas Salk

Crédits : Encyclopædia Universalis France

En 1954, le corps médical donne l'autorisation au docteur Jonas Salk de tester l'efficacité d'un nouveau vaccin contre la poliomyélite : 440 000 jeunes reçoivent des injections du vaccin de Salk, tandis que 210 000 reçoivent des injections factices. C'est la première fois que des volontaires participent à une expérience médicale de cette ampleur. Au total, plus d'un million et demi d'enfants sont observés scientifiquement lors d'un gigantesque test comparatif. En 1955, après un an d'expérimentation, des centaines de scientifiques se réunissent à l'université du Michigan pour entendre les conclusions du rapport. Le docteur Salk est parmi eux. Tous sont chargés d'espoir quand le docteur Thomas Francis annonce les résultats de cette étude approfondie. Vient la déclaration historique : « Le vaccin fonctionne ! Il est sans risque, efficace et actif. » Aucun des enfants qui ont participé à la campagne de vaccination de Salk n'est décédé des suites de la poliomyélite. Les années de travail acharné du docteur Salk sont récompensées. Salk, qui ne cherche pas les honneurs, retourne dans son laboratoire afin de reprendre sa tâche : combattre la douleur et tenter d'éradiquer d'autres maladies.