Sociétés aborigènes d'Australie

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Arrivés par la mer en provenance d'Asie, il y a au moins 50 000 ans, les Aborigènes sont les premiers habitants de l'Australie. Leur société nomade de chasseurs-cueilleurs, répartie en près de 500 tribus, dépassait sans doute les 500 000 individus en 1788, au début de la colonisation britannique. Plus encore que les conflits avec les colons, ce sont les nouvelles maladies apportées par les Européens qui les ont décimés. Leur nombre s'était réduit à environ 30 000 en 1910. Ils avaient mis au point un mode de vie extrêmement organisé, en harmonie avec leur environnement. Leur mythologie, en liens étroits avec la terre, s'exprime notamment dans leurs célèbres peintures aux tons ocres, dans leurs totems, ainsi que dans l'ornement de leurs corps et dans leurs danses rituelles. Chassés vers l'intérieur par l'arrivée des Européens, les Aborigènes sont encore nombreux à vivre dans des zones reculées et à conserver un mode de vie rural. Mais près de la moitié d'entre eux vivent désormais en ville. De nombreux territoires ancestraux et lieux sacrés ont été rendus aux tribus et aux communautés, le gouvernement fédéral puis les États ayant reconnu finalement aux Aborigènes des droits sur les terres. Ainsi leur a été restitué un tiers du Territoire-du-Nord, dont le parc national d'Uluru-Kata Tjuta, avec le site sacré d'Uluru appelé Ayers Rock par les Blancs.