Un producteur de cinéma, Alain Roca

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Alain Rocca est directeur de la maison de production Lazannec, qui a financé de nombreux films tels que Un monde sans pitié (Éric Rochant, 1989), L'Odeur de la papaye verte (Tran Nu Yên Khê, 1993), La Haine (Mathieu Kassovitz, 1995) ou encore Total Western (Éric Rochant, 2000). Il nous parle du métier de producteur :
Dans Le Mépris de Goddard, Jack Palance joue le rôle d'un producteur américain de cinéma qui passe son temps à signer des chèques. Cette image correspond-elle encore à la réalité du métier de producteur ?
Les sources de financement et le montage financier d'un film ont-ils changé ces vingt dernières années ?
Peut-on parler « d'exception française » dans le mode de production cinématographique ?