Les divers types de crues et les inondations dans le Gard en septembre 2002

Crédits : VMGROUP

Le bilan des inondations qui, en septembre 2002, ont touché le sud-est de la France, et surtout le département du Gard, a été lourd : vingt-quatre morts, des milliers de sinistrés et 1,2 milliard d'euros de dégâts. Le village d'Aramon a été le plus touché : l'armée et la sécurité civile ont évacué un millier de personnes en catastrophe par bateau ou par hélitreuillage. Mais bien d'autres villages, comme celui de La Calmette, se sont brusquement retrouvés submergés par l'arrivée soudaine et massive des eaux.
Cette catastrophe a été causée par la crue brutale du Gardon, à la suite de pluies d'orage torrentielles qui se sont abattues sur la région pendant deux jours : il a plu autant qu'en un an à Paris. Ce type d'inondation est plutôt rare ; le plus souvent, les crues ont lieu après une longue période de précipitations pas trop fortes qui, contrairement à ce qui est arrivé ici, laissent le temps aux hommes de voir les eaux monter et de quitter les lieux.