Précipitations : pluie, neige et grêle

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Processus schématique de production des trois types de précipitation atmosphérique.


À l'intérieur d'un nuage, les particules de vapeur d'eau, condensées sur un noyau solide comme les cristaux de sel marin ou les poussières atmosphériques, fusionnent pour former les gouttes de pluie.

Les courants ascendants entraînent les gouttes vers la partie supérieure du nuage, où elles se convertissent en cristaux de glace. Ces derniers, du fait de leur poids, retombent et fondent dans leur chute, causant une précipitation sous forme de pluie.

Dans une précipitation sous forme de neige, les cristaux de glace en phase de descente se combinent entre eux. La température ambiante étant inférieure à zéro degré Celsius, les transferts entre vapeur d'eau et cristaux de glace transforment ces derniers en cristaux de neige de structure hexagonale, qui s'agglomèrent en flocons dans leur chute.

Il arrive aussi que les cristaux, se trouvant congelés dans leur chute, soient renvoyés par des courants ascendants dans la haute couche du nuage. À chaque rechute dans la partie inférieure de celui-ci, les cristaux se chargent en eau et se congèlent à nouveau dans leur ascension, jusqu'à ce que leur poids soit suffisant pour les faire tomber sous forme de grêlons.