Système immunitaire

Crédits : Planeta Actimedia S.A.© Encyclopædia Universalis France pour la version française.

Mécanismes de défense assurés par les globules blancs.


Les êtres vivants sont exposés à une multitude de micro-organismes nocifs, tels que les virus, les bactéries ou les parasites. Contre ces agents infectieux, ils sont dotés d'un système immunitaire qui les protège.

Quand un micro-organisme franchit les premières barrières de défense, plusieurs réactions immunitaires régies par les différents globules blancs sont possibles : le corps étranger peut tout d'abord être détecté, englobé puis phagocyté par des polynucléaires.

Mais il arrive que certains germes envahisseurs parviennent à déjouer cette réaction. Les lymphocytes T4, capables de reconnaître les protéines présentes à la surface des intrus, font intervenir les lymphocytes T cytotoxiques qui sont chargés de les détruire. Ce mécanisme s'appelle l'immunité cellulaire.

De plus, une réponse immunitaire dite humorale peut aussi se déclencher. Ici, les lymphocytes B s'activent et se transforment en cellules plasmatiques, qui fabriquent des anticorps pour neutraliser et détruire l'agresseur.

À la suite d'une agression, le système immunitaire restera vigilant : quelques-uns des lymphocytes engagés seront conservés comme «cellules-mémoire» pour agir rapidement et efficacement face à une nouvelle attaque de même type.