Transports : amortisseur d'automobile

Crédits : Planeta Actimedia S.A.© Encyclopædia Universalis France pour la version française.

Principes physiques de base.


La suspension d'une automobile permet d'absorber les accidents du terrain et de maintenir en toutes circonstances les roues en contact avec le sol, condition de confort et de sécurité pour la conduite.

Le système de suspension est composé d'un élément flexible, ressorts à lames ou hélicoïdaux, et d'un élément amortisseur qui neutralise les oscillations.

Dans la plupart des voitures de tourisme, les ressorts à lames ont été remplacés par des ressorts hélicoïdaux à l'intérieur desquels sont logés les amortisseurs.

Les plus employés sont les amortisseurs hydrauliques de type télescopique, composés de deux tubes hermétiquement emboîtés. Le tube supérieur fixé au châssis comporte une tige centrale interne qui se termine par un piston à clapets. Le tube interne forme la chambre du piston. Il est fixé à l'axe de la roue.

Lorsque la roue surmonte un obstacle, l'amortisseur est comprimé et l'huile contenue entre le piston et le fond du tube passe dans la zone supérieure de la chambre par les clapets ainsi que dans la zone comprise entre les deux tubes. La remontée brusque de la roue est amortie.

Lorsqu'elle tombe sur un trou, la roue s'abaisse, et l'huile de l'amortisseur est renvoyée à la zone de départ, la détente de l'amortisseur est ainsi freinée.