Malaria

Crédits : Planeta Actimedia S.A.© Encyclopædia Universalis France pour la version française.

Cycle infectieux du Plasmodium, parasite responsable du paludisme.


Le paludisme ou malaria est une maladie tropicale transmise par la femelle du moustique Anophèle. On estime qu'elle affecte dans le monde une population de 500 millions de personnes et cause près de 2 millions de morts par an.

Lorsqu'un insecte contaminé pique un être humain, il lui inocule par sa salive des protozoaires du genre Plasmodium.

Les parasites gagnent par la circulation sanguine le foie, où ils se concentrent et se transforment. Après une multiplication asexuée, les parasites repassent par milliers dans le sang où ils pénètrent dans les globules rouges.

Ils y reprennent leur reproduction jusqu'à l'éclatement des cellules hôtes et continuent ainsi leur propagation. C'est dans cette phase que le malade subit des accès de fièvre répétés pouvant entraîner la mort.

Simultanément, certains parasites se différencient sexuellement: ils se transforment en gamétocytes mâles et femelles.

Un moustique piquant un malade ingère ces gamétocytes qui peuvent alors se reproduire dans l'appareil digestif de l'insecte. Les germes infectants sont produits par les parasites issus de cette reproduction.

Lorsque ce moustique contaminé pique un individu sain, il lui inocule la maladie. Le cycle du parasite peut ainsi se répéter indéfiniment.