Coagulation sanguine

Crédits : Planeta Actimedia S.A.© Encyclopædia Universalis France pour la version française.

Réaction de cautérisation naturelle d'une plaie.


Lorsqu'une blessure provoque la rupture d'un vaisseau sanguin, il se produit une hémorragie. Le mécanisme de coagulation, qui obture la plaie pendant que le vaisseau est réparé, est alors déclenché.

Rapidement, les plaquettes qui circulent dans le plasma s'agglutinent aux bords de la plaie pour former un caillot qui obstrue la brèche. Comme cette première protection est très fragile et peut se défaire facilement, une réaction en cascade convertit le fibrinogène, une protéine soluble, en une autre qui est insoluble, la fibrine.

Les filaments de fibrine agissent comme un tissu de contention sur l'agrégat plaquettaire. Il se forme ainsi un caillot stable qui permet à la fois de stopper l'hémorragie et de restaurer la paroi du vaisseau sanguin.

Une fois le vaisseau réparé, un mécanisme enzymatique transforme la fibrine en éléments solubles et le caillot se désagrège.