Staline retiré de la Place Rouge, 1961

Crédits : Pathé

Exhumé de la nécropole où il reposait au côté de Lénine, veillé par des foules respectueuses, Staline est mort deux fois. Pourtant, en 1953, à la nouvelle de sa première mort, la vie s'était comme figée dans son immense empire. Son corps, embaumé pour l'éternité, avait été veillé par les membres du Soviet suprême, parmi lesquels le monde essayait de découvrir la silhouette encore imprécise de son successeur. Ainsi avait-il lui même veillé Lénine.
Après sa mort, on pouvait croire que l'on mènerait toujours des Komsomols respectueux à ces pèlerinages.
Mais l'éclat de l'étoile rouge avait faibli à Berlin puis à Budapest. Et Khrouchtchev lança à la face du monde son écrasant réquisitoire contre le Dieu rouge.
À l'ombre des spoutniks, la génération nouvelle est invitée à oublier le premier chapitre de la révolution.