Téléphonie mobile: motif de réutilisation des fréquences