Méditerranée centrale

Méditerranée centrale

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Première figuration de la « Zentrales Mittelmeer » (« méditerranée centrale ») par Neumayr (1887). Cette carte est quasi identique à la carte colorée publiée en 1885 et montre clairement le grand espace marin équatorial que Suess devait baptiser « Téthys » dès 1893, entre les grandes masses continentales émergées du Nord (« continent néarctique », « île scandinave » et « île de Turan ») et celles du Sud (« continent brésilien-éthiopien »). Plus à l'est, Neumayr figure un « continent sino-australien » hypothétique du fait de l'absence, à l'époque, de données sur les faunes marines dans ces régions. Il faut toutefois bien remarquer les trois limites climatiques (« Grenze ») d'orientation est-ouest qui séparent deux zones tempérées d'une zone équatoriale centrale et d'une zone boréale froide. Il s'agit d'une carte paléobiogéographique et non d'une carte structurale (d.r.).