Migration des pôles depuis le Précambrien

Migration des pôles depuis le Précambrien

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Schéma de la migration apparente des pôles depuis le Précambrien, d'après Komarov (1960). Apparemment, la direction du pôle magnétique paraît migrer, au cours du temps, du Précambrien (PC) au Cambrien (Cb), Silurien (S), Dévonien (D), Permien (P), Trias (Tr), Crétacé (Cr), Éocène (T1), Oligocène (T2), Néogène et Quaternaire (T3). La différence des cheminements apparents, selon qu'on s'adresse à des mesures paléomagnétiques du continent nord-américain et du continent européen, montre que le phénomène réel se comprend mieux en admettant un déplacement différentiel des continents, l'axe des pôles restant fixe. Cette conception a été utilisée dans l'exemple de la rotation de l'ensemble corso-sarde.