Système nerveux primitif

Système nerveux primitif

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Évolution possible de l'accroissement de complexité du système nerveux primitif, du myoépithélium au réseau nerveux. a : Myoépithélium (transmission électrique de cellule à cellule). b : Le même, avec différenciation d'un récepteur et d'un effecteur spécialisés. c : La transmission a lieu entre récepteurs et effecteurs par l'épithélium ; transmission également de cellule musculaire à cellule musculaire. d : Cellule sensorielle autorythmique (en noir), transmission par les cellules musculaires et par les cellules épithéliales banales. e : La cellule autorythmique n'est plus sensorielle, mais elle est contrôlée par des cellules sensorielles (jonction synaptique). f : La cellule autorythmique est influencée par un système conducteur dont les cellules peuvent être également sensorielles. g : La cellule autorythmique contrôle maintenant le système conducteur (et récepteur) qui constitue une voie rapide commandant la couche musculaire. h : Le système conducteur, activé par la cellule autorythmique, n'a plus de fonction sensorielle propre, mais il est contrôlé par des cellules sensorielles. i : Deux systèmes conducteurs, chacun possédant ses « entrées » sensorielles et ses « sorties » motrices ; le système interne est activé par des cellules autorythmiques (d'après Horridge, 1968).