Rythme biologique : démonstration par la méthode de résonance

Rythme biologique : démonstration par la méthode de résonance

Crédits : Encyclopædia Universalis France

La méthode de résonance (protocole de Nanda-Hamner) a été utilisée pour mettre en évidence l'intervention d'une photosensibilité circadienne endogène dans la mesure photopériodique du temps. On étudie ici l'induction de la diapause chez l'hyménoptère parasite « Nasonia vitripennis ». Différents lots d'animaux ont été soumis à des régimes photopériodiques composés d'une durée d'éclairement constante (12 h) et d'une durée d'obscurité (en rouge) qui s'accroît pour chaque lot expérimental, pour donner des cycles lumière-obscurité de période allant de 16 à 68 heures. La réponse photorégulée, l'induction de la diapause, n'est déclenchée que par certains régimes photopériodiques, qui diffèrent de 24 heures (d'après : D. S. Saunders, 1977).