Rythmes circadiens en conditions de libre cours.

Rythmes circadiens en conditions de libre cours.

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Placé dans un environnement constant, en isolement temporel, un homme conserve des rythmes d'alternance activité-sommeil (activité = barres bleu foncé ; sommeil = barres rouges) et de température rectale (triangles). Les triangles noirs indiquent les périodes où la température rectale est maximale (pointe en haut) ou minimale (pointe en bas). La persistance de la rythmicité montre qu'elle est d'origine endogène, avec une période propre (t) qui est proche mais différente de 24 heures. Ces rythmes internes sont appelés circadiens. Pendant les deux premières semaines d'isolement, la période des deux rythmes est la même (t = 25,7 h) ; ils se désynchronisent ensuite, continuant à osciller mais avec des périodes différentes. Pendant la désynchronisation, la position des maximums et des minimums de la température a été indiquée également par des triangles rouges, pour montrer leur relation avec les cycles d'activité-sommeil (d'après : R. A. Wever, 1979).