Caricin Grad

Caricin Grad

Crédits : Encyclopædia Universalis France

La ville de Ċariċin Grad est articulée en trois unités isolées par un rempart : une ville haute où une voie, bordée d'une colonnade au nord (5), sépare la cathédrale (1, 2, 3, 4) de la résidence épiscopale (6) ; une ville moyenne s'organisant autour d'un « cardo » et d'un « decumanus » pourvus d'arcades et de boutiques (7-8, 9-10) ; à leur intersection, une place circulaire (11) entourée de portiques, où se dressait la statue en bronze d'un empereur, sans doute Justinien, et, donnant sur ces voies, des églises (12, 13, 14), des habitations (15, 16, 17) et, distincte de ces dernières, une résidence (18) ; une ville basse, avec une enceinte postérieure aux deux autres, des églises (19, 20, 21), un aqueduc (22), deux tours récemment découvertes (23) et différents bâtiments mal identifiés ; à l'extérieur des remparts, des thermes (24) et une église triconque (25) (d'après Popoviċ-Kondiċ, « Ċariċin Grad », Belgrade, 1977).