Zones de stabilité du groupe du corindon

Zones de stabilité du groupe du corindon

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Zones de stabilité de la gibbsite, de la bœhmite, du diaspore et du corindon, d'après Erwin et Osborn (simplifié).Le système Al2O3 H2O a fait l'objet de nombreuses expériences en laboratoire, destinées principalement à définir les conditions de genèse de l'oxyde et des hydroxydes d'aluminium présents dans les sols et les bauxites. Depuis son établissement en 1951, ce schéma a été perfectionné par plusieurs auteurs qui ont montré notamment qu'à la pression ordinaire seuls la gibbsite et le corindon sont stables, respectivement à basse et à haute température ; la formation de bœhmite requiert en effet une pression et une température modérées, celle du diaspore des paramètres un peu plus élevés. Ces conclusions, conformes aux observations dans certaines conditions naturelles (diagenèse, métamorphisme hydrothermal), laissent cependant inexpliquée la présence de boehmite dans certains sols ou produits d'altération, dans lesquels d'autres facteurs que la température et la pression (pH, présence de matière organique, drainage, etc.) doivent également être pris en considération.