Les centrales nucléaires françaises

Les centrales nucléaires françaises

Crédits : Encyclopædia Universalis France

En France, environ 78 p. 100 de l'électricité produite est d'origine nucléaire. Sont représentés ici les 58 réacteurs en exploitation fournissant cette électricité. Ils sont tous de type R.E.P (réacteur à eau pressurisée) : 34 réacteurs de 900 mégawatts, 20 réacteurs de 1 300 mégawatts et 4 réacteurs de 1 450 mégawatts. Ils sont répartis dans 19 sites administrés par E.D.F. Les plus récents ont été mis en place sur les sites de Chooz et de Civaux. Les réacteurs R.E.P. sont dits de deuxième génération, la première génération étant représentée par les réacteurs U.N.G.G. (uranium naturel-graphite-gaz) construits dans les années 1950-1960 et arrêtés en 1969. Un nouveau type de réacteurs nucléaires, dit E.P.R. (European Pressurized Reactor), en cours d’installation sur le site de Flamanville (Manche), représente la troisième génération. Deux réacteurs expérimentaux à neutrons rapides, Phénix et Superphénix, ont aussi été construits en France : mis en fonctionnement en 1973 et 1985, ils ont été arrêtés, respectivement, en  2009 et 1998 (source : E.D.F.).