Protéoglycannes du cartilage

Protéoglycannes du cartilage

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Représentation schématique des protéoglycannes (PG) et des glycosaminoglycannes (GAG) du cartilage. La protéine porteuse (P) représente l'épine dorsale de l'édifice sur lequel sont greffées les chaînes polysaccharidiques (« mucopolysaccharides ») appelées glycosaminoglycannes (GAG). Cette greffe sur la protéine porteuse s'effectue le plus souvent avec une séquence sérine-O-xylose-galactose-galactose-acide uronique-thréonine (reste de la chaîne des GAG). D'après la composition de la chaîne, des GAG peuvent être classés en plusieurs catégories (tabl. 1). Souvent une même chaîne polysaccharidique peut être un « hybride » de plusieurs types de séquences (par exemple des séquences C-4-S et DS – tabl. 1 – peuvent s'alterner dans la même chaîne). La partie distale de la protéine porteuse comporte un site de fixation pour l'acide hyaluronique, un GAG spécial, non sulfaté, de haut poids moléculaire, que relient entre elles plusieurs, voire plusieurs dizaines, de PG, constituant ainsi de gros agrégats macromoléculaires qui remplissent les espaces interfibrillaires, limitant l'accès des macromolécules volumineuses à cet espace (fig. 2) et retenant par contre de fortes proportions d'eau dans ces lacis (effet hydratant).