Être humain

Être humain

Crédits : Encyclopædia Universalis France

L'organisation du génome mitochondrial humain (d'après l. Nelson et al., Médecine-Sciences, vol. V, 472-479, 1989). L'ADN mitochondrial (16 569 paires de bases) peut être séparé en deux brins complémentaires pp., l'un léger (L), l'autre lourd (H), sur un gradient de chlorure de césium. Le brin H porte les gènes des ARNr 16S et 12S, de 14 ARNt (.), des sous-unités ND1, ND2, ND4L, ND4, ND5 du complexe I (NADH déshydrogénase) de la chaîne respiratoire, des sous-unités 1, 2 et 3 de la cytochrome oxydase (CO I, CO II, CO III), des sous-unités 6 et 8 de l'ATP syntétase, du cytochrome b. Le brin L porte les gènes de 8 ARNt et de la sous-unité ND6. Entre les gènes des ARNt de la phénylalanine (Phe) et de la thréonine (Thr), une zone non codante d'environ 600 nucléotides contient l'origine de réplication du brin H (OH), les origines de transcription des brins H (HSP) et L (LSP) et la boucle de déplacement (D-Loop). L'origine de réplication du brin L (OL) se trouve au tiers consécutif sur le brin H. Les flèches indiquent les directions de réplication et de transcription.