ADN chloroplastiques

Vignette de ADN chloroplastiquesVignette de ADN chloroplastiques
ADN chloroplastiques

Crédits : Encyclopædia Universalis France

ADN chloroplastiques

Carte génétique de quelques types d'ADN chloroplastiques. a) Génome chloroplastique de l'épinard (« Spinacia oleracea ». Sur le cercle d'ADN de 145 000 paires de nucléotides (145 kb [kb = kilobase]), les deux séquences nucléotidiques répétées sont représentées en traits renforcés ; ces deux régions contiennent les séquences qui codent pour les ARN ribosomiques (ADNr). Les autres gènes actuellement localisés sont : les gènes codant pour des cytochromes qui participent au transport des électrons photosynthétiques dans la membrane des thylacoïdes (cyt f, cyt b6 et c4) ; le gène codant pour le polypeptide de la grande sous-unité de la ribulose 1,5 biphosphate carboxylase/oxygénase (G) ; les gènes codant pour certains polypeptides de l'ATPase membranaire des thylacoïdes : ceux des trois polypeptides a, ß et e du facteur de couplage, CF1, qui catalyse la synthèse de l'ATP photosynthétique, et celui d'un des polypeptides internes à la membrane (F0) qui forment le canal à proton, CF0, de l'ATPase ; le gène codant pour un polypeptide membranaire de 32 Kd (P), qui est lié au photosystème 2. b) Quelques exemples de cartes génétiques chloroplastiques chez deux plantes supérieures (en haut) et deux algues unicellulaires (en bas) qui mettent en évidence : la taille de ces génomes en milliers de paires de nucléotides, les localisations de quelques gènes tels l'opéron des gènes des ARN ribosomiques (R) et les gènes de structure décrits précédemment (G et P). Chez « Euglena gracilis » souche Z, l'origine de réplication (O) a été localisée au voisinage d'un gène isolé codant pour l'ARN ribosomique 16S. Les flèches indiquent le sens de la transcription des gènes localisés.