Pendagemétrie à haute résolution

Pendagemétrie à haute résolution

Crédits : Encyclopædia Universalis France

En a, schéma de la sonde de pendagemétrie à haute résolution (SHDT : marque déposée Schlumberger) montrant les différentes mesures d'inclinométrie et les patins dans lesquels sont noyées les électrodes qui enregistrent des courbes de résistivité. Quatre patins enregistrent chacun deux courbes de résistivité. De plus, les patins 1 et 2 possèdent une électrode supplémentaire de vitesse située 4 cm au-dessus des électrodes 1a et 2a. Ces électrodes permettent de mesurer très précisément les variations de vitesse de la sonde. La corrélation des courbes de résistivité permet de déterminer le décalage en profondeur et, partant, le pendage. En b, principe de la mesure du pendage d'une couche : le puits, représenté par un cylindre vertical, traverse la couche matérialisée par le plan en bleu. Les huit génératrices le long du cylindre correspondent aux huit électrodes, et recoupent ce plan à des profondeurs différentes. La mesure précise de ces cotes permet de déterminer le pendage du plan (d'après documents Schlumberger).