Structure d’un cyclone tropical

Structure d’un cyclone tropical

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Les cyclones tropicaux sont caractérisés par une énorme masse nuageuse, organisée en bandes spiralées qui convergent vers une région de vent faible, de ciel clair ou peu nuageux, de diamètre généralement compris entre 30 et 60 km : « l'œil du cyclone». Mais, cette zone calme est encerclée de nuages puissants, à forte extension verticale (dépassant fréquemment 15 km de hauteur), accompagnés de vents extrêmement violents et de précipitations torrentielles. Les cyclones tropicaux se développent le plus souvent à partir d'un premier système convectif (ligne de grains, amas nuageux…) terminant sa course sur un océan de température élevée (généralement supérieure à 26 0C), en absence de fort cisaillement vertical du vent horizontal, pas trop près de l'équateur pour que les effets de la force de Coriolis sur le mouvement tourbillonnaire se fassent ressentir. Lorsque ces conditions sont réunies, les cyclones tropicaux se développent progressivement et s'auto-entretiennent. Leur déplacement varie généralement entre 15 et 25 km/h, il est influencé par les courants atmosphériques de grande échelle. Leur durée de vie est en moyenne d'une dizaine de jours. Ils se dissipent rapidement après avoir rencontré des conditions défavorables (eaux froides, grande étendue terrestre, fort cisaillement vertical de vent…). Lorsqu'ils parviennent à remonter à des latitudes tempérées, ils se transforment en dépressions extratropicales.